background preloader

Définition d'un projet

Définition d'un projet
Related:  BibliothèquesConcours

Le kit « Facile à lire » Un kit constitué par Bibliopass pour Livre et lecture en Bretagne, qui comprend : Des critères de repérageUne sélection de 100 titres critérisésDes suggestions pour la mise en espaceDes documents-ressources sur le sujet Le livret n°2 « Facile à lire » a été réalisé par Bibliopass en mars 2016 : Deux ans après la parution du premier livret qui a servi de base à plusieurs Espaces « facile à lire » en Bretagne, il a semblé utile d’offrir aux bibliothécaires et à leurs partenaires engagés dans cette démarche un outil mis à jour, avec des nouveautés parues en 2015 et 2016. Consulter le livret n°2 sur le blog de Bibliopass La culture en action ! | Une médiathèque sur les rails Ces derniers temps nous avons à cœur de vous présenter tous les pôles de la bibliothèque. Les jeux vidéo y sont passés , la section adulte également. Aujourd’hui c’est Florence qui nous parle de l’Action Culturelle. Une section présente dans (presque ?) toutes les bibliothèque de la ville. Nous formons le pôle action culturelle. Bon, d’accord, avant l’ouverture et à distance c’est compliqué. Comment ça de l’action culturelle? En pleine fête de quartier sur Just Dance. Mais finalement c’est passionnant. Bon, c’est vrai, pas toujours pour le meilleur: « - Oui bonjour nous sommes membre de l’équipe Vaclav Havel et nous prenons contact avec vous pour voir comment nous pourrions travailler avec votre association à l’avenir. - Ah oui bonjour, vous allez ouvrir en juin c’est ça? - Euh… » « - Nous sommes aussi rue Pajol, nous pourrions peut-être passer vous voir? - Euh… » Enfin, notre bibliothèque est finie ! Bref, pour un moment encore, l’imagination reste notre meilleure alliée. Florence.

Quelle place pour l’action culturelle en bibliothèque? La place de l’animation en bibliothèque me semble fragilisée par la démultiplication de l’offre culturelle. En effet depuis quelques années, le nombres d’activités culturelles, de festivals, de lieux de spectacles a considérablement augmenté. Ces propositions sont issues à la fois de la sphère privé (librairies, grandes enseignes, magasins de loisirs, …) ou de la sphère publique (théâtres, centres culturels, associations, médiathèques, scènes de musique actuelle, musées, …). Le citoyen se trouve confronté à une offre sans cesse croissante et dont les différences sont floues. Dès lors, je m’interroge sur quelle place pourra occuper les bibliothèques dans un univers concurrentiel où elles ne peuvent rivaliser ni en terme des contenus ni en terme de publicité à cause des faibles budgets dont elles disposent. L’enjeu est selon moi d’élargir les modalités de l’action culturelle afin de favoriser la participation de tous les publics. Est-ce que vous percevez d’autres pistes? WordPress: Connexe

Médiations numériques en médiathèque Bienvenue sur Mediaenlab ! Ce blog a pour ambition de valoriser mon engagement sur ce projet qui consiste à « accueillir, former et accompagner au quotidien la population autour de ses usages numériques afin que celle-ci les comprenne, se les approprie et innove.» * Ainsi, bien que travaillant dans une médiathèque et ayant suivi une formation type métiers du livre, l’objet de ce blog ne concerne pas (en tout cas, pas directement) la médiation des collections documentaires par les outils numériques mais bien les différentes facettes de l’accompagnement aux usages des technologies, services et médias numériques. De ce fait, il s’adresse notamment aux professionnels de cet accompagnement…les animateurs multimédia (dont je fais partie). Pourquoi Mediaenlab ? Média, médiathèque, médiation, sont autant de ressources, lieu et concept familiers à mes oreilles d’animateur multimédia. Lab qui renvoie à laboratoire, et donc à un lieu dédié à la recherche, à l’expérimentation…

Une voie lactée d'informations en data visualisation L'Institut Max Planck, centre de recherche situé en allemagne, a développé une plateforme multitouch de data visualisation destinée à mettre en valeur ses collaborations et connexions avec d'autres organisations internationales. L'interface crée par les chercheurs Moritz Stefaner et Christopher Warnow centralise 94000 publications universitaires éditer depuis 10 ans. D'un point de vue graphique, la taille des cercles évolue en fonction du nombre de publications, et la largeur des lignes en fonction des collaborations entre deux universités. Retrouvez la vidéo de présentation sur le lien suivant : bit.ly/qQqQAB max-planck-research-networks.net/

Facile à lire Vers des espaces « Facile à lire » dans les bibliothèques bretonnes : la démarche de Livre et lecture en Bretagne Livre et lecture en Bretagne, dans le cadre de la mission sur les publics éloignés du livre et de la lecture, a impulsé une démarche autour du « facile à lire » dans les bibliothèques bretonnes. Née de la volonté de s’adresser à tous les publics en difficulté avec l’écrit, cette démarche se situe d’abord dans le champ de la prévention de l’illettrisme. Après avoir rassemblé les acteurs une première fois en janvier 2013, Livre et lecture en Bretagne s’est rapproché de la structure Bibliopass pour travailler sur cette question, et constituer un kit « facile à lire ». La suite de la démarche consiste à mobiliser les bibliothèques bretonnes intéressées par cette question et les aider à mettre en place des espaces « facile à lire » au sein de leur structure. Qu’est-ce que le « facile à lire » ? Les espaces « Facile à lire » Le kit « Facile à lire » Bibliographie

7è voyage-lecture intergénérationnel Biblio-thèques La classe créative au secours des villes ? La « classe créative », salut des politiques urbaines ? Pour l’économiste régional Richard Florida, il existe dans nos sociétés une « classe créative » regroupant ceux qui, dans l’économie contemporaine, élaborent de nouvelles idées, technologies et contenus créatifs (Florida 2002). Cette classe recouvre une grande variété de métiers, puisqu’il cite entre autres les métiers de la haute technologie, du divertissement, du journalisme, de la finance, ou de l’artisanat d’art. À la notion de classe créative, Florida associe une théorie du développement économique des villes qui fait de l’attraction de membres de la classe créative une clé de la création d’activités nouvelles. Elle a connu un retentissement considérable. Tester l’hypothèse Nous avons participé à un programme européen destiné à tester les thèses de Florida sur 13 villes européennes, dont 11 sont prises en considération ici [3]. Tableau 1 - Constitution de l’échantillon (11 villes) Données : enquête Acre (2007)

Facile à lire L’étiquette « facile à lire et à comprendre » (FALC) est attribuée à des documents répondant à un certain nombre de recommandations, destinées à rendre accessible à tous l’information que nul n’est censé ignorer. Le projet s’est développé au niveau européen à partir du travail d’un groupe intitulé « Vers une formation continue pour les personnes handicapées intellectuelles ». Il était d’abord destiné à ce public, mais les préconisations retenues sont utiles à tous, dans tous les outils de communication. Celles-ci concernent aussi bien la syntaxe, le vocabulaire, que la mise en page. Des outils d’apprentissage adaptés Les bibliothèques ont dans ce domaine une expérience ancienne et une approche variée, notamment parce qu’elles proposent depuis longtemps, dans les espaces d’autoformation, des ouvrages – des romans surtout, mais aussi des documentaires – écrits dans un langage simple. Une démarche inclusive

Annuaire des Fiches Action | Bibliothèques dans la cité Fiche action Soumis par Emmanuelle Posse le lun, 11/07/2016 - 16:32 Se rencontrer autour d’un intérêt commun Partager ses connaissances Apprendre et faire avec les autres Participer à des activités créatives Soumis par Emmanuelle Posse le ven, 06/05/2016 - 15:44 Proposer aux usagers un service dédié à l'insertion professionnelle : collections, services numériques, ateliers (recherche d'emploi, orientation professionnelle, scolaire et universitaire, reconversion, création d'entreprises...) Soumis par Emmanuelle Posse le ven, 15/04/2016 - 17:26 Augmenter les stratégies d'exploration d’images en relief. Soumis par Emmanuelle Posse le mar, 12/04/2016 - 16:18 Soumis par Emmanuelle Posse le ven, 25/03/2016 - 18:31 Soumis par Emmanuelle Posse le mar, 08/03/2016 - 12:24 Soumis par Emmanuelle Posse le ven, 19/02/2016 - 16:09 Soumis par Emmanuelle Posse le mar, 05/01/2016 - 16:57 Soumis par Emmanuelle Posse le mar, 08/12/2015 - 15:57 Soumis par Emmanuelle Posse le ven, 27/11/2015 - 15:00

affordance.info La "viscosité" c'est, nous dit Wikipédia, "l'ensemble des phénomènes de résistance à l'écoulement se produisant dans la masse d'une matière, pour un écoulement uniforme et sans turbulence. Plus la viscosité augmente, et plus la capacité du fluide à s'écouler facilement diminue, plus l'énergie dissipée par l'écoulement sera importante." Bref c'est l'inverse de la fluidité. L'algorithme visqueux. Dans une interview récente au magazine Usbek & Rica, sur le sujet de la lutte contre les discours de haine ou contre les logiques de radicalisation à l'échelle des plateformes sociales et de leurs algorithmes, Gérald Bronner parle de "viscosité sociale". "On pourrait créer par les algorithmes de la viscosité sociale sur les informations douteuses, sans les retirer pour autant. En bref, que les algorithmes participent au ralentissement et à la réflexion plutôt qu'à l'accélération, à la viralité et à la dimension pulsionnelle de la rediffusion. Retour vers le futur fluide et sans friction.

La littérature pour ados attire surtout les adultes Bowker, le principal fournisseur mondial d'informations bibliographiques, a fait part ce jeudi d'une de ses découvertes dans le cadre d'une étude semestrielle actuellement en cours. Cette enquête s'intéresse à la compréhension des consommateurs de livres pour la jeunesse, dans le contexte de l'ère numérique. L'étude révèle que la plupart des acheteurs de livres pour adolescents sont en fait des adultes. (Source : Flickr CC BY-SA 2.0) Selon l'investigation de Market Research Bowker : 55 % des acquéreurs de livres destinés à un public âgé de 12 à 17 ans, sont en réalité âgés de plus de 18 ans. Par ailleurs, ce sont les acheteurs de la tranche de 30 à 44 ans qui représentent le plus grand pourcentage du chiffre d'affaires. Kelly Gallagher, vice-présidente de Bowker Market Research dans le New-Jersey, a déclaré : Gallagher a ensuite commenté : « L'augmentation des consommateurs adultes sur ces ouvrages a été surprenante. Sources : L.A Times , Market Watch Pour approfondir

Related:  Renseignements pratiques