background preloader

Les nouvelles clés du bonheur

Les nouvelles clés du bonheur
La question «comment être heureux ?» fascine plus que jamais philosophes, scientifiques, artistes et économistes. Certains y apportent de nouvelles réponses. Disséqué, analysé, mesuré, servi en livres, en films ou en émissions de télévision, enseigné en cours particuliers, colloques et séminaires, il est un Graal ultime de l'humanité depuis deux mille ans: capricieux, polymorphe, c'est... le bonheur. En résumé, on sert le bonheur un peu à toutes les sauces. Seulement 7 % des Français se disent peu satisfaits de leur vie Dans la foulée de la commission Stiglitz à laquelle le président Nicolas Sarkozy avait demandé de redéfinir nos critères du progrès économique et social, une foule de réflexions et d'études ont alimenté un débat déjà fort riche. Exit les marchands de bonheur, place aux philosophes de la joie Comme beaucoup de jeunes philosophes, il s'impose le devoir d'occuper le terrain face aux psychologies comportementales venant des Etats-Unis et qui ont le vent en poupe. Related:  bonheur

La tyrannie du bonheur / Graciela Brodsky : Introduction Ruzanna Hakobyan: C’est avec un grand plaisir que le Pont Freudien, pour sa 32e Rencontre accueille la psychanalyste de Buenos Aires, Graciela Brodsky. C’est la deuxième fois que Graciela Brodsky vient à Montréal ; la première fois, c’était en 2000 pour la 7e rencontre du Pont Freudien. Ceux qui avaient assisté à cette rencontre se souviennent de la qualité toute particulière de sa transmission de la psychanalyse. Graciela Brodsky est psychanalyste à Buenos Aires en Argentine, membre de la Escuela de la Orientación Lacaniana (EOL), de la New Lacanian School (NLS) et de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). La question porte donc sur ce qu’est le bonheur. Je laisse la parole à Graciela Brodsky. La tyrannie du Bonheur Graciela Brodsky: Je remercie Ruzanna pour cette présentation. « Tous les hommes cherchent à être heureux. […] C’est le motif de toutes les actions de tous les hommes, jusqu’à ceux qui vont se pendre ». Le bonheur public Utopies contemporaines

«La famille, première clé de l'épanouissement» INTERVIEW - Face à la perte de repères, la famille est plus que jamais perçue comme un espace de bonheur, analyse Marie-José Forissier, présidente de Sociovision-Cofremca. LE FIGARO MAGAZINE. - La famille rime-t-elle avec bonheur aux yeux des Français? Marie-José FORISSIER. - La famille est plus que jamais source de bonheur et d'épanouissement. 89 % des Français interrogés par Sociovision-Cofremca * se disent heureux sur le plan familial, 87 % soulignent que rien ne compte plus à leurs yeux que de partager des moments forts avec leurs proches. La crise a-t-elle accentué cette tendance? Elle a joué un rôle d'accélérateur. Ce retour en force de la famille est-il assimilable à un repli? Oui, mais cette attitude n'est pas négative. Dans les années 1960, la famille était à jeter aux orties. Il ne s'agit plus de la même famille: son périmètre est beaucoup plus élargi, élastique. N'est-il pas paradoxal, dans ces conditions, de voir les couples homosexuels rêver de mariage?

Le bonheur comme finalité du développement économique et social | Cartes blanches Dans notre tradition occidentale, les philosophes grecs ont pris soin d’établir une distinction entre quête individuelle du plaisir et évitement de la souffrance d’une part (hédonisme) et recherche du bonheur, « souverain bien », finalité suprême de l’existence d’autre part (eudémonisme). La publicité et le consumérisme flattent la première conception (y compris en faisant passer pour bonheur l’assouvissement immédiat des désirs les plus superficiels) tandis que la culture, les différentes formes de sagesse et de spiritualité nous poussent davantage vers la seconde, qui requiert plus de réflexion, de tempérance et d’intériorité. Le bonheur est ici compris comme un état d’être durable, qui transcende les aléas du quotidien et les émotions qui en résultent. Il n’est pas étonnant que notre civilisation, épuisée par une course matérialiste qui ne tient pas ses promesses et nous laisse comme affamés, renouvelle son intérêt pour le bonheur et le manifeste de diverses manières.

Comment vont les Français ? Le bonheur, ça se mesure Peut-on mesurer le bonheur ? Le think tank la Fabrique Spinoza publie aujourd'hui son "PIB du bonheur". Une nouvelle tentative de rendre incontournables des mesures alternatives au PIB. Comment les nouveaux indicateurs tentent-ils de s'imposer ? Compter ce qui compte, et interpeller les politiques. Écouter Bonheur : de grandes inégalités entre les Francais (A. « Notre espoir c’est que toutes les politiques publiques à venir soient évaluées à l’aune de ces critères », ajoute Alexandre Jost La remise en cause du PIB (Produit intérieur brut) comme critère unique d’évaluation du bien-être ne date pas d’hier. L’impératif du bonheur De quoi l’inflation de ces indicateurs est-elle le signe ? « Aujourd’hui, il y a un devoir de bonheur. Remy Pawin, historien : la conversion au bonheur Désormais, le bonheur fait aussi l'objet d'une mode et, très largement, d'une instrumentalisation. Des enquêtes subjectives enfin reconnues « Il est rentré dans les esprits que gouverner, c’est mesurer.» Intervenants

A la recherche du bonheur Vendredi 1 novembre 2013 5 01 /11 /Nov /2013 09:53 Question N° 67 : Vous allez trouver cette question étrange et j'aurais dû, c'est vrai, la poser au tout début; mais parfois, je suis un peu perdu dans ma recherche et je ne sais plus vraiment ce que je cherche... Pourquoi dois-je découvrir ma véritable nature et le fait d'y parvenir me rendra-t-il heureux? C'est lorsque cette question se présente à nous que l'on entreprend ce que l'on appelle une"recherche spirituelle". Ce fameux Bonheur, promis par les religions n'est pas expérimentable, ici et maintenant. Au départ, identifiés à cet ensemble corps-mental, nous recherchons naturellement le Bonheur dans le monde, sans trop savoir ce qu'est réellement ce Bonheur, simplement nous le sentons, nous sommes persuadés qu'il existe. Mais ce qui est par contre certain, c'est qu'ils sont éphémères : ils apparaissent et puis disparaissent. Source : " Etre simplement" Questions et Réponses en quête du Soi, de Bernard.

La recette du bonheur existe, c'est Harvard qui le dit ! En novembre 2015, lors d’une conférence TEDx, Robert Waldinger a révélé l’aboutissement d'une longue, d'une très longue étude. Pendant 75 ans, des chercheurs de la prestigieuse Harvard Medical School ont suivi à la loupe le quotidien de 724 hommes. Alors que, généralement, les études de cet acabit s’arrêtent au bout d’une dizaine d’années, faute de moyens, ici pas moins de quatre directeurs d’étude se sont succédés depuis 1938 pour mener à bien les recherches. La chaire sur le « développement de l’adulte » (Study of Adult Development) de l'université a passé au crible tous les aspects de la vie des participants. Un travail titanesque Le projet original était ambitieux, tant au niveau des fins que des moyens. Choisir ainsi deux milieux sociaux diamétralement opposés permettait d'isoler les facteurs psychologiques et biologiques ayant un impact sur la santé et le bien-être à tous les âges de la vie. Pour être heureux, connectez-vous à votre entourage À lire aussi :

Bonheur et malheur Je suis toujours très étonné de voir autour de moi des amis incapables de donner une définition du bonheur. Tous veulent être heureux mais aucun ne peut dire ce qu’est pour lui cet état. D’une part, nous avons des gens qui relient le bonheur à la possession, que ce soit d’argent ou de biens : « je serais heureux quand j’aurais gagné au loto, ou quand j’aurais telle superbe voiture, ou quand j’aurais trouvé l’homme ou la femme de ma vie. » On voit bien que cela n’est pas une définition, c’est une énumération de circonstances qui mèneraient à un état de satisfaction, à défaut d’être du bonheur. Bien sur, on peut argumenter que ces satisfactions entraîneraient de la joie, et que la joie est incompatible avec le malheur, qui est le contraire du bonheur. Donc, ce sera le bonheur. D’autres amis tentent une approche plus philosophique, voire analytique de la définition. Certain de ceux-ci définissent le bonheur comme l’absence de malheur. Définitions Que disent les dictionnaires : Allons plus loin.

Le retour de la mère parfaite Enfants assortis au canapé, balades en forêt et goûters d’anniversaire « home made » : les « happymamas » sont devenues les attachées de presse de leur bonheur familial très scénarisé. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Zineb Dryef On la croyait disparue, la femme en robe pastel et aux cheveux figés qui, en attendant le retour de son mari et de ses enfants, préparait des gâteaux dans une cuisine immaculée. Mais la voilà ressuscitée sur les réseaux sociaux. Les « beaux enfants » et le « mari merveilleux » de James Kicinski-McCoy Ceux, superbes, de James Kicinski-McCoy lui valent d’être l’une des mamans les plus suivies d’Instagram ; 244 000 abonnés. Lire aussi : Il était une fois Mimi Thorisson, instagrameuse culinaire En France toujours, les « petits et grands bonheurs quotidiens » d’Elisa Gallois, « mum of Jules, Lou, Mia », attirent plus de 64 000 abonnés. Le père, absent du tableau Natacha Birds, blanc sur blanc « Avant, quand elles rentraient chez elles, elles se reposaient.

Related: