background preloader

Burezoneblog

Burezoneblog
Related:  Bure / projet Cigéo

Place Publique - Média citoyen, relais d’engagements associatifs et outil de démocratie participative Pour établir cet annuaire des Initiatives, nous faisons appel à des "têtes de réseaux" (grandes associations, centres sociaux, fondations d’entreprises, collectivités locales, médias, etc.) qui nous font part d’initiatives dont elles garantissent le sérieux,. Ces initiatives peuvent émaner d’associations, mais aussi d’entreprises d’insertion, de coopératives, de groupements d’employeurs, etc. Ensuite, nous sélectionnons celles qui correspondent à l’un ou l’autre (ou à plusieurs) de nos critères de choix : originalité de la démarche, dynamisme de la structure, actualité de son action. Si l’association est située dans une partie rurale de la France, elle sera privilégiée même si elle est peu dynamique, face à une plus grosse entité située dans une ville active. Proposer une initiative ou une association Rechercher une Initiative ou une Association Vous pouvez, si vous le souhaitez, faire partie de notre base de données des "initiatives citoyennes".A condition de respecter certains critères :

La France ouvre le débat sur ses poubelles nucléaires par Marion Douet PARIS (Reuters) - La France projette d'enfouir ses déchets nucléaires les plus dangereux à 500 mètres sous terre, le seul tombeau désormais envisagé pour protéger l'homme pendant les 100 prochains millénaires des substances les plus radioactives jamais créées. L'atome a fourni de l'électricité à la France en grande quantité depuis plus de 30 ans sans qu'une solution soit trouvée pour ses déchets. L'Agence chargée des déchets nucléaires (Andra) déposera à cette occasion un dossier d'autorisation auprès de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). "C'est l'occasion de présenter toutes les facettes du projet, de répondre aux questions, d'intégrer des recommandations dans les études que l'on va mener jusqu'en 2015", dit Thibaud Labalette, directeur des programmes de l'Andra. Après une centaine d'années d'exploitation, le tombeau sera refermé, confinant dans la roche quelque 70.000 m3 de déchets de moyenne activité (MAVL) et 10.000 m3 de déchets vitrifiés de haute activité (HA).

Green The Film COMBAT-MONSANTO - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre CIGEO : un débat public pour rien La raison fondamentale, ou plutôt la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, est le refus de retarder de quelques mois ce débat. Pour un projet qui va s'étendre sur plus d'un siècle, refuser de le repousser de six mois alors que plus de quarante associations locales régionales et nationales le demandaient avec force prouve à l'évidence que la qualité du débat n'est pas le souci premier quand il s'agit du nucléaire. Dommage pour la CNDP qui n'en sortira pas grandie... France Nature Environnement apprécie le travail de la CNDP et des diverses CPDP. Débats publics et nucléaire : un mariage raté Les débats concernant l’énergie nucléaire ont un point commun : les décisions sont prises à l'avance et il n'est pas question de discuter de l'opportunité du projet. Rappelons pour ceux qui l'auraient oublié que la loi avait prévu trois laboratoires afin de retenir le meilleur site. Maryse Arditi, responsable du dossier Energie : « Et que va-t-on y mettre dans ce trou ? Réversibilité ?...

L'âge de faire cyberaction BURE/Cigéo - Débat public : arrêtez-tout ! Cette cyberaction est maintenant terminée Mise en ligne du 12/06/2013 au 28/03/2014 Du 15 mai au 15 octobre a lieu le débat public sur Cigéo/enfouissement des déchets nucléaires Bilan de la cyberaction : Présentation de la cyberaction : Suite à l' annulation de la première des 14 réunions publiques, la Commission nationale du débat public (CNDP) a publié mardi 28 mai un communiqué de presse. Entre autres elle proposera un forum citoyen sur Internet et les réseaux sociaux. De nombreuses associations et organisations soutiennent l’appel de la coordination BURE STOP à boycotter le débat public Cigéo/Bure www.burestop.eu. Nous comptons sur vous pour qu'il y ait sur cette cyber @ction plus de participants que sur le site officiel estampillé CNDP Alain 29 mai 2013 - BURE/Cigéo - Débat public : arrêtez-tout Communiqué de la coordination Bure-Stop M. @prune

Cigéo : un stockage profond « éternel » pour les déchets nucléaires? Galerie d’expérimentation du laboratoire souterrain. © Eric Sutre Direction Bure, dans la Meuse. À l’Est de la France, le projet Cigéo prend forme. Les déchets nucléaires y seront stockés à environ 500 mètres de profondeur, sur une superficie de 17 hectares, dans une couche de roche argileuse jugée imperméable à très long terme par les études géologiques préalables. Si les autorisations sont accordées, les travaux de construction des installations commenceront en 2019 pour une mise en service en 2025. Sur place, un laboratoire souterrain sert de lieu d’expérimentation depuis 2000. Des déchets nucléaires en partie déjà produits Les déchets hautement radioactifs (HA) contiennent différents radionucléides, à vie courte ou à vie longue, dont certains ont des durées de vie très longues. 60 % des déchets de moyenne activité à vie longue (MA–VL) destinés à Cigéo sont déjà produits et attendent d’être enterrés. Quel est le principe du stockage profond à long terme ? Cigéo : sûr et peu cher ?

La ressource géothermique sous BURE est confirmée. L’Andra prise la main dans le sac. L’étude réalisée par le cabinet suisse expert en géothermie GEOWATT (1), à la demande du CLIS de Bure, en octobre 2013, montre clairement que l’on a de la géothermie économiquement exploitable sous Bure, celle-ci restant à quantifier. Selon GEOWATT, "Un débit de 5 m3/h n’est à notre sens pas du tout représentatif des débits pouvant être obtenus à partir de formations présentant de telles transmissivités." "Nous estimons qu’il est possible d’obtenir des débits du même ordre de grandeur que les débits d’exploitation obtenus en région parisienne." "Nous somme d’avis que les ressources géothermiques au Trias dans la région de Bure peuvent être exploitées de manière économique". Et, tout aussi important, "l’enfouissement des déchets radioactifs empêche l’accès aux ressources géo-thermiques dans une région donnée et crée ainsi une perte au niveau économique." Des années de mensongesIl y a donc sous Bure de la bonne géothermie comme celle exploitée depuis plus de 30 ans en région parisienne.

Bure - Un potentiel géothermique caché Après avoir conclu en 2005 à la faisabilité du stockage profond pour les déchets HA et MA-VL sur le site Meuse/Hte Marne, l’Andra a été chargée par la loi n° 2006-739 du 28 juin 2006, aujourd’hui codifiée, de choisir le lieu pour l’implantation d’un centre industriel de stockage géologique pour les déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue, dit CIGEO. Parmi les différents critères à prendre en compte pour le choix du site, figure celui de l’absence de ressource géothermique potentiellement exploitable (voir point A2-­2.2.1 de l’annexe 2 du Guide de sûreté relatif au stockage définitif des déchets en formation géologique profonde du 12 février 2008). Depuis 1999, l’Andra n’a plus qu’un seul site : celui de Bure dans la Meuse. En décembre 2002, un géophysicien haut-marnais, A. Ce n’est qu’en juin 2008, que l’Andra décide de faire prolonger un forage (EST433) jusqu’à cet aquifère géothermique. Téléchargez nos conclusions en réplique

Related: