background preloader

Dada et dadaïsme : histoire du mouvement Dada

Dada et dadaïsme : histoire du mouvement Dada
Max Ernst - Au rendez-vous des amis 1922 Assis de gauche à droite : René Crevel, Max Ernst, Dostoievsky, Théodore Fraenkel, Jean Paulhan, Benjamin Péret, Johannes Baargeld, Robert Desnos. Debout : Philippe Soupault, Jean Arp, Max Morise, Raphaël, Paul Éluard, Louis Aragon, André Breton, Giorgio de Chirico, Gala Éluard Art abstrait 4/4 Ce que la Grande Guerre a fait à l'art abstrait. Cécile Debray, conservatrice et commissaire d'exposition, spécialiste de l'art moderne. Excellente émission radio de France Culture du 4 décembre 2014 Dada : ces cinglés qui voulaient tout détruire Ils étaient anarchistes, apatrides, hostiles à toute forme d'abrutissement social. Le 23 juin 1916, au Cabaret Voltaire, à Zurich, un type habillé d'un drôle de costume «cubiste», monte sur scène, et commence à réciter d'une voix monocorde un poème incompréhensible, suite d'onomatopées parfaitement calculées. Dada ? "Merdre!" Philippe Sollers dans Le Nouvel Observateur du 27 février 2014 suite Mouvement Dada

Man Ray / Paul Eluard - Les Mains libres - 1937 Engageant deux langages de manière indépendante et mêlée, Les Mains libres échappent à la volonté d'emprisonner la réalité entre la représentation picturale et une quelconque « traduction » poétique. Le rapport au monde proposé par les deux artistes, rapport qu'on ne pourra détacher de l'aventure surréaliste, joint la vision à la vue, l'imagination au réel, l'aura au détail. Dans cet hymne à la voyance qu'est le recueil, l'architecture, l'organisation et le dialogue entre les pages ne sont pas laissés au hasard : ils orchestrent une véritable partition chargée d'entraîner le lecteur sur la voie de l'inspiration poétique. L'étude de l'œuvre, éclairée notamment par cette réflexion sur la contagion créatrice, devra attirer l'attention des élèves sur le contexte artistique et théorique des années d'immédiate avant-guerre. Elle ne manquera pas de s'ouvrir de manière plus générale à l'esthétique surréaliste, comme à son « dialogue des langages artistiques » au cœur du domaine d'étude.»

DADA et la peinture (centre Pompidou) Dossier pédagogique - Parcours Exposition Introduction Provocation, anti-peinture, profanation Paris et New York. Marcel Duchamp, Francis Picabia, Man Ray Hasard et abstraction Zürich. Jean Arp, Sophie Taeuber-Arp Le photomontage Berlin. Le collage selon Max Ernst Cologne. Merz ou le principe d’assemblage d’objets et de matériauxHanovre. Bibliographie sélective Introduction Depuis 1966, aucune grande exposition n’avait été consacrée en France à Dada, l’un des mouvements les plus marquants de l’avant-garde historique. Né en Suisse durant la Première Guerre mondiale autour d’un groupe d’artistes, d’écrivains, de musiciens cosmopolites réfractaires à la guerre et au système culturel et social qui y aboutit, le mouvement Dada proclame un mépris rageur pour les valeurs en place, y compris celle de l’art. Provocation, anti-peinture, profanation Paris et New York. Marcel Duchamp (1887-1968) Les Ready-mades Marcel Duchamp. En 1915 Duchamp s’installe aux Etats-Unis. Marcel Duchamp. Francis Picabia.

Lumières : l'de Diderot et d'Alembert en ligne KURT SCHWITTERS En se différenciant de Dada en créant sous le vocable Merz un art total, Kurt Schwitters finit par incarner Dada à lui seul et sur tous les plans. Il aura passé toute sa vie à ramasser les déchets, les rebuts de la société, pour en faire de l'art, sous de multiples formes. Tristan Tzara voyait en lui un authentique Dada, qui avait contribué à « déniaiser » la notion d'art et à en dévoiler la mystification. Largement ignoré de son vivant dans son pays, pour des raisons historiques évidentes, son importance internationale ne fait que croître avec le temps. Né le 20 juin 1887 à Hanovre, Kurt Schwitters est issu d'une famille de commerçants. Dès lors, il crée son propre mouvement, dont il est le chef et l'unique membre, sous le nom de Merz, vocable extrait de l'inscription « Kommerz- und Privatbank » qui figurait dans l'un de ses premiers assemblages.

mouvement dada ou dadaïsme (Larousse) Le dadaïsme est un mouvement intellectuel et artistique qui apparut à New York et à Zurich (1916), se diffusa en Europe jusqu'en 1923 et exerça, par sa pratique subversive, une influence décisive sur les divers courants d'avant-garde. Dada, mouvement international d'artistes et d'écrivains, est né d'un intense dégoût envers la guerre qui signait à ses yeux la faillite des civilisations, de la culture et de la raison. Terroriste, provocateur, iconoclaste, refusant toute contrainte idéologique, morale ou artistique, il prône la confusion, la démoralisation, le doute absolu et dégage les vertus de la spontanéité, de la bonté, de la joie de vivre. Non-sens et provocation À Zurich, le 8 février 1916, au cabaret Voltaire, Hugo Ball, Tristan Tzara, Marcel Janco, Richard Huelsenbeck, Hans Arp, Emmy Hennings, puis Hans Richter président au baptême de Dada. Un mouvement cosmopolite À la fin de la guerre, en Allemagne, Dada eut un sens plus politique. Une dramaturgie fondée sur l'opposition

Man Ray / Paul Eluard - Les Mains libres - 1937 - Qu'est-ce que le surréalisme ? Il est plus facile de trouver dans les livres et sur la toile une histoire du surréalisme, en particulier dans ses relations avec le mouvement Dada, qu'une stricte définition de ce terme, pourtant indispensable. Nous nous inspirerons donc fortement pour cela de l'article « Surréalisme » de Jean-Paul Clébert, dans son excellent Dictionnaire du surréalisme, qui date de 1996 et que Le Seuil serait bien inspiré de rééditer. I/ Un néologisme dont il faut tenter d'arrêter le sens A/ Surréalisme, surnaturalisme, supernaturalisme ou idéoréalisme ? Apollinaire précise le sens qu'il donne à cet adjectif dans sa préface : 2. A partir de ce moment, les termes « surréaliste » et « surréalisme » sont utilisés assez régulièrement, sans être forcément accompagnés d'une définition ; c'est en 1924 qu'une mise au point devient nécessaire. 3. L'adjectif substantivé « supernaturaliste » est attesté pour la première fois en 1828 dans la traduction que fait Nerval du Faust de Goethe. 4. 5. 1. 2. 3.

// SEPT MANIFESTES DADA 1916-1920 [ index ||| 1915 | 1919 | TZARA ] sept manifestes dada (1916-1920)¬ MANIFESTE DE MONSIEUR ANTIPYRINE (texte) Lu à la première manifestation Dada à Zurich (salle Waag) le 14 juillet 1916. Paru dans La Première Aventure céleste de M. Antipyrine et dans Littérature, n°13, mai 1920.¬ MANIFESTE DADA 1918 (texte) Lu à Zurich (salle Meise) le 23 mars 1918, paru dans Dada 3, Zurich, décembre 1918.¬ PROCLAMATION SANS PRÉTENTION Tzara fut empêché de lire cette proclamation à la huitième soirée Dada à Zurich, salle Kaufleuten le 9 avril 1919.¬ MANIFESTE DE MONSIEUR AA L'ANTIPHILOSOPHE (texte) Lu au Grand-Palais des Champs-Élysées le 5 février 1920. Paru dans Litttérature, n°13, mai 1920, repris dans La Deuxième Aventure céleste de M. Antipyrine.¬ TRISTAN TZARA Lu à l'Université populaire le 19 février 1920, paru dans Littérature n°13, mai 1920.¬ MONSIEUR AA L'ANTIPHILOSOPHE NOUS ENVOIE CE MANIFESTE (texte) Lu au Festival Dada, Salle Gaveau, le 26 mai 1920, paru dans 391, n°8, juillet 1920

Le temps et les historiens : De l'historicisation des discours romanesques 1Historicisation ne sera pas pris ici dans son sens de philosophie politique de l’histoire, mais comme phénomène énonciatif qui inscrit le discours à l’intérieur d’une scénographie de référence extra-textuelle (ou contexte d’énonciation 1), appelée “histoire” par les théoriciens de l’événementiel chronographique. Rappelons tout d’abord que l’historicisme a un sens très précis en sciences sociales, et renvoie à toute une école de pensée qui veut que les seules lois des phénomènes humains soient des lois d’évolution historique. L’ouvrage classique de Karl Popper a sévèrement condamné cette approche motivée par “la prédiction historique”, “et qui enseigne que ce but peut être atteint si l’on découvre les "rythmes", les "lois" ou les "tendances générales" qui sous-tendent les développements historiques” 2. 5Par ailleurs, il convient de comprendre que l’historique, en tant que matière événementielle signifiante, active, ne s’appréhende pas qu’à travers des objets censément politiques.

Richard Hamilton, biographie Richard Hamilton est un peintre et graphiste anglais né le 24 février 1922 et décédé le 13 septembre 2011. Artiste initiateur du pop art britannique et même considéré comme le père de ce mouvement, il a dénoncé la culture des médias de masse comme l'on fait ses confrères américains. Son parcours Richard Hamilton débuta son apprentissage du dessin à l'âge de sept ans. Il suivit par la suite des cours du soir à la Westminster School of Art tout en étant employé dans le département publicité d'une entreprise d'ingénierie électrique. Il fut ensuite engagé en tant qu'étalagiste à la Reimann School of Art. Des révélations artistiques C’est d’abord avec l’art abstrait que Richard Hamilton se trouva des affinités. C'est lors de ces années qu'il fit des rencontres décisives pour son avenir artistique comme William Turnbull ou la découverte des œuvres de Marcel Duchamp. La fondation du pop art britannique

Related: