background preloader

Générations X, Y et Baby Boomers

Générations X, Y et Baby Boomers
D'une génération à l'autre ... Baby-Boomers, X, Y, Z et plus. Synthèse de Alain Rioux Québec, Québec, Canada | Voir ma page Psycho-Ressources | "La nouvelle génération est épouvantable. D’une génération à l’autre… Souvent présenté comme étant en conflit, les générations se suivent… Chaque génération est le reflet de l’époque qui l’a vue grandir. Même s'il peut être utile de classer les personnes dans des «cases» pour mieux les définir et les comprendre, il faut garder à l'esprit que l'être humain reste beaucoup plus complexe. Related:  Générations Y, Z alphas

Génération Z : le cerveau des enfants du numérique La génération Z (12-24 ans), qui a grandi avec les jeux vidéo et les téléphones portables, a gagné des aptitudes cérébrales en termes de vitesse et d’automatismes, au détriment parfois du raisonnement et de la maîtrise de soi, explique le professeur de psychologie Olivier Houdé. Dans cet entretien accordé à l'AFP, le directeur du Laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant du CNRS-La Sorbonne (LaPsyDé) et auteur du livre "Apprendre à résister" (Le Pommier), il préconise un apprentissage adapté à ces mutations. Le cerveau des enfants nés à l’heure du digital est-il différent ? Olivier Houdé : Le cerveau reste le même, mais ce sont les circuits utilisés qui changent. © J.Bonnard/E.d'Epenoux/I. de Véri jub-etb/vl / AFP Qu’appelez-vous "résistance cognitive" ? Il y a en fait trois systèmes dans le cerveau humain. Comment cela peut-il se traduire dans la vie des enfants ? Ce mécanisme cérébral peut-il avoir une utilité sociale ?

Génération X Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Génération X désigne, selon la classification de William Strauss (en) et Neil Howe (en)[1], la génération sociologique des Occidentaux nés entre 1960 et 1981. Cette génération est intercalée entre celle des baby-boomers et la génération Y. Le terme « Génération X » a d’abord été utilisé en démographie, puis en sociologie et en marketing. Il est aussi beaucoup utilisé dans la culture populaire. Description[modifier | modifier le code] Plusieurs choses caractérisent cette génération. Au Québec (Canada), une partie de cette génération a développé une certaine amertume, parfois exprimée sous forme d'agressivité envers les valeurs de la génération précédente par des stations radiophoniques (telles Radio x) et livres[2]. En France, on parle de « Bof génération ». Origines[modifier | modifier le code] Le terme a d’abord été utilisé au Royaume-Uni en 1965 par Jane Deverson et Charles Hamblett[4]. La « 13e génération »[modifier | modifier le code]

Quel est le futur du management A l’ère du numérique, l’économie et les entreprises sont en pleine disruption. Le management doit évoluer avec les pratiques des collaborateurs et des entreprises. Comment réinventer notre management pour accompagner le changement ? Accélérer la transformation numérique signifie-t-elle bouleverser les basiques du management ? La conférence Panorama des innovations managériales a permis aux participants de réfléchir et reconstruire leur management. Pendant deux jours ils ont assisté à des conférences réunissant un panel de 20 experts, ils ont découvert de nouveaux leviers de croissance, ils ont bénéficié de retours d’expériences innovants et inspirants. Vous souhaitez améliorer vos connaissances ? L’orientation au travail des générations : le cas de la génération X au Québec 1Les discours sur la jeunesse laissent souvent entendre que les valeurs des jeunes se distinguent de celles des générations précédentes. Ces discours sont particulièrement fréquents lorsqu’il s’agit du rapport que les jeunes entretiennent avec le travail. On les accuse régulièrement de ne pas vouloir travailler, d’être peu consciencieux et d’être plus attachés au salaire qu’à l’entreprise qui les embauche. L’époque actuelle ne fait pas exception. Les discours du moment laissent entendre que les jeunes, habitués de tout avoir sans effort, ne seraient pas disposés à accepter autant de contraintes que leurs prédécesseurs et seraient prêts à tout abandonner si leurs besoins ne sont pas satisfaits (Allain, 2008). 2Dans les années 1980 et au début des années 1990, c’était le rapport au travail des derniers-nés du baby-boom qui suscitait de multiples interrogations. 4Au Québec et au Canada, les discours entourant cette cohorte de jeunes n’étaient pas véritablement différents.

11 choses concernant la génération Y qui façonneront la France de demain Voici 11 affirmations sur la génération Y, validées par le journaliste spécialiste de la jeunesse Olivier Rollot et analysées par l'économiste Gilles Saint-Paul Les jeunes de la génération Y ont été particulièrement touchés par la récession Ces problèmes ne sont pas spécifiques à cette génération, mais au fait que la structure du marché du travail français pénalise particulièrement les jeunes. Ils sont moins actifs concernant la recherche d'emploi Les spécificités de cette génération dans le rapport au travail sont très exagérées. Ils jouissent d'un pouvoir d'achat moindre relativement aux générations précédentes Cette génération paye les pots cassés de la hausse du coût du logement ; elle va devoir y consacrer une part plus élevée de son revenu que la génération précédente qui a largement bénéficié des plus-values immobilières. Ils se marient généralement plus tard, contrairement aux générations précédentes, et songent réellement à former une famille au-delà des 30 ans, pas avant

éducation et génération Z : école, collège, lycée, université, parents auteur Éric Delcroix Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z Plus d'informations sur Eric Delcroix : Toujours intéressant de rappeler le taux d’équipement de la génération Z lorsque l’on parle d’éducation Hier, je terminais la revue de presse sur l’alimentation et la restauration pour la génération Z par un article sur la formation, suite à des demandes de managers dans le domaine de la restauration. La transition avec le monde de l’éducation (et ses rapports, comportement, etc.) vis-à-vis de la génération Z semblait logique, même si j’avais déjà publié un billet ces « derniers jours » sur le sujet (génération Z et l’école), d’autres liens sont apparus. Une formation de généralistes, universalistes ou spécialistes ? Dans Quora une discussion : Will there be more polymaths among Generation Z than ever before? L’Internet est mon éducation

Génération Y en entreprise, entre préjugés et réalité, Directions ressources humaines La preuve d’un véritable effet « générationnel » n’est pas rigoureusement apportée. Il convient de prendre de la distance avec les « représentations spontanées » sur la génération Y et de proposer aux managers une analyse rigoureuse. « Capricieuse génération Y »1, « Comment bien manager les nouvelles générations »2, « Je suis de la génération Y, et alors ? La « génération Y » commence en 1975 En sociologie, le terme de « génération sociale » s’applique à un ensemble d’individus appartenant à la même tranche d’âge, qui évoluent au sein d’un même environnement géographique et culturel, et qui ont été confrontés à des réalités économiques ou politiques où ils ont expérimenté des avancées techniques, intellectuelles ou sociales dont les conséquences sont particulières pour eux du fait de leur âge. Si les bornes temporelles retenues pour définir la génération Y ne font pas consensus, 1975 peut être considérée comme une date charnière pour au moins trois raisons.

Michel Bauwens : « Uber et Airbnb n’ont rien à voir avec l’économie de partage » Ancien chef d’entreprise, Michel Bauwens étudie depuis une dizaine d’années l’économie collaborative et ses réseaux qui s’organisent pour créer des outils partagés et mutualiser les savoirs et le travail. Auteur de « Sauver le monde, vers une société post-capitaliste avec le peer-to-peer » (Les Liens qui libèrent), il est l’un des théoriciens des « communs », un modèle économique et politique d’avenir selon lui, et une réponse à la crise écologique et de civilisation liée à la raréfaction des ressources. A condition que l’Etat joue pleinement son rôle de régulateur. Comment analysez-vous la crise que provoque en France l’installation de plateformes telles qu’Uber ? Il faut faire attention au vocabulaire qu’on emploie. On parle beaucoup d’« économie de partage » ou d’« économie collaborative » mais, dans les faits, on s’aperçoit que les échanges sont monopolisés par des plateformes qui concentrent les données. Justement, peut-on réguler et comment ? Lesquelles par exemple ?

Clivage entre la génération X et la génération Y. Mythe ou réalité? Livres et articles relatifs au management de la génération Y en entreprise se multiplient. Qu'en est-il en Wallonie? Nos entreprises sont-elles dirigées par des "immigrants numériques"? Les jeunes Y ont-ils des aspirations différentes de leurs aînés? Le point sur les niveaux des usages sociaux sur le Web Selon le baromètre 2011 des usages TIC de l'AWT, 99% des Wallons de 15 à 29 ans sont utilisateurs d'Internet. En 2011, 4 millions de Belges avaient un profil sur les réseaux sociaux, soit 40% de la population du pays (43% de francophones contre 34% de néerlandophones). En moyenne, les internautes belges sont membres de deux réseaux sociaux à la fois et se connectent deux fois par jour, tandis que leur carnet d'adresses comporte en moyenne une centaine de noms. Par contre, les entreprises wallonnes elles, sont plus méfiantes vis-à-vis des nouveaux médias. Génération X, génération Y ... de quoi parle-t-on? Le terme "génération Y" désigne généralement les personnes nées entre 1980 et 1999.

Génération Z Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jeunes filles de la génération Z en train d'envoyer des photos. Dénominations[modifier | modifier le code] La plupart des dénominations de cette génération sont liées aux dénominations des générations précédentes. Le Z ferait aussi référence à « zappeur »[9]. Les zoomers face au monde[modifier | modifier le code] Travail[modifier | modifier le code] Les zoomers abordent le travail très différemment de leurs ainés : ils sont en général moins conformistes (ils considèrent que les conventions professionnelles sont arbitraires et n'ont pas à être respectées aveuglément), ils aspirent à une organisation plus horizontale du travail ( les normes hiérarchiques n'ont souvent à leur yeux pas de justification intelligibles[15],[16]). Par ailleurs les zoomers valorisent leur épanouissement au travail, leur bien-être, la bonne entente avec leurs collègues et et leur épanouissement personnel (bien plus que leurs aînés plus conformistes)[16].

Tchiip ! :3 Ca m'saouule troop by lboquet Oct 14

c'est toi qui m'a copié by sandragony Oct 14

'as mis le même que moi ! by lboquet Oct 14

Related: