background preloader

Comment vérifier l’information à l’ère des medias sociaux

Comment vérifier l’information à l’ère des medias sociaux
Related:  D4-2 Evaluer les résultats d'une rechercheFiabilité des sources

Fiabilité et validation de l’information | Comment les étudiants cherchent-ils l'information ? Évoquer la question de la fiabilité de l’information implique une réflexion non seulement sur les propriétés de l’information elle-même, mais aussi et surtout sur les techniques de sélection mises en œuvre par ceux qui les recherchent. De fait, le développement d’Internet et de la documentation électronique a profondément bouleversé le rapport que les étudiants entretiennent – ou du moins devraient entretenir – aux informations et aux documents dont ils font usage au cours de leurs études. Internet et la déstabilisation de la chaîne traditionnelle de validation de l’information : la nouvelle place de l’usager La question de la culture et des compétences informationnelles (information literacy) des étudiants est dès lors centrale : selon quels critères ces derniers vont-ils, dans ce nouveau contexte, évaluer la fiabilité, la crédibilité et la pertinence des informations recueillies ? L’influence de la navigation sur Internet sur les critères d’évaluation de la fiabilité de l’information

Valider l’info sur Internet : des outils pour éduquer La maîtrise et l’évaluation de l’information sont, selon les termes d’Alexandre Serres, un « enjeu éducatif majeur », « une condition de survie » dans notre société. Heureusement, les ressources ne manquent pas pour relever le défi. Piéger ou éduquer, cette alternative a enflammé la toile. Fin mars, un article intitulé « Comment j’ai pourri le web » paru sur la vie moderne, un site créé par quatre enseignants est repris par Rue 89 dans une rubrique « témoignage » sous le titre « J’ai piégé le Net pour donner une bonne leçon à mes élèves ». Tous les débats, réactions… suscités par cette publication (1) prouvent bien qu’apprendre à évaluer et à valider l’information sur Internet est devenu essentiel. 1) L’article « Troll de prof qui sabote le net pour venger l’école » paru sur le site mediacteur en reprend l’essentiel et propose toutes une série de liens pour qui veut aller plus loin. Des définitions crédit photo: flickr Ressources nationales Un document à étudier Ressources académiques

Recherche et Veille Documentaire - CapITyPA Semaine 4 et 5 du MOOC ITyPA Thème de travail : la veille ! Je veille, tu veilles, elle veille, nous veillons, vous veillez, ils veillent… mais comment ? L’infobésité précédemment vécue et caractérisée amène logiquement à la question suivante : Comment trouver et utiliser l'information dont on a besoin de manière efficace ? Les deux semaines entre le 26 Octobre et le 8 Novembre nous ont aidé à répondre à cette question. Durant cette période du MOOC, nous avons été invités à prendre du recul par rapport à nos méthodes de recherche et de veille, nous avons identifié et échangé nos techniques mais aussi nos points forts et nos difficultés. En fin de première semaine, l’invité François Magnan , professionnel de la recherche et de la veille documentaire, a apporté beaucoup de réponses à nos questionnements lors de son intervention. Mots clés : curation, veille, agrégation, capitalisation, social search, publication, Sécurité, droit de propriété, environnement d’apprentissage personnel

La taille de l’info Mardi avait lieu le séminaire des blogs du Monde.fr. J'y ai trouvé les chiffres de ce que je savais déjà : l'information est de plus en plus lue sur mobiles (tablettes et smartphones). +67% concernant le Monde.fr sur une année, et par période déjà plus de lecteurs que derrière l'ordinateur (notamment les mois d'été). C'est une évolution logique, un vrai progrès technologique. Il y a plus de 3000 ans, j'aurais peut-être gravé mes dessins "d'actu". Partager le dessin : Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Média. How Many Social Shares Did That Get? [FREE TOOL] I love social sharing buttons. I like them because they can serve as quiet little social calls-to-action, enticing content readers to share my articles on social networks like Twitter and Facebook. But I love them because they tell me (and everyone else) how many times those articles have been shared. Simple, transparent social media metrics. And because these buttons are so popular, if I feel an urge to compare the sharing data for my content with that of my competitors' content, I can typically just navigate to the other site and see what that website's buttons say. But some sites don’t have those social sharing buttons set up. That’s why I created LinkTally.com. For instance, while the Wall Street Journal's website includes social sharing buttons for those four main social networks on its articles, it doesn’t show share counts. Okay, so that’s interesting, but how useful is it really? Let's consider an example scenario. That's not the only thing LinkTally is useful for.

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. 1- Peut-on être sûr à 100 % ? 2- Analyse technique et enquête 3- Première vérification : la date de l’image 4- Google image 5- Les données Exif 6- La géolocalisation c’est fantastique, mais… 7- L’analyse d’image 8- Google Maps, Earth, et Street View 9- Qui est l’auteur ? 10- Utilisez les réseaux pour vérifier les réseaux 11- Créez votre propre réseau 12- Et l’instinct dans tout ça ? 13- La manip’ ne vient pas toujours d’où on l’attend 14- Quelques personnes à suivre 15- Quelques lectures (en anglais) Comme la désinformation n’est pas née avec Internet, la manipulation d’images n’est pas apparue avec Photoshop et Twitter. Le commissaire Nicolai Yezhov et Staline dans les années 1930. Voici donc quelques méthodes pour vérifier des images. Google image

Piratage de ses comptes sociaux : prévenir, repérer et réagir ! - CNIL - Commission nationale de l'informatique et des libertés Prévenir un piratage Choisissez des mots de passe complexes, différents et non-signifiants ! Aucune personne ou ordinateur ne doit être en mesure de le deviner. La CNIL publie des conseils pour créer un mot de passe efficace, le retenir et le stocker dans une base. Ne communiquez pas votre mot de passe Il est vivement déconseillé de communiquer votre mot de passe à une tierce personne, de l’enregistrer dans un navigateur si vous n’avez pas défini de mot de passe maitre ou dans une application non sécurisée. Activez un dispositif d’alerte en cas d’intrusion La double authentification est une option activable sur la plupart des réseaux sociaux. Déconnectez à distance les terminaux encore liés à votre compte Là encore, cette option disponible sur la plupart des réseaux sociaux vous permet d’identifier l’ensemble des terminaux avec lesquels vous vous êtes connectés à votre compte. Désactivez les applications tierces connectées à votre compte Réglez vos paramètres de confidentialité

Savoir reconnaître une photo truquée en ligne Une image officielle du métro new-yorkais complètement vide pendant l'ouragan Sandy Voici la première chose que l'on doit avoir à l'esprit lorsqu'on surfe sur la Toile : il ne faut pas prendre ce qu'on y voit pour argent comptant. Surtout quand les images relatent des évènements très médiatisés. Parce qu'aujourd'hui, la retouche de photos est à la portée de tous et bien des petits malins l'utilisent pour créer des images qui impressionnent, mais qui se révèlent fausses dans bien des cas. L'actualité est une bonne source de création pour ces canulars et bien des internautes partagent de fausses images ou des « mèmes » sur les réseaux sociaux, sans le savoir. Il peut même arriver que des médias reprennent ces photographies sans vérifier systématiquement leur authenticité. L'ouragan Sandy qui a frappé la côte Est américaine à la fin du mois d'octobre 2012 a généré un nombre incroyable de clichés sur la Toile. Des habitudes à prendre pour discerner le vrai du faux

Les vrais faux sites d’informations locales des militants identitaires Ils s’intitulent Infos Bordeaux, Rhône-Alpes Info ou Breizh Info. Déguisés en sites d’information « classiques », ce sont en réalité des relais de la propagande d’extrême droite. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent « Trois nouveaux radars installés sur la rocade de Bordeaux » Le titre qui s’affiche à la « une » du site infos-bordeaux.fr, ne pose que peu question. Sur la page d’accueil d’Infos Bordeaux, on trouve dix occurrences du terme « migrant », mais pas une seule pour évoquer le classement de la ville en tête des cités les plus « branchées » selon le guide Lonely Planet, qui a pourtant fait la une de la presse locale. Le phénomène est le même sur Breizh Info, un site qui dit traiter « de l’actualité bretonne et internationale », et qui affiche dès sa page d’accueil douze fois le terme « migrants » et huit fois celui d’« islam »… Lire aussi : Voyage au cœur de la « Fachosphère » « Réinformation » et combat culturel Un réseau de sites « faux nez » Les « régionaux » :

La Semaine des médias 2017 : Toujours connectés ? De la page au site Quitter la page web... Comment faire en sorte que les élèves quittent momentanément la page et considèrent l’intention de la publication ? Il nous faut conduire les élèves à explorer le paratexte [1] [2] car il est indispensable à la compréhension et à la validation des informations d’une page web.La lecture hypertextuelle peut ici constituer un obstacle dans la mesure ou elle ne favorise pas la clôture du texte (où est le texte ? où est le titre ? Où est l’auteur ? Les premières tentatives Pour sensibiliser les élèves nous les avons d’abord confrontés à des sites fantaisistes ou parodiques (Dhmo.org, Désencylopédie, Scientists of America, etc.). De le cadre d’un scénario, quelles contraintes imaginer pour qu’une enquête autour de la source devienne indispensable ? Partir de la notion d’invalidité (contrairement à ce que nous avions l’habitude de faire) s’est avéré une contrainte suffisante pour forcer l’examen que nous attendions. Une progression Déroulement La contrainte par la preuve 1.

Qu’est-ce qu’une fausse nouvelle ? - 30 secondes avant d'y croire Une fausse nouvelle c’est… ? Une fausse nouvelle c’est une invention – un mensonge créé de toutes pièces – qui prend l’allure d’une vraie nouvelle dans le but de tromper les gens. Autrement dit, l’information est fausse, mais elle semble vraie. C’est logique ! De la même façon que les vraies informations ont plusieurs visages, les fausses peuvent aussi prendre plusieurs formes. Les fausses nouvelles à caractère politique C’est surtout pour cette raison qu’on a autant parlé des fausses nouvelles au cours des dernières années : à cause de leur nombre énorme durant la campagne présidentielle américaine de 2016. Les fausses nouvelles à caractère spectaculaire Parfois, on partage une fausse nouvelle en raison de son caractère spectaculaire. C’est un truc souvent utilisé par ceux qui inventent des fausses nouvelles. Les fausses nouvelles qui mettent en scène une célébrité Les célébrités, ça attire l’attention. Les fausses nouvelles qui visent à vendre quelque chose Les canulars Les satires

2 Questions de qualité L'internet contient beaucoup d'informations mais bon nombre d'entre elles ne possèdent pas la qualité que vous seriez en droit d'attendre. Ceci peut être dû au fait que : N'importe qui peut publier n'importe quoi sur l'internet Les ressources sont publiées dans des formats divers, dans des présentations différentes et peuvent changer à tout moment A tout moment, des documents peuvent devenir inaccessibles La qualité des ressources de l'internet est très variable. Si vous voulez trouver l'information pertinente sur l'internet, cela peut valoir la peine d'évaluer la qualité des ressources que vous regardez. Avez-vous jamais utilisé un moteur de recherche ? Ressource numéro 1 Le titre est prometteur - mais bang ! Ressource numéro 2 A nouveau, le titre semble bon - cependant, lorsque vous arrivez sur le site, il s'avère qu'il s'agit d'un document émanant de la classe de CM2 de l'école primaire Les Garennes. Ressource numéro 3 Ressource numéro 4 Ressource numéro 5 Ressource numéro 6 OK.

Les fake news décryptées avec Info Hunter, un parcours pédagogique pour les jeunes Comment distinguer une information véritable d’une fake news, ces fausses nouvelles qui circulent sur le web ? Info Hunter est un parcours pédagogique pour aider les jeunes à mieux comprendre la fabrique de l’information. C’est la CIA qui est à l’origine du SIDA. L’objectif était d’affaiblir le régime cubain mais la maladie s’est propagée d’une manière imprévue. Bien sûr, c’est une fake news ! C’est à l’initiative de Tralalère, avec la collaboration du média digital Spicee, qu’est née Info Hunter. Info Hunter est un atelier numérique qui a été pensé pour être effectué en classe mais on peut aussi le faire à la maison. Info Hunter est un excellent outil pour réfléchir collectivement à la manière dont sont fabriquées les informations et comment se prémunir des fausses nouvelles. Accéder à Info Hunter (inscription gratuite)A lire aussi notre dossier sur les fake news

Related: