background preloader

Etienne Klein : L'origine de l'univers et le mur de Planck

Etienne Klein : L'origine de l'univers et le mur de Planck
Related:  Physique quantique

Théorie des supercordes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue d'artiste de la théorie des supercordes Actuellement, le problème le plus fondamental en physique théorique est la grande unification, ou, autrement dit, l'harmonisation de la théorie de la relativité générale, qui décrit la gravité, et s'applique bien aux grandes structures (étoiles, planètes, galaxies), et de la mécanique quantique qui décrit les trois autres forces fondamentales connues : électromagnétique (EM), l'interaction faible (W) et forte (S). La physique des particules élémentaires modélise celles-ci comme des points dans l'espace et les fait interagir à distance nulle, ce qui amène à des résultats de valeurs infinies. L'idée de départ est que les constituants fondamentaux de la réalité seraient des cordes d'une longueur de l'ordre de la longueur de Planck (approx. 10-33 cm), qui vibreraient à des fréquences de résonance. Le nombre de dimensions[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

L'enfance de l'Univers dévoilée LE MONDE | • Mis à jour le | Par David Larousserie Si une image vaut mille mots, celle rendue publique jeudi 21 mars par une équipe européenne d'astrophysiciens en vaut encore dix fois plus. Sous l'égide de l'Agence spatiale européenne, ces chercheurs viennent en effet de prendre une photo qui nous ramène 13,8 milliards d'années en arrière. Elle montre l'Univers le plus jeune qui soit possible d'observer, tel qu'il était à ses tout débuts, 380 000 ans seulement après sa création – elle dévoile un rayonnement qui a voyagé jusqu'à nous depuis la nuit des temps. La qualité de l'image de ce bébé-Univers prise par le satellite Planck est dix fois plus grande que le dernier cliché disponible pris par la NASA en 2003. "Une collègue, pour illustrer la qualité de ce travail, a réalisé trois photos de son enfant. Il faut cependant avoir l'œil du spécialiste pour reconnaître un Univers en formation sur l'image prise par la collaboration de Planck, forte de plus de deux cents personnes.

Max Planck : Biographie Si Albert Einstein aura révolutionné notre façon de voir l'espace-temps à l'échelle astronomique, Max Planck aura fait de même à l'échelle sub-atomique ! Par ses travaux en thermodynamique et sur le spectre du corps noir, il détermine sa fameuse Constante de Planck et nous ouvre les portes d'un monde alors insoupsonné ... La physique quantique est née ! Enfance et études de Max Planck Max Planck, physicien allemand, est né le 23 Avril 1858 à Kiel, capitale du Schleswig-holstein, issu d’une famille nombreuse (il en est le sixième enfant) de la haute bourgeoisie allemande. Il hésite alors entre se consacrer à la science ou à la musique. Max Planck devient professeur de physique théorique Il devient donc dans un premier temps professeur adjoint à Munich, puis à Kiel. Recherches en thermodynamique Etude du corps noir La Constante de Planck En Octobre 1900, il découvre ainsi la loi spectrale du rayonnement thermique dans le vide. Naissance d'une nouvelle physique : la physique quantique

Particule élémentaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le modèle standard[modifier | modifier le code] Particules élémentaires du modèle standard[modifier | modifier le code] Fermions[modifier | modifier le code] Leptons[modifier | modifier le code] Parmi les douze fermions du modèle standard, six ne sont pas soumis à l'interaction forte et ne connaissent que l'interaction faible et l'interaction électromagnétique : ce sont les leptons. Quarks[modifier | modifier le code] Parmi les douze fermions du modèle standard, six seulement connaissent l'interaction forte au même titre que l'interaction faible et l'interaction électromagnétique : ce sont les quarks. L'interaction forte est responsable du confinement des quarks, à cause duquel il est impossible d'observer une particule élémentaire ou composée dont la charge de couleur résultante n'est pas « blanche ». rouge + vert + bleu = blancrouge + antirouge = blancvert + antivert = blancbleu + antibleu = blanc Bosons[modifier | modifier le code]

Origine du monde et avènement de l’homme Ces deux questions peuvent être entendues dans la perspective de l’objectivité scientifique par l’astrophysicien d’un côté et le biologiste de l’autre. Mais, en même temps, il y a autour d’elles une sorte de trouble, car la question de l’origine n’est peut-être pas une question susceptible de recevoir une réponse scientifique ; quant à l’avènement de l’homme, il s’agit de comprendre comment une espèce animale parmi d’autres a évolué au point de se poser des questions bizarres comme celle de l’origine du monde. Plus, mieux encore, ces questions ont un retentissement étrange en chacun de nous car nous connaîtrons tous la fin du monde car nous mourrons, ce qui nous fait comprendre en retour que le monde est apparu pour nous, pour la première fois, lorsque nous sommes nés. Nous nous demanderons en conclusion quelle est la place pour ce genre de question dans l’enseignement aujourd’hui L’origine du monde entre science et religions, entre l’investigation et le mythe La physico-théologique.

Mur Planck | Etienne Klein Chose déroutante, décidément, que le temps. Nous en parlons comme d’une notion familière, évidente, voire domestique, “gérable”. Nous parlons même d’un “temps réel” pour évoquer l’instantanéité, c’est-à-dire le temps sur lequel nous n’avons aucune prise. Les physiciens, eux, l’ont couplé à l’espace, en ont fait une variable mathématique, abstraite, qu’ils intègrent dans des théories audacieuses, spectaculaires, mais si complexes qu’elles sont difficiles à traduire en langage courant. Certains disent même avoir identifié le moteur du temps. Introduction Questions fondamentales : nature et moteur du temps ; présentation générale Le Temps et ses problèmes de ligne Temps : « aigle agile dans un temple » (Desnos) Limites du langage, ligne du temps 1) Le doux empire des analogies Analogie du fleuve : question du hors-temps, « vitesse » du temps (exemple des jumeaux de Langevin), moteur du temps 3) Le temps se suffit-il à lui-même ? 4) Une équation dira-t-elle d’où provient le temps ?

Ondes scalaires (3) Ondes scalaires (3) Ondes scalaires et ciblage HAARP L'addition de signaux permet d'augmenter la puissance de manière localisée, donc de viser, mais on comprend aussi que ça permet de produire, et ce, seulement au niveau de la zone de ciblage, une série d'ondes scalaires très puissantes, capables de destruction énormes, de réchauffer l'atmosphère ou au contraire de la refroidir. Si on reprend l'exemple de l'utilisation des radiations pour la chimiothérapie: On envoie des rayons irradiants à travers le corps selon des axes qui traversent la zone cancéreuse. N'empêche que tous les axes du corps à travers lesquels les rayons irradiants passent morflent un peu, et l'état général du corps s'en ressent. Comme la conclusion qui s'impose semble être que ce n'est pas l'onde électromagnétique qui cause des dégâts, les ondes scalaires font donc le jeu. Pourquoi les ondes scalaires passent à travers la matière plus facilement? <<< Précédent | Suivant >>> 1 2 3 4

Origine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'origine (du latin origo, « la source ») est au premier abord le moment initial de l'apparition d'une chose, c'est-à-dire la naissance historique de cette chose, le commencement de cette chose. Cependant, cette définition délaisse l'aspect logique et dynamique de ce mot. Ainsi, l'origine est également l’ensemble des phénomènes obéissant à des lois qui expliquent l'apparition et le développement des choses. « Si par origine on entend un premier commencement absolu, la question n’a rien de scientifique et doit être résolument écartée… Tout autre est le problème que nous posons. Dès lors, il y est préférable de distinguer l'origine du commencement. L'origine correspond aux processus constitutifs expliquant l'apparition des objets[2]. Le commencement (métaphysique)[modifier | modifier le code] En théologie et dans de nombreuses mythologies, on parle de l'origine du monde en tant que création du monde par le divin.

dimensions de Planck, théorie quantique Constante de Planck: h = 6,626 069 57 10-34 joule.seconde Constante de Planck réduite: = 1,0545771628 10-34 joule.seconde Cette constante est utilisée pour donner la taille des quanta. C'est le coefficient de proportionnalité entre l'énergie du photon et sa fréquence. C'est aussi une mesure de l'unité de moment angulaire des particules. La rotation de la Terre correspond à 1068 unités de Planck. Voir Principe d'incertitude d'Heisenberg D'une petitesse extrême, cette valeur représente la plus petite quantité d'énergie existant dans le monde physique. Max Planck, physicien allemand (1858-1947), prix Nobel en 1918, proposa l'idée suivante en 1900: Les radiations électromagnétiques sont émises ou absorbées par paquets, les quanta. Pour une radiation de fréquence , le quantum d'énergie est: E = h . En 1905, Einstein émit l'idée que la lumière aussi est composée de quanta, les photons. L'effet photoélectrique (Philipp Lenard: 1902) établit clairement la nature corpusculaire de la lumière.

Ondes scalaires (2) Ondes scalaires (2) Ondes scalaires: rupteurs atomiques? En fait que je parle de déstabiliser la liaison nucléïque, je ne parle pas de destruction de la liaison, qui est collée par intéraction forte, plus solide que les énergies mises sen jeu par les ondes scalaires. Je parle plutôt d'ajouter ou soustraire de l'énergie à cette liaison, capable d'exciter ou désexciter un atome, et pourquoi pas brouiller la liaison qui existe entre le noyau et les électrons en orbite, rendant les électrons plus mobiles ou moins mobiles, en les liant plus fortement au noyau (puisque les ondes scalaires sont sensées être des ondes de potentiel gravitique et des engendreurs de champ magnétique et électrique par interférence mutuelle). Elles sont en quelque sorte l'énergie de base qui sert à actionner d'autres forces. Dans les processus à énergie libre, on récupère l'énergie de ces ondes scalaires, créées par le "vide" quantique pour créer de l'énergie sous forme électrique. <<< Précédent | Suivant >>> 1 2 3 4

Related: