background preloader

«Aujourd’hui, le bonheur est à vendre»

«Aujourd’hui, le bonheur est à vendre»
3 Mars 1794. Lors d’un discours devant la Convention nationale, Saint-Just prononce une phrase devenue célèbre : «Le bonheur est une idée neuve en Europe». Une définition nouvelle du bonheur est en passe de voir le jour. Michel Faucheux, maître de conférences à l’Institut national des sciences appliquées de Lyon et auteur d’Histoire du bonheur (Oxus, 2007), revient sur les différentes représentations du bonheur qui ont traversé les siècles, du mythe paradisiaque à la possession matérielle de la société contemporaine. Qu’est-ce que le bonheur au XXIe siècle ? Le bonheur, tel qu’on nous le renvoie depuis les Trente Glorieuses et l’avènement de la société de consommation, est celui de la possession et de la marchandisation. Notre civilisation vit une crise majeure : économique, financière, écologique... Le paradis est-il la forme première du bonheur ? Oui, en ce sens que le bonheur est longtemps apparu comme la nostalgie d’une plénitude perdue. Mais l’histoire du bonheur n’est pas linéaire.

http://www.liberation.fr/evenements-libe/2013/03/26/aujourd-hui-le-bonheur-est-a-vendre_891350

Related:  Thème BTS 2016-2018 : Le bonheur aujourd'huiLe Bonheur aujourd'huiM22 Le BonheurThème BTSA : Bonheurl'argent ne fait pas le bonheur

En quoi le bonheur est-il important aujourd'hui ? Parti d’une passion personnelle, le bonheur, Alexandre Jost en a fait son métier. Il a créé la Fabrique Spinoza qui place le bien-être et le bonheur dans le débat public, politique et économique. Ceci, afin qu’ils soient reconnus comme des indicateurs essentiels dans les projets politiques (révisant l’économie, la politique, l’implication sociétale, le rapport au travail et valorisant la contribution et l’engagement citoyens). Le bonheur aujourd’hui : de quoi parle-t-on ? Pour être heureux, oubliez-vous! De nos états de conscience les plus troubles à la régulation de l'écosystème bactérien de nos intestins, la quête du bien-être qui nous obnubile est-elle en train de tourner au cauchemar? C’est l’hypothèse avancée par Carl Cedeström et André Spicer, deux professeurs d’économie, l’un Suédois et l’autre Néo-zélandais –ce qui leur donne une certaine autorité en la matière– dans un essai sarcastique paru en avril, Le syndrome du bien-être. Les deux auteurs se demandent pourquoi «bien se nourrir est devenu une activité qui confine à la paranoïa», pourquoi la méditation pleine conscience et la gym sont prescrits aux cadres dirigeants sur encouragement (voire injonction) des DRH, ce qui motive les adeptes de la quantification de soi qui mesurent et enregistrent leurs moindres activités physiques, ou encore comment la pratique du sport amateur s’est transformée en une gestion de l’hygiène de vie jadis réservée aux athlètes olympiques. Le poids de l’injonction au bonheur est trop lourd

Facebook mesure votre aptitude au bonheur ! Alors, heureux ? En octobre dernier, le réseau social Facebook s’est lancé dans un projet pour le moins original : la mesure du Gross National Happiness, autrement dit, le Bonheur National Brut. Pour le moment, disponible seulement aux États-Unis, cette application ne devrait pas tarder à traverser l’Atlantique. Happy face ! L'économie du bonheur Les arguments de l’économie du bonheur : les critiques et les réticences des économistes sont-elles solubles dans l’économétrie et l’imagerie cérébrale ? Les déclarations des individus sur leur bien-être ne sont pas des phénomènes aléatoires et infondés. Les économistes en veulent pour preuve la correspondance entre les déclarations de satisfaction ou de bien-être et les manifestations physiques de la peine et de la joie, que peuvent capturer les sciences cognitives, la médecine ou la psychologie. Les individus qui se disent heureux ont par exemple une activité cérébrale plus importante dans la partie préfrontale du cerveau droit qui serait le siège des émotions positives, d’après des travaux d’imagerie cérébrale. Ces correspondances confortent les économistes.

Envoyé spécial. Bien-être au travail : "Ma fonction est d’être chef du bonheur" Il fait bon travailler dans cette start-up parisienne qui vend notamment en ligne des articles de mode et de décoration "faits main". Pour sa cinquantaine de salariés, les réunions se font assis sur un canapé ou dans la salle de jeux… Et la journée commence par un petit-déjeuner offert par l’entreprise. C’est Sophie qui gère le café et les croissants : "L’idée est de créer un instant de convivialité entre les collègues. C’est un peu plus sympathique que d’être juste planté à côté de la machine à café où on se parle pendant trente secondes…" Sophie ne rend pas juste service à ses collègues… Elle fait son travail, qui est de créer une bonne ambiance au bureau.

Les incontournables de la science du bien-être - Fabrique SpinozaFabrique Spinoza Nous avons dressé ici un panel d’ouvrages inspirants appartenant à la Science du Bien-Être. Nous avons voulu balayer ici divers champs : économie, psychologie, sociologie, sciences politiques, philosophie, neurosciences, biologie, management, éducation, vie quotidienne, revues scientifiques, histoire, spiritualité. Cette liste n’est évidemment par nature pas exhaustive et demande à être enrichie (notamment d’ouvrages de Jacques Lecomte, Charles Martin-Krumm, Sonya Lyubomirsky, etc.). contact@fabriquespinoza.org -Le prix du bonheur: Leçons d’une science nouvelle (Richard Layard) 2007 ISBN 978-2200350345 Richard Layard, cet économiste ancien conseiller de Tony Blair s’empare d’un sujet ancestral : nos sociétés sont de plus en plus riches, nous ne sommes pas plus heureux pour autant.

Vivre intensément, sinon rien ! L'intensité, est-ce le bonheur ? Libertins puis romantiques le pensaient. Aujourd'hui, c'est peut-être un leurre, explique le philosophe Tristan Garcia. C'est notamment via l'œuvre plastique de Pierre Huyghe que le jeune philosophe et romancier Tristan Garcia a pénétré les arcanes de l'intensité, sujet électrique de son dernier essai, La Vie intense. Plus de 130 pensées, citations et proverbes sur le bonheur Sujets complémentaires : - Pensées sur le sens de la vie, l’espoir, l’harmonie et sur la joie - Pensées sur la générosité, l'argent, le plaisir et sur la paix - Conseils pour être heureux - Liste d’articles sur le bonheur Le bonheur, une idée neuve en économie En 2011, l'enseignante à l'université Paris-I-Sorbonne et membre de l'Ecole d'économie de Paris est sollicitée par les médias pour élucider ce phénomène en apparence inexplicable. Ses travaux ricochent aux Etats-Unis, où The New Yorker publie un article intitulé « Glad to be unhappy : the French case », et en Grande-Bretagne, où elle est citée à foison par le quotidien The Guardian. Tout le monde s'emballe. Il n'en fallait pas plus pour réveiller la controverse politique. Claudia Senik, elle, a choisi son camp : « Une économie sans croissance ?

Comment vont les Français ? Le bonheur, ça se mesure Peut-on mesurer le bonheur ? Le think tank la Fabrique Spinoza publie aujourd'hui son "PIB du bonheur". Une nouvelle tentative de rendre incontournables des mesures alternatives au PIB. Les lois du bonheur Depuis l’Antiquité, les philosophes se penchent sur l’art du bonheur. Depuis peu, les sciences humaines reprennent le problème sous un nouvel angle. N’existerait-il pas quelques facteurs fondamentaux – culturel, économique, social, relationnel et, pourquoi pas, génétique – qui prédisposeraient certains à être plus heureux, ou malheureux, que d’autres ? Le bonheur : de quoi parle-t-on ?

Related:  Axe 2 : L'état du bonheur dans nos sociètés occidentalesDocuments séléctionés