background preloader

Eloge de l’éducation lente

Eloge de l’éducation lente
Préface à l’édition française « Arrêter la course pour passer de l’homme qui s’agite en tous sens à l’homme qui agit pour le sens ». Jean-Patrick Chauvin, Quand la maladie nous enseigne, Édition Josette Lyon, 2007]] « Je n’ai pas le temps… ». Cette ritournelle, que de fois l’avons-nous entendue, pensée ou prononcée ! Le temps nous égare, le temps nous étreint. Le temps nous égare, le temps nous étreint. « Lors d’une réunion parents-professeurs, la professeure de dessin a glorifié mon fils, raconte Carl Honoré : “– C’est un jeune artiste très doué !”. Réfléchir à une éducation lente, c’est d’abord réfléchir au temps Le mouvement « slow », dit « de la lenteur » [3], utilise l’étiquette « lenteur » comme un bélier, pour attirer l’attention [4]. Réfléchir à une éducation lente, c’est aussi réfléchir au paradigme « éducation » L’éducation est une question de temps. Le second aspect – mais n’est-ce pas un peu le même ? Réfléchir à une éducation lente, c’est réfléchir à la qualité de notre vie Related:  Ralentir pour mieux apprendreEDUCATION LENTE.Slow, prendre son temps

Education lente - Joie et enthousiasme - Crédit : Philippe.Put Apprendre avec joie et enthousiasme ! Pour nous tous, lorsque nous avons un intérêt certain pour quelque chose, nous nous informons, nous prenons le temps de chercher, de nous renseigner, de fouiller, de lire, de comprendre, de mettre en relation dans le simple but de nous « nourrir » ! Maintenant , je vous propose ce petit test : Je vous annonce que lors de toutes vos prochaines découvertes vous serez soumis à un « contrôle » de connaissance. Vous aurez également à fournir un document précisant les motivations de vos choix. A cet instant précis que ressentez-vous? (Je vous invite à décrire vos ressentis dans les commentaires) Pour ma part, je pense que le plaisir qui animait ma passion s’estomperait et l’idée de me surpasser pour apprendre encore et encore avec joie se transformerait peu à peu en stress puis en dégoût! Ne serait-il pas dommage d’en arriver là!? Crédit : Philippe Put. Il en est de même pour les enfants, apprendre doit être un plaisir!

Revue S!lenceAccueil L'éducation lente (de Jean-Pierre Lepri)L'enfance n'est pas une course (entretien avec Carl Honoré)Les couleurs du temps (de Jean-Pierre Lepri)Quinze principes (de Joan Domnènech Francesch)Pour une pédagogie de l'escargot (de Gianfranco Zavalloni)L'école lente (de Maurice Holt)Question à l'éducation lente (de Marie-Pierre Najman)Critique de l'éducation lente (de Jean-Pierre Lepri) Faites-le vous même ! Des ateliers d'écologie pratique à Paris (de Michel Scrive) Reportage dessiné Chez le Farinoman Fou (d'Ysope) Art, technique, politique Produire hors du capitalisme ? Un jour sans fin Réfugiés palestiniens au Liban (de Jean-Pierre Lepri) Une alternative solidaire Rencontre avec un glaneur généreux (de Marie-Pierre Najman) Bande dessinée Biomiamiam (de JBGG) Biozone Une foire où il fait bio vivre ! Habiter son quartier Découvrir ma rue et ses alternatives (d'Aurore Lysson) Marcevol L'épouvantail contre-attaque ! Brèves éditorial Un temps conté pour ne pas voir mon temps compté ? Ce dossier de S!

Apprentissage « Slow  – ou apprendre lentement | «Apprendre en liberté Traduction de l’article de Wendy Priesnitz « Slow Learning » Publié dans « Natural Life Magazine, September/October 2011 » Traduit de l’anglais par Claire Rakotonimaro Il y a une définition de l’intelligence qui implique la vitesse, les résultats, et la compétition – trouver rapidement la bonne réponse à une question et le faire plus vite que tous les autres. C’est la définition utilisée par l’école, où dire d’un enfant qu’il est « lent » est un terme désobligeant qui au final veut dire « bête ». Pire encore, les enfants qui ne rentrent pas dans les plans de l’école, qui sont distraits ou qui s’ennuient reçoivent une étiquette comme « learning disabled » (handicapé de l’apprentissage), en français « dys… » Malheureusement, les bonnes performances dans ce genre d’environnement scolaire ne garantissent aucunement qu’une personne s’épanouira dans la vraie vie. Il n’empêche que bon nombre des parents épousent cette définition dès la naissance de leur enfant. Où est l’urgence? J'aime :

L'éducation lente : Italie "Ce n'est pas en poussant sur les salades qu'elles vont pousser plus vite" - Célestin Freinet Sous l'étiquette d'"éducation lente", les pionners de ce mouvement soulèvent la réflexion autour du rythme scolaire et du temps d'apprentissage. Ils entendent valoriser la "qualité" du temps et la recherche d'une vraie qualité de vie. L'éducation lente ne s'entend pas au sens premier du terme mais fait référence à la possibilité de prendre le temps pour trouver le temps juste, parfois lent, parfois rapide, juste le temps qu'il faut : "Le temps relatif et personnel à chacun pour chaque acte de sa vie". L'éducation lente tente donc d'être à l'écoute des besoins de l'enfant et de son rythme, sans jugement. La Revue Silence a dévéloppé un dossier "Spécial Education lente" dans sa revue du mois d'octobre 2010 (n. 382) - Edito : "Toujours plus", avec et dans un temps limité, devient forcément "toujours plus vite". Il existe ainsi : Quelques principes de l'éducation lente : Les pionniers : Les livres :

ÇA SE PASSE EN BOLIVIE… Parce qu’il est bon de s’élargir l’esprit et de connaître ce qui se passe ailleurs sur la planète…. Ça peut donner des idées… Association Civile HAMIRAYA – Centre d’Appui Intégral Carcéral et Communautaire – CAICC Le CAICC est une association privée, de développement social, à but non lucratif qui a vu le jour en 1994. Le centre se situe au km 8 entre Cocha et Quillacollo (environ 45min de micros, une aventure à chaque fois!!). Sa devise : pour des sourires libres. De plus, le gouvernement de Bolivie, pour lutter contre ce problème d’enfants en prison, a promulgué une loi pour obliger les enfants à passer leurs journées hors des murs des prisons, pour les encourager à aller en cours notamment. • L’éducation des valeurs • Découverte de compétences personnelles • Suivi et stimulation éducative • L’éducation préventive nutritionnelle et de la santé • Soutien familial et psychologique • la formation de la vocation et de la découverte de potentiel et tendances personnelles Les prisons

A quand des Slow Classes pour la rentrée ? | Slow latitudes On s'étonne qu'à l'heure d'internet - et de sa « toile » de connaissances disponibles partout et tout le temps -, on continue de farcir la tête de nos enfants de leçons indigestes à apprendre par cœur, voire « mot à mot » sans - le plus souvent - en comprendre le sens ! Dans l'air du temps, la Slow Class fera-t-elle bientôt débat en France ? A l'image de la Slow Food, qui prône la qualité sur la quantité, la Slow Education ou éducation « lente » propose un enseignement qui tient compte de la diversité des rythmes d'apprentissage pour chaque enfant. Certes. En août, l'enseignante canadienne Shelley Wright dénonçait, dans son blog, une "MacDonaldization de l'éducation, tandis qu'au même moment le Belge Frank Andriat, professeur et écrivain, proposait dans son nouvel essai intitulé "Moi, ministre de l'Enseignement" dix propositions pour réenchanter l'école. PS: et pour la Madeleine de Proust, voici... Signaler ce contenu comme inapproprié

Faire une petite pause Arrive-t-il encore que l’on entende l’expression de l’ennui chez nos enfants ? Ou alors ne survient-elle pas le plus souvent en réaction à une sollicitation toujours plus importante ? Expression d’un sentiment de vide qui s’installe soudain quand, pour un temps, l’enfant est enfin laissé « livré » à lui-même et que son emploi du temps n’est plus contraint par un trop-plein d’activités qui lui interdisent l’oisiveté. Et pourtant, comme ils sont riches ces moments d’ennui, porteurs de créativité, d’inventions en tout genre, quand l’imaginaire peut enfin se libérer de cadres restrictifs et parfois assujettissants. Résolue à ne pas participer à la course effrénée aux loisirs de toutes sortes, je l’ai entendu bien des fois ce fameux refrain « je m’ennuie », tandis que les pas traînants portaient l’enfant jusque dans sa chambre où il s’adonnait alors à des occupations libres et ouvertes, répondant par la même occasion à un désir insatisfait, une (petite) frustration. Du temps pour ne rien faire

La bienveillance au travail, c'est possible ! Améliorer le bien-être Salles de jeux, de sport, jardins partagés, mise à disposition de paniers bio… Dans ce domaine, les entreprises ne manquent pas d’imagination pour chouchouter leurs salariés. Pour son entreprise nantaise de communication responsable, Alexandre Legendre a, par exemple, aménagé un poulailler et un potager, « pour s’occuper de la terre pendant les pauses et ne pas être toute la journée devant son ordinateur ». Il y a ceux qui améliorent le cadre de travail : matériel ergonomique, locaux lumineux, spacieux, feng shui… Ceux qui aident à équilibrer vie professionnelle et vie privée : horaires aménagés, télétravail, garderie d’enfants… Ceux qui cherchent à donner du sens au travail de chacun, à le rendre plus intéressant en permettant, par exemple, aux salariés de développer des projets qui leur tiennent à coeur. Ou qui prêtent attention à la santé de leurs collaborateurs en soutenant l’arrêt du tabac, en proposant des abonnements Vélib’ ou des cours de gym… Poser un cadre

Journée de l'innovation 2014 - Apprendre les mathématiques : et si on allait à la vitesse des élèves ? Les fondamentaux Que savons-nous sur les apprentissages fondamentaux ? Le Conseil national des programmes entame ses travaux sur les contenus des enseignements. L’occasion de s’interroger en termes d’innovation sur les manières les plus efficaces d'apprendre et d’enseigner pour les enseignants. Apprendre les mathématiques : et si on allait à la vitesse des élèves ? Caroline Dhô, enseignante et formatrice dans le 1er degré à Marseille. Echanger, mutualiser Enseignement des humanités (accès limité – sur inscription) Plus de maitres que de classes ! Manipuler et écrire en maths Cycles 1 et 256 contributeurs (accès limité – sur inscription) Formation pour les enseignants des cycles 1 et 2 de Grenoble 3 Des ressources pour la classe Deux professeurs des écoles publient quelques unes de leurs séquences de CE1 : Numération, Français, Informatique, Mathématiques… Focus sur les équipes Apprendre à apprendre Permettre aux élèves de donner du sens aux apprentissages par des situations problèmes.

Jeu coopératif Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le jeu coopératif permet aux adeptes de développer l'esprit d'entraide. Le monde serait violent... Définition Un jeu de société coopératif a toujours les 3 caractéristiques suivantes: Les joueurs gagnent ou perdent tous ensemble. Principe Chaque participant peut donner sa pleine mesure et réaliser l'importance d'aider et de se faire aider pour augmenter les chances de gagner la partie. Il ne s'agit plus de gagner sur l'adversaire, mais de faire équipe et cause commune pour gagner ensemble. Objectifs S'amuser, développer son imaginaire et surtout permettre à l'enfant de comprendre la notion d'interdépendance et de relations des uns aux autres. Ils doivent s'entraider pour gagner ensemble. Liste de jeux 3 à 8 ans La rencontre des couleurs Remettre un foulard (ou un bout de tissu) de couleur à chaque joueur. 5 à 8 ans La poursuite de la lune et du soleil nombre de participants illimité n'importe où matériel: un gros ballon et un petit ballon

Related: