background preloader

Tout ce qu'il faut savoir sur le bouturage des plantes sur Deco

Tout ce qu'il faut savoir sur le bouturage des plantes sur Deco
“ Bouturer sans erreurs ” Chacun sait que bouturer (du vieux français bouter, pousser, germer) est une nécessité, pour tous les jardiniers en herbe ou confirmés, afin de conserver, rajeunir ou multiplier les plantes préférées du jardin ou de la maison. Rien de plus simple et de plus facile à mettre en œuvre, à condition de soigner quelques détails qui augmentent les chances de réussite. Le bouturage permet de reproduire une plante à partir d'un morceau de tige, de feuille ou de racine. Je réunis les conditions favorables au bouturage La principale époque pour bouturer est sans doute la fin de l'été, de fin juillet à fin septembre. Je me lance dans le bouturage La pratique du bouturage s'applique à de nombreux cas, selon les caractéristiques des plantes et la période de prélèvement. Les boutures herbacées (beaucoup de plantes d'intérieur) sont les plus simples. Des prélèvements semi-aoûtés ou aoûtés s'effectuent sur un morceau de tige au milieu d'un rameau de l'année. Claire Schutz-Croué Related:  Jardim / Hortaplantation et taille

Les Macérats Huileux : guide et mode d’emploi ! Focus sur les Macérats Huileux Je les apprécie tout particulierement, et j’en fais à toutes les sauces, aussi je voulais y consacrer un article. Un macérat home made est plus économique et souvent meilleur puisque vous pouvez le réaliser en y incorporant exactement les actifs végétaux et les huiles que vous avez choisis. Les macérats huileux sont préparés depuis l’antiquité. Un macérat est donc une opération consistant à faire passer les ingrédients actifs liposolubles d’un extrait végétal sur un support huileux. Cette définition pose en elle-même le problème essentiel des macérats : si l’on souhaite se concentrer sur l’extraction de l’ingrédient actif le support n’a aucune importance. Dans ce cas, l’objectif peut être : d’améliorer le process de macération (telle huile se prétant mieux à telle « extraction »), de faciliter l’application du produit sur la peau de rechercher une synergie entre l’action de l’ingrédient et de son support. La macération a froid Macérât huileux de BELLIS Ou encore

Tout savoir sur la multiplication des végétaux sur Deco “ Faites comme la nature, semez et multipliez vos plantes ! ” Si les raisons de multiplier les végétaux sont évidentes, le choix du procédé à mettre en œuvre l'est beaucoup moins. Tentons d'y voir un peu plus clair dans les moyens mis à notre disposition. Le semis La méthode la plus douce, mais aussi la plus naturelle est celle du semis. Son faible coût est aussi un avantage – quelques euros le sachet de graines –, ce qui en fait la méthode la plus utilisée et préférée des jardiniers. La mise en œuvre est simple. Le marcottage Le marcottage consiste à provoquer l'enracinement d'un rameau issu d'un pied mère, en enfouissant une partie sous terre et en laissant l'extrémité ressortir. La nature pratique aussi le marcottage. Le marcottage est utilisé principalement pour la reproduction rapide et maîtrisée des espèces ou des variétés qu'il serait difficile d'obtenir par d'autres méthodes. Le bouturage La division ou l'éclatage Divisons pour mieux régner sur notre jardin. Le greffage

Bouturage de vivace, plante et arbuste Arbres et arbustes | 22/04/2013 Voici venue l’une des grandes périodes de bouturage. Profitez de ce moyen facile et économique pour obtenir de nombreuses plantes contre simplement un peu de temps. Bouturer pour multiplier au jardin sans se ruiner - F. Le matériel et les différentes techniques de bouturage Tout jardinier amateur peut bouturer ses plantes sans équipement coûteux. Il vous faut : • des godets ou des pots • des caissettes, une miniserre, un châssis • des tessons, des billes d’argile pour le drainage • des verres ou des flacons (pour les boutures à réaliser dans l’eau) • de la tourbe blonde, du sable ou de la perlite, du terreau, de la terre de jardin • de la poudre d’hormones de bouturage • des étiquettes pour bien identifier les plantes • un sécateur propre, affûté et désinfecté • un transplantoir, un bâtonnet (pour faire des avant-trous) • une table de jardin Bouture de tête simple

Je multiplie les Plantes du Jardin Pourquoi semer, bouturer, diviser les plantes ? Pour avoir un jardin foisonnant ! Pour faire des échanges fructueux avec son entourage, ses voisins, ses amis ! Pour reproduire une plante rare ou préférée ! Pour être sûr de la qualité des végétaux ! Et aussi pour s'affranchir des marchands de chlorophylle lorsque c'est possible...La multiplication des plantes fait appel à des techniques précises, il faut être attentif à certaines périodes pour semer, choisir le bon environnement pour bouturer, la bonne terre pour marcotter... Pourquoi j'aime ce livre : - Parce qu'il est clairement didactique. "Grelinette" apprécie :- J'aime l'idée, grâce à ce livre, de me sentir libre et de pouvoir arrêter de dépendre (trop) des jardineries et autres boutiques. Remarques :- Pour chaque tour de main des pas à pas, des idées, des photos sont donnés, qui rendent les étapes claires et réalisables. Terre Vivante :

Cardamine hirsute, Cardamine hirsuta, cressonnette La cardamine hirsute Cardamine hirsuta L . est une petite Brassicacée. C'est l'une de nos cressonnettes, nom commun de plusieurs cardamines. Comment la reconnaître ? De loin, on voit une rosette d'où sortent des tiges grêles dressées de 10 à 30 centimètres. Au fil de l'année, les tiges s'allongent, couvertes de plus en plus de siliques qui une fois mûres, explosent au moindre contact en gardant leur septum. La silique est le fruit type des Brassicacées, elle ressemble à une gousse mais a une cloison longitudinale, le septum, qui reste longtemps sur la tige comme celui de la Monnaie du Pape. Manger la Cardamine Crue et fraîche, c'est un concentré de vitamine C qui a été utilisée en antiscorbutique. Les autres Cardamines Nous avons sept cardamines en Périgord dont deux autres courantes, Cardamine pratensis, la cardamine des prés, et Cardamine impatiens, la cardamine impatiente, qui ont les mêmes qualités culinaires et médicinales.

Les boutures Les boutures Par Martial IRASTORZA Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère. Plusieurs types de boutures : - bouture sur bois de l’année : rameaux de l’année de mai à juillet. Bouture sur bois de l'année (fusain). - bouture semi-aoûtée : pousse de l’année dont la base est aoûtée et le sommet de la tige en croissance (été et fin d’été) ; Bouture semi-aoûtée de fuchsia. - bouture à l’étouffée : si cette méthode permet de bouturer quelle que soit l’époque, elle demande une bonne surveillance car, et c’est le but, le taux d’humidité peut atteindre 100 % et les risques de pourriture sont grands. - bouture aoûtée : rameaux dormants à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps ; - bouture herbacée : rameaux de plantes non ligneuses en août et début septembre ; Bouture de feuille de saintpaulia. - Bouture dans l'eau - La bouture inratable Quelles plantes bouturer ? Comment piquer les boutures ?

Tailler les cerisiers « Arbres Fruitiers Et Petits Fruits « Arbres Cet article vous permet de savoir: pourquoi faut-il tailler les cerisierscomment vous y prendrequand tailler les cerisiersavec quels outils le faire Si vous souhaitez faire réaliser cette taille par un professionnel, cliquez ici pour un devis gratuit. Pourquoi faut-il tailler les cerisiers? Ils ne devraient pas être taillés Normalement un cerisier ne devrait pas être taillé. Pour quelles raisons les tailler? Cerisier plein vent Il envahit votre terrain ou celui des voisins comme celui ci-dessus.La cueillette est difficile, l’arbre est trop haut. Comment tailler les cerisiers? Branche de cerisier cassée Vous souhaitez faire appel à un professionnel: consulter un professionnel pour tailler vos cerisiers Tel un athlète de haut niveau qui se prépare à une course, votre arbre a besoin d’être « regroupé« . Cette concentration va permettre une meilleure répartition des énergies au sein de l’arbre, la sève sera mieux distribuée. Quand faut-il tailler les cerisiers? Cerisier avant la taille douce Cisailles

Le bouturage dans l'eau Quoi de plus satisfaisant que de bouterer et de réussir à multiplier ses propres plantes pour soi ou pour offrir. Le bouturage dans l'eau se pratique pour certaines plantes communes et est très simple à mettre en oeuvre. Alors ? Le bouturage dans l'eau est une technique très simple pour multiplier vos plantes mais il ne réussit pas pour toutes. Vous choisirez de préférence une extrémité de tige qui n'a pas de fleurs que vous couperez sous un noeud, car c'est de là que partiront les nouvelles racines. La période favorable pour le bouturage à l'eau s'étale d'avril à septembre, qu'il s'agisse d'une bouture herbacée ou demi-aoûté. Vous choisirez un récipient propre que vous remplirez d'eau de pluie de préférence et vous ajouterez un petit morceau de charbon de bois pour qu'elle garde toute sa clarté. Dès que les racines sont suffisamment développées, soit de 2 ou 3 cm, vous placerez votre bouture en terre. Le bouturage du papyrus Quelles sont les plantes que je peux bouturer dans l'eau ?

Propriétés des macérâts huileux - Les huiles essentielles, un art de vivre au quotidien Qu'est-ce qu'un macérât huileux ? Un MH est une huile qui contient des extraits végétaux. On l’obtient en infusant des plantes dans de l’huile végétale. Comment fabriquer son macérât huileux ? Procurez-vous : des plantes fraîches (essentiellement pour les Bellis, Millepertuis et orties) ou sèches (fleurs, feuilles, racines ou fruits, plantes en poudre selon la plante choisie) de l'huile végétale bio un pot en verre avec un couvercle pour la macération un filtre à café ou un tissu (le tissu est mieux car vous pourrez l’essorer afin d’extraire un maximum d’actifs des plantes) un pot pour le filtrage un petit entonnoir une bouteille en verre, et stérilisée pour conserver le macérât 1. Les macérats les plus connus sont le Calendula (Souci) et le Millepertuis, l'Arnica et la Pâquerette (Bellis), le Monoï, etc. mais bien d'autres peuvent être réalisés. Quelles parties de la plante utiliser pour un macérât (propriétés et indications)? Iris (fleurs) : astringent, purifiant

Comment faire pour multiplier ses plantes ? Lorsqu’on met en terre une graine, la jeune pousse qu’on obtient dans les premiers jours est appelée plant. Il existe des plants de légumes, des plants d’arbres fruitiers, de plants de fleurs etc. Hormis le semis, on peut en obtenir par d’autres techniques de multiplication dont la plus simple est le bouturage, qu’il est possible de réaliser soi-même, si on ne dispose pas de graines à semer directement. Pour faire soi-même ses plants, on peut recourir à plusieurs techniques. Pour obtenir ses plants par semis, on doit disposer de récipients à alvéoles qu’on remplit de sable et du terreau. haut Faire ses plants au moyen de boutures Le bouturage est aussi une technique pour faire ses propres plants. haut

Related: