background preloader

Pédagogie: pourquoi Twitter et pas Facebook

Pédagogie: pourquoi Twitter et pas Facebook
Related:  Le droit du net

Indispensable éducation aux médias et à l'information Toutes les règles ne sont pas inscrites dans le cadre des lois; les parents et l'Ecole transmettent celles du savoir-vivre, de l'échange et de la communication. Des normes permettent de cadrer et de réguler les relations interpersonnelles. Elles permettent à l'enfant de comprendre une situation et de réagir face à ses enjeux. L'une des plus célèbre est « ne parle pas aux inconnus ! ». Que se passe-t-il aujourd'hui quand un internaute s'expose sur le web ? Nous les petits Poucet... L'éducation aux médias et à l'information enseigne que ce ne sont pas les objets qui sont responsables mais l'humain derrière. Les jeunes mettent en scène leur image mais dans une réflexion à court-terme. ... contrôlons-nous toutes nos traces ? Les problèmes commencent quand les traces sont remontées et les cailloux sont retournés contre leur Petit Poucet. La règle implicite de Snapchat est le caractère éphémère des photographies. Quelle image donner de moi ? Savoir-vivre et échanger Références

Cinq raisons pour ne pas utiliser Facebook et cie à des fins pédagogiques Une entrevue avec Nicole Gallant, professeure-chercheure, directrice de l'Observatoire Jeunes et société, INRS Urbanisation Culture et Société Nicole Gallant est détentrice d’un doctorat en science politique de l’Université Laval (2002), elle mène des travaux de sociologie politique tant sur les jeunes, que sur les minorités ethnoculturelles et linguistiques. Dans ces deux domaines, ses principaux champs d’intérêt sont l’identité, la citoyenneté, les réseaux sociaux, la culture jeune, les espaces virtuels, l’engagement civique et les représentations de la diversité. Dans le cadre du dernier colloque de l’AQPC, Nicole Gallant a présenté une communication sur les usages que font les jeunes des réseaux sociaux : un regard sociologique. Les sites des réseaux sociaux sont avant tout des espaces de socialisation Nicole Gallant insiste d'abord sur le fait qu’à la base Facebook est pour les jeunes un espace ludique. Les sites des réseaux sociaux sont avant tout des espaces de socialisation.

Les sources éducatives d’information juridique Le droit à une justice équitable est le premier rempart contre les abus. Une justice indépendante, accessible et rapide est la garante du système politique et d'une société agréable à vivre. Sur une planète devenue connectée, le droit à la vie privée se relativise. Même au niveau local, les droits sociaux ou économiques peuvent être aliénés par de petits potentats. Qui sont les gardiens de nos droits ? En voici quelques uns et leurs ressources éducatives; plusieurs sont vraiment intéressantes ! Autres ressources éducatives en droit France Québec - Canada Générales Répertoire des ressources juridiques francophones en ligne - Thot Cursus Illustration - Amnesty International - site.

Facebook, quelle aventure... - Carnet de bord d’une enseignante-documentaliste Peut-on trouver un intérêt pédagogique à Facebook ? Une professeure documentaliste enquête sur les pratiques personnelles de ses élèves sur ce réseau social, puis monte un projet mobilisant à la fois histoire et techniques documentaires. Les apprentissages sont au rendez-vous, ainsi qu’une véritable éducation aux médias. En octobre 2009, je distribue un questionnaire à une classe de 3e : « Facebook et moi ». « Connais-tu Facebook ? As-tu un profil ? Un projet d’éducation aux médias basé sur l’histoire Après une exposition sur la Première Guerre mondiale organisée au CDI par cette classe, nous décidons de travailler sur les grands évènements en histoire. Première séance : comment vérifier et valider une source sur Internet ? Avant de publier, il est impératif que l’information diffusée soit fiable et vérifiée. Deuxième séance : la vie privée et la confidentialité sur Facebook La création de la page Facebook est l’occasion d’évoquer la question de la confidentialité et de la vie privée [3].

Comment réagir en cas de harcèlement en ligne Qui sont les cyber-harceleurs ? Un(e) internaute peut être harcelé(e) pour son appartenance à une religion, sa couleur de peau, ses opinions politiques, son comportement, ses choix de vie … Le harceleur peut revêtir l’aspect d’un « troll » (inconnu, anonyme) mais également faire partie de l’entourage de la victime (simple connaissance, ex-conjoint, camarade de classe, collègue, voisin, famille …). A quoi ressemble une situation de cyber-harcèlement ? Happy slapping : lynchage en groupe puis publication de la vidéo sur un sitePropagation de rumeurs par téléphone, sur internet. Création d’un groupe, d’une page ou d’un faux profil à l’encontre de la personne. Publication de photographies sexuellement explicites ou humiliante Messages menaçants, insulte via messagerie privéeCommande de biens/services pour la victime en utilisant ses données personnelles … Comment réagir ? Ne surtout pas répondre ni se venger Verrouiller l’ensemble de vos comptes sociaux Les paramétrages conseillés sur Facebook :

Facebook en classe: oui ou non Depuis le début de la session, je m’ouvre aux diverses technologies et logiciels. Je ne suis vraiment pas une adepte de l’informatique, mais je suis consciente que je devrai intégrer cette discipline à mon enseignement. Pendant un de nos cours d’initiation aux technologies, le sujet de l’utilisation de Facebook en classe a été abordé. Ma première réaction fût : « Ben voyons donc! Facebook dans ma classe, avec mes élèves du primaire? Je ne croirais pas. » Finalement, en y repensant bien et en essayant de jeter un regard objectif sur la bête, je me suis rendu compte qu’il y avait peut être une façon de le faire. Qu’est ce que Facebook? Pour commencer, Facebook est un réseau social. « Un ensemble d'identités sociales telles que des individus ou des organisations sociales reliées entre elles par des liens créés lors des interactions sociales. » Pour avoir une idée plus claire de ce qu’est un réseau social, vous pouvez aller voir la vidéo suivant sur "youtube". Mon utilisation de Facebook

Editeurs de sites pour enfants : n’oubliez pas vos obligations ! Quelles précautions prendre dans la collecte des données ? Attention à ne pas en demander trop ! Vous devez pouvoir justifier la collecte de toute donnée que vous demandez auprès d’un utilisateur, notamment dans le cadre de la création d’un compte en ligne. Comment informer ces jeunes utilisateurs ? Les personnes dont vous collectez les données doivent être informées : de l’identité du ou des destinataire(s) de ces données, des finalités que vous poursuivez par leur collecte, du caractère obligatoire ou non des réponses à apporter aux différents champs du formulaire, ainsi que des droits dont elles disposent à l’égard de leurs données (notamment, les droits d’accès, de rectification et d’opposition). Veillez à ce que cette information figure directement sur le formulaire, dans des termes clairs et ludiques, adaptés au public! Quels dispositifs de vigilance adopter face à un jeune public ? Par ailleurs, il faut recueillir le consentement préalable des parents avant de : Voir aussi…

Comment utiliser Facebook en classe ? Le réseau social le plus utilisé par les élèves est peu exploité par le personnel enseignant. Comment utiliser cet outil de manière innovante et sécurisée en classe ? Franco Bouly/Flickr Utiliser Facebook en cours ? La plupart des enseignants n’y songent même pas. Ce guide vous propose des ressources et des pistes pour exploiter de manière sécurisée le potentiel éducatif du réseau social le plus utilisé par les étudiants. Protéger la confidentialité des données personnelles Beaucoup d’enseignants hésitent à utiliser Facebook en classe car ils ne souhaitent pas que les élèves aient accès à leurs informations personnelles. Il existe pourtant des moyens simples de communiquer via un profil Facebook avec les étudiants, sans mettre en danger la confidentialité de ses informations personnelles. La solution la plus facile reste de créer un deuxième profil sur lequel l’enseignant ne partagera que des informations relatives au cours et pourra donc accepter ses élèves comme « amis ».

Questions-réponses sur Base élèves 1er degré À quoi sert la "Base élèves" ? Cette application informatique permet la gestion administrative et pédagogique des élèves qui fréquentent une école maternelle ou primaire, publique ou privée, y compris ceux recevant une instruction dispensée en dehors de l'école. Elle concerne toutes les opérations relatives à l'inscription scolaire, l'admission, la non fréquentation, la répartition dans les classes, le suivi des effectifs et de la scolarité. Elle aide au suivi des parcours scolaires de la maternelle à l'entrée en 6ème et fournit des statistiques académiques et nationales. Son implantation, à titre expérimental, a débuté en 2005 et a été généralisé à la rentrée de septembre 2009. Ce dispositif a fait l'objet d'une simple déclaration auprès de la CNIL, conformément à ce que prévoit la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004. Depuis le dépôt de ce dossier, un contact régulier entre la CNIL et le ministère a été établi. Comment fonctionne ce fichier ? Oui.

De faux profils Facebook des acteurs de la Révolution L’idée originelle vient de François Jourde, un professeur de philosophie qui utilise beaucoup les tice dans son enseignement : il avait fait réaliser de faux profils Facebook des philosophes. Cette idée m’a semblé intéressante : en effet, quand on demande à des élèves de faire la biographie d’une personne, on se retrouve avec le problème du copier-coller. Et au final, l’élève ne retient rien. Le but : il doit remplir deux pages d’un diaporama. Pour faire ces recherches, il faut guider les élèves et ne pas les laisser seuls sur internet. Pour faire travailler les élèves, il y a plusieurs possibilités : j’ai choisi de les mettre par groupe de 3. On peut fournir le fichier diaporama (pour OpenOffice par exemple) et demander à l’élève de travailler dessus.

Fiche Droits et devoirs des médias étudiants | Animafac Fonder un média étudiant, c’est aussi s’acquitter des démarches administratives nécessaires afin de déclarer son existence auprès de plusieurs institutions. La loi sur la presse du 29 juillet 1881 définit ces obligations légales : elles concernent notamment des mentions légales à apporter et des dépôts légaux à effectuer auprès de différents établissements. LES MENTIONS LéGALES Il s’agit d’identifier les responsables du journal (directeur de publication et rédacteur en chef) en publiant leur nom dans l’ours (l’espace dédié aux mentions légales situé au début ou à la fin du journal), ainsi que le nom et l’adresse de l’imprimeur ou du lieu d’impression, le prix du journal s’il est payant (à l’inverse, indiquez la mention « gratuit ») et la date du dépôt légal. Petit rappel : dans une association, c’est le président de l’association qui endossera la responsabilité du contenu à travers le rôle de directeur de la publication. Le dépôt légal Le dépôt administratif Le dépôt judiciaire

Le droit à l’image en ACM A l’heure où internet (via les réseaux sociaux et autres t’chats) prend une importance cruciale dans notre société, il se pose la question de savoir quelles sont les limites de l’utilisation des images prises dans nos accueils. Qui plus est, il n’est pas rare que l’image des enfants et des adultes soit utilisée en ACM, tant par l’utilisation d’internet que par des moyens propres à l’animation : journal, exposition de photographies, catalogue de présentation des séjours… De fait, nombreuses sont les équipes qui, sans en être consciente, dérogent aux règles légales du droit à l’image, ce d’autant plus qu’une utilisation à titre gratuit et pour un usage non commercial ne change rien aux règles applicables. Ce document, sans avoir la prétention de se transformer en un cours de droit, a pour objectif d’apporter une réponse juridique claire aux professionnels quant à l’utilisation des images prises en ACM. Définition et champ d’application du droit à l’image n. En guise de conclusion

Le mot du juriste Les concepts juridiques en jeu Philippe Gauvin, responsable du service juridique du réseau Canopé, ex CNDP (Centre national de documentation pédagogique), vous propose dans de brèves vidéos de préciser les principaux concepts liés aux usages du numérique éducatif. Résumé : régie par le code de la propriété intellectuelle, l'œuvre est une expression originale qui doit porter l'empreinte de la personnalité de l'auteur. Les conditions de sa protection par la loi (quand, comment). Résumé : il existe 4 types d'œuvres : individuelles, de collaboration, composites, collectives. Des droits moraux et des droits patrimoniaux leur sont attachés. Résumé : ensemble d'informations organisées systématiquement et accessibles informatiquement. Ressource complémentaire à télécharger : synthèse juridique "La base de données" (pdf 379 Ko). Ressource complémentaire à télécharger : synthèse juridique "L'œuvre logicielle" (pdf 264 Ko). Les exceptions au droit de l'auteur La publication des œuvres

Frequently Asked Questions: Open Access for Scholarly Content (OASC) What is Open Access for Scholarly Content (OASC)? The Museum's OASC initiative provides license- and cost-free access to images of artwork in the collection that the Museum believes to be in the public domain and free of other known restrictions for scholarly use in any media which the Museum has identified as on the site. Access to OASC images is direct from the Collection section of the website. What is scholarly content? What are some examples of scholarly content? What is not scholarly content? How can I determine whether my intended use is scholarly? How can I identify the Open Access for Scholarly Content (OASC) on The Met's website? below images in The Collection Online section of the website to identify images that are part of the OASC initiative. How do I download an image designated for Open Access for Scholarly Content (OASC)? below the image in The Collection Online section of this website, then click on the download icon next to it to save the image to your desktop or device.

Related: