background preloader

Finance participative

Finance participative
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La finance participative (en anglais crowdfunding) est une expression décrivant tous les outils et méthodes de transactions financières qui fait appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet. Ce mode de financement se fait sans l'aide des acteurs traditionnels du financement, il est dit désintermédié. La finance participative comprend différents secteurs tels que le prêt entre particuliers (aussi appelé « P2P lending »), le crowdfunding (collecte de dons), l'investissement en capital (« equity crowdfunding »), ou encore la microfinance en P2P. Avantages[modifier | modifier le code] Le financement participatif est la forme informatique de la pratique du terrain de la plupart des créateurs d'entreprises. Certaines plateformes de financement participatif vont plus loin que la simple levée, et constituent un moyen de tester son idée auprès d'une communauté d'internautes. Typologie[modifier | modifier le code] Related:  autofinancement musique indéEntreprendre

Comparison of crowd funding services Crowd funding (alternately: crowdfunding, crowd financing, equity crowdfunding) is a process in which individuals pool money and other resources to fund projects initiated by other people or organizations. Crowdfunded projects may include creative works, products, nonprofit organizations, or donations for a specific purpose (e.g., to pay for a medical procedure). Crowdfunding usually takes place via an online portal that handles the financial transactions involved, and may also provide services such as media hosting, social networking, and facilitating contact with contributors. Funding models[edit] Crowd funding refers to donation based fundraising for businesses or creative projects, typically via an online funding portal. In Equity Crowdfunding, a crowdfunding approach is used to raise investment capital and contributors receive equity in the resulting business. Money for goods[edit] There are three basic models provided for – some sites offer a choice between them: See also[edit]

Crowdfunding : comment financer son projet même quand les donateurs manquent à l'appel Le crowdfunding a le vent en poupe. Entre 15.000 et 20.000 projets par an seraient lancés en France grâce au financement participatif. Les sites Kisskissbankbank et Ulule, les deux leaders sur le marché hexagonal, se développent à une vitesse fulgurante. L'idée est simple: un internaute dépose son projet sur un site de crowdfunding et indique l'argent dont il aurait besoin pour le mener à bien. Apporter soi-même de l'argent En effet, plusieurs porteurs de projets qui constatent que leur collecte ne progresse plus à quelques jours de l'échéance, décident de mettre eux-mêmes une somme d'argent non négligeable pour arriver à atteindre l'objectif fixé au départ. Lucas a ainsi apporté 1.000 euros sur les 5.000 euros demandé pour financer son projet de crowdfunding. Cette technique peut-t-elle nuire aux sites de financement participatif? Près de 6 collectes sur 10 réussies Sur le site Kisskissbankbank, la part des collectes réussies ne cessent d'augmenter. Laure-Emmanuelle HUSSON

Autofinancement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’autofinancement est le fait pour une entreprise de financer son activité, et notamment ses investissements, à partir de ses capitaux propres existants,de sa propre rentabilité (capacité d'autofinancement, réserves, plus value),de son épargne,et de ses amortissements comptables. Calcul[modifier | modifier le code] La capacité d'autofinancement, calculée année par année, inclut les amortissements comptables de l'année et le bénéfice net de l'année. Les amortissements comptables sont la principale partie de l'autofinancement. Elle peut se calculer en prenant l'excédent brut d'exploitation (EBITDA en anglais) et en déduisant les charges réellement décaissées que sont les intérêts bancaires et l'impôt sur les bénéfices. En dehors de l'autofinancement, les autres sources possibles de financement sont : Théorie financière[modifier | modifier le code] La rentabilité est cependant difficile à anticiper si l'entreprise est en situation de concurrence.

Effectuation Comment font les entrepreneurs pour créer et surtout pour réussir ? C’est la question que s’est posée une chercheuse américaine, Saras Sarasvathy. Ces travaux commencent à faire parler d'eux en France grâce notamment à un entrepreneur aujourd’hui professeur d’entrepreneuriat à l’EM Lyon, Philippe Silberzahn. Il vient de publier un ouvrage sur le sujet*. Créateur, ne fuyez pas ! Vous n'êtes pas un héros ? L’effectuation, c’est d’abord la fin d’idées reçues. Vidéo de présentation de l'effectuation par Saras Sarasvathy Voici donc les 5 principes de l’effectuation 1 : Démarrez avec ce que vous avez « Prenez l’image d’un diner avec des amis. En pratique : une idée qui se construit à deux Aurélie, la créatrice du site Beyond Croissant , s’est lancée en croisant sa propre expérience avec celle d’une amie. Principe 2 : La perte acceptable Principe 3 : le patchwork fou. En pratique : Shoette, une étudiante, un industriel et un projet qui grandi Principe 4 : Tirer partie des surprises

Vingt idées pour dynamiser l’économie du partage dans les territoires Rachel Botsman et Michel Bauwens ne s’étaient jamais rencontrés, et leurs interventions croisées ont marqué le premier forum de l’économie collaborative qui s’est tenu à Cenon, en Gironde, jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013. La présence de ces deux pointures internationales de l’économie collaborative et pair-à-pair fut l’occasion de faire un point sur la manière dont les politiques publiques peuvent s’emparer du sujet. Eclairages. « Changer a du bon, mais changer massivement est encore mieux » Rachel Botsman en impose et c’est plutôt « la chance » de la rencontrer, dans le petit milieu de l’économie collaborative. L’auteur de l’ouvrage de référence What’s mine is yours (ce qui est à moi et à toi) n’était pas venue dans l’hexagone depuis sa publication et passer un peu de temps avec elle a tout d’un luxe… dont j’ai profité afin de l’interroger sur sa vision des enjeux à venir de cette économie en devenir. Passer du pire au peer Alors, qui en est maintenant ?

Le gouvernement passe la seconde sur la réglementation du crowdfunding Ce mercredi, la réglementation du financement participatif a été discutée en Conseil des ministres. Le débat avait été lancé il y a quelques mois, dans le but de soutenir une économie en pleine croissance. La simplification de la réglementation du crowdfunding se précise. La pratique dépend en effet de la législation sur les établissements bancaires et financiers, écrits bien avant la naissance du financement participatif. Le gouvernement souhaite agir vite. Fleur Pellerin annoncera les mesures concrètes de son projet le 30 septembre prochain, à Bercy, en présence des acteurs concernés. Vers un statut unique La tâche ne sera pas des plus aisées. Puis vient le financement participatif lié à une recherche de profit. Un statut unique lié à l'activité de crowdfunding est avancé par le gouvernement, de « conseiller financier en financement participatif ». Pour Arnaud Durgot, « le simple fait que le gouvernement veuille promouvoir le financement participatif est une victoire ».

Vincent Ricordeau : "Les valeurs du crowdfunding sont tellement fortes, qu'elles sont contagieuses." Au coeur d'un nouveau modèle économique, le crowdfunding, également appelé financement participatif, est adopté aujourd'hui par de plus en plus de photographes. Vincent Ricordeau, co-fondateur et CEO de la plate-forme KissKissBankBank (KKBB), nous explique le fonctionnement de ce modèle et les différentes étapes à suivre pour mener à bien sa collecte de fonds. Jean-Christophe Hanché a fait appel à KKBB pour financer son projet Afghanistan Kapisa 2011. (Projet réussi) Photographie.com : Comment la plate-forme KissKissBankBank est-elle née ? Qui sont ses fondateurs ? Nous sommes trois fondateurs : Ombline le Lasseur, ancienne directrice artistique dans un label de musique ; Adrien Aumont, qui vient des milieux du cinéma et de la communication ; moi, je viens du marketing, mais j'ai aussi une expérience d'entrepreneur. En 2007, nous avons eu l'idée de créer une plate-forme de crowdfunding généraliste, pour pouvoir héberger un maximum de projets. © Bastien Defives. © Bastien Defives

Qu'est ce qui pousse les gens à financer un Dropshipping Connaissez-vous le dropshipping ? Avec la conjoncture actuelle et l’essor du e-commerce, beaucoup d’internautes se lancent dans la création de leur boutique en ligne. Avant de se lancer, il faut choisir de bâtir son offre produit et…choisir son business model ! Aujourd’hui focus sur les revendeurs et une méthode : le dropshipping. Avant tout, qu’est-ce que le dropshipping ? Le principe est simple : un site marchand (appelé revendeur) expose et vend des produits qu’il n’a pas en stock et dès lors qu’une commande est passée sur le site, il achète le produit au fournisseur, et ce dernier expédie la marchandise directement au client. Il est donc un simple intermédiaire en proposant une prestation de service : celui de vendre le produit. Les avantages du Dropshipping On va commencer par les avantages pour ne pas effrayer les lecteurs. Nous parlons des avantages pour le revendeur, non pour le fournisseur. Les inconvénients du dropshipping 1 – Trouver les fournisseurs 2 – Le stock disponible Source :

Apéruche #2 La consommation collaborative Retour sur l’Apéruche du 6 janvier sur la consommation collaborative… Merci à Régis Chatellier de l’association BUG pour ce compte-rendu très complet de son intervention. Consommez qu’ils disaient La deuxième moitié du XXème siècle fut celle de la création d’un idéal collectif : le poussé de caddie, la communion du parking, la joie de la caisse enregistreuse. L’ère de l’hyperconsommation, consommer plus pour consommer plus, jeter plus pour consommer plus. En 2008, dans son film Us Now, Ivo Gormley imaginait un monde ou le web permettrait de pallier les carences du service public par l’organisation des citoyens au travers des réseaux sociaux. le capital est la « réputationnel », la monnaie est sociale Loin de tout discours moralisateur ou catastrophiste, l’idée n’est pas de dire : attention vous allez tous mourir si vous ne changez pas vos modes de consommation ! Tout Rennes collabore Dans ce mouvement mondial vers la consommation collaborative, Rennes tient très bien son rang.

Stronghold Crusader 2 : en route vers le crowdfunding Depuis un certain temps, Firefly Studios est en train de développer le second opus de Stronghold Crusader. Pour les non-connaisseurs, il s'agit d'un jeu de stratégie plongeant le joueur dans un monde médiéval. Qui dit nouvel opus, dit forcément nouveautés. Pour l'heure, les développeurs cherchent une source de financement pour sortir la bête au début de l’année 2014. Pour finir, Éric Ouellette, président de Firefly Studios, a voulu exprimer quelques mots : Le Crowdfunding (financement collectif) est une révolution pour les développeurs indépendants comme nous. Kickstarter, le roi du Crowdfunding [infographie] Fondée en avril 2009, la startup new yorkaise Kickstarter est l’un des piliers du Crowdfunding sur internet. Déjà 3 ans d’existence, 50 000 projets hébergés et 200 millions de dollars en promesses de financement. Des chiffres encourageants et qui laissent penser que n’importe quelle personne avec une bonne idée a sa chance grâce au soutien financier des internautes. Dommage que le service ne soit pas disponible en dehors des frontières américaines. Les catégories les plus populaires sur le site sont : Vidéo et Films, la Musique, le Design, les Jeux, l’Art, la Publication et la Technologie. Le projet qui a reçu le plus d’argent est celui de la Pebble E-Paper Watch, une montre qui fonctionne avec Android et iOS. [via]

Related: