background preloader

4e - DE LA PHOTO A LA PLANCHE!!! - LES ARTS PLASTIQUES AU COLLEGE JOACHIM BARRANDE A SAUGUES

4e - DE LA PHOTO A LA PLANCHE!!! - LES ARTS PLASTIQUES AU COLLEGE JOACHIM BARRANDE A SAUGUES
Samedi 23 octobre 6 23 /10 /Oct 00:04 Objectif : Distinction entre l'image sérielle (les différentes reproductions des élèves) et l'image séquentielle (la B.D) Demande : 1ere Partie : Reproduisez cette photographie de Sabine WEISS (Vers la lumiére, 1953) au format 10x15cm, en cherchant à traduire un maximum de textures différentes. Cherchez à exploiter au maximum les possibilités expressives de votre outil graphique. 2eme Partie : Votre dessin est en fait une vignette d’une planche dessinée. Contraintes: - travail en noir et blanc - matériel : crayon, stylo noir, feutre Vocabulaire : - Texture : c'est l'aspect visuel et tactile de toute matière. - Séquence : c'est un terme du vocabulaire cinématographique désignant une série de plans continus qui forment une unité narrative. - Série : désigne un groupe d'œuvres ayant les mêmes caractéristiques. Reference : Autoportrait : Rembrandt aux yeux hagards, Verbalisation : 1ere partie : - chaque élève a reproduit la photographie de Sabine Weiss. July Léa Related:  4eme

arts plastiques - InSitu - mouvement danse, mouvement et peinture. Comment tirer parti de la peinture, des conditions de travail, de l'implication du corps pour donner une impression de mouvement, comprendre l'aspect rythmique de la peinture ? Les deux classes de 3e concernées par cette leçon ont suivi « un projet danse » : travail en EPS, gymnastique rythmique et sportive, étude d'un spectacle de danse contemporaine, travail avec la chorégraphe, sortie au théâtre pour assister au spectacle. Je souhaite leur faire pratiquer une peinture qui les oblige à impliquer leur corps (position, gestes, traces, performances...). 1e phase Projeté sur l'écran de la classe, passe en boucle un extrait du film de préparation du spectacle : un pas de deux, les danseuses portent une chemise blanche, le plateau est noir, l'éclairage est uniforme. Je demande aux élèves de représenter les danseuses en mouvement, ils peuvent utiliser des matériaux de dessin, plusieurs supports, certains utiliseront des fonds noirs (fond du plateau...). 2e phase

Fiche de rappels sur la Perspective - Noguet AP REPRESENTATION PAR LA PERSPECTIVE Ou comment suggérer un espace 3D ? La perspective linéaire est un processus conventionnel qui permet de représenter ou de modéliser un espace à trois dimensions (qui peut contenir des objets) sur un espace à deux dimensions (de la toile par exemple). Elle peut se faire au moyen de 0, 1, 2 ou 3 points de fuite. • Avec 0 point de fuite, la perspective dite perspective cavalière, n'affecte pas les dimensions et les proportions sur les lignes fuyantes. • Avec 1 point de fuite, la perspective est dite frontale ou parallèle. • Avec 2 points de fuite, la perspective est dite oblique. • Avec 3 points de fuite, la perspective est dite aérienne. En fait, c'est cette dernière forme de perspective qui serait la plus "juste". Les constructions à 0, 1 ou 2 points de fuite sont des réductions de cette dernière. Dans la perspective à 2 points de fuite, on néglige les déformations sur la hauteur. La perspective : Une révolution de la Renaissance (15e-16e siècles) Le sujet

4Ème Fiches De Cours | e-cours-arts-plastiques Avr19 Il sagit d’expérimenter par des productions la vitesse, le rythme (montage, découpage), étudier les processus séquentiels fixes et mobiles. Niveau : 4° IMAGE – ŒUVRE ET REALITE Entrées programme : Les images et leur relation au temps et à l’espace Read the rest of this entry Déc8 Je vous présente un logiciel en ligne qui vous permet de créer des avatars et des bandes dessinées totalement enregistrables et que vous pouvez partager. Travailler le portrait, la ressemblance, les proportions du corps, la bande dessinée, les couleurs, le story board… Le tout sans maîtriser le dessin. Read the rest of this entry Oct13 Vous êtes enquêteurs vous devez réunir les indices relatifs à un personnage. Read the rest of this entry Fév2 Durée 3 séances – Période 2 – Notion travaillées : Espace / Temps / Support Lien au programme : Read the rest of this entry Sep16 Lien au programme : 5° Image/ œuvre et réalité Durée 50 minutes X 2 Période : 1 Notion : Couleur – Lumière – Matière – Espace – Corps

arts plastiques - InSitu - mouvement danse, mouvement et peinture. Comment tirer parti de la peinture, des conditions de travail, de l'implication du corps pour donner une impression de mouvement, comprendre l'aspect rythmique de la peinture ? Les deux classes de 3e concernées par cette leçon ont suivi « un projet danse » : travail en EPS, gymnastique rythmique et sportive, étude d'un spectacle de danse contemporaine, travail avec la chorégraphe, sortie au théâtre pour assister au spectacle. En arts plastiques, je m'appuie sur ce projet qui colle aux programmes : réaliser une production artistique qui implique le corps, interroger les différents rapports entre le corps de l'auteur et l'œuvre. Je souhaite leur faire pratiquer une peinture qui les oblige à impliquer leur corps (position, gestes, traces, performances...). 1e phase Je demande aux élèves de représenter les danseuses en mouvement, ils peuvent utiliser des matériaux de dessin, plusieurs supports, certains utiliseront des fonds noirs (fond du plateau...). 2e phase

4e - Arts, ruptures et continuités (Arts du visuel) ŒUVRE : « Les Ménines » Picasso - Velasquez Images, œuvre et réalité. Ancrage dans les programmes : Etudier des œuvres emblématiques et maîtriser des repères historiques ; Elaborer des travaux bidimensionnels en explorant les propriétés plastiques, iconiques et sémantiques. Produire des images numériques et prendre conscience de la dématérialisation de l’image par exemple. Objectifs généraux et spécifiques : Prendre conscience de la permanence des œuvres emblématiques et du dialogue, de l’influence qu’elles entretiennent à travers les siècles avec d’autres œuvres et d’autres artistes. Objectifs de la séquence : Sensibilisation à une culture artistique. Objectifs de la séance : Découvrir de différentes pratiques et styles picturaux. Formulation de la proposition : « Une nuit au musée … du Louvre » Les visiteurs sont partis…Il se passe des choses étranges, les œuvres se transforment, rajeunissent et ne sont plus tout à fait les mêmes. « Les Ménines » Visite au Louvre pour les autres œuvres. 1.

Image fixe en mouvement - Arts Plastiques Depuis plusieurs siècles les artistes ont cherchés différents moyens pour représenter le mouvement dans des images fixes. Avant 1840, les artistes et scientifiques ont inventé différents procédés techniques qui donneront naissance au cinéma, aux dessins animés, à l’animation, à la vidéo… et ainsi donner l’illusion du mouvement à leurs images. Avec la révolution industrielle du XIXe siècle, la question de la vitesse est devenue une préoccupation pour les hommes et les artistes. Le phénakistiscope Peu après l'invention de la photographie vers 1830, le belge Joseph Plateau crée en 1932 la première illusion de mouvement. Avant le cinéma, les premières images en mouvement sont réalisées grâce au phénakisticope. Inventé par l’anglais John Barnes Linnett, aussi appelé flip book, en 1868. Le praxinoscope Inventé par le français Emile Reynaud en 1876. La chronophotographie Inventée par Edward Muybridge et Etienne-Jules Marey en 1882. Le mouvement est décomposée grâce à la chronophotographie. En Peinture

Les procédés répétitifs dans l'art Les procédés visant à reproduire une image sont nombreux dans le domaine des arts plastiques. Pour preuve un ensemble de mots clé autour de cette thématique : série, multiple, copié/collé, dupliquer, sérigraphie, lithographie, gravure, estampe, impression, photographie, reproduction, mise en boucle, tampon, empreintes, matrice, calque, carbone… Les questionnements autour de cette thématique tournent autour de la notion d’authenticité, du caractère original, du message utilisant les codes de la consommation, l’uniformisation, la diffusion… Voici quelques œuvres pour illustrer et réfléchir sur l’intérêt de la reproduction ou de la répétition : Photographie : mouvement ou arrêt du temps Chronophotographie de Marey – Le coup de marteau, chronophotographie sur plaque fixe, 1895. Edward-Muybridge– Figure humaine en mouvement 1907 Edward-Muybridge_Nu-descendant-un-escalier_1887 Photographie et rythme Rodchenko-1930 Peinture répétition et mouvement Giacomo. Série Installation – répétition et moule S.

le mouvement dans l’image fixe et la mise en mouvement des images Compétences travaillées : La narration visuelle La conception, la production et la diffusion de l’œuvre plastique à l’ère du numérique Le numérique en tant que processus et matériau artistiques (langages, outils, supports) Les métissages entre arts plastiques et technologies numériques Les différentes pistes de travail que nous vous présentons ici ont été élaborées dans le cadre de la journée de stage du 19 Octobre 2011 avec les professeurs contractuels de l’académie de La Réunion, à l’IUFM de Saint Denis. Nous nous sommes fixés comme axe de réflexion commun : le mouvement dans l’image fixe et la mise en mouvement des images. Nous avons commencé par envisager la représentation du mouvement dans une image fixe. l’utilisation des codes graphiques de la BD la décomposition du mouvement : superposition, flou, répétition le bougé photographique le rythme, le dynamisme des lignes dans une représentation abstraite. dans une séquence d’images : story-board, BD, série, chronophotographie Groupe 1 : Monory

Les 4 étapes de ma transformation Jeudi 29 décembre 2011 4 29 / 12 / Déc / 2011 17:37 classes de 5ème Dessins à partir d'un portrait photographique décalqué. Partager l'article ! in Share Par VGL - Publié dans : 5ème 1

Related: