background preloader

Gallica - Histoires et récits de voyages

Gallica - Histoires et récits de voyages
Voyageurs anciens et modernes Choix des relations de voyages les plus intéressantes du Ve siècle av. J.-C. au XIXe s. T. 3 : XVe-XVIe s. : C. Colomb, A. Voyages de Giovanni Verrazano Voyages de Giovanni Verrazano sur les côtes d'Amérique avec des marins normands, pour le compte du roi de France, en 1524-1528, par M. Voyages de découverte au Canada entre 1534 et 1542 par Jacques Quartier, le sieur de Roberval, J. Récits d'exploration et de découvertes Voyages et découvertes des compagnons de Colomb par J. Légendes, fantômes et récits du Nouveau-Monde Vasco Nunez de Balboa, Francis Drake, Martin Frobisher et Hendrick Hudson par Xavier Eyma (1816-1876). 427 pages. Bibliothèque portative des voyages Tome 16 : Premier voyage de James Cook Traduit de l'anglais par Pierre François Henry et Jean Baptiste Joseph Breton de La Martinière.

http://expositions.bnf.fr/marine/gallica/recits.htm

Related:  Les grands voyages et decouvertesUne exploration dont vous êtes le hérosChapitres Histoire

La traversée de l’Atlantique aux XVIIe et XVIIIe siècles. Aujourd’hui, lorsque nous traversons l’Atlantique Nord dans le confort d’un Airbus ou d’un Boeing, il nous est difficile d’imaginer les conditions difficiles que connurent ceux et celles qui osèrent s’aventurer sur l’océan aux XVIIe et XVIIIe siècles. Bien que moins périlleuse qu’au XVIe siècle, la traversée était toujours une rude épreuve que marins et passagers n’entreprenaient pas sans crainte. Essentiellement terrienne depuis un millénaire, la civilisation européenne associait la mer aux pires images de détresse et de peur. À l'époque, plusieurs proverbes et dictons circulaient en Europe et conseillaient de ne pas se risquer sur la mer : « Louez la mer, mais tenez-vous sur le rivage » disaient les Latins. « Mieux vaut être sur la lande avec un vieux chariot que sur mer dans un navire neuf » affirmaient les Hollandais. « Si tu veux apprendre à prier, va sur la mer », déclarait le personnage de Cervantès Sancho Pança. Dans ces conditions, les maladies se développaient aisément.

La représentation du Brésil et de ses habitants dans l’Europe de la fin du xvie siècle 1 Christophe Colomb est convaincu, jusque sa mort en 1506, qu’il a atteint les Indes (occidentales) (...) 2 Pour un développement sur ce traité, cf. B. Bennassar, « Tordesillas : le premier partage du monde (...) 3 Il s’agit en réalité du partage du monde suite au Déluge, Bible, Genèse, IX, 20-27. 4 Cité par A. Milhou, in B. de Las Casas, La destruction des Indes, Chandeigne, 1995, p. 32. Quand les géographes cherchaient leur chemin..., par Bruno Lecoquierre (Les blogs du Diplo, 7 février 2008) Dans l’histoire, les explorations ont souvent été engagées pour vérifier des hypothèses théoriques ou des mythes, les premières se transformant souvent en légendes au fil du temps. Le continent austral, le « passage du Nord-Ouest » et Tombouctou ont été trois des grands mythes du XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe siècle, dont les explorateurs ont essayé de percer les secrets... Le continent austral : un mythe antique L’existence d’un continent au sud de la Terre a été formulée dès l’Antiquité. Cette terre légendaire était déjà mentionnée par Claude Ptolémée au IIe siècle après J.

Grandes découvertes maritimes « Grandes découvertes maritimes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior La nao Victoria de Magellan (1519), représentée sur la carte d'Ortelius, 1590. Les grandes découvertes maritimes dénomment le mouvement d'exploration de la surface terrestre entrepris par les Européens aux XIVe et XVe siècles. La volonté de reprendre la guerre contre les Musulmans, la nécessité de trouver des routes directes pour s'approvisionner en produits de luxe d'Orient et en or africain, poussent les Européens sur les mers. L'utilisation de nouvelles techniques de navigation permet cette aventure sur des mers inconnues.

grandes découvertes Les grandes découvertes désignent un vaste mouvement de reconnaissance entrepris par les Européens aux xve et xvie s. Cependant, les hommes n'ont pas commencé à découvrir le monde depuis seulement cette époque. Dès la préhistoire, ils ont exploré et peuplé tous les continents, se sont séparés pour se découvrir à nouveau. 1. L’apparition du chocolat à la Cour de France Découvertes chez les Aztèques et rapportées par Cortez à Charles Quint en 1524, les fèves de cacao restent sous le monopole de l’Empire des Habsbourg jusqu’au début du XVIIème siècle. Progressivement, le chocolat se diffuse dans une Europe friande de nouveautés en provenance de ces colonies exotiques qui excitent l’imagination. Le chocolat devient, au milieu du XVIIème siècle, une mode fluctuante et controversée à la Cour de France, un produit de luxe. Personne, en tout cas, ne lui reste indifférent ! Du chocolat dans les bagages d’Anne d’Autriche Chez les Habsbourg d’Espagne, le chocolat « à boire » comme on dit alors, est le breuvage par excellence.

Causes et conséquences des grandes découvertes Les causes des grandes découvertes La recherche d'une route vers les Indes Après la prise de Constantinople par les Turcs en 1453, tous les pays européens se mettent à la recherche d’une nouvelle route maritime vers les Indes. En effet, l’accès via Constantinople n’est plus possible. Puisque les Indes sont constituées de terres riches en épices et en métaux précieux, tous les pays veulent poursuivre le commerce avec cette région du monde. C’est pourquoi les pays les plus riches se lancent dans la conquête des mers inconnues : le premier d’entre eux à atteindre les Indes s’assure d’un commerce extrêmement rentable sur tout le continent.

La Renaissance - Grandes découvertes et révolution copernicienne - ... L’âge des grandes découvertes débute à la Renaissance, au milieu du XVe siècle, élargissant la vision du monde. Les Européens cherchent à atteindre l’Orient (Inde, Chine, Japon) pour en importer les produits de grande valeur que sont alors la soie et les épices. La route terrestre est contrôlée par les Ottomans depuis la prise de Constantinople (l’Istanbul d’aujourd’hui) en 1453. Pour la contourner, les Portugais cherchent la route maritime en longeant l’Afrique et en entrant dans l’océan indien (Vasco de Gama en 1498). L’Espagne finance le projet de Christophe Colomb : atteindre l’Inde par l’Ouest.

Humanisme et Renaissance Introduction Le XVe et le XVIe siècle est une période de transition entre le Moyen Âge et les Temps Modernes. Cette période, appelé Renaissance est caractérisée par une série de changements politiques, économiques, sociaux et intellectuels. A cette époque apparaît également le mouvement humaniste : une philosophie qui place l'être humain et les valeurs humaines au centre de la pensée. L'humanisme se caractérise par un retour aux textes antiques, et par la modification des modèles de vie, d'écriture, et de pensée. Bibliothèque virtuelle L'expansion européenne dans le monde La prise de Constantinople par les Turcs en 1453 a rendu plus difficile l'accès à l'Asie pour les commerçants occidentaux. Les principaux royaumes européens (France, Angleterre, Espagne, Portugal) se lancent alors dans le financement de grandes explorations pour trouver un autre passage vers l'Asie. En quittant l'Europe et mettant le cap à l'ouest, les explorateurs découvriront un tout nouveau continent : l'Amérique. Les Européens commencent donc à prendre possession des terres du nouveau monde, ce qui aura des conséquences néfastes pour les populations autochtones.

Grandes découvertes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Grandes découvertes sont la période historique qui s'étend du début du XVe siècle au début du XVIIe siècle. Durant cette période, les Européens se livrent à l'exploration intensive de la Terre, cartographient la planète et établissent des contacts directs avec l'Afrique, l'Amérique, l'Asie et l'Océanie. L'expression d’Âge des découvertes est également utilisée par les historiens. "Ciao Italia !", 100 ans d'immigration italienne en France Skip to main content Search form 3 avril 2017 | @Frédérique Cantu les grandes découvertes 2.1. Les progrès techniques Grâce à la mise au point de la boussole et de l'astrolabe, les navigateurs peuvent se repérer dans des eaux inconnues, loin des rivages. Grâce à la mise au point du gouvernail d'étambot, la navigation devient plus sûre et plus efficace. Enfin, la caravelle , voilier à trois mâts, léger et haut va permettre aux navigateurs d'affronter en toute sécurité les grandes vagues de l'océan.

Related: