background preloader

Peut-on mesurer l’intelligence collective d’un groupe

Peut-on mesurer l’intelligence collective d’un groupe
Suite à la publication de mon billet Le R.O.I. de l’intelligence collective enfin démontré ?, Roberta Faulhaber, Visual Practitioner, m’a envoyé un article très intéressant. Depuis fort longtemps, on mesure le quotient intellectuel des individus. Pourquoi ne pas mesurer l’intelligence collective d’un groupe ? C’est l’objet d’une étude publiée en 2010 par l’American Association for the Advancement of Science suite aux travaux d’un groupe de scientifiques réuni à l’initiative du MIT Center for Collective Intelligence (le célèbre Massachusetts Institute of Technology !) : Evidence for a Collective Intelligence Factor in the Performance of Human Groups Introduction de l’article :Psychologists have repeatedly shown that a single statistical factor—often called “general intelligence”—emerges from the correlations among people’s performance on awide variety of cognitive tasks. Quatre facteurs permettent d’expliquer le succès du groupe dans les tâches données : Related 8 November 2010

http://www.blog.axiopole.info/2013/05/03/peut-on-mesurer-intelligence-collective/

Related:  Intelligence collectiveIntelligence collectiveméthodes et outils collaboratifs

Mesurer l'intelligence collective? « Une entreprise a besoin d’ordre pour survivre et de désordre pour évoluer. » Peter Drucker Du point de vue de l’épistémologie (la science des sciences) l’intelligence collective est soit une chimère, soit un construct. Ce terme a été traduit en français par « construit » et désigne un concept psychologique utile mais complexe et difficilement mesurable comme par exemple l’amour ou la motivation. Quoique les constructs soient difficiles à cerner et à mesurer, la question de leur validité demeure. En d’autres termes, une fois la définition du construct établie, peut-on imaginer un instrument de mesure qui mesurerait bien ce que l’on veut mesurer ?

L’égo, frein majeur à l’intelligence collaborative Sylvaine Pascual – Publié dans: Vie professionnelle / Relations aux autres La presse s’est emparée un peu vite de l’affaire avec un poil insuffisamment de nuance, et voue le travail collaboratif aux gémonies au profit d’un individualisme au blason soudainement redoré. Je m’étais agacée sur mon blog personnel (café-journal du 28 mars) de ces conclusions hâtives, en particulier dans l’Express, qui échouaient à poser les bonnes questions. Car il ne s’agit pas de dire “arrêtons de travailler à plusieurs” mais de réfléchir à: Qu’est qui, dans notre façon de travailler à plusieurs, génère des résultats aussi désastreux?

Qu’est-ce que l’intelligence collective ? Le thème de l’intelligence collective a fait l’objet de nombreux travaux durant les quarante dernières années. Même si les appellations diffèrent, un objet commun semble se dégager : noosphère de Teilhard de Chardin, écologie de l’esprit de Gregory Bateson, écologie des représentations de Dan Sperber, sujet collectif de Michel Serres, cybionte de Joël de Rosnay, hive mind de Kevin Kelly, intelligence connective de Derrick de Kerckhove, super-brain de Francis Heylighen, Global Brain de H. Bloom, intelligence émergente de Steven Johnson, etc. Stricto sensu, l’intelligence collective est un concept régulateur qui peut être défini comme une intelligence variée, partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences [1]. L’intelligence collective constitue également un champ de recherche dont l’objet est l’étude de la coopération intellectuelle entre humains dans un environnement techniquement augmenté.

Intelligence Collective Qu’est-ce que l'intelligence collective ? L’intelligence collective est une forme de conscience collective qui émerge lorsque des individus se rencontrent au-delà de l’ego. Cette émergence a été constatée à de très nombreuses reprises (y compris avec les clients d'Integral Vision) et a même été scientifiquement démontrée (cf. Global Consciousness Project de l'université de Princeton). L'une des caractéristiques majeures de cette émergence est le champ de conscience résultant qui révèle un potentiel d'intelligence, d'innovation et de capacité à appréhender la complexité d'une situation bien supérieur à la somme des intelligences individuelles qui l'ont généré.

Le R.O.I. de l’intelligence collective enfin démontré Alexis Nicolas se définit comme un “manager 2.0.” Son rôle est d’activer au sein de BNP Paribas une organisation en réseau afin d’améliorer le capital social de l’entreprise. J’ai rencontré Alexis lors de ma dernière conférence à l’IGS. L'intelligence collective La recherche de l'intelligence collective est le graal des organisations. Mais comment donc 1+ 1 finissent par faire 3? Voici quelques idées pour trouver la solution : L’intelligence collective en question (1/3) par @ceciledemailly 01net. le 22/05/13 à 07h00 Il y a quelques semaines, je suis intervenue à L’Enterprise 2.0 Summit sur le thème des neurosciences et de l’intelligence collective. C’est un sujet d’importance, car c’est la vraie nouveauté que le 2.0 peut apporter à l’entreprise, le vrai différentiateur, au-delà de la simple évolution des usages pour faire toujours la même chose plus vite, plus facilement, plus efficacement. Une notion difficile à définir Ce que l’on entend par intelligence varie selon les disciplines.

Intelligence collective Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d'une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres (ou agents). La connaissance des membres de la communauté est limitée à une perception partielle de l'environnement, ils n'ont pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe. Des agents au comportement très simple peuvent ainsi accomplir des tâches apparemment très complexes grâce à un mécanisme fondamental appelé synergie ou stigmergie[réf. souhaitée]. Schéma Un groupe de travail de la Fondation Internet Nouvelle Génération Page principale - S'identifier Ce groupe a terminé ses travaux - Il s'agit d'un site d'archive Schéma

Related: