background preloader

C'est pas sorcier -GRANDES ORGUES: Les sorciers ont un tuyau

C'est pas sorcier -GRANDES ORGUES: Les sorciers ont un tuyau
Related:  Analyse Musicale

L'utilisation de la musique dans la publicité - La place de la musique dans la publicité Le choix: La musique a toujours eu une place importante dans la publicité. En effet, déjà au 13ème siècle les marchants ambulants chantaient des airs entrainant pour mettre en avant et vendre leurs produits. Cette méthode s’est développée avec la naissance et le développement de la radio, créée en 1895 par Guglielmo Marconi, un jeune italien d’une vingtaine d’année. Par la suite, la musique de publicité va également s’installer à la télévision et au cinéma. Aujourd’hui, elle joue un rôle majeur dans la publicité et possède de multiples fonctions relatées par Jean-Rémy Julien dans sont livre « Musique et Publicité» publié en 1989. "Musique et Publicité" Jen -Rémy Julien La musique est constituée d’une œuvre musicale, c’est-à-dire l’écriture des paroles et la composition de la mélodie. Mais elle est également constituée d’un enregistrement, il s’agit du rôle de l’interprète qui est l’artiste qui va enregistrer le morceau. Nous appellerons la musique de publicité la synchronisation.

Séquences pour une classe de 4e - Éducation musicale Fiches de cours proposées par Gwennola PALLUET Introduction à la musique baroque Oeuvre proposée : Les quatre saisons de Vivaldi Objectifs : généralités sur la musique baroqueinstruments caractéristiquesle concertole rondo Les voix de l’opéra baroque Oeuvre proposée : Lascia ch’io piaga, air d’opéra de Haendel l’opérala voix de castratla voix de haute-contre La musique classique Oeuvre proposée : Concerto pour piano n°23 de Mozart généralités sur la musique classiquele pianoforterappel sur le concertol’orchestre classique La musique religieuse à l’époque classique Oeuvre proposée : Messe Nelson de Haydn la messele choeur De la musique en pub... - Vincent Rouzé Introduction Les liens entre la musique et la publicité sont déjà anciens. Comme le montre J.R Julien (1989), ils prennent forme avec les vendeurs de rues pour s’imposer définitivement avec la naissance et le développement de la radio. Par la suite, les musiques investiront le cinéma et la télévision en accompagnant l’image publicitaire. Pourtant à la différence d’hier, ces liens ont largement évolué pour s’adapter à un marché concurrentiel et de plus en plus spécialisé : " dans les années 60 […] la communication musicale s’est diversifiée et a tenu compte des cibles visées. Au temps des grands annonceurs qui pouvaient faire chanter le même produit par la famille entière a succédé celui du marché segmenté " [1]. Il apparaît donc primordial de trouver une musique ou une programmation qui permette à la fois la démarcation par rapport à la concurrence et l’adéquation avec le produit et la clientèle auxquels cette publicité s’adresse. 1. Une musique connue 2. A la recherche des effets perdus…

Séquence 3: La musique baroque - Collège Olivier de serres: Musique! Louis XIV n'a que 5 ans lorsqu'il prend le pouvoir en 1643 à la mort de son père Louis XIII. Sa mère, une espagnole assure la Régence. Ce n'est qu'en 1661 (mort de Mazarin) qu'il prendra le pouvoir. Il est le roi de France qui a eu le plus long reigne. Séance 1 : « Le ballet royal de la nuit » Observe cette vidéo et répond aux questions : Qui est ce personnage qui danse ? Le costume de quel dieu porte-t'il ? Qui sont ces deux personnages qui assistent au ballet ? Pourquoi disent-ils qu'il devient roi ? « Chaconne de Scaramouche » extrait du Bourgeois gentilhomme de Jean Baptiste Lully Ici, la basse est composée de …… mesures ; son mouvement mélodique est ….................. Séance 2 : « Le ballet royal de la nuit » (suite) Le tableau final présente le Soleil incarné par Louis XIV dans toute sa splendeur. Où le roi et Lully se trouvent-ils au début ? Que se passe-t-il quand le roi entre sur scène ? Comment le départ de la musique du « soleil » est-il donné ? Séance 3 : La vie musicale à la cour

Musique et publicité : les enjeux de la synchronisation L'industrie de la musique enregistrée a été la première filière des industries culturelles à souffrir des effets de la crise structurelle de la vente des supports, dès le tournant du XXIe siècle. Face à la crise structurelle de la vente des supports, Universal Music par exemple a dédié une branche entière à la vente de licences. Les ventes mondiales de disques ont, en effet, commencé à décliner à partir de 1999, entamant alors une chute ininterrompue jusqu'en 2012 où la vente de musique enregistrée aura perdu plus de 40 % de sa valeur, passant de 27,6 milliards de dollars en 1999 à 16,4 (ventes physiques, numériques et droits). La vente de licences, notamment pour la synchronisation publicitaire, est une pratique relativement lucrative. Comme il n'est pas rare, notamment dans le cas des majors, qu'une maison de disque soit à la fois éditeur et producteur d'un titre donné, elle peut souvent revendiquer au moins en partie les deux types de droits.

Qu'est ce que c'est que? Upload GarconsSVP Loading... Working... ► Play all Qu'est ce que c'est que? GarconsSVP6 videos764 viewsLast updated on May 27, 2016 Play all Sign in to YouTube Sign in History Sign in to add this to Watch Later Add to Loading playlists... Jean-Claude Risset Acheter / Emprunter Pour réaliser un panier d’achat ou de prêt il est impératif d’être inscrit (onglet « inscrivez-vous »). Acheter Les films édités en DVD ou en vidéo VHS Pal sont vendus pour un usage privé ou institutionnel. Usage privé : droit de représentation dans le cercle de famille uniquement.Usage institutionnel : droit de visionnements individuels ou en groupe dans les locaux de l’organisme acquéreur (établissements d’enseignement, bibliothèques, associations, entreprises …). - Les projections avec programmation et publicité extérieure, même sans participation aux frais, directe ou indirecte, sont soumises à des conditions particulières : nous contacter.- La présentation de films pour des expositions, festivals, projections payantes… est soumise à des conditions particulières : nous contacter. Emprunter Prêts réservés aux institutions et professionnels de l’image pour visionnements individuels ou en groupe restreint. Pour toutes projections non commerciales : nous contacter.

Kaamelott - La quinte juste - Vous connaissez tous la série Kaamelott, diffusée sur M6. La musique y est très présente, Alexandre Astier, son créateur étant très musicien lui-même. L'auteur assume, au delà du langage choisi, un anachronisme permanent. Il y a hésitation constante entre 5ème siècle, époque de l'origine de la légende arthurienne et le 12ème siècle, celui dans le lequel Chrétien de Troyes replace les héros de la table ronde. L'empire romain est en pleine décadence mais les chevaliers sont en armure, possèdent des armes offensives sophistiquées et vivent dans des châteaux en pierre de plusieurs étages. Vidéo La vidéo complète de l'épisode n'est pas disponible sur internet, ce qui est tout à fait normal. Transcription des dialogues (Arthur) - Est-ce que c'est bien l'heure pour taper la chansonnette, là ? Analyse Un bref rappel sur la notion d'intervalle : L'intervalle est l'écart entre deux notes de musique. Rentrons maintenant un peu dans l'histoire de la musique. Kaamelott en DVD

La Marseillaise Isidore Pils – 1849, Huile sur toile (H. 74 x L. 91 cm), Dépôt du Musée du Louvre à la Préfecture du Bas-Rhin puis au Musée Historique de la Ville de Strasbourg en 1929 Quand débutent les guerres révolutionnaires en 1792, Strasbourg, par sa situation géographique, devient une étape importante sur la route des armées et des diplomates. Plaque stratégique pour l’approvisionnement des soldats, la ville frontière participe aussi à la propagation des idées révolutionnaires vers l’étranger. C’est en outre à Strasbourg que La Marseillaise est composée et chantée pour la première fois. Le 20 avril 1792, désireuse d’imposer les idées de la Révolution en Europe, la France déclare la guerre au « roi de Bohême et de Hongrie ». Isidore Pils est le premier peintre à imaginer, 57 ans après les faits, le cadre de la première interprétation du Chant de guerre pour l’armée du Rhin à Strasbourg. Dès lors, ce tableau fera l’objet d’innombrables copies et variations.

IRCAM - Images d'une oeuvre Retrouvez dans leur intégralité la série de courts films documentaires "Images d'une œuvre" initié par le département Pédagogie et Action culturelle de l'Ircam, en coproduction avec le Centre Pompidou. Images d'une oeuvre n°13 : Luna Park de Georges Aperghis Et si l'infrastructure de notre vidéosurveillance quotidienne se mettait à dérailler ? Canaux inversés, image et son décalés, friture sur la ligne ? Ce qui aurait pu être un projet politique devient, chez Aperghis, une situation scénique à explorer, un agencement inédit d'images, de gestes et de sons à inventer : un Luna Park. Un film documentaire écrit et réalisé par Nicolas Donin et Benoît Martin Coproduction Ircam - Centre Pompidou. Images d'une oeuvre n°12 : La pierre et l'étang (...les temps...) de Ivan Fedele On pourrait presque voir, dans la genèse de La pierre et l’étang (...les temps...), une expérience proustienne : l’œuvre musicale prend sa source au souvenir d’un jeu d’enfant. Coproduction Ircam - Centre Pompidou.

Quelle place pour la musique classique dans le cinéma de la Nouvelle Vague ? Musique classique et cinéma forment un vieux couple, tantôt distants, tantôt très proches… Certains films ont marqué les mémoires avec l’utilisation de chefs d’oeuvres du répertoire ou pour avoir pris la musique classique comme sujet principal de l’intrigue. La Nouvelle Vague des années 50/60, elle, n'est pas marquée par un style musical en particulier. Au contraire, les réalisateurs piochent dans des genres musicaux très différents ou font appel à des compositeurs. Jazz, chanson et musique classique Trois films marquent le début de cette période cinématographique : Hiroshima mon amour d’Alain Resnais, les Quatre cent coups de François Truffaut et A bout de souffle de Jean-Luc Godard. « Trois films qui ont utilisé des musiques très différentes : le jazz, la musique contemporaine et une musique de film, plus classique », souligne le professeur Frédéric Gimello-Mesplomb, auteur de deux ouvrages sur ce sujet : Georges Delerue - une vie (1999) et Analyser la musique de film (2010).

Related: