background preloader

Ufr-spse.u-paris10.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=1348818741014

Ufr-spse.u-paris10.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=1348818741014
Related:  PEDAGOGIE - ANDRAGOGIEDébats articles

Quel rôle pour le groupe en formation à distance Le groupe joue -t’il un rôle dans les apprentissages ? L’apprenant doit s’engager activement dans des résolutions de problèmes – au plus proche de problèmes réels.L’assimilation des savoirs nouveaux se fait à partir des représentations mentales antérieures, ce qui peut demander un pénible travail de déconstruction – reconstruction. Cette assimilation est grandement facilitée par les interactions sein du groupe de pairs. Prendre conscience de ses propres représentations – et de ce qu’elles ne sont pas « universelles »,Prendre conscience du fait que ses représentations initiales ne sont pas adaptées pour résoudre le problèmeAccepter de quitter ses représentations initiales, de transformer son schéma mental, pour en adopter un autre plus pertinent au regard du problème à résoudre. C’est là que le groupe prend tout son rôle : les interactions entre pairs sont plus efficaces que l’écoute d’une personne investie d’une autorité (formateur, manager…). Et la formation à distance ? Le tutorat

Apprenance Un ensemble durable de dispositions favorables à l’action d’apprendre dans toutes les situations formelles et informelles, de façon expériencielle ou didactique, autodirigée ou non, intentionnelle ou fortuite. Mieux gérer les savoirs, c’est peut-être le grand défi qui est lancé à notre société du xxie siècle. Pour l’ensemble des pays occidentaux, la principale source de création de richesses réside désormais dans les savoirs et les compétences. « Le problème central concerne moins l’accès à l’information que la faculté de s’en servir et plus généralement, la capacité d’apprentissage de la part des différents acteurs concernés. » Le sommet de l’Union européenne qui a eu lieu à Lisbonne en mars 2000 en est le symbole. Une des directives majeures de ce sommet a été de signer l’entrée de l’Europe dans l’ère de la connaissance et de l’économie du savoir. Voir : Apprenant, Apprentissage, Autoformation, Candidat(s) à la vae, Expérience. Bibliographie Carré, P. 2005. Plan de l'article

L'apprenance : c'est quoi ? L’apprenance vers une nouvelle culture de la formation ? Philippe Carré, CREF (EA 1589), Université Paris X, Nanterre Audition publique trimestrielle, 30 janvier 2006 COMITE MONDIAL POUR L’EDUCATION ET LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE Extrait : Une culture nouvelle de la formation, centrée sur les individus émerge : les bénéficiaires de la formation doivent devenir "acteurs", "sujets apprenants". Or ce renversement de perspective, explique Philippe Carré, professeur à l'université Paris X–Nanterre ne va pas de soi. Définition de l'apprenance L'apprenance décrit un ensemble stable de dispositions affectives, cognitives et conatives, favorables à l'acte d'apprendre, dans toutes les situations formelles ou informelles, de façon expérientielle ou didactique, auto-dirigée ou non, intentionnelle ou fortuite "C'est la grande rencontre entre économie et pédagogie qui s'annonce, pour le meilleur ou pour le pire", analyse Philippe Carré.

Statut des concepts scientifiques et difference avec notion A. Position du problème Qu’est-ce qu’un concept scientifique ? Apparemment, c’est un mot, un terme, une désignation verbale, un nom chargé d’un sens, une notion abstraite. Pourtant le concept scientifique ne se réduit pas à n’être que cela. Le problème est donc de savoir ce qui peut faire d’un mot un concept, à quel signe il possible de reconnaître dans l’utilisation d’un mot une valeur conceptuelle en matière scientifique. Au terme des exemples que nous pourrons analyser, trois critères, trois signes semblent pouvoir se dégager : le fait que ces concepts soient définis de façon " opératoire " ; le fait qu’ils soient intégrés à un " système ", c’est-à-dire à un réseau de relations ; le fait qu’ils soient soumis (ou puissent l’être) à un processus ouvert de rectification et d’évolution . B. Une notion devient un concept scientifique lorsqu’on est capable d’en donner une définition. Cela signifie qu’un concept scientifique fonctionne à l’intérieur d’un domaine délimité. La Masse : C. D.

Tension dans l’éducation prioritaire Les moyens accordés aux ZEP doivent-ils aider des territoires ou aider des individus ? À cette question abrupte, la tentation est de répondre de manière dogmatique et idéologique. Mais quand c’est réellement le sort des élèves en difficulté qui est au centre des préoccupations, la réalité s’accommode mal des solutions simplistes. Depuis l’origine, les territoires de l’éducation prioritaire ont toujours eu la difficulté scolaire comme objet principal de préoccupation, difficulté scolaire affrontée dans toute son ampleur ainsi que dans son lien direct avec les inégalités socioéconomiques. Considérer l’individu plutôt que le territoire ? Les réussites de cette politique ont été et sont encore très diverses. Les risques de l’individualisation Les écoles et collèges en Réseau Ambition Réussite, particulièrement concernés par beaucoup de ces dispositifs, ont été les témoins et les acteurs privilégiés de cette approche individualisée. Faire évoluer les pratiques pédagogiques

Concept du socio-constructivisme - Rp70110 CONSTRUCTIVISME ou SOCIO-CONSTRUCTIVISME ? Depuis 1978, les recherches sur la notion de conceptions préalables ou représentations initiales permettent aujourd'hui de distinguer trois grandes positions en éducation: Cette pédagogie, appelée "magistrale" ou "frontale" s'inspire des travaux de John Locke. La connaissance transmise par l'enseignant viendrait s'imprimer dans la tête de l'élève comme dans de la cire molle. Cette théorie, appelée béhaviotrisme, prend appui sur les travaux de Thorndike, Pavlov, Skinner et Watson. L'apprentissage résulte d'une suite de conditionnements "stimulus-réponse". Le constructivisme Le nouveau savoir n'est effectif que s'il est reconstruit pour s'intégrer au réseau conceptuel de l'apprenant. C'est l'élève qui apprend et personne ne peut le faire à sa place. Le socio-constructivisme La construction d'un savoir bien que personnelle s'effectue dans un cadre social. Interdépendance de l'apprentissage et de son contexte Le conflit sociocognitif La métacognition

La théorie de l'autodétemination (TAD) : un autre regard sur le climat motivationnel (Sarrazin, Tessier, Trouilloud, 2006) - Bloc-notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et atharaxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaiss Postulats théoriques La théorie de l’autodétermination (Deci & Ryan, 2002 ; voir Sarrazin et Trouilloud, 2006 pour une présentation de ces travaux en langue française) s’est imposée, ces dernières années, comme un cadre heuristique pour rendre compte des comportements des individus dans différents contextes dont l’école. Selon cette approche, différents types de motivation peuvent être repérés et classés en fonction de leur degré d’autodétermination (Deci & Ryan, 2000). Une motivation est dite « autodéterminée » quand l’activité est réalisée spontanément et par choix. À l’inverse, la motivation est « non autodéterminée » quand l’individu réalise une activité pour répondre à une pression externe ou interne, et qu’il cesse toute implication dès que celle-ci diminue. En contexte scolaire, les élèves font preuve d’une motivation autodéterminée : quand ils s’engagent dans des tâches scolaires qu’ils jugent importantes pour atteindre des buts personnels (motivation extrinsèque identifiée).

Les 3 compétences des apprenants num&eac... www2.dijon.inra.fr/esr/pagesperso/sencebe/SocioGe... Loi de décentralisation : un curieux co-pilotage de l'orientation L’”Avant-projet de loi de décentralisation et de réforme de l’action publique” confirme ce que des versions précédentes (voir Formation professionnelle, apprentissage, orientation, fonds structurels : le projet de loi prévoit d’importants transferts aux régions et Décentralisation : une avancée vers les régions, des points en suspens), avaient esquissé en matière d’évolution des responsabilités en matière de formation professionnelle, d’apprentissage et d’orientation. Il faut d’abord noter que rien dans ce projet ne concerne la compétence emploi. Si l’existence du Service Public de l’Emploi est bien mentionnée, il apparait, par défaut, que celui-ci demeure sous la responsabilité de l’Etat, ce qui signifie que l’offensive d’Alain Rousset, président de l’ARF, pour que les régions se voient attribuer une responsabilité stratégique en termes d’emploi a échoué (à moins que durant le débat parlementaire, il ne revienne à la charge, avec plus de succès !) Formation professionnelle ≪ Art. [XI.

Principes simples de l'ergonomie pédagogique Les déclinaisons de l’ergonomie peuvent s’étendre à presque toutes les activités et domaines : ergonomie du travail, ergonomie sociale, cognitive, organisationnelle, etc., toujours à la poursuite d’un optimum d'efficacité, d’assurance (sécurité) et de plaisir (confort) et ce pour le plus grand nombre des acteurs d’un environnement donné. Plus on étend la perpective en termes de durée ou à l’échelle d’un socio-système ou d’un éco-système, plus ces qualités s'influencent. Un changement de pratique peut ou non amener une hausse de productivité localement mais si, par exemple, ce changement réduit la pollution ou améliore la santé des travailleurs, les coûts globaux pour l’environnement, pour le système de santé et pour les familles peuvent se solder par un important gain social et finalement économique pour l’ensemble. Bonne ergonomie industrielle. Les termes de l’ergonomie éducative «Efficacité, assurance et plaisir» se traduisent différemment en éducation. Au ministère ?

Related: