background preloader

Chronologie et évolution humaine

Chronologie et évolution humaine
Related:  de l'hommePréhistoireHistoire Sec. 2

Origine évolutive de l'Homme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charles Darwin représenté en singe pour stigmatiser son affirmation que l'Homme descendrait en évolution du singe La théorie de L’origine évolutive de l'Homme s'intéresse aux principales étapes du développement de l'espèce humaine moderne (Homo sapiens), et à l'origine évolutive des ancêtres de l'Homme. Cette chaîne des origines remonte jusqu'aux origines de la vie. Sa reconstitution s'appuie sur des travaux de paléontologie, de biologie (notamment d'embryologie), d'anatomie comparée, et plus récemment de données génétiques. L'étude de l'évolution humaine récente est une partie importante de l'anthropologie. Les ancêtres de l'Homme[modifier | modifier le code] L'Homme est un Eumétazoaire[modifier | modifier le code] Les bactéries: des « cousines » très éloignées Il y a 3,5 milliards d'années, la Vie apparaît sur Terre. L'Homme est un bilatérien[modifier | modifier le code] L'Homme est un vertébré[modifier | modifier le code]

Chronologie de la préhistoire en France -15 000 000 000 Big-Bang, naissance de l’univers. Ère prégéologique (-4 500 000 000 à – 570 000 000) -4 500 000 000 Naissance du Système solaire. Précambrien (-3 800 000 000 à – 570 000 000) Paléozoïque (Ere Primaire) (-540 000 000 à – 245 000 000) -540 000 000 Début du Cambrien, apparition des éponges, des mollusques, des trilobites, des échinodermes…(explosion cambrienne). -500 000 000 Début de l’Ordovicien, apparition des premiers poissons et des mollusques céphalopodes. -435 000 000 Début du Silurien, apparition des poissons cuirassés. -410 000 000 Début du Dévonien, apparition des fougères, des premiers insectes et des amphibiens. -360 000 000 Début du Carbonifère, apparition des conifères, des insectes ailés, des arachnides, des myriapodes des premiers reptiles. -295 000 000 Début du Permien, extinctions massives de végétaux et d’animaux. Mesozoïque (Ere Secondaire) (-245 000 000 à -65 000 000) Cénozoïque (Ere Tertaire & Quaternaire) (Depuis -65 000 000) Mésolithique (-12 000 à – 7 500)

Voilà à quoi pourraient ressembler les humains dans 3000 ans selon un chercheur Matthew Skinner, paléoanthropologue de l'Université du Kent, au Royaume-Uni, a dressé une liste non exhaustive des scénarios auxquels l’espèce humaine pourrait être confrontée. Il s'est également penché sur les conséquences qu'ils pourraient avoir sur la morphologie de chaque individu. Si l’espèce humaine telle que nous la connaissons aujourd’hui est le fruit d’une évolution complexe, celle-ci n’est pas prête de s’arrêter là. Les changement environnementaux ont au fil du temps amené nos ancêtres à changer d’apparence et il est tout à fait légitime de penser que nos successeurs arboreront des caractéristiques quelque peu différentes des nôtres. Il est cependant difficile d’imaginer à quoi ressemblera l’humain du futur, celui qui peuplera la Terre ou même d’autres planètes d’ici 3.000 ans. Le nombre de scénarios est infini et pour cause, il est à ce jour impossible de prédire les événements qui affecteront l’espèce, l’obligeant à s’adapter pour survivre. - Un monde aquatique

Comment l'Homme est-il apparu sur Terre? Sciences - Santé L'Homme s'est souvent interrogé sur son origine. Cette question existentielle a d'ailleurs obsédé divers philosophes et autres penseurs au cours des siècles. Mais la science a elle aussi tenté d'apporter sa réponse au détour de plusieurs théories parfois contradictoires. Les éléments chimiques fondateurs L'exobiologie étudie toutes les conditions qui ont permis l'apparition de la vie (entendue ici et tout au long de l'article comme l'ancêtre de l'Homme) sur notre planète. Purificacion Lopez-Garcia, membre de la société française d'exobiologie, écrit dans un article : « Si on descend à la composition élémentaire des macromolécules cellulaires, toutes sont majoritairement formées de carbone, d'hydrogène, d'oxygène, d'azote, de phosphore et de soufre. La théorie la plus généralement admise est que, sur Terre, il y avait une sorte de « soupe primitive » composée de diverses molécules parmi lesquelles celles citées ci-dessus. La présence d'eau liquide

Most of the harmful mutations in people arose in the past 5,000 to 10,000 years Image Source : Wiki Commons Spectrum of human genetic diversity today is vastly different from only 200 to 400 generations ago A study dating the age of more than 1 million single-letter variations in the human DNA code reveals that most of these mutations are of recent origin, evolutionarily speaking. These kinds of mutations change one nucleotide – an A, C, T or G – in the DNA sequence. Over 86 percent of the harmful protein-coding mutations of this type arose in humans just during the past 5,000 to 10,000 years. Some of the remaining mutations of this nature may have no effect on people, and a few might be beneficial, according to the project researchers. “The spectrum of human diversity that exists today is vastly different than what it was only 200 to 400 generations ago,” said Dr. Their findings appear in the Nov. 28 edition of Nature. To place this discovery in the context of the prehistory and ancient history of people, humans have been around for roughly 100,000 years.

HUMOUR EN IMAGES - Journal Dossier SagaScience - Evolution Accès à la page d'accueil du dossier : "A la recherche des origines de l'homme" Les enjeux idéologiques autour de la paléontologie humaine Dominique Lecourt, Université Paris 7 Comment reconstituer l'histoire de l'homme sur la Terre : les outils du paléontologue, Temps et Espace Paul Caro, Académie des sciences L'histoire de l'homme sur la Terre : Une histoire buissonnante, Chronologie Paul Caro, Académie des sciences Néandertaliens et Hommes de la Solo : deux exceptions naturelles ? Homo rudolfensis et Homo habilis Sandrine Prat, post-doctorante Les Paranthropes Yvette Deloison, CNRS Fossiles d'Afrique du Sud Yvette Deloison, CNRS Le Protohominoïde Yvette Deloison, CNRS Le Préhumain tchadien Michel Brunet, Université de Poitiers Toumaï, l'ancêtre des humains Michel Brunet, Université de Poitiers Les Anthropoïdes Eocènes Jean Jacques Jaeger, Université de Montpellier L'origine et les radiations des primates ; la place des hominoïdes Jean Jacques Jaeger, Université de Montpellier

Scientist: Humans Strange, Neanderthals Normal Neanderthals are often thought of as the stray branch in the human family tree, but research now suggests the modern human is likely the odd man out. "What people tend to do is draw a line from our ancestors straight to ourselves, and any group that doesn't seem to fit on that line is divergent, distinct, unusual, strange," researcher Erik Trinkaus, an anthropologist at Washington University in St. Louis, told LiveScience today. Humans are not at the inevitable end of a sequence, Trinkaus said. Trinkaus spent decades examining fossil skeletons and over time realized that maybe researchers looked at Neanderthals the wrong way. "I wanted to see to what extent Neanderthals are derived, that is distinct, from the ancestral form. Trinkaus focused on skeletal features that seemed most strongly linked to genetics, as opposed to any traits that might get influenced by lifestyle, environment or wear and tear.

Le savoir-faire du forgeron : un patrimoine immatériel à préserver | Le 15-18 Art de vivre Le savoir-faire du forgeron : un patrimoine immatériel à préserver Le mercredi 7 septembre 2016 « Nous ce qu'on veut, c'est remettre en valeur les Forges de Montréal comme étant un site important de l'histoire de Montréal » Mathieu Collette est maître forgeron et se porte à la défense des Forges de Montréal, alors que le site est menacé d'expulsion par la Ville de Montréal. Jean-François Nadeau et Annie Desrochers sont allés visiter ce lieu chargé d'histoire. Créer un compte

Comment est apparue la vie sur terre ? Apparition de la vie sur terre D’où vient l’être humain ? Comment est apparue la vie sur terre ? Et l’Univers, qui l’a fabriqué ? Comment ? Ces questions, l’homme se les pose depuis la nuit des temps et faute d’y trouver des réponses, le mystère de l’apparition de la vie sur terre est resté un phénomène inconnu et mystique, attribué à une puissante force surnaturelle ou divine. Toutes (ou presque) les religions fournissent leur explication sur la création de l’univers. Il y a 150 ans, un biologiste britannique du nom de Charles Robert Darwin va enfin apporter une réponse crédible au problème… puisque prouvée. Dès la publication des premiers ouvrages de M. Aujourd’hui, le monde scientifique s’accorde à penser que Darwin avait raison et la théorie créationniste (Adam et Eve) a été retirée de (presque) tous les manuels scolaires de biologie. Suite : Qu’est-ce que le « Big Bang » ?

Des traces de feu entretenu vieilles de 1 million d’années ? Publiée dans PNAS, une étude internationale suggère que des traces d’os et de végétaux brûlés, trouvés dans les sédiments d’une grotte sud-africaine et datées de 1 Ma, seraient les vestiges d’un foyer utilisé à l’époque par les Homo erectus occupant les lieux, au moins 300.000 ans plus tôt que ce qu’envisageaient les précédentes estimations. C’est notamment grâce à l’étude micro-spectrométrique (une technologie basée sur les infrarouges) de sédiments de la grotte de Wonderwerk, en Afrique du Sud (déjà connue pour avoir été fréquentée par les ancêtres de l’homme), qu’une équipe internationale y a découvert "des cendres de substances végétales bien préservées et des fragments d'ossements, déposés sur des surfaces bien délimitées". Les chercheurs interprètent ces éléments comme les vestiges de petits feux de camp. Avez-vous déjà partagé cet article?

Un cerveau de 17 000 ans pour étudier les troubles du langage Des archéologues ont découvert les ossements, vieux de 17 000 ans, en 2011, dans une grotte de la région de Calabre, dans le sud de l'Italie. Les restes de celui qu'ils ont baptisé Romito 9 étaient particulièrement bien conservés et entourés d'éléments de décoration élaborés comme des coquillages. Ces attentions particulières accordées à la dépouille, combinées au jeune âge du spécimen, font en sorte que les ossements de Romito 9 sont dans un état de conservation exceptionnel, selon Fabio Macciardi, un neuroscientifique de l'Université de Californie Irvine. « C'est un spécimen unique en son genre, il n'y a aucun autre échantillon venant de la même période qui est en aussi bon état », a-t-il expliqué. Romito 9 en bonne compagnie La grotte où a été retrouvé Romito 9 a servi d'abri à des individus de l'espèce Homo sapiens il y a de 23 000 à 10 000 ans de cela. Selon M.

Les premiers pas de la Vie sur Terre 4.3.1 Les premiers pas de la Vie sur Terre La question de l'origine de la vie est une question qui touche la corde sensible, les entrailles de l'Homme; elle s'adresse directement à son émotivité et à sa subjectivité. Tenter de comprendre la structure atomique d'un minéral ou de définir les paramètres de la fusion partielle du manteau ne relève pas des préoccupations métaphysiques de l'Homme. Mais s'attaquer à un problème comme l'origine de la Vie, c'est trop souvent tenter de concilier science, religion, mythes et croyances de toutes sortes, un exercice pour le moins périlleux. De l'Antiquité jusqu'au milieu du 19e siècle, les savants ont éprouvé énormément de difficultés à aborder ce sujet de manière objective. La génération spontanée. Jusqu'à la Renaissance, les écrits abondent en récits d'observations de génération spontanée, mêlés de légendes diverses. Au milieu du 18e siècle, le grand naturaliste Buffon est un ardent défenseur de la génération spontanée. La vision de Darwin

L'Homme ancien est de moins en moins ce qu'il était! Nos apparentes certitudes sur l’évolution humaine, et notamment le moment du passage à un niveau de développement compatible avec l’utilisation de symboles, d’outils et le feu domestique, semblent devoir être remises en cause. On place habituellement l’avènement de l’écriture, en tant que méthode de communication non verbale utilisant des symboles, à l’établissement de sociétés agraires voici environ 6 000 ans. Bien avant cela les “hommes des cavernes” peignaient les murs de leurs cavernes mais n’y laissaient point de textes. Vraiment? Une “revisitation” minutieuse des grottes de Rouffignac, Chauvet et Lascaux a permit un inventaire de signes, autres que les classiques dessins figuratifs, qui pourraient bien constituer une forme d’alphabet utilisé par ces humains voici… 30 000 ans! Ici deux écoles s’affrontent, les anthropologues d’un côté et les paléontologues de l’autre. Un autre élément central de l’évolution humaine est la domestication du feu. Mais est-ce vraiment si étonnant?

Related: