background preloader

Lydia et Claude Bourguignon interview

Lydia et Claude Bourguignon interview
Related:  Environnement / Ecologie

L'agriculture en Inde atteint des records sans pesticides Contrairement aux affirmations de Monsanto et des conspirateurs du gouvernement, on peut en effet répondre à la faim dans le monde sans l’utilisation des semences génétiquement modifiées et des produits chimiques fabriqués dans l’agriculture en Inde. Des récoltes importantes de riz, de pommes de terre et de blé sont cultivés en Inde avec des méthodes innovantes comme l’agro-écologie. L’agro-écologie est une approche agricole dynamique qui utilise des informations scientifiques et des connaissances locales en agriculture afin d’élaborer des méthodes pratiques qui sont à faible coût et saines sur le plan écologique. Cela contraste tout à fait avec l’approche «bonne pour tous », uniforme et inappropriée des cultures OGM et des intrants chimiques véhiculés par Monsanto et ses amis dans l’agriculture. Une méthode de production particulière d’agro-écologie appelée Système de riziculture intensive (SRI) est appliquée pour l’agriculture en Inde afin d’augmenter les rendements. References:

La Mort est dans le pré Cabane autonome | Ecotech Construction La Cabane Autonome déclinée en quatre versions, un bâtiment bois susceptible de vous plaire… Avec nos modèles « La Cabane », les Habitations Légères de Loisirs prennent une autre dimension : > Idéal pour les Campings, les Chambres d’Hôtes et les professionnels du tourisme vert. > Idéal aussi pour les particuliers désireux de faire du locatif saisonnier. > Alors qu’un Mobil Home perd de la valeur rapidement, le prix des « cabanes » est de loin bien plus attractif. Plus d’informations sur chaque modèle : Modèle « Cabane de La Banège » Modèle « Cabane des Merles »Modèle « Cabane du Muguet »Modèle « Cabane Les Landes » Le système constructif est identique aux Maisons Ossature Bois (MOB), ce n’est en aucune façon une structure madrier sans isolation. Nos tarifs ci-dessous s’entendent pour des prestations « basiques » : sur terrain plat ou relativement plat ne présentant pas de difficultés en termes de déclinaison ou d’arrachage de futée/bois. Nos cabanes sont à partir de : Besoin d’un devis ?

HABITATION AUTONOME Sophie, maraîchère en micro-ferme: « La solidarité entre les clients et le cultivateur est primordiale » Seul un chemin de terre sépare la chèvrerie de Pierre du dédale de plates-bandes où poussent les dizaines de variétés de légumes bio de Sophie Caillau, sa compagne. Tous deux ont décidé de changer de vie et de se lancer dans l'agriculture alternative... au même moment. « Il y avait un ras-le-bol. En effet, la maraîchère fonctionne en AMAP (aide au maintien d'une agriculture paysanne). Pour le transformer en terre accueillante pour un semis, il en a fallu de l'huile de bras. © L.TH. Lancer une activité maraîchère bio sur un lopin de 30 ares qui était encore une prairie l'an dernier n'est pas une sinécure. Et ce d'autant plus que Sophie était sur le point d'accoucher. Concrètement, un panier hebdomadaire pour 2 à 3 personnes contenant minimum 5 variétés de légumes revient à 470 € pour 47 semaines de festin bio.

Brownie (cru, vegan) Amoureux profonds du chocolat ce dessert est pour vous! Mais attention il y a un risque certain d’addiction! Il y a longtemps que je voulais faire un dessert cru, végétalien, sans sucre rafiné, bref une vraie gourmandise parfaite pour la santé. Et voilà c’est chose faite et bien au-delà de mes espérances… Ce dessert est une vraie décadence! Je ne vous en dis pas plus et je vous laisse le découvrir :) Pour 16 carrés: 225g de dattes Medjool dénoyautées (Natural Delights pour moi car IG bas)330g de noix200g de pâte de dattes*90g de poudre de cacao1càc½ d’essence de vanille1 pincée de sel de mer Glaçage au chocolat: 1 càs d’eau30g de poudre de cacao60ml de sirop d’agave½càc d’essence de vanille1 pincée de sel60ml d’huile de noix de coco fondue Marche à suivre: Couper les dattes en morceaux puis les hâcher grossièrement au robot. Ce brownie se conserve 2 semaines au réfrigérateur et au moins 4 mois au congélateur dans un récipient hermétique. Bon appétit! J'aime : J'aime chargement…

ONG, fondations, corporations et financement : l’impérialisme 2.0 (par Arundhati Roy) Traduction d'un extrait de l'article initialement publié (en anglais), le 26 mars 2012, a l'adresse suivante. Ce texte fait partie du livre d'Arundhati Roy "Le capitalisme : une histoire de fantôme", qui sortira en France en octobre 2016. […] Ce qui suit, dans cet essai, pourrait, aux yeux de quelques-uns, sembler une critique quelque peu sévère. D’un autre côté, dans le respect de la tradition selon laquelle nous devons honorer notre adversaire, cela pourrait être interprété comme une reconnaissance de la vision, de la souplesse, de la subtilité et de la ferme détermination de ceux qui ont consacré leurs vies à verrouiller l’emprise du capitalisme sur le monde. La Carnegie Corporation, fondée en 1911 par les bénéfices de la Carnegie Steel Company, et la Rockefeller Foundation, fondée en 1914 par J.D. J.D. Voici un extrait d’un des premiers poèmes de Pablo Neruda, intitulé Standard Oil Company: On trouve beaucoup d’argent dans la pauvreté, et quelques Prix Nobel aussi. Arundhati Roy

À l’ONU : les plantations ne sont pas des forêts 133 693 signatures Fin de l'action : 13 sept. 2016 La forêt, c’est la vie, un lieu où s’entrecroisent une multitude d’espèces animales et végétales, un foyer pour des millions d’êtres humains. Pourtant, l’ONU considère aussi comme des forêts les stériles plantations industrielles d’arbres, un non-sens qui ouvre grand la porte à la destruction de la nature. Écrivons à l’ONU ! Lettre Au secrétaire général de la FAO et aux organisateurs du XIVe Congrès forestier mondial Par sa définition erronée de la forêt, l’ONU exacerbe la déforestation en favorisant les plantations industrielles d’arbres. Afficher la lettre de pétition L’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) commet une erreur fondamentale depuis trop longtemps : elle considère les forêts comme un simple « couvert arboré ». Même les plantations d’arbres génétiquement modifiés, à l’instar des eucalyptus transgéniques, sont appelées à tort forêts. La pétition sera remise au cours du Congrès forestier mondial.

À qui profitera vraiment l’interdiction du glyphosate ? À Monsanto ! Le 13 Juin dernier, lors d’une séance de questions sur le dossier du glyphosate au Parlement Européen, le Commissaire Européen à la santé, Vytenis Andriukaitis, a réitéré sa proposition d’une prolongation de l’autorisation du glyphosate pour 10 ans en laissant la possibilité aux Etats-Membres d’être plus restrictifs. Pour les ONG soutenant l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) « Stop glyphosate », cette proposition n’est pas satisfaisante. Soutenues par plus d’un million de signatures à travers l’Union Européenne, l’ICE a fait du glyphosate son fer de lance dans la bataille contre les pesticides et, bien-sûr, contre Monsanto. Toutefois, certains événements récents dans la vie de la multinationale méritent d’être soulevés avant toute prise de décision. Un débat en trompe l’œil : glyphosate seul ou glyphosate + adjuvants ? Interdire le glyphosate ne fera pas disparaître les pesticides de nos champs et de nos assiettes Quand les brevets de Monsanto tombent dans le domaine public…

Jean-Baptiste Fressoz : « Désintellectualiser la critique est fondamental pour avancer » 18 juin 2018 Entretien inédit pour le site de Ballast C’est un mot qui a trou­vé sa place dans les débats envi­ron­ne­men­taux : Anthropocène. Les humains seraient ain­si deve­nus une force géo­lo­gique à même de modi­fier le sys­tème Terre. L’histoire de la crise envi­ron­ne­men­tale est sou­vent racon­tée sur le mode de « la prise de conscience » des pro­blèmes, avec un avant — pas­sé obs­cur où l’être humain igno­rait les consé­quences de ses actes — et un après — où il dis­pose des connais­sances et ne peut plus igno­rer les effets de ses acti­vi­tés. C’est d’abord un constat d’his­to­rien. « Le pro­blème patent est qu’il ne s’est rien pas­sé depuis qu’on a fait cette soi-disant révo­lu­tion envi­ron­ne­men­tale : les modes de pro­duc­tion conti­nuent sur leur lan­cée, le taux de CO2 n’a fait qu’augmenter. » La ques­tion du lien entre déboi­se­ment et chan­ge­ment cli­ma­tique est très pré­sente à la fin du XVIIIe siècle ; la France a joué un rôle pivot dans sa dif­fu­sion glo­bale.

Pourquoi l’efficacité énergétique ne résout rien, bien au contraire (par Max Wilbert) L’article qui suit est une traduction d’un texte qui a initialement été publié en anglais à l’adresse suivante : Dans notre culture, et dans le mouvement écologiste en particulier, le mot d’ordre est de promouvoir et de développer ce qu’on appelle « l’efficacité énergétique », ou les « bonnes pratiques énergétiques » dans tous les domaines de la vie humaine sur la planète, du commerce à l’agriculture, des corporations aux maisons individuelles, de l’arène économique au domaine législatif, du secteur universitaire à la sphère militante. Dans de nombreux cas, l’efficacité énergétique est considérée et présentée comme la seule solution à tous nos problèmes, notamment parce qu’elle sert effectivement de moyen de perpétuer la société industrielle dont nous participons. L’idée selon laquelle l’efficacité nous permettra de sauver la planète est un mythe. Cela n’a pas été le cas.

Related: