background preloader

Et si les rôles des hommes et des femmes étaient inversés dans la pub ?

Et si les rôles des hommes et des femmes étaient inversés dans la pub ?
La réclame tombe parfois, trop souvent, dans des travers sexistes. Les femmes sont soumises et un peu bêtes, les hommes virils et dominateurs. Trois étudiants de l'université canadienne de Saskatchewan, Sarah Zelinski, Kayla Hatzel et Dylan Lambi-Raine, se sont mis en tête pour un cours sur le genre d'inverser les stéréotypes des publicités dans une vidéo mise en ligne sur YouTube (et déjà vue plus de 800 000 fois depuis début avril). En introduction, ils compilent une sélection de campagnes anciennes et récentes où les femmes ne sont que des objets dédiés au plaisir des hommes. «Ces standards de beauté mis en avant affectent la manière dont les hommes et les femmes perçoivent le corps féminin, écrivent-ils, entre 2000 et 2009, il y a eu une augmentation de 36% des opérations d'augmentation mammaire.» (Parodie d’une pub Burberry, extraite de la vidéo. Ils jugent également que les «hommes sont aussi victimes des clichés». (Parodie d’une pub Calvin Klein, extraite de la vidéo.

http://next.liberation.fr/sexe/2013/05/14/et-si-les-roles-des-hommes-et-des-femmes-etaient-inverses-dans-la-pub_902739

Related:  Sexisme envers les femmeségalité filles-garçonsAnatomie et rapport au corps fémininfeminismsexe

Les médias, les femmes et leur estime d'elles-mêmes En 2010, la Media Education Foundation sortait un nouvel épisode de Killing Us Softly, une série de documentaires sur les médias, les femmes et leur estime d'elles-mêmes. Quatre ans plus tard, il est toujours temps de tirer la sonnette d'alarme... La Media Education Foundation, dont la mission est de produire des films éducatifs pour aider au développement du sens critique des jeunes américains, a récemment fait parler d’elle suite au retour en grâce du quatrième épisode de Killing Us Softly, une série de documentaires sur l’image des femmes dans les médias et les répercussions qu’elle peut avoir sur leur amour-propre.

Observatoire des inégalités 29 mai 2013 - Les filles et les garçons ne sont pas représentés à part égale dans la littérature et dans les films pour les enfants. Un tour d’horizon parmi les héros et héroïnes permet de mieux comprendre comment les stéréotypes se construisent. Par Nina Schmidt de l’Observatoire des inégalités. Les filles constituent 38 % des héros individuels des livres pour enfants, 10 % de ceux des BD et 24 % de ceux des DVD jeunesse. La rééducation périnéale : réappropriation par la femme de son corps Je suis sage-femme depuis 1990, et j’ai commencé par travailler au chu de Montpellier : centre d’orthogénie, grossesses à risque, chirurgie, salle de naissance, suites de couches. Après la naissance de mon deuxième enfant, j’ai eu envie d’explorer « le service après-vente » de la naissance. Je me suis donc installée en cabinet libéral fin 1998 et je pratique la rééducation périnéale. La rééducation périnéale a pour objectif de guérir l’incontinence urinaire, d’améliorer les prolapsus et prévenir la survenue de ces pathologies à plus ou moins long terme. Dans le post-partum, cette rééducation réalisée par une sage-femme permet de surcroît une prise en charge plus globale de la mise en place de l’attachement mère-enfant, et prépare la nécessaire triangulation avec le père, qu’il soit présent ou non.

Ces études à la con qui nous prennent pour des connes Les dangers du neurosexisme à travers le portrait-robot de «Gwendoline», LA femme telle qu'elle est décrite par des pseudo-études scientifiques. Mi-janvier, le psychologue évolutionnaire, Jesse Bering, a écrit un article pour Slate.com, où il présentait quatre manières dont les femmes avaient évolué pour se protéger des viols lorsqu’elles ovulaient. Son article a déclenché de violentes critiques, au sein de Slate et sur des sites scientifiques notamment.

Mon premier soutien-gorge : histoire d'un acte manqué Avant de porter des maxi-push-up en béton armé, Amélie a dû acheter son premier soutien-gorge. Et ça ne s’est pas vraiment passé comme elle l’avait prévu. Il se passe pas mal de trucs dans la vie d’une gamine qui grandit. Du jour au lendemain, elle n’aime plus les même choses et se rend compte que son corps se transforme, tel un super-héros mais sans les pouvoirs cool. Je suis passé par cette période X-Men un peu étrange.

Et si les hommes remplaçaient les femmes dans les pubs sexistes ? Pondu par Virginie le 17 mars 2014 Buzzfeed remplace les femmes par des hommes dans des publicités sexistes. C’est drôle et criant de ridicule. Le célèbre site Buzfeed a eu la bonne idée de se moquer des publicités sexistes en remplacant les rôles féminins, souvent ridicules et caricaturaux, par des rôles masculins. Je te laisse découvrir la vidéo (et pouffer de rire tout en grinçant des dents). La question que soulève Buzzfeed est claire : pourquoi ces publicités, qui nous semblent complètement ridicules avec des hommes, passent-elles comme une lettre à la Poste lorsqu’elles mettent en avant des femmes ?

Des albums jeunesse pour bousculer les stéréotypes fille - garçon Samedi 20 avril 2013 à la Médiathèque départementale de Nyons, aura lieu la présentation officielle de la bibliographie sélective « Pour bousculer les stéréotypes fille garçon : 92 albums jeunesse » réalisée par les parents et enfants de l’Atelier des Merveilles, modeste aventure autogérée ardéchoise. Cet outil a été commandé par la Délégation aux Droits des femmes et à l’égalité de la Drôme, dans la continuité des précédentes sélections « Pour l’égalité entre filles et garçons » en 2009 et « Pour vivre ensemble, riches de nos différences » en 2011. Il permet aux parents, médiateurs-trices du livre et acteurs-trices de l’enfance de trouver des albums pour réfléchir avec les enfants dès le plus jeune âge, aux représentations des hommes et des femmes vers plus d’égalité. Cette démarche sollicite l’expertise des lecteurs-trices et non des prescripteurs-trices habituel-les, bibliothécaires, libraires spécialisées qui restent évidemment nos allié-es dans nos recherches.

Je ne suis pas « féminine »... et alors ? Yun n’est pas vraiment une fille considérée comme « girly ». Entre le côté assumé et la frustration de n’être souvent perçue que comme un garçon manqué, petit récap’ d’une fille pas « féminine ». Pour moi, être féminine c’est pas forcément une histoire de robes, de talons et de cheveux parfaitement coiffés chaque jour. Mais j’ai toujours eu du mal à trouver ma place, à être en adéquation entre la manière dont je me perçois et l’image que je donne de moi. Plus Tomboy que Laura Ingalls…

ZONES La série brosse en particulier un tableau saisissant de la condition des femmes. Betty Draper, la mère au foyer, élevée dans le souci exclusif de son apparence et de sa beauté, qui a tout pour être heureuse selon les critères de son milieu, mais qui crève de solitude et d’ennui ; Peggy Olson, la jeune rédactrice volontaire – seule femme à occuper ce poste –, aux prises avec le dragon ultra-catholique qui lui sert de mère, furieuse à la fois de subir les mains baladeuses de ses collègues et d’être jugée trop menaçante pour correspondre à leur idéal amoureux ; Joan Holloway, la plantureuse secrétaire rousse, qui tente de faire une force de son statut d’objet sexuel, sans que cela la mette à l’abri de la frustration et de la déception : toutes, si différentes soient-elles, se débattent dans les limites que leur assigne la société américaine de cette époque. Et, pourtant, on peut se demander si ce n’est pas cela, précisément, qui est en train de changer dans les mentalités.

Mythes, légendes et femmes : pour une réhabilitation de la Sirène Quand on parle de femmes dans la mythologie, on pense bien souvent en premier à la Sirène, symbole qui a traversé les siècles. Mais que retenons-nous vraiment de cette figure mythique qui a marqué plus de civilisations qu’on ne le pense ? S’il y a bien une figure mythique que l’on tient pour acquise, tant elle est présente depuis des siècles dans l’imaginaire populaire, c’est la sirène.

Related: