background preloader

Le Pariteur : différences de salaire

Le Pariteur : différences de salaire
Related:  SES

Le jeu de marché du mouton Le jeu de marché du mouton est une expérience ludique collective pour aider à comprendre le fonctionnement d’un marché. Il met en scène la formation d’un prix et la convergence vers un prix d’équilibre à travers l’exemple d’un marché fictif du mouton. Ceci, au cours d’une partie d’ 1 h 15 environ, à laquelle vous pouvez faire participer de 8 à 20 joueurs. Ce jeu a été conçu et développé par la Cité de l’économie et de la monnaie, à l’occasion de l’exposition « L’économie : Krach, Boom, Mue ? » à Marseille. Pour faire jouer, vous aurez surtout besoin : d’un ordinateur connecté à internet (relié idéalement à un rétro projecteur pour afficher les scores du jeu en grand et en temps réel). d’un appareil mobile Android (tablette ou téléphone portable) avec une connexion à internet, qui restera à la main de l’organisateur (enseignant, médiateur). Il vous faudra également : imprimer les cartes du jeu et prendre connaissance du guide utilisateur (ci-contre).

Les femmes et le numérique, les clichés ont la vie dure 01Business le 12/11/13 à 13h10 Quelle place pour les femmes dans les métiers du numérique ? Pour répondre à cette question, le Cigref et l’Association Française des Managers de la diversité (AFDM) ont scruté les pratiques de gestion de ressources humaines associées à ce secteur pour en tirer un livre blanc. Déjà maintes fois énoncé, le constat de la sous-représentation des femmes se confirme et s’accentue même. Alors que la part des femmes dans le numérique est de l’ordre de 25 %, il n’y avait que 11,6 % d’ingénieures qui ont été diplômées dans les NTIC en 2010. Le désintérêt des jeunes filles pour le numérique est «énigmatique » Comment expliquer alors la forte féminisation des ingénieurs en informatique dans les pays émergents (Asie, Europe de l’Est…) ? Le numérique n’exerce pas la même attractivité dans notre pays, en dépit de la forte participation des femmes au marché du travail et des politiques en faveur de l’égalité femme-homme. Le plafond de verre reste aussi increvable.

20 infographies pour voir l'économie à ses justes proportions Pour rendre les chiffres parlants en économie, rien ne vaut un bon dessin. Ces infographies minimalistes en sont la preuve. Lorsqu'on parle économie, la profusion de chiffres et la valse des milliards devient vite indigeste. Alors pour les rendre plus parlants, rien ne vaut un bon dessin. Surtout quand il est simple et immédiatement compréhensible. A travers ces infographies minimalistes sous forme de carrés, on comprend mieux les inégalités, on évalue le poids de la dette et on s'aperçoit de la puissance des GAFA : si Facebook était un continent, il serait trois fois plus peuplé que l'Union européenne.

Femmes dans les médias : peut vraiment mieux faire La BBC a réussi un joli coup médiatique en annonçant, fin mars 2013, la création de son Expert Women Database (une base de données d’expertes) associée à sa propre chaîne YouTube. Les 60 expertes, que compte actuellement ce répertoire, sont passées par la BBC Academy où leur a été dispensé un media training en vue d’interventions futures dans les médias. Car l’objectif de cette initiative est bien de promouvoir le recours aux expertes dans les médias et pas seulement dans les domaines traditionnellement dévolus aux femmes (maternité, enseignement, mode, culture…). Parmi les femmes mises en avant par la BBC on trouve des spécialistes de l’économie, du crowdfunding, des ingénieurs, des historiennes, des analystes politiques, etc. Les 60 expertes de la Women Expert Database de la BBC [1] en tant que professionnelles des médias mais aussi en tant qu’intervenantes sur des sujets d’actualité dans ces mêmes médias. Pas assez de femmes visibles dans les médias ? [4].

L’histoire de la pensée économique en fresque interactive Dans une chronologie allant du IVe siècle avant notre ère jusqu’à aujourd’hui, plus de 70 fiches résument les éléments biographiques et les thèmes clés associés à 55 auteurs et 24 écoles de pensée. Dans chaque fiche, la rubrique « À voir aussi » permet de comprendre les liens qui unissent, à travers le temps, les économistes et les principaux courants. Envie d’en savoir plus ? Avec la rubrique « Pour aller plus loin », de nombreuses ressources complémentaires sont proposées (vidéos, articles,…). Cette fresque interactive reprend et approfondit un panneau graphique créé dans le cadre de l’exposition temporaire « L’économie : krach, boom, mue ? », coproduite par la Cité des sciences et la Cité de l’économie en 2013. Objectif : se familiariser avec les grands auteurs et les grands courants de l’histoire de la pensée économique Public : 13 ans et + Durée : à votre choix (ce multimédia contient 70 fiches et 12 audios de 3 minutes environ chacun)

SONDAGE EXCLUSIF. Publicités sexistes : les Français les réprouvent... mais ne les voient pas SEXISME - Une femme nue dans une douche pour vanter les mérites d’un savon... Une publicité mettant en scène une mère de famille pour faire vendre un aspirateur... “Un” patron forcément accompagné d’”une” secrétaire.... Si vous êtes énervé(e) rien qu’à l’énumération des ces clichés, c’est normal: vous êtes comme presque trois-quart des Français, qui, selon un sondage du Laboratoire de l’Égalité et de Mediaprism publié en exclusivité sur Le HuffPost à quelques jours de la Journée de la femme, jugent “intolérables” ou “énervantes” les publicités sexistes. Le hic? Car lorsqu’on leur montre cinq visuels (publicités...ou images utilisées dans la presse écrite) où ces stéréotypes sont représentés, beaucoup de Français ne sont pas à même de les identifier comme tels: “seule une minorité relève spontanément des éléments sexistes”, précise l’étude. Plus facile donc de critiquer que de pratiquer! Cette publicité pour la journée de la femme le vendredi 8 mars est-elle sexiste? partager cette image:

Le portail de ressources en économie sociale et solidaire — Enseigner avec le numérique L'ESPER (L’Économie Sociale Partenaire de l’École de la République), association rassemblant 46 organisations de l’Économie sociale (associations, mutuelles, coopératives, syndicats) intervient dans le champ de l’École et de la communauté éducative. Elle communique via son portail un ensemble de ressources adaptées au contexte scolaire afin de sensibiliser les enseignants et les élèves à l'ESS qui se caractérise par « la non-lucrativité, la gestion désintéressée, la primauté de la personne sur le capital et la gestion démocratique ». La recherche s'effectue principalement de 2 manières : - soit en utilisant le formulaire simple (requête par mot-clef) ou celui qui permet de filtrer la demande selon plusieurs critères distincts (Niveau : primaire, collège ou lycée; Type de ressource : enseignement ou autoformation; Discipline : Mathématiques, SVT, Physique Chimie, Histoire, Géographie, Économie et Gestion, Éducation Civique, SES, Philosophie, Transdisciplinaire), Sources

Les remarques et blagues sexistes sont toujours d'actualité au bureau Que ce soit en privé, en public, sur le ton de la plaisanterie ou plus sérieusement, le sexisme est toujours monnaie courante en entreprise, selon un sondage réalisé par LH2. «Ma chérie», «ma cocotte», ou «ma poulette»... Des qualificatifs sexistes qui sont employés chaque jour en entreprise, tous secteurs et toutes hiérarchies confondues. Si les tentatives sont nombreuses en matière de répliques à ces petites remarques sexistes, il est bien difficile de faire oublier ces habitudes assimilés à des «traditions» dans le milieu professionnel. Un récent sondage de LH2 chiffre bien cette» résistance: sur 8063 salariées interrogées, 69% affirment qu'elles ont déjà été apostrophées d'un «ne fais pas ta blonde!» 59% déclarent également qu'on leur a déjà réservé un «elle est de mauvaise humeur, elle doit avoir ses règles.» «Ce genre de remarques et expressions sexistes font partie intégrante de la vie d'entreprise!

Pour le bien commun Pour le votre, le notre, … La Rédaction du Petit Journal des Profs est fière de publier dans ses colonnes un article de Jean Tirole, prix Nobel d’économie en 2014 ! Bon, on profite surtout du régime de Creative Commons de la plateforme The Conversation qui nous permet de recopier in extenso ses propos et de vous en recommander la lecture. Une démarche qui d’une certaine manière répond à la quête du « bien commun en économie » exprimée par l’auteur et dont le régime du Creative Comments est une parfaite illustration que nous expérimentons pour vous au quotidien… Depuis le retentissant échec économique, culturel, social et environnemental des économies planifiées, depuis la chute du mur de Berlin et la mutation économique de la Chine, l’économie de marché est devenue le modèle dominant, voire exclusif d’organisation de nos sociétés. Pour autant, l’économie de marché n’a remporté qu’une victoire en demi-teinte, car elle n’a gagné ni les cœurs ni les esprits. Bien-être et droits Commentaires

Related: