background preloader

La laïcité et l'école - Laïcité : les débats, 100 ans après la loi de 1905 - Dossiers

La laïcité et l'école - Laïcité : les débats, 100 ans après la loi de 1905 - Dossiers
Quels sont les fondements de l’école laïque? Comment pratiquer la laïcité à l’école? Dominique Borne et Jean-Paul Delahaye, Inspecteurs généraux de l’éducation nationale, s’interrogent ainsi et apportent des réponses dans l’article «La laïcité dans l’enseignement : problématique et enjeux», Regards sur l’actualité, n° 298, février 2004. L’extrait suivant est l’introduction de leur contribution.« L’école a toujours été au cœur des débats de société concernant la laïcité. Cela provoque régulièrement en son sein beaucoup d’interrogations et d’inquiétudes. Périodiquement, en effet, la «question laïque» revient en milieu scolaire et mobilise la Nation tout entière (loi Debré de 1959, projet Savary de 1984, les affaires de voile islamique à partir de 1989, le projet de révision de la loi Falloux en 1994...). Valeur fondamentale de notre République, la laïcité est en grande partie entrée dans l’État par son école. Le rapport Stasi La loi du 15 mars 2004 La loi Agrandir l'image Pourquoi une loi ? Related:  école républicaine

L'école républicaine en Bretagne Contexte historique L’enseignement pour tous dans la France rurale sous la IIIe République Au XIXe siècle, la Bretagne est encore largement déficitaire en écoles et connaît un retard dans l’alphabétisation de sa population. La loi Falloux de 1850 avait obligé les communes de plus de 800 habitants à ouvrir une école de filles, ce qui avait permis le développement des écoles religieuses tout en consolidant la place du clergé dans l’enseignement. En rendant l’école primaire obligatoire, laïque et gratuite, les lois de Jules Ferry de 1881-1882, votées au début de la IIIe République, intensifient cet effort de scolarisation tout en contrant l’influence de l’Eglise. Toutefois le manque de locaux adaptés et un certain souci d’économie contraignent les mairies à dispenser cet enseignement dans des endroits improvisés, comme ici dans une grange. Analyse de l'image Le « naturalisme », style de prédilection de la IIIe République Interprétation

Des ressources pour une pédagogie de la laïcité La République française n’est pas réductible à un seul régime politique, c’est aussi un idéal de société - fondé sur l’ensemble des citoyens - qui suppose que chacun adhère aux valeurs et principes communs car ils sont les fondements du "pacte républicain". Des ressources disponibles pour une pédagogie de la laïcité Ressources proposées sur le portail Éduscol Vademecum "La laïcité à l’école" du 31 mai 2018 Le vademecum "La laïcité à l’école" constitue un référentiel de situations pour les équipes académiques et les établissements. "Un automne à Paris" : une œuvre symbolique et artistique à destination de tous les élèves. Liberté de conscience, liberté d’expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves : comment parler d’un drame de l’actualité aux élèves ? aborder les principes fondateurs de la République à l’école primaire. construire la réflexion et organiser le débat au collège et au lycée. Un dossier sur l’enseignement des faits religieux à l’école laïque Contact

LES LOIS SCOLAIRES DE JULES FERRY  Dans l'esprit des républicains des années 1880, la consolidation du régime politique né en 1875 passe par l'instruction publique. En laïcisant l'école, ils veulent affranchir les consciences de l'emprise de l'Église et fortifier la patrie en formant les citoyens, toutes classes confondues, sur les mêmes bancs. Cette réorganisation de l'enseignement exige une réforme en deux temps. Tout d'abord, pour libérer l'enseignement de l'influence des religieux, le gouvernement crée des écoles normales, dans chaque département, pour assurer la formation d'instituteurs laïcs destinés à remplacer le personnel congréganiste (loi du 9 août 1879 sur l'établissement des écoles normales primaires). Parallèlement, les personnalités étrangères à l'enseignement, et notamment les représentants de l'Église, sont exclus du Conseil supérieur de l'instruction publique (loi du 27 février 1880 relative au Conseil supérieur de l'instruction publique et aux conseils académiques).

Ressources autour de la laïcité La Bibliothèque nationale de France met à la disposition de ses publics et de ses partenaires éducatifs et culturels une exposition pédagogique sur le thème de la laïcité. La laïcité, valeur fondamentale de notre République, est issue d'une histoire complexe. Les événements nationaux et internationaux nous le rappellent chaque jour : elle reste d'une brûlante actualité. "La Laïcité en questions", un ensemble de dix affiches, propose, dans une mise en page graphique, un éclairage sur des notions, mises en perspective et accompagnées d'une riche iconographie. Les documents issus des collections de la BnF (estampes, dessins de presse...), anciens et contemporains, ont été sélectionnés pour contribuer à faire naître la réflexion des publics, des jeunes et de leurs formateurs. Les sujets traités : « Peut-on tout tolérer ? L'exposition "La Laïcité en questions" s'articule sur un dispositif pédagogique complet structuré autour de plusieurs actions :

dossiers d'histoire - Les lois scolaires de Jules Ferry - Sénat Allez au contenu, Allez à la navigation La loi a pour but de faire disparaître les ordres d'exception au principe de l'obligation du brevet, créés par la loi du 15 mars 1850, dite loi Falloux. Il s'agit de cinq équivalences (le certificat de stage délivré par le conseil départemental, le diplôme de bachelier, le certificat d'admission dans une des écoles spéciales de l'Etat, le titre de ministre du culte et la lettre d'obédience délivrée aux institutrices congréganistes) et d'une dispense pure et simple pour les instituteurs et institutrices adjoints. Les dispositions les plus contestées sont l'équivalence de la lettre d'obédience et la dispense des adjoints. L'enjeu est clair : en 1879, 28% des institutrices congréganistes seulement sont brevetées contre 93 % pour les institutrices laïques ; quant aux adjoints, ils représentent les deux tiers du personnel enseignant congréganiste.

Histoire des arts et enseignement du fait religieux > sitographie L'enseignement du fait religieux Eduscol - L'enseignement du fait rel de Reims - Daticewww.ac-reims.fr/datice/bul_acad/hist-geo/bul31/default.htmAcadémie de Reims - Le fait religieux en Occidentwww.ac-reims.fr/datice/bul_acad/hist-geo/archives/bul08/faitreliocc.htmCRDP d'Alsace - Enseigner le fait religieux : Introduction et documents www.crdp-strasbourg.fr/faitReligieux/index.phpAcadémie d'Aix-Marseille- Enseigner le fait religieuxhistgeo.ac-aix-marseille.fr/pedago/religion/index.htmAcadémie d'Aix-Marseille - les rencontres de « La Durance »histgeo.ac-aix-marseille.fr/durance/renc_2003/index.htmlAcadémie de Toulouse - Le fait religieux dans un enseignement laïque pedagogie.ac-toulouse.fr/culture/religieux/faitreli.htmAcadémie de Lille - Enseigner le fait religieux en classe de secondewww5.ac-lille.fr/~heg/spip.phpAcadémie de Créteil - Etudier le fait religieux en 1ère Bac

L'enlèvement des crucifix dans les écoles | L'histoire par l'image BAUDEROT, Jean, « L’invention de la laïcité » in L’Invention du XIXe siècle, Paris, Klincksieck-Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1999. CHEVALLIER, Pierre, La Séparation de l'Eglise et de l'Ecole: Jules Ferry et Léon XIII, Paris, Fayard, 1981. GREVY, Jérôme, Le cléricalisme, voilà l'ennemi ! : Un siècle de guerre de religion en France, Paris, Armand Colin, 2005. LALOUETTE, Jacqueline, Expulser Dieu : la laïcisation des écoles, des hôpitaux et des prétoires, Paris, revue Mots, n°27, p 23-39, 1991. LALOUETTE, Jacqueline La République anticléricale, XIXe-XXe siècles, Paris, Seuil, « L’Univers historique », 2002. OZOUF, Mona, L’Ecole, l’Eglise, la République, Paris, 1963, rééd. REMOND, René, L'Anticléricalisme en France de 1815 à nos jours, Paris, Fayard, 1976. Alexandre SUMPF, « L'enlèvement des crucifix dans les écoles », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 15 April 2016.

Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat. Titre II : Attribution des biens, pensions. 1. Les biens des établissements ecclésiastiques. qui n'ont pas été réclamés par des associations cultuelles constituées dans le délai d'un an à partir de la promulgation de la loi du 9 décembre 1905, seront attribués par décret à des établissements communaux de bienfaisance ou d'assistance situés dans les limites territoriales de la circonscription ecclésiastique intéressée, ou, à défaut d'établissement de cette nature, aux communes ou sections de communes, sous la condition d'affecter aux services de bienfaisance ou d'assistance tous les revenus ou produits de ces biens, sauf les exceptions ci-après : 1° Les édifices affectés au culte lors de la promulgation de la loi du 9 décembre 1905 et les meubles les garnissant deviendront la propriété des communes sur le territoire desquelles ils sont situés, s'ils n'ont pas été restitués ni revendiqués dans le délai légal ; 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

Le développement des écoles primaires à la fin du XIXe siècle | L'histoire par l'image Contexte historique Progrès de la scolarisation Le progrès de la scolarisation, tendance générale en Europe de l’Ouest au XIXe siècle, se développe d’abord avec la loi Guizot[1] (1833), puis avec la loi Duruy [2]. Mais l’école publique, gratuite et obligatoire telle que définie par la loi Ferry (16 juin 1881) et par celle du 28 mars 1882, constitue un phénomène assez tardif en France et il y revêt une importance particulière, pour deux raisons. De gros efforts sont entrepris pour la construction et l’aménagement de bâtiments permettant un véritable enseignement. Analyse des images Des lieux d’apprentissage séparés Ces photographies prises à l’école primaire d’Hellemmes, dans la banlieue de Lille (Nord) à la fin du XIXe ou au début du XXe siècle montrent des classes séparées de filles et de garçons car la mixité n’existe pas. Interprétation L’enseignement pour tous Sous l’impulsion de Jules Ferry puis de la loi Goblet en 1886, l’enseignement primaire organise ses méthodes pédagogiques.

Exposition - Laïcité, un parcours historique. panneau 1 Panneau 2 La France, fille ainée de l'Église Panneau 3 De l'unité à la diversité Panneau 4 La Révolution et les Églises Panneau 5 Le régime concordaire Panneau 6 Le renouveau catholique Panneau 7 Cléricalisme et anticléricalisme Panneau 8 Le combat pour l'école laïque Panneau 9 L'affirmation de la République Panneau 10 Vers la crise Panneau 11 La loi du 9 décembre 1905 Panneau 12 De la crise des inventaires à l'apaisement Panneau 13 Les conflits mondiaux Panneau 14 La laïcité : une valeur républicaine

Related: