background preloader

Métacognition et réussite des élèves

Métacognition et réussite des élèves
Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ? L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.Eviter qu’il y ait autant d’élèves en difficultés d’apprentissage, d’élèves en décrochage scolaire voire en refus scolaire, d’élèves en souffrance, d’élèves en danger, c’est bien l’ambition de tous ceux qui oeuvrent dans ce monde complexe de l’Éducation.Que faire devant cette réalité ? Les enseignants tentent de les aider à retrouver le chemin des apprentissages scolaires afin qu’il apprennent les savoirs scolaires que l’Ecole s’engage à leur donner et définissent sur cette base la plupart des activités qu’ils leur proposent. Gagné P. Related:  Théories

Un aide à se comporter | Didactique professionnelle 31 mai 2013 Henri Boudreault Didactique professionnelle L’aide à se comporter est utilisée lorsque vous désirez vous attaquer à l’apprentissage des savoir-être. Le savoir-être est associé au comportement qu’un individu manifeste lors de la réalisation d’une tâche dans un contexte donné. L’aide à se comporter permet d’expliciter ce que l’on entend par attitudes ou qualités professionnelles visées. Pour permettre au participant à une formation de comprendre les attentes associées au développement d’un savoir-être, il faut pouvoir l’intégrer dans un environnement d’apprentissage qui va lui permettre de se confronter au savoir-être à manifester. Pour fournir aux participants à une formation une aide à se comporter, il faut, dans un premier temps, pouvoir déterminer le savoir-être (les attitudes) de telle sorte que les participants en aient une représentation univoque. C’est-à-dire, qu’il faut nommer le savoir-être et ensuite le définir. 1. 2. 3. 4. Like this: J'aime chargement…

Le diaporama bride vos présentations ? Passez à la carte mentale Le diaporama en formation, voilà un sujet largement débattu, dont nous nous sommes souvent fait l'écho sur Thot Cursus et qui continue d'être alimenté par de nombreux conseillers Tice et autres spécialistes de la communication orale. Globalement, on s'accorde aujourd'hui à dire que le diaporama n'est pas un livre debout, que les diapos doivent être regardées plutôt que lues, soutenir l'attention de l'apprenant plutôt que de la détourner de l'essentiel du message, porté par la parole du formateur. Fort bien. Mais en dépit de toutes ces améliorations, le diaporama conserve une limite indépassable : sa linéarité. Un diaporama comprend un début, un milieu et une fin, strictement ordonnés le long d'une ligne de temps. Toutes les diapos sont de taille égale, ce qui nuit au travail mental de hiérarchisation de l'information opéré par les participants. La carte mentale, une structure non-linéaire Quels rôles pour l'enseignant dans les dispositifs hybrides de formation ? Des expériences multiples

L-e-c-t-u-r-e. Lecture. Le plaisir de la lecture... pour presque tous. Ceux qui lisent facilement ne réalisent guère à quel point le processus est subtil. Quand on demande à des grands lecteurs quelle est la source de ce qu’ils rapportent, parfois ces derniers ne sont pas en mesure d’affirmer s’ils l’ont lu ou s’ils l’ont vu en vidéo ou même en quelle langue ils l’ont lu. Ce qui illustre à quel point le processus du décodage du signe jusqu’à la création de la pensée ou de l’image dans l’esprit du lecteur est intime. Comment on apprend à lire De nombreuses recherches sur l’apprentissage de la lecture démontrent les multiples stratégies que l’esprit mobilise pour lire de plus en plus vite. On apprend d’abord à décoder les lettres et des groupes de lettres et on les associe à des sons et rapidement à des significations et des images. o - oh - au - eau / po, pom, pomme On y ajoute parallèlement une couche de règles grammaticales, règles qui augmentent la redondance du texte et permettent d’enrichir la compréhension, on commence à faire des liens et anticiper.

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. B. a. D. a. E. a. F. a. G. a. H. Eléments caractérisant la sphère. Remarque : Il existe divers logiciels chacun performant pour réaliser des cartes mentales avec les élèves.

Comment fonctionne le cerveau quand on apprend ? Le comportement du cerveau pendant l’apprentissage demeure aujourd’hui un grand mystère pour nombre d’éducateurs. Cependant, si l’émergence de la neuro-pédagogie a déjà permis de lever le voile sur certains des aspects du fonctionnement du système nerveux et cérébral de l’être humain pendant le processus d’apprentissage, plusieurs zones d’ombre demeurent encore. Comment fonctionne véritablement le cerveau pendant le processus d’apprentissage ? De quelle manière l’environnement et les différents milieux de vie de l’apprenant influencent-ils son processus d’apprentissage ? De la diversité des cerveaux et de leurs modes de fonctionnement Les théories sur le fonctionnement du cerveau et de ses hémisphères sont légions, se contredisant parfois les unes les autres. « Pour apprendre – et enseigner – il est nécessaire de créer des schèmes structuraux solides entre les neurones. Une thèse que semble confirmer les travaux de nombre de chercheurs.

L’approche par compétence Il est question d’un modèle d’apprentissage basé sur le développement des compétences dans un contexte de formation professionnelle et technique. L’écart est souvent grand entre la formation dispensée au sein des établissements de formation et le milieu du travail. Cet article qui n’est qu’un modeste résumé des travaux de M. Crédits photos UQAM. En deux mots un enseignant doit être capable de distinguer les objets d’apprentissage d’une formation, être capable de développer les concepts liés et de les rendre perceptibles et compréhensibles. 1) La compétence professionnelle c’est quoi ??? La compétence professionnelle est au-delà de la simple acquisition de connaissances ou du développement d’habiletés. Le rôle d’un professeur est donc de mettre en œuvre des situations d’apprentissages contextualisées permettant de relever les défis didactiques authentifiés : Comprendre, réussir, réaliser, s’dapater etc. 2) Les 4 étapes de la compétence Etape3 : Contextualiser les apprentissages. En résumé

Comment faire une bonne présentation? | Daniel Lafrenière Préparer et présenter un sujet devant un public est un art. Malheureusement, cet art n'est maîtrisé que par bien peu de personnes si je me fie à ce que je vois depuis des années. Ce n'est pas parce qu'on sait se servir de PowerPoint qu'on sait faire une présentation. Faire une présentation, c'est entrer en contact avec son auditoire pour lui communiquer un message et non lire à haute voix ce qui est écrit à l'écran ! Voici quelques conseils que j'ai traduits et adaptés du site de Garr Reynolds avec sa permission (© Garr Reynolds, 2006). En espérant qu'ils vous seront utiles. Les 10 meilleurs trucs de préparation 1. Avant même de démarrer PowerPoint, assoyez-vous et prenez le temps de penser à la journée de votre présentation. 2. Avant d’élaborer le contenu de votre présentation, vous devez vous poser plusieurs questions afin de devenir le meilleur présentateur possible pour cet auditoire. Qui assistera à la présentation ? 3. Attention ! 4. « Simple » ne veut pas dire « simpliste ». 5. 6.

Du labo à l'école : Les sciences cognitives vont-elles changer l'École ? Les sciences cognitives vont-elles changer l'école ? Peuvent-elles permettre de définir des méthodes d'apprentissages scientifiques pour faire mieux apprendre les enfants ? Chargée de mission à La main à la pâte et membre associée à l'Institut Nicod, Elena Pasquinelli est particulièrement bien armée pour répondre à ces questions. Elle le fait dans un gros livre qui se dévore au cours d'un récit enlevé, bourré d'anecdotes mais aussi de réponses aux questions que les enseignants se posent. L'ouvrage éclaire les apports des sciences cognitives sur les capacités des enfants. Mais l'ouvrage va plus loin. Loin des nombreux neuromythes qui circulent, Elena Pasquinelli montre le chemin ambitieux d'une véritable prise en compte des découvertes des neurosciences en éducation. Elena Pasquinelli, Du labo à l'école : science et apprentissage, Le Pommier éditeur, ISBN 9-7827-46-506824 E. Votre ouvrage porte sur l'éducation aux sciences. Il y a deux raisons. Alors comment mieux enseigner les sciences ?

10 ways to encourage students to take responsibility for their learning… 1. Don’t make all the decisions Allow choice. Encourage students to make decisions about how they learn best. 2. Ask open-ended questions, with plenty of possible answers which lead to further questions. 3. Minimise standing out front and talking at them. 4. Talk about your own learning. 5. Get your students to write down what they learned, whether they enjoyed a particular learning experience, what helped their learning, what hindered their learning and what might help them next time. 6. Record student thinking and track development over time. 7. Help students to define goals for their learning. 8. If you know exactly where the lesson is leading and what you want the kids to think, then you‘re controlling the learning. 9. Make sure you and your students know the reason for every learning experience. 10. Rather than reporting to parents about their children’s learning, have student led 3-way conferences, with teacher and parents. I know there are lots more ways. Like this:

Ecrire tous les jours en CP | La classe coopérative d'Aude Corbières Ecrire tous les jours en CP Dans ma classe multi-âges maternelle-CP, les élèves de 4 à 7 ans écrivent tous les jours selon des dispositifs différents adaptés à leurs capacités. Voici un aperçu du dispositif d’écriture "vraie" -comme le dirait mon IEN- mis en place cette année avec les CP. Cliquer sur le lien suivant pour voir le diaporama –> Ecrire tous les jours en CP Like this: J'aime chargement… À propos de audecorbieres

Making Education Competent “Are you saying I’m incompetent?” That’s what my friend asked when I told her the newest trend in education is “competency-based education.” I’ll be honest. What the term means, though, is something pretty revolutionary. These days, educators don’t have to move a class through the curriculum based on a set period of time. The flexibility that comes with competency-based education is rewriting the way schools, universities, government and industry are educating people. This flexibility makes some people nervous. None of that addresses the real problems we’re seeing in education today. As someone who works in education technology, the biggest concerns I hear are the rising cost of tuition for students, the cost of delivering education for institutions and the time it takes to complete a degree. Did you ever sit in class as a topic whizzed by you? But the social benefits of competency-based education go beyond using people’s time more efficiently. That’s strong stuff. Todd A.

Related: