background preloader

Biens communs : Commun, Commons, Communauté

Biens communs : Commun, Commons, Communauté
Il s'agit donc de mesurer que ce bien commun est menacé de détournement, d'utilisation néfaste. C'est là que jouent tout leur rôle, la capacitation* citoyenne et le contrôle démocratique par la presse : comme toute technologie, le net nécessite une réflexion et des initiatives qui garantissent sa mise au service du plus grand nombre, dans un souci de démocratie active. *capacitation :(= empowerment), reprise en main d'internet en tant que bien commun, par les citoyens."

http://www.scoop.it/t/communs

Related:  COMMUNSRessources info-docLes communs

Biens communs du numérique Le droit d’auteur est une des conditions de la création Le débat relatif à la notion de « Biens communs numériques » pose de manière sous-jacente celle d’une solution législative, via la création de nouvelles exceptions aux droits d’auteur, versus celle de l’auto-régulation et donc du développement des solutions contractuelles. D’un point de vue contextuel, il convient de rappeler que des discussions au niveau européen s’ouvrent sur l’évolution de la directive 2001/29/EC du 22 mai 2001 sur les droits d’auteur et droits voisins dans la société de l’information (DADVSI). Il ne parait donc pas opportun de modifier la législation nationale relative aux droits d’auteur tant que le débat européen, qui aborde les mêmes thématiques, n’est pas clos.

Le principe de la curation en une infographie Le Web deviendra t-il bientôt le champs de bataille entre les antis et les pros curation ? L’importance du contenu pour un site Web, blog n’est plus à démontrer, tant sur la côté qualitatif que sur l’aspect : le SEO. Que l’on le veuille ou non la curation existe et il vaut mieux l’intégrer à ce jour, dans une pratique métier. Pour Marc Rougier CEO de scoop.it la curation est la conjonction de trois axes : SélectionnerOrganiser / EditerPartager des contenus existants [Vidéo] Droits d'auteur, biens communs et ressources éducatives - Hervé Le Crosnier Intervention de Hervé Le Crosnier, maitre de conférence en informatique, université de Caen. Journée académique du 04/12/13 Première partie : Droits d'auteur, biens communs et ressources... par CRDP76

Biens communs et fonction sociale de la propriété A la différence des chercheurs d’autres disciplines, notamment les économistes et les sociologues, les juristes français ne s’intéressent que timidement à la question des « biens communs » , actuellement relancée par celle des « biens environnementaux ». L’explication de cette réserve est à rechercher dans la conception française du droit de propriété, « roi des droits » , dont le « caractère inviolable et sacré » n’a guère faibli . La « fonction sociale » de la propriété , remarquablement défendue par de grands maîtres, n’a eu que des effets limités dont la logique libérale et utilitariste s’écarte volontiers . Mais les excès de cette logique et la montée en puissance des préoccupations environnementales relancent la controverse comme le montre ce dialogue entre deux professeurs de droit public à propos des débats en cours actuellement en Italie et des expérimentations entreprises par certaines collectivités locales , tout particulièrement la ville de Naples .

Persuasion et influence culturelle Questions pour François-Bernard Huyghe Par Olivier Assouly Une grande majorité des travaux contemporains sur le rôle de la persuasion s’enracinent dans des questions de stratégie militaire et diplomatiques américaines. En quoi ces domaines et les USA sont-ils précurseurs ? Dès la première guerre mondiale, l'Amérique a pris à bras le corps la question de la lutte "pour les cœurs et les esprits". La propagande de guerre de W. Pourquoi je parle désormais de Communs plutôt que de biens communs ? Ceux qui suivent ce blog savent que c'est un aspect que je soutiens. La pratique de la publication et notre enseignement autour du triptyque développé par Divina Frau-Meigs Comprendre-Critiquer-Créer peut conduire, il me semble, à la question des Communs. J'essaie de positionner mon enseignement dans cette démarche, avec un lien très fort aux notions de l'info-doc telles que redocumentarisation - éditorialisation - présence numérique - autoritativité - pertinence de l'information....

Biens communs, biens publics mondiaux et propriété. Introduction au dossier. 1Dans leur ouvrage souvent cité comme référence sur la notion de bien public mondial, Kaul, Grunberg et Stern (2002, pp. 36-38) retiennent trois critères permettant de définir ce concept : les biens publics mondiaux ne concernent pas seulement un groupe de pays (leurs effets dépassent par exemple les blocs commerciaux ou les pays de même niveau de richesse) ; leurs effets atteignent non seulement un large spectre de pays, mais également un large spectre de la population mondiale ; enfin, leurs effets concernent les générations futures. 2Un autre terme, celui de « biens communs », a également connu une certaine audience au sein des acteurs qui interviennent à l’échelle internationale. Même si le sens prêté à cette notion est variable en fonction des acteurs et analystes qui l’utilisent, on peut se risquer à considérer qu’elle désigne en général des ressources ou domaines d’intérêt partagé entre tous les êtres humains. 1.1. La notion de bien commun

Figures essentielles des Sciences de l’information et de la communication Ce dictionnaire rassemble les figures clés des sciences de l’information et de la communication. Il contient une liste évidemment non exhaustive des relais, défricheurs du domaine de la communication. Sont résumés les éléments clés qui déterminent ces choix. La synthèse ici ne permet de résumer en détail l’oeuvre et les textes des auteurs. On lira avec soin les articles associés. Asch, Solomon. Les communs : culture de la participation et culture numérique. Vers une littératie des communs ? Cet article est publié simultanément sur le site du collectif SavoirsCom1 - Politiques des biens communs de la connaissance Ce Billet s’inscrit dans l’axe 4 de son manifeste :« 4. Les ressources éducatives libres sont autant de biens communs informationnels dont il faut encourager le développement. Il s’agit de données, de métadonnées, de savoirs, mais aussi de savoir-faire, et de savoir-être. La création, la mise en circulation de l’information doivent être pleinement intégrés dans les cursus scolaires et universitaires et dans les formations tout au long de la vie.

3 - Manifeste pour la récupération des biens communs La privatisation et la marchandisation des éléments vitaux pour l’humanité et pour la planète sont plus fortes que jamais. Après l’exploitation des ressources naturelles et du travail humain, ce processus s’accélère et s’étend aux connaissances, aux cultures, à la santé, à l’éducation, aux communications, au patrimoine génétique, au vivant et à ses modifications. Le bien-être de tous et la préservation de la Terre sont sacrifiés au profit financier à court terme de quelques-uns. Les conséquences de ce processus sont néfastes. Mardis de l'Orme Les Mardis de l’Orme Objectifs Approfondir la réflexion sur l’usage des TIC par des apports théoriques de chercheurs Partager l’expertise entre formateurs dans une logique de co-formation (journées inscrites au Plan académique de formation) Alimenter la réflexion sur les usages des ressources numériques en synergie avec les Rencontres de l’Orme et les journées professionnelles que le CRDP organisent au fil de l’année.

Related: