background preloader

Representations of Gender in Advertising

Representations of Gender in Advertising
Este vídeo não está disponível no momento. Este vídeo não está disponível neste dispositivo. O player de vídeo é muito pequeno. Assistir mais tarde como __user_name__ como __user_name__ Normal

http://www.youtube.com/watch?v=HaB2b1w52yE

Related:  Källkritik /reklam /massmediaAnatomie et rapport au corps fémininIgualdad de géneropub/ marketingReklam

Et si les rôles des hommes et des femmes étaient inversés dans la pub ? La réclame tombe parfois, trop souvent, dans des travers sexistes. Les femmes sont soumises et un peu bêtes, les hommes virils et dominateurs. Trois étudiants de l'université canadienne de Saskatchewan, Sarah Zelinski, Kayla Hatzel et Dylan Lambi-Raine, se sont mis en tête pour un cours sur le genre d'inverser les stéréotypes des publicités dans une vidéo mise en ligne sur YouTube (et déjà vue plus de 800 000 fois depuis début avril). La rééducation périnéale : réappropriation par la femme de son corps Je suis sage-femme depuis 1990, et j’ai commencé par travailler au chu de Montpellier : centre d’orthogénie, grossesses à risque, chirurgie, salle de naissance, suites de couches. Après la naissance de mon deuxième enfant, j’ai eu envie d’explorer « le service après-vente » de la naissance. Je me suis donc installée en cabinet libéral fin 1998 et je pratique la rééducation périnéale. La rééducation périnéale a pour objectif de guérir l’incontinence urinaire, d’améliorer les prolapsus et prévenir la survenue de ces pathologies à plus ou moins long terme.

L Condom réinvente le cliché de « l'homme parfait » Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 20 février 2014 This is L, c’est une marque de préservatif engagée qui fait sa promotion dans l’humour avec une publicité fort bien rondin rodée. Pour faire du bon sexe avec un-e inconnu-e, il faut au moins deux choses : des corps nus et une protection anti-MST/IST. La marque de préservatif This is L l’a bien compris. Je ne suis pas « féminine »... et alors ? Yun n’est pas vraiment une fille considérée comme « girly ». Entre le côté assumé et la frustration de n’être souvent perçue que comme un garçon manqué, petit récap’ d’une fille pas « féminine ». Pour moi, être féminine c’est pas forcément une histoire de robes, de talons et de cheveux parfaitement coiffés chaque jour. Mais j’ai toujours eu du mal à trouver ma place, à être en adéquation entre la manière dont je me perçois et l’image que je donne de moi.

Monsieur le Président du Conseil Général de la Moselle, les femmes ne sont pas déchets! Je veux bien parier que même les moins féministes d'entre nous vont, pour le coup, trouver cette campagne de communication vulgaire, a minima. Elle est sordide, en fait, sexiste et macabre, cette affiche du Conseil Général de la Moselle qui veut sensibiliser la population à la réduction des déchets. Pas besoin de loupe sociologique pour voir ce qui s'étale grossièrement de clichés sur les femmes dans ce visuel aussi peu raffiné dans son message que dans sa réalisation graphique : la métaphore du régime évidemment associée à la femme, donc indispensablement intégrée dans un décor rose girly souligné par une police de caractère inspirée des codes de la presse dite féminine.

L'automutilation : témoignage et éclairage psychologique Article initialement publié le 3 mars 2014 À l’occasion du « Self Injury Awareness Day », qui s’est déroulé ce samedi 1er mars, une madmoizelle a souhaité attirer votre attention sur un trouble particulier : « l’automutilation », ou la blessure infligée à soi-même. Avec l’appui de son témoignage, nous revenons sur le sujet. « Self injury » ? De quoi parle-t-on ?

L'ovulation modifie le rapport des femmes à l'argent On savait déjà que la période d'ovulation modifie le comportement des femmes, en particulier vis-à-vis des hommes mais aussi des vêtements, de la nourriture ou de la politique. Plus étonnant, une étude menée à l'université du Texas vient de montrer qu'elle modifie aussi, et nettement, leurs réactions face aux questions financières (publiée dans le Journal of Marketing Research). Ainsi, les chercheurs ont testé des femmes en période d'ovulation et d'autres qui ne l'étaient pas. Premier test (le jeu du dictateur): on leur dit qu'elles disposent d'une certaine somme d'argent qu'elles doivent partager avec une autre femme. Les «non-ovulantes» font 50-50, tandis que les autres gardent plus pour elles. Dans un deuxième test, on propose un choix aux femmes: soit, option A, elles peuvent avoir une voiture à 25.000 dollars et une autre femme en aura une à 40.000, soit, option B, elles peuvent avoir une voiture à 20.000 dollars et l'autre en aura une à seulement 12.000.

Quand le marketing touche le fond...et creuse Vous pensiez que les marques apprenaient de leurs erreurs ou même de celles de leurs concurrents ? Pas toujours apparemment ! Vous vous souvenez sans doute du bad buzz crée autour du lancement du stylo Bic pour femmes « Bic for her » (j’en parlais ici). Aujourd’hui, c’est au tour de la marque Stabilo de se lancer de façon ultra-stéréotypée sur le terrain très glissant du marketing genré. Et avec son surligneur pour femmes, la marque n’y va pas avec le dos de la cuillère question clichés.

Related:  Représentations sexuelles/genrées et impacts sociauxCulture