background preloader

Les premières communautés chrétiennes (Ier siècle)

Les premières communautés chrétiennes (Ier siècle)
Histoire à la carte Accueil Histoire à la carte > L'histoire du christianisme (1ère partie) > De la naissance à la chute de l'empire romain Dossier : L'histoire du christianisme (1ère partie)Un exemple de carte animée : Les premières communautés chrétiennes (Ier siècle) Cette carte fait partie d’un ensemble de 17 cartes animées à venir. Afficher la carte plein écran en appuyant sur le bouton "plein écran" ci-dessus © Histoire à la carte - Crédits Related:  histoire

Châteaumeillant : découverte d'un chariot romain du III ème siècle L'oppidum gaulois de Chateaumeillant - Mediolanum, vestige de la guerre des Gaules L'oppidum gaulois de Chateaumeillant (Cher) , cité dans la table de Peutinger sous le nom de Mediolanum fait l'objet de fouilles archéologiques depuis 2001 dirigées par Sophie Krausz de l'université de Bordeaux 3 . Cet oppidum, fondé au II ème siècle avant JC, faisait partie du territoire (civitas) des Bituriges Cubes, dont la capitale était Avaricum (Bourges). Dès le IIème siècle , l'élite gauloise de cette forteresse a très vite commercé avec l'Italie, comme en témoignent les centaines d'amphores de vins greco-italiques découvertes sur le site dès le XIXème siècle . Le site a connu deux incendies, un vers -100 avant JC, l'autre au milieu du Ier siècle avant JC. Parmi ces puits, un exceptionnel ensemble découvert en juillet 2012, mais présenté au public très récemment, qui contenait des milliers d'objets, dont des centaines d'objets en bois, fer, bronze.

SEQUENCE - Le monothéisme juif dans un monde polythéiste. Même démarche que pour la première partie avec les groupes restants II) La constitution d’un royaume David et SalomonDocument projeté : bas-relief de l’église arménienne de Sainte-Croix. Repérage chronologique + spatial (Royaume hébreux à la mort de Salomon, Jérusalem) III) Choix définitif du monothéisme Correction de la question sur Josias à faire à la maison Josias et Nabuchodonosor Repérage chronologique (exil, diaspora suite à la prise de Jérusalem par les romains) et spatial (les deux Royaumes après la mort de Salomon : Israël et Juda, invasion babylonienne, Babylone, diaspora)Documents projetés : Plan du temple de Salomon (rappel : tables de la loi ) et Bas-relief de l’arc de Titus (ménorah ...) Vocabulaire : Monothéisme, diaspora, synagogue, ménorah, tables de la loiConclusion : Pourquoi les Grecs et Romains ont-ils eu besoin des mythes ?

Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois Un thème classique de l’archéologie, mais aussi un sujet-piège où il est difficile de faire le tri entre les voies gallo-romaines, les chemins gaulois et ceux du moyen-âge. Ici, la carte satellite sert de support au tracé de ces voies, et le lecteur peut apporter sa pierre pour améliorer la qualité de l’information. Sources : voies antiques du Pays des Santons : l’abbé Lacurie dans Bulletin monumental - Tome 10 - 1844 (voir ce document) voies antiques de l’Angoumois : Bulletins et mémoires de la SAHC Carte des voies antiques du Pays des Santons Hypothèses retenues pour ces tracésComment participer au tracé de cette carte (affiner ou rectifier les itinéraires, indiquer une nouvelle voie, etc. Hypothèses retenues pour le tracé sur la carte satellite Novioregum : le lieu retenu est Barzan, tout en sachant que cela reste une hypothèse à confirmer. Tamnum : le tracé passe par Consac, sans que cela signifie que Consac=Tamnum, hypothèse restant à confirmer. les sources documentaires sur cette voie.

Lire et écrire... tout un programme ! - Antiquité : la pédagogie à l'oeuvre On le sait : c'est Charlemagne qui a eu l'idée folle, un beau jour, d'inventer l'école. C'est une fort jolie histoire, mais pas tout à fait vraie. Si « l'Empereur à la barbe fleurie » a bien participé au mouvement, l'avancée de l'alphabétisation et de l'instruction en général ne s'est pas faite sans mal. Revenons sur l'histoire du savoir lire et écrire, dont la diffusion a longtemps été un succès mais qui rencontre aujourd'hui de véritables difficultés. Libres enfants de la préhistoire... vraiment ? Tous les enfants n'ont qu'un regret : ils auraient tant aimé vivre à une époque où l'école n'existait pas ! Les jeunes pouvaient même entrer en apprentissage, comme le prouvent ces stocks de déchets de pierres taillées qui témoignent de l'existence de véritables ateliers d'entraînement. Et qui sait si les empreintes de petites mains qui se sont glissées sur les parois des grottes n'étaient pas celles de femmes mais d'adolescents conviés à partager l'expérience de la création ?

Principales voies romaines (sous Hadrien) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Voie. Carte des principales voies romaines sous Hadrien (vers 125). Par ailleurs, Voie romaine peut être une partie d'un odonyme, c'est-à-dire, un indicateur du type de voie suivi d'un nom propre. Premières voies stratégiques[modifier | modifier le code] Un exemple de voie pavée via munita à Pompéi.(1). L'expansion du réseau, un outil commercial[modifier | modifier le code] Au fur et à mesure de l'expansion de l'Empire, l'administration va ainsi adapter le même schéma aux nouvelles provinces. L'apogée du réseau ou la fin de l'Empire[modifier | modifier le code] À partir du IIIe siècle, le monde romain, bien à l'abri derrière le limes, sa frontière fortifiée, est peu à peu débordé par les peuples venus de l'est : c'est le début des grandes invasions. La construction des voies romaines[modifier | modifier le code] Élaboration du tracé[modifier | modifier le code] Le chantier de la voie[modifier | modifier le code]

Grandes découvertes L’expression « les grandes découvertes » sert généralement à désigner les explorations maritimes entreprises par les puissances européennes aux XVe et XVIe siècles. Durant cette période, les monarchies et de riches compagnies commerciales financent de grandes expéditions dans le but d'explorer le monde, cartographier la planète et établir des contacts directs avec l'Afrique, l'Amérique, l'Asie et l'Océanie. L'expression « âge des découvertes » est également utilisée par les cartographes. Les Portugais vont explorer les côtes de l'Afrique sous l'impulsion du prince Henri dit « le Navigateur ». Pour éviter un conflit entre l'Espagne et le Portugal, le traité de Tordesillas (1494) partage le monde selon un méridien, en deux zones d'exploration où chacun des protagonistes aura l'exclusivité des droits sur ces découvertes. Au même titre que la Renaissance, l'« âge des découvertes » constitue un pont entre Moyen Âge et époque moderne. Contexte[modifier | modifier le code]

les grandes découvertes 2.1. Les progrès techniques Grâce à la mise au point de la boussole et de l'astrolabe, les navigateurs peuvent se repérer dans des eaux inconnues, loin des rivages. Grâce à la mise au point du gouvernail d'étambot, la navigation devient plus sûre et plus efficace. Enfin, la caravelle , voilier à trois mâts, léger et haut va permettre aux navigateurs d'affronter en toute sécurité les grandes vagues de l'océan. 2.2. 2.2.1. Au XV ème siècle, l'or est la monnaie utilisée dans le commerce. A cette époque également, les soies importées de Chine et du Japon ainsi que les épices importées d'Inde sont très appréciées et consommées en grande quantité par ceux qui ont de l'argent (l'aristocratie et la bourgeoisie). 2.2.2. Christophe Colomb, payé par l'Espagne, décide de rejoindre par l'ouest les Indes qu'il imagine toutes proches. Vasco de Gama fait le tour de l'Afrique jusqu'aux Indes de juillet 1497 à mai 1498.

Caravelles de Christophe Colomb Présentation des caravelles de Christophe Colomb Christophe Colomb en avait trois: La Pinta La Nina La Santa Maria La Pinta: La Pinta : C'était une caravelle à 2 voiles carrées et une voile latine. La Nina: La Niña (Santa Clara) était la plus petite caravelle à trois mâts et à voiles latines. Elle comprenait 3 ancres. La Santa Maria: La Santa Maria: La Santa Maria est un bateau amiral ; ce n'est pas une caravelle, mais une "Nao", navire plus robuste mais moins rapide. Haut de la Page Webmaster: Sidney Découverte et exploration de l'Amérique L'arrivée de Christophe Colomb en Amérique, gravure de 1893. La « découverte de l'Amérique » correspond usuellement au débarquement sur l'actuel continent américain (aussi appelé « Nouveau Monde ») d’un groupe d'une centaine de personnes commandées par l'amiral Christophe Colomb et mandatées par les rois espagnols Isabelle Ire de Castille et Ferdinand II d'Aragon, dans l'idée d'atteindre les Indes orientales par la mer, ignorant qu'un continent se trouve sur la route. La « découverte » est donc celle, documentée, du continent américain par les Européens de la Renaissance. Le nom « Amérique » qui se généralise à partir du début du XVIe siècle, vient du navigateur italien Amerigo Vespucci qui est l’un des premiers Européens à comprendre qu’il s’agit d’un continent différent de l’Asie. Dénomination[modifier | modifier le code] L'expression « découverte de l'Amérique » et avec elle les dénominations comme « Nouveau Monde » restent l'usage dominant en Europe mais sont controversées. A.

Christophe Colomb (1451 - 1506) - L'Amiral de la mer Océane - Herodote.net On est à la fin du Moyen Âge. La chrétienté occidentale est assiégée par les Turcs mais, forte et confiante en elle-même, elle rêve d'horizons nouveaux. Tandis que les Portugais s'échinent à contourner l'Afrique afin d'atteindre l'océan Indien et l'Asie des épices, un navigateur génois conçoit le projet insensé d'atteindre l'Asie d'une traite, à travers la « mer Océane » (l'océan Atlantique). Ysaline Homant Une jeunesse aventureuse Né en 1451 à Gênes, Christophe Colomb est l'un des six enfants du tisserand Domenico Colombo et de son épouse Suzana di Fontanorosa. Le jeune homme rêve d'aventures et n'a aucun intérêt pour le commerce de lainages paternel. En 1476, son bateau étant attaqué par les corsaires et coulé au large du Portugal, il nage jusqu'à la côte. Il rejoint son frère cadet Bartolomeo, qui tient une boutique de cartographie à Lisbonne, et s'établit dans le pays. Juif ? La jeunesse de Christophe Colomb n'est connue qu'à travers de très minces témoignages. Un projet insensé

Marco Polo - Biographie voyage / Biography trip (1254-1324) La véritable expédition vers les cités d’or Un fiasco. Au XVIe, l'expédition pour retrouver les cités d'or en Amérique du Nord s'est terminée par une triste bataille… dont le lieu semble avoir été découvert. Dans le siècle qui suit le premier voyage de Colomb en Amérique, de nombreuses expéditions espagnoles se lancent dans l'exploration du nouveau continent. Les richesses ramenées par Hernán Cortés dans le Mexique des Aztèques, et Francisco Pizarro chez les Incas, suscitent de nouvelles vocations. Les conquistadors, financés le plus souvent par des fonds privés, se livrent à une concurrence acharnée. Et justement, au XVIe, l'intérieur de l'Amérique du Nord reste pour l'essentiel inexploré. C'est en février 1540 qu'est lancée la première vraie expédition terrestre d'ampleur vers l'intérieur du continent. Mais les premiers contacts avec l'Amérique du Nord sont plutôt âpres. À leur arrivée, tout se passe d’ailleurs plutôt bien. Tamisage sur le site de Piedras Marcadas (Nouveau-Mexique) − M. Mais où était Moho ? Compléments

Le port antique de Rome revit grâce au virtuel Des chercheurs ont déblayé virtuellement le plus grand port antique de Méditerranée, aujourd’hui complètement ensablé, et ont remis en mouvement l’eau qui s’y trouvait. Un travail qui a permis de répondre à une question qui taraudait les archéologues depuis longtemps. Le port antique de Rome, le Portus, fut le plus grand port du monde méditerranéen antique. Il y a deux millénaires, son bassin s’étalait à perte de vue sur le delta du Tibre. Mais voilà : au fil des siècles, il a été progressivement comblé et recouvert par les sédiments charriés par la mer et le Tibre. Puis la ville moderne de Fiumicino et l’aéroport international Leonardo-da-Vinci sont venus s’implanter sur ses vestiges, rendant ainsi à jamais impossible les fouilles archéologiques… Heureusement, grâce à la magie du virtuel, une équipe de géoarchéologues et d’océanographes a réussi (link is external) à déblayer l’immense bassin et à le rouvrir à la circulation de l’eau et des sédiments1 ! Embouchure actuelle du Tibre. R.

Opus Dei - Jésus a-t-il épousé Marie-Madeleine ? Le Da Vinci Code prétend que le Christ a épousé Marie-Madeleine et qu'ils ont eu une descendance. Mais il n'existe aucune trace historique d'un mariage de Jésus. Ce que dit le Da Vinci Code : le Christ était marié. Il avait pour épouse Marie Madeleine, et il eut avec elle une descendance. D'ailleurs, dans la mentalité juive de l'époque, il aurait impossible que le Christ soit célibataire, car le célibat était condamné par la coutume. L'Église a fait de Marie Madeleine une prostituée, pour effacer la trace de ses origines royales. Ce que dit l'histoire : il n'existe aucune trace d'un mariage de Jésus. Ce que dit la Bible : Marie Madeleine est une des femmes qui accompagnent Jésus, et dont certains noms sont donnés dans l'évangile (Marthe et Marie : Lc 10, 38-42 ; Jeanne, Marie de Magdala, Suzanne : Lc 8, 1-3). Quant à Marie Madeleine, les évangiles disent d'elle que Jésus en avait chassé « sept démons » (cf. Pour aller plus loin :

Related: