background preloader

Entretien avec Michel Beaud : la naissance du capitalisme

Entretien avec Michel Beaud : la naissance du capitalisme

http://www.youtube.com/watch?v=xzg50AINFL8

Related:  Documentaires & entretiensNéolibéralisme

Des sous et des hommes - emission du 29 novembre 2002 Pascale Fourier : Ces derniers temps, quand j’écoute les informations, je suis vraiment rassurée, parce que Raffarin ne laisse vraiment pas pourrir la situation… Après la réforme de la retraite, il va réformer la Sécurité Sociale : je me sens entre de bonnes mains puisque ça veut dire nécessairement progrès et nouvelles perspectives… Donc on ne peut être que tous d’accord… Serge Halimi : Bien sûr... On ne peut être que tous d’accord, surtout quand on a intérêt aux résultats escomptés de ces réformes, et ça, on sait à peu près depuis une vingtaine d’années qui y a plutôt intérêt… Pascale Fourier : Oui, c’est-à-dire ?

L'économie du partage s'accélère en 2014 Covoiturage, couchsurfing, locations entre particuliers : 38% des internautes envisagent de recourir à la consommation collaborative cette année, soit deux fois plus qu’en 2013. L’an passé, 10% des internautes ont opté pour le covoiturage, selon une récente enquête CSA/Fevad. En 2014, la consommation collaborative va prendre de l’ampleur : 38% des internautes envisagent d’y avoir recours, contre 19% en 2013. Les jeunes seront les plus adeptes (51% des 18-24 ans) d'un tel mode de consommation, qui prend différentes formes : covoiturage, crowdfunding, location de véhicules entre particuliers, couchsurfing, coworking, colunching…

dette: compteur Sauvons la chapelle templière de Libdeau Dette publique de la France : euros Dette publique par habitant : le keynésianisme contre le neolibéralisme Parler d’économie dans podcastscience peut surprendre, surtout pour tous les amateurs de sciences dures. Néanmoins l’économie s’inscrit dans le cadre des sciences humaines, un domaine des sciences que nous avons déjà abordé à quelques occasions dans ce podcast. L’idée m’est venue de revenir sur les thèses fondamentales de l’économie suite au visonnage d’une série de vidéos passionnantes et réellement inspirantes du professeur espagnol Julián Pavón de l’Université Polytechnique de Madrid.

Il faut renouveler l’enseignement de l’économie L'économie mondiale n’est pas seule à être en crise. L’enseignement de l’économie l’est également. Les conséquences de cette crise-là vont bien au-delà des murs de l’université. Le Grand Bond en arrière Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce long essai retrace d'un point de vue critique l'histoire de la montée des idées « néolibérales ». Serge Halimi explique l'essor des idées des penseurs libéraux à travers le XXe siècle comme Friedrich Hayek ou Milton Friedman, et comment leurs idées ont pu recevoir un écho dans le monde politique conservateur américain (Ronald Reagan), puis anglais (Margaret Thatcher), à travers des cercles de personnalités soigneusement sélectionnées[1] puis le financement d'institutions diffusant leurs idées (les think tank conservateurs[2]) par des grands dirigeants d'entreprises[3], et à travers la concentration des médias détenus par des capitaux privés[4]. La théorie posée par le livre[modifier | modifier le code]

Ces 147 sociétés qui dominent le monde L’économie mondiale est hyperconcentrée, selon une équipe de chercheurs de Zurich. Leur étude souligne la fragilité d’un système financier contrôlé par un petit groupe de multinationales, liées entre elles par des participations croisées. La science apeut-être bien confirmé les pires craintes des indignés qui ont manifestécontre le pouvoir financier. L’étude des relations entre 43 000 multinationales a en effet mis en évidence l’existence d’un groupe relativementrestreint de sociétés – pour la plupart des banques – jouissant d’une influencedisproportionnée sur l’économie mondiale.

École autrichienne d'économie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’école autrichienne d’économie, dite parfois école de Vienne, est une école de pensée économique hétérodoxe qui prend comme point de départ l'individualisme méthodologique ; elle rejette l’application à l’économie des méthodes employées par les sciences naturelles et s’intéresse aux relations causales entre les événements, dont l’origine est l’action des individus, objet d'étude de la praxéologie. Historique[modifier | modifier le code] On considère habituellement que la tradition autrichienne est issue de Carl Menger, généralement associé à Léon Walras et William Stanley Jevons dans l’invention du marginalisme.

L’imposture, par Hazel Henderson Une querelle inhabituelle a récemment secoué l’atmosphère feutrée de la remise des prix Nobel. La voix de M. Peter Nobel, un des héritiers du fondateur Alfred Nobel, s’est ajoutée au concert de protestations de scientifiques de plus en plus nombreux contre la confusion entourant le « prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel ». Depuis son établissement par la Banque centrale suédoise, en 1969, ce prix de 1 million de dollars est confondu avec les vrais prix Nobel, au point qu’on le désigne souvent, à tort, comme le « prix Nobel d’économie » (et, en anglais, Nobel Memorial Prize). Plus les riches sont riches et moins la croissance est forte Un document de travail du Fonds monétaire international (FMI) conteste la théorie libérale du « ruissellement », selon laquelle l’enrichissement des plus riches bénéficierait à la croissance. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Claire Guélaud Les tenants de la théorie du « ruissellement » ou « trickle down », selon laquelle les revenus des plus riches contribueraient à la croissance, ont du souci à se faire : des économistes du Fonds monétaire international (FMI) contestent ouvertement cette approche. Dans une étude sur les causes et les conséquences des inégalités, présentée lundi 15 juin, ils établissent au contraire que, plus la fortune des riches s’accroît, moins forte est la croissance. Lorsque la part de gâteau des 20 % les plus aisés augmente de 1 %, le produit intérieur brut (PIB) progresse moins (– 0,08 point) dans les cinq ans qui suivent.

Parité euro/dollar : sur quoi miser pour vos placements Par Thibault Doidy de Kerguelen. Depuis le 5 juin, date de la dernière baisse des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE), l’euro a perdu 3,8 % et est, quasiment, à son plus bas depuis le 6 septembre 2013. Certains vous diront qu’il s’agit d’une bouffée d’oxygène pour les entreprises exportatrices de la zone euro. Ceux-là se leurrent, mais là n’est pas la question aujourd’hui. Ce qui est nouveau, c’est que ce n’est sans doute pas fini… L’américain Goldman Sachs anticipe en effet un retour de la parité euro/dollar pour la fin 2017 !

Comprendre le fonctionnement de la théorie des avantages comparatifs Un enemble de cours dans différents domaines de la science Cours de mathématiques Ces cours aborde la plupart des théories mathématiques et dans les différentes branches mathématiques : cours d'algèbre, de géométrie, de statistique et probabilité ... Cours de physique Vous y trouverez des explications théoriques d'un ensemble de phénomènes physiques liés aux ours de mécanique, d'électromagnétisme, d'atomistique, d'astrophyque ... Cours de chimie

Related: