background preloader

Empathie, Sympathie, Compassion! quelles différences?

Empathie, Sympathie, Compassion! quelles différences?
Je lis régulièrement le blog de Matthieu RICARD qui n'est plus à présenter! et je voulais discuter avec vous du sujet de son dernier article. L'empathie (du grec ancien εν, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qu'on éprouve) consiste à comprendre ce que d’autres éprouvent et à entrer en résonance avec eux. Il faut distingue l'empathie de la sympathie, de la compassion et même de la contagion émotionnelle. L'empathie, contrairement à la sympathie qui est spontanée (attirance ou rejet) est une pratique relationnelle qui s'enseigne et s'apprend. Exemples de situation : Cunégonde dit : - Je n'aurais pas dû faire cela... Anatole dit : "- C'était génial. grâce au Docteur DODSON link : je potassais déja lorsque nos enfants étaient petits! La sympathie du grec syn- :« avec » et pathos :«souffrance » consiste aussi à comprendre les émotions d'une autre personne mais elle comporte une dimension affective supplémentaire. que l’amour donné à ceux qui souffrent " dit Mathieu. Related:  émotionl'empathieNégociation

Qu’est ce que l’empathie ? - Entretien motivationnel | Entretien Motivationnel Carl Rogers a été le premier psychothérapeute à mettre en lumière le rôle essentiel de la relation dans l’efficacité thérapeutique. Dans des publications parues entre 1940 et 1950, il décrit ce qu’étaient, selon lui, les trois conditions critiques permettant aux thérapeutes de promouvoir l’auto-actualisation de leurs patients : avoir une attitude de compréhension empathique, faire preuve d’une estime positive et sans condition, être en congruence. Ces dernières années, de nombreuses études concernant l’efficacité thérapeutique ont été menées, avec pour certaines des résultats surprenants. Plutôt que de chercher à promouvoir de meilleures méthodes, la recherche nous indique que la clé du succès réside dans l’habileté du thérapeute à établir une bonne alliance avec son patient. Quelle que soit la méthode, le profil des patients, le problème ou l’étape de changement qui étaient adressés, l’empathie avait un rôle déterminant. Définir l’empathie Les deux facettes de l’empathie

L'empathie Dissonance cognitive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En psychologie sociale, la dissonance cognitive ou distorsion cognitive au Québec[1] est la simultanéité de cognitions qui entraînent un inconfort mental en raison de leur caractère inconciliable ; ou l'expérience d'une contradiction entre une cognition et une action. Dans sa théorie de la dissonance cognitive, Leon Festinger étudie les stratégies de réduction de la tension psychologique induite et de maintien de leur cohérence personnelle, y compris des stratégies d'évitement des circonstances identifiées comme source de dissonance. Relations entre les cognitions[modifier | modifier le code] Trois sortes de relations sont possibles entre deux cognitions ou entre une cognition et un comportement[1] : Ampleur de la dissonance[modifier | modifier le code] L'ampleur de la dissonance cognitive ou de la tension subie dépend de deux facteurs : L'effort pour réduire la dissonance est proportionnel à son ampleur[1]. Exemples[modifier | modifier le code]

De l'empathie à la compassion: un parcours émotionnel face à la souffrance - SERVICE DE COMMUNICATION Neuroscientifique et psychologue, Olga Klimecki mène des recherches sur l’entraînement aux émotions sociales, telles l’empathie et la compassion, et leur impact sur le comportement affectif des individus. Explications. Vous effectuez des recherches sur l’apprentissage de la compassion. En quoi consistent-elles? Olga Klimecki : La souffrance est un problème très générique, universel. En quoi cette distinction est-elle pertinente? Elle marque des rapports différents à autrui et à soi-même. Mais ne faut-il pas un minimum d’empathie pour être sensible à la souffrance d’autrui? L’empathie initiale est nécessaire pour être touché. Comment peut-on entraîner des gens à la compassion? J’ai examiné plusieurs types d’entraînement possibles, avant de retenir une approche méditative qui est basée sur le bouddhisme mais reste entièrement laïcisée. En quoi ces recherches peuvent-elles être utiles dans la perspective de résolution de conflits? Articles associés

Comment les émotions sautent d’un visage à l’autre | psychopium Cet article est une traduction/adaptation française de l’article How emotions jump from face to face publié sur le site Scientific American le 7 février 2012 (trad. Kyung-Nan Jaumin). Le visage d’un homme peut « attraper » la colère d’une personne se trouvant à proximité. Mais le visage d’une femme a tendance à « attraper » le bonheur. Les défenseurs des handicapés ont vu rouge après que deux femmes âgées souffrant de problèmes médicaux ont été prétendument fouillées au corps par des agents de la TSA (NdT : Transportation Security Administration) à l’aéroport JFK de New York en décembre dernier. Ces dernières décennies, les chercheurs en sciences sociales ont patiemment démêlé les systèmes mentaux et physiologiques impliqués dans les biais sociaux. Dans deux études, Rebecca Neel et ses collègues ont montré que les visages masculins étaient plus susceptibles d’attraper la colère du visage voisin, et que les visages féminins étaient plus susceptibles d’attraper le bonheur.

Empathie et bienveillance au cœur des apprentissages Une pédagogie du respect et de la confiance de la maternelle à l’université, 17-19 octobre 2019 à Paris-Est Créteil Une présentationdu colloque reprise du site calenda.org Argumentaire « Apprenant à mettre à distance préjugés et stéréotypes, (l’élève) est capable d’apprécier les personnes qui sont différentes de lui et de vivre avec elles. Il est capable aussi de faire preuve d’empathie et de bienveillance » (Socle commun de connaissances, de compétences et de culture, 2015) Ce colloque international poursuit la réflexion amorcée en 2017 dans le cadre du colloque international « Éduquer à l’empathie : où en sommes-nous ? Banalisée dans les médias et dans le langage commun, l’empathie est devenue un concept nomade. Lors du colloque de 2017, le neurologue Simon Surgulaze a ouvert aux éducateurs la piste de la psychologie « positive » dans sa présentation intitulée « Les neurosciences du partage des émotions : le pouvoir d’un sourire ». Dans le cadre de ce colloque nous déclinerons nos travaux sur l’empathie et la bienveillance dans la classe et dans la formation des enseignants en trois axes : Comités Lieux

Comment faire preuve de congruence dans nos relations? La congruence, c’est montrer un alignement cohérent entre ce que nous ressentons et les actions que nous menons, les idées que nous avons et les paroles que nous formulons. Pour faire simple et connu, c’est dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit. Seulement voilà, derrière les grands principes de cette vertu vantée ici et là par les puristes, il y a un élément à prendre en compte et qui est loin d’être un détail; notre condition d’être humain dans toute sa complexité et singularité. Qui n’a jamais été confronté à sa propre contradiction? Ne rougissez pas si vous vous reconnaissez dans ces quelques exemples. Commençons par celle-ci. Ainsi, pour revenir à notre sujet sur la congruence, mon avis est qu’il ne serait pas déraisonnable de la voir plutôt comme un objectif vers lequel s’orienter et non comme un postulat de base pouvant s’avérer stressant ou culpabilisant. Cette conscience de soi m’amène à vous décrire la bonne nouvelle. Vous êtes donc bien des humains. Respirer.

Comment arrêter d’absorber les émotions des autres Les émotions comme la peur, la colère, la frustration et l’immobilité sont des énergies. Et vous pouvez potentiellement « attraper » les énergies des autres sans vous en rendre compte. Si vous avez tendance à être une éponge émotionnelle, il est essentiel de savoir comment éviter de prendre les émotions négatives d’un individu, et même comment se détourner des négativités qui flottent au-dessus de la foule. Autre problème, l’anxiété chronique, la dépression ou le stress peuvent vous transformer en éponge émotionnelle en affaiblissant/diminuant vos défenses. D’un point de vue énergétique, les énergies négatives peuvent provenir de plusieurs sources : ce que vous ressentez peut provenir de votre intérieur, de quelqu’un d’autre, ou il peut s’agir d’une combinaison des deux. Arrêtez d’absorber les émotions des autres 1. Les signes que vous pourriez être empathique incluent : 2. 3. 4. 5. 6. 7. Apprenez à reconnaitre les gens qui vous tirent vers le bas. 8. 9. Concernant l’auteur :

Travail sur les émotions Samedi 19 janvier 2013 6 19 / 01 / Jan / 2013 21:10 Je travaille depuis longtemps avec les garçons sur les émotions. C'est un apprentissage important pour apprendre aux autistes à les reconnaître et les identifier et les aider à comprendre des situations sociales du quotidien. Sur le sujet, j'apprécie beaucoup 2 livres : de Peter Vermeulen. L'idéal est de lire ce livre après avoir lu son autre livre Il explique comment les autistes expriment leurs sentiments, leurs difficultés à comprendre les émotions des autres ou encore ce que nous pouvons faire, nous les neurotypiques, pour les aider. - de Patricia Howlin, Simon Baron-Cohen et Julie Hadwin. niveau 1 : reconnaître des expressions faciales sur des photographies niveau 2 : reconnaître des expressions faciales sur des visages schématiques niveau 3 : identification des émotions provoquées par des situations niveau 4 : identification des émotions basées sur les désirs niveau 5 : identifier des émotions basées sur des croyances

Enseigner l’empathie | AFDEM Dans ce second volet, Guy Azoulai aborde la question de l’enseignement de l’empathie en présentant les différents outils qu’il utilise lors de ses formations à l’entretien motivationnel. Présentation du concept d’empathie Le concept d’empathie est présenté en mettant l’accent sur son rôle déterminant dans la dynamique interpersonnelle de la motivation et du changement : Les attitudes spontanées face à la détresse émotionnelle Je propose aux participants de réfléchir à la situation suivante : dans un parc, un enfant vient de lâcher son ballon, et pendant que celui-ci s’élève, l’enfant pleure, hurle sans relâche. Les réponses sont notées sur un tableau. Voici quelques exemples d’attitudes qui ne tiennent pas compte de la souffrance de l’enfant : « je t’avais pourtant dit de faire attention », « j’étais sûr que ça finirait comme ça », « pas question d’en racheter un autre ». Efficacité comparée des quatre attitudes dans une relation d’aide Peut-on feindre l’empathie avec succès ?

Les 7 règles de base pour réaliser une carte heuristique Voici les règles fondamentales pour concevoir et réaliser une carte heuristique efficiente 1 La feuille de papier est utilisée dans le format paysage. La feuille de papier sera orientée dans le sens panoramique, car nous avons une vision plus large que haute. Un dernier point, elle est de préférence sans lignes et sans carreaux. 2 Le cœur est beaucoup plus qu’un titre simplement informatif. Il doit posséder un pouvoir évocateur puissant. Il n’est pas enfermé dans un cadre ou un cercle, il inspire l’ouverture Une image est préférable à un mot. Pour des raisons pratiques, le cœur est bien au centre de la feuille pour que les branches puissent être ramifiées tout autour de façon équilibrée, ni trop sur un côté, ni trop en haut ou en bas. 3 Les branches sont par défaut de forme organique (qui s’inspire de la nature). Une forme trop rigide et anguleuse évoque instantanément une procédure. Pour économiser de l’espace, la longueur des branches est identique à celle des mots. Frédéric Le Bihan

Wifi neuronal et compétences relationnelles Sylvaine Pascual – Publié dans Bien-être et estime de soi / Compétences relationnelles Les neurones miroirs, découverte de 1996, qualifiée à juste titre de “monumentale mais ignorée” par Bernard Dugué sur Agoravox, sont à l’origine de la construction de nos systèmes nerveux et de nos comportements sociaux en copiant ceux des gens qui se sont occupés de nous. Cette passionnante émission de Radio Canada simplifie pour nous le mécanisme neurones miroirs/neurones moteurs, générateur de l’empathie indispensable à l’apprentissage, à la relation et à la communication. Notre cerveau est par nature “neuro-social”, il est fait pour entrer en résonance avec celui des autres, ce que Daniel Goleman, qui en a profité pour délaisser l’intelligence émotionnelle au profit de l’intelligence relationnelle appelle le “wifi neuronal”. Ce wifi nous permet d’avoir de l’empathie, de nous mettre à la place de l’autre, de nous émouvoir de ce qui émeut l’autre. D’autre part, selon cet article publié sur cles.com

Related: