background preloader

Le mammouth

Le mammouth
Répartition géographique Originaire d'Afrique les espèces de mammouths se sont ensuite répandues sur le continent européen (entre -2 et -3 millions d’années), puis en Amérique du Nord (-1,5 millions d’années), probablement en passant par le détroit de Bering. Caractéristiques de l’animal Les mammouths mesuraient entre 3 et 5 mètres au garrot et pesaient en moyenne de 4 à 6 tonnes suivant l’espèce. Le mammouth le plus imposant était Mammuthus sungari, dont le poids était compris entre 6 et 8 tonnes. La femelle était beaucoup plus petite que le mâle. Sa "trompe lui permettait de sentir, respirer, aspirer et pulvériser. Ce véritable bras articulé servait également d'outil ou d'instrument de communication"1. Mode de vie Par analogie avec les tribus d’éléphants actuels on peut supposer qu’un troupeau de mammouths devait être composé d’une femelle dominante et de plusieurs femelles accompagnées de leurs petits. Où voir des restes ou reconstitutions de mammouths ? Références :

http://www.hominides.com/html/animaux-prehistoriques/mammouth.php

Related:  Extinctions massivesprehistoireAnimauxFAUNE

Les trapps de Sibérie : la plus grande extinction de masse de lhistoire que connut la Terre - Paran Les trapps de Sibérie : la plus grande extinction de masse de l’histoire que connut la Terre - Vu 15701 fois. Depuis sa formation il y a plusieurs milliards d’années, la Terre a subi de nombreux cataclysmes. A certaines époques, leur ampleur et leur intensité ont provoqué ce que les scientifiques appellent des extinctions massives, c'est-à-dire des périodes au cours desquelles une proportion significative des espèces animales et végétales présentes sur la Terre ont disparu. La plus massive de ces extinctions s’est produite il y a 250 millions d’années, pendant la période du Permien.

Découverte d'un bébé mammouth congelé en Sibérie Vue d'un petit mammouth dessiné au plafond de la Salle des Vagues dans la grotte d’Arcy-sur-Cure (photo dans D. Baffier et M. Girard, 1998, p. 80 - Université de Liège). Découverte d'un bébé mammouth congelé en Sibérie - 4 Photos Le chien domestique, des origines réfutées - Actualités Nouvelles origines pour le chien domestique... Une nouvelle étude finlandaise suggère que les chiens domestiques ont évolué à partir des loups européens qui ont rencontré les chasseurs-cueilleurs au Paléolithique. Les chiens domestiques auraient évolué à partir d'un groupe de loups (aujourd’hui disparus) qui sont entrés en contact avec les chasseurs-cueilleurs européens entre -18 800 et -32 100 ans. L’étude Publiée dans la revue Science, cette nouvelle génétique a comparé l’ADN mitochondrial de plusieurs dizaines de loups et de chiens. Pour retrouver les grandes lignes de la généalogie du chien, l’équipe, dirigée par Olaf Thalmann (Université de Turku) a d’abord étudié l’ADN mitochondrial de 18 canidés fossiles. Ce sont ensuite 49 ADN de loups actuels et 77 de chiens modernes qui ont été séquencés.

Helmut, le mammouth de Seine-et-Marne a t-il été chassé par l'homme ? Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Mardi, des archéologues français ont annoncé la découverte d'un squelette quasi-complet de mammouth qu'ils ont prénommé "Helmut". Préhistoire.HTM Portrait de l'auteur Pour correspondre: duboisl@fapse.unige.ch La sagaie et le propulseur

Les dinosaures ont-ils vraiment disparu? Aujourd’hui je change un peu de style puisque j’ai décidé d’écrire un billet à destination du jeune public (je sais pas, ça m’a pris de parler de dinosaures et je suis logiquement retombé dans l’ambiance de mes 5ans et demi). Il faut donc s’attendre à quelques modifications dans le phrasé, qui ne conviendra pas à tous les âges, mais j’autorise quand même les adultes à venir regarder (je vous ai même laissé quelques messages cachés si vous laissez trainer votre souris sur les images). Bonne lecture. Quand j’étais petit, à l’école ou dans les livres, on nous apprenait que les dinosaures ont disparu il y a plusieurs dizaines de millions d’années à cause de fortes éruptions volcaniques ou de la chute d’une météorite géante. On nous expliquait aussi que tout ce qui reste d’eux aujourd’hui, ce sont les fossiles et les squelettes que l’on voit dans les musées. Je ne pensais pas qu’un jour on me dirait le contraire et pourtant, c’est ce que font les scientifiques d’aujourd’hui.

Homo erectus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Reconstitution scientifique d'Homo erectus Homo erectus signifie littéralement « homme dressé, droit » en latin : ce nom binominal d'espèce est un héritage historique lié à la description du fossile de Pithecanthropus erectus par Eugène Dubois en 1894. Il s'agissait alors du plus ancien ancêtre bipède connu d'Homo sapiens, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Homo erectus comporte un certain nombre de variantes régionales parfois considérées comme des sous-espèces, dont le pithécanthrope et le sinanthrope.

Le chien serait originaire d’Europe D’où vient le chien ? S’il a récemment été suggéré que ce dernier est d’abord apparu au Moyen-Orient , une nouvelle étude émet plutôt l’hypothèse qu’il serait en réalité originaire d’Europe. Ces travaux, publiés le 15 novembre 2013 dans la revue Science, suggèrent en effet que le chien domestique moderne est très probablement issu d’un groupe de loups aujourd’hui disparu, qui évoluait en Europe il y a 18 800 à 32 100 ans. Pour parvenir à ce résultat, Robert Wayne (Université de Californie à Los Angeles, États-Unis) et ses collègues ont analysé l’ADN mitochondrial présent dans les ossements de 10 animaux présentant des caractéristiques anatomiques analogue à celle du loup, et huit ossements issus d’animaux anatomiquement proches du chien moderne. Des ossements dont les plus récents étaient âgés d’un millier d’années, tandis que les plus anciens remontaient à 32 000 ans.

Les chevaux de la préhistoire Par un étrange concours de circonstances, en 1879, le cartographe Nicolaï Przewalski en mission dans l’Altaï mongol découvre une espèce inconnue de cheval sauvage alors que le préhistorien Marcelino Sanz de Sautuola met à jour par hasard les premières peintures rupestres dans la grotte d’Altamira. La ressemblance entre les représentations de chevaux et le petit équidé mongol conduit la communauté scientifique de l’époque à le considérer comme un survivant de la préhistoire. Devenu mythe, l’animal est ramené dans les cours d’Europe ce qui paradoxalement, accélère sa disparition en Mongolie, mais le sauve de l’extinction. Le film enquête sur les raisons de la prédominance du cheval dans l’art du paléolithique et cherche à élucider la question de la filiation entre le cheval de la préhistoire et le cheval de Przewalski. Paléontologues, historiens de l’art, zoologues aident à déchiffrer cette énigme.

parcours art prehistorique pyrenees Le parcours de l'exposition suit l'évolution chronologique de la culture magdalénienne sur tout le territoire des Pyrénées, à travers les trois grandes régions françaises actuelles de l'Aquitaine, du Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon, et, pour l'Espagne, du Pays Basque et du prolongement de la côte cantabrique. Une carte en relief précise l'implantation des sites. Des illustrations de grand format évoquent la faune chassée et consommée. Commence ensuite l'exposition proprement dite. Les vallées du versant nord des Pyrénées, encore sous l'influence directe des derniers glaciers, sont désertées au profit de la côte cantabrique qui bénéficie d'un climat adouci par l'océan. C'est donc dans cette région qu'apparaissent les premières ceuvres d'art magdaléniennes, figurations de biches gravées sur omoplates (Altamira, El Castillo), que l'on retrouve sur les parois des mêmes grottes (Magdalénien ancien, de -17 000 à -14 500 avant le présent).

Extinction massive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Origine du concept[modifier | modifier le code] Les phases d'extinctions et celles de renouvellement des faunes et des flores au cours des temps géologiques ont été suggérées à partir du XVIIIe siècle par deux grands noms du domaine : Georges-Louis Leclerc de Buffon et Georges Cuvier. Cuvier défendait la théorie du catastrophisme, tandis que d'autres, comme Charles Lyell étaient uniformitaristes, c'est-à-dire qu'ils pensaient que les choses se faisaient lentement, sans à-coups. Épisodes d'extinction massive[modifier | modifier le code] Depuis que la vie est apparue sur Terre, ces extinctions normales ont été ponctuées par six épisodes majeurs d'extinction et un septième pourrait être en cours :

Homo erectus. En Images Plusieurs sous-espèces d’Homo erectus ou une seule espèce ? La plus ancienne de toutes les sous-espèces d’Homo erectus a été mise au jour à Olduvai Gorge, en Tanzanie. Appelée Homo erectus olduwaiensis, cette sous-espèce est considérée par la majorité des paléontologues comme le seul spécimen d’Homo erectus en Afrique. Fossiles d'Homo erectus et reconstitution. (Cleveland Museum of Natural History) By Hairymuseummatt D’autres fossiles ont été retrouvés en Algérie qui remontent à environ 900 000 ans.

Des toilettes publiques de… 235 millions d’années Il y a dans la paléontologie un peu de l'excitation des enfants le matin de Noël, qui se demandent quelles merveilles ils vont bien découvrir sous le sapin. On a les trouvailles attendues mais aussi des surprises. C'est ce qui est récemment arrivé à une équipe argentine fouillant, dans la province de La Rioja, le site de Los Chañares, recouvert d'une formation géologique très riche en fossiles animaux qui a déjà révélé des centaines de spécimens de tétrapodes. Mais, dans le cas présent, la surprise n'était pas la découverte d'un fabuleux squelette inédit. Ainsi qu'ils le relatent dans une étude publiée le 28 novembre par Scientific Reports, ces chercheurs sont tombés sur... des champs de coprolithes, c'est-à-dire des excréments fossilisés. Distantes les unes des autres d'environ 1,5 km, ces huit parcelles mesurent de 400 à 900 m2 et comptent parfois jusqu'à 94 coprolithes au mètre carré.

Related: