background preloader

PERSPECTIVE (S) - L'Atelier du Saphir

PERSPECTIVE (S) - L'Atelier du Saphir
Quino "Le petit frère de Mafalda" Ni un monstre ni une insulte, donc à ne pas redouter. Juste la troisième dimension, géométrique, aérienne ou affective de nos plates œuvres (mais néanmoins savoureuses). En gros, avec plus ou moins de profondeur, une certaine façon de voir les choses. Une fois que l’on maîtrise les « dix » commandements de la perspective, on peut comme certains maîtres s’en amuser, en jouer, en abuser et suprême maîtrise, les nier. Julian BEEVER Maurits Cornelis ESCHER (1898-1972) « Le belvédère » Diégo VELASQUEZ (1599-1660) « Les Ménines » René MAGRITTE (1898-1967) « Promenades d’Euclide » William HOGARTH (1697-1764) « Fausses perspectives » Pablo PICASSO (1881-1973) « Les musiciens » Perspective Linéaire L’univers de la perspective est le Visuel ses informations renseignent sur - où se situent les yeux du peintre, que regarde t-il - à quelle hauteur est-il - que veut-il que nous regardions, avec un oeil unique et immobile. - quelle est l’échelle de sa composition.. Related:  La perspectiveL'espace

Histoire de la perspective » Les @rts etc… Définition : La perspective est un ensemble de règles qui visent à créer l’illusion de la profondeur sur la surface bi-dimensionnelle (plate ) du tableau ou de la feuille, c’est à dire à créer l’impression de voir un espace réel en 3 dimensions. Historique : Dans l’Antiquité égyptienne (4000 à 500 av. J. On retrouve ce même principe au Moyen-Âge, les personnages plus importants sont plus grands et les décors ne sont pas proportionnés en fonction de la taille des personnages. C’est en Grèce de 500 à 100 av. La Renaissance est une période qui se déroula du début du XVème siècle jusqu’au XVIème siècle. C’est le début de l’humanisme qui considère que l’homme a une place importante dans l’univers. La science aussi fait de nombreux progrès. Des artistes et savants comme Filippo Brunelleschi, Léon Battista Alberti et Léonard de Vinci cherchèrent des méthodes scientifiques, géométriques et sûres pour représenter le monde tel que nous le voyons avec son volume et sa profondeur.

Histoire de la perspective Dans l'Antiquité Égyptienne (4000 à 500 av. J.-C.) les artistes ignoraient la perspective. Les personnages étaient représentés de rpofil, sans profondeur. Leur taille dans l'image dépendait de l'importance qu'ils avaient (symboliquement et dans ce que raconte l'image) et pas de leur éloignement. C'est en Grèce que des philosophes et des mathématiciens établirent (de 500 à 100 av. Son application dans l'art reste très intuitive, mais on sait que les lignes doivent converger pour exprimer le relief. Le cheval de troie, dessin d'après une fresque de Pompei, 1er s. La connaissance de la perspective ne progresse pas pendant le Moyen-Âge, où l'aspect symbolique prédomine sur la représentation du réel. Cependant, petit à petit, les artistes cherchaient à représenter l'espace de façon plus réaliste. L'annonciation, Ambrogio Lorenzetti, 1344 L'École d'Athène, Raphaël, 1510 Les artistes des siècles suivant purent alors travailler en pleine connaissance de la perspective. Un autre monde, M.C.

Naissance de la perspective Introduction Premières perspectives Cependant, après la fin de l’empire romain, les traditions artistiques sont interrompues, et les docteurs de l’Eglise discutent de la question de l’art : est-il permis par Dieu ? Peut-on représenter des hommes, créatures de Dieu ? Ces questions donnent aussi une idée du statut magique de l’image, indissociable de sa place et de son rôle dans la société. Italie Renaissance et culture humaniste Au XVème siècle en Italie fleurit la culture humaniste, née de l’admiration pour la culture antique que les Italiens redécouvrent. Prérequis optiques Pour construire une théorie de la perspective (ou plus exactement un procédé de construction), les artistes de la Renaissance se sont principalement inspirés de l’Optique d’Euclide. Brunelleschi et Alberti Brunelleschi est le premier à « démontrer » (c’est-à-dire en l’occurrence à mettre en pratique) la perspective en représentant la place du Baptistère de Florence sur un panneau de bois. Notion d’espace impliquée.

arts plastiques - InSitu - des représentations de l'espace La perspective : Etymologiquement, dérivé du latin « perspectiva » donc « perspicere » = voir clairement. Au sortir du moyen âge, la perspective est l'aboutissement d'un désir de rationalisation de la vision, d'une volonté de supprimer ses aspects affectifs pour n'en garder que les règles de fonctionnement. Les architectures de Giotto sont conçues comme des cubes scéniques qui permettent au spectateur d'apercevoir à la fois le dedans et le dehors, ce système se rapproche de la perspective dite cavalière, les lignes restent parallèles. Le spectateur est sur un point élevé au dessus de la scène. La Renaissance humaniste invente la perspective pour représenter une vision du monde qui place l'homme au centre de l'univers. Appliquée à la lettre la perspective albertienne (appelée aussi conique) donne aux hommes et aux bâtiments la même apparence. Ce principe illusionniste de la perspective en se perfectionnant a donné lieu à une complexité de plus en plus savante.

représentez la classe espace pédagogique > 2nd degré > arts plastiques > enseignement > leçons mis à jour le 22/02/2008 Peut-on représenter une espace dans sa totalité ? mots clés : représentation, espace compétences - expérimenter, créerquestions - espace, espace représenté quatrième leçon de la séquence sur la représentation de l'espace L'objectif est d'amener les élèves à envisager la combinaison de divers modes de représentation et à les libérer de la représentation réaliste de la perspective conique qui inquiète certains à cause des difficultés techniques. lieu : la classe faites-moi comprendre l'espace où vous êtes en une seule réalisation donnez un maximum d'informations observations Dès que l'incitation fût écrite au tableau, les élèves réagirent. contraintes matérielles crayons, fusains, stylos, stylos feutres format libre durée 2 fois 55mn , verbalisation comprise travail individuel Les réponses permirent de faire apparaître les possibilités suivantes: - une vue totalement extérieure au lieu. auteur(s) :

Back to nature Jeudi 19 avril 4 19 /04 /Avr 15:29 Réalisations des élèves de 3ème dans le parc du collège. Mettre en relation un lieu spécifique et les matériaux trouvés sur place. Le travail doit être fini en 30 minutes et photographié. Partager l'article ! Back to nature: Réalisations des élèves de 3ème dans le parc du collège. inShare Par VGL - Publié dans : 3ème 1 dessinez ce que vous voyez séance 2 constituer des groupes de 3 élèves chaque groupe reçoit un plan d'une partie du collège, un morceau de plexiglas et un stylo feutre noir Sur le plan qui vous a été remis, le point rouge montre l'endroit où vous devrez vous situer pour dessiner sur le plexiglas ce que vous voyez. exemple de plan pour chaque groupe la consigne est différente 10mn verbalisation accrochage des plexiglas Il était prévu de les organiser en regroupant ceux qui devaient permettre de parler plus facilement : - du point de fuite, - du rétrécissement des distances avec l'éloignement. - de la ligne d'horizon En réalité, la première chose qui fût évidente dès l'accrochage, c'est que bien que les élèves devaient dessiner ce qu'ils voyaient à travers le plexiglas, bien souvent, ils dessinèrent ce qu'ils savaient des éléments à représenter. En regardant les photos que j'avais prises pendant qu'ils travaillaient, certains remarquèrent la "grimace" que faisaient ceux qui dessinaient sur le plexiglas.

Marcher/Créer. (Séquence Action mutualisée Académique)- Arts plastiques Cycle 4 Question : L’œuvre, l’espace, l’auteur, le spectateurQuestionnement : la relation du corps à la production artistique (ici le déplacement du corps dans l’espace réel et l’espace vidéo) Notions : espace, temps, geste Compétences : Expérimenter, produire, créer : S’approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique artistique et réflexive. et Recourir à des outils numériques de captation et de réalisation à des fins de création artistique.Domaines du socle : 1, 2, 4, 5 Mettre en œuvre un projet : Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique. Domaines du socle : 2, 3, 4, 5 S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité : Expliciter la pratique individuelle ou collective, écouter et accepter les avis divers et contradictoires. Domaines du socle : 1, 3, 5 Marcher / créer Dispositif de la séquence :

Related: