background preloader

La Presse à la Une - Action pédagogique

La Presse à la Une - Action pédagogique
Etudier les quatre niveaux de lecture d'une image photographique de presse indiqués par Frédéric Lambert : effet de réel, symbolique, rhétorique et reconnaissances culturelles. (« Quatre niveaux de lecture d'une image photographique de presse », in Paul Almasy, Le photojournalisme : informer en écrivant avec des images, Paris, Cfpj, 1990) Effets de réel Cette photographie reprend les codes qui transcrivent la réalité ou les effets de réel et notamment la perspective frontale : « la ligne d'horizon, les lignes et le point de fuite assurent le lecteur qu'il est à la place du photographe, comme s'il assistait au fait, à l'événement. » Le spectateur, mis ainsi à la place de témoin de la scène, distingue au premier plan le sol recouvert de décombres et sur la droite des poutres ayant écrasé des voitures. Symbolique Rhétorique Reconnaissances culturelles « Toute photographie de presse est aussi la citation d'une culture d'images qui appartient autant au photographe qu'au lecteur ». Related:  photo de presseThème 4 : s'informer

Photos d’actu – Décoder les photos de presse et leur légende Comme son nom l’indique, cet outil d’animation et de réflexion vise à permettre à chacun de porter un regard critique sur les photos d'actualité et plus largement sur la manière dont l’information est construite et présentée dans la presse écrite, notamment par l’association d’une image et d’un texte, ainsi que sur la manière dont chacun peut l’interpréter. Ses objectifs généraux sont de : réfléchir à la valeur informative et symbolique des photos de presse, se questionner sur le sens de l’association photo – légende et prendre conscience de la diversité de sens que peut prendre une photo ou un texte, notamment quand ils sont associés. Les pistes d’animation proposées favorisent la participation des publics et l’expérimentation de la construction de sens par l’articulation d’une photo à une légende.

Analyse - Blog des Arts Plastiques - Collège Clagny - Versailles (78) Robert Capa : Mort d’un soldat républicain près de Cerro Muriano (Espagne septembre 1936) Un homme armé est arrêté net dans sa progression. Prêt à lâcher son fusil, il va tomber en arrière, les bras en croix. L’ombre portée permet de situer la prise du cliché en fin d’après-midi. L’homme est photographié seul, en pied, en légère contre-plongée, ce qui indique la proximité du photographe. Cette image est rapidement devenue mythique, l’image même donnée par la presse de l’époque de la guerre d’Espagne. Le photographe est Robert Capa, c'est un pseudonyme son vrai nom est Robert Friedman, hongrois, né en 1913 d’une famille juive aisée. La publication La photographie est publiée pour la première fois le 23 septembre 1936 dans un numéro spécial du magazine Vu consacré à la guerre d’Espagne. Le photographe Robert Capa est le pseudonyme d’André Friedman, juif hongrois, né en 1913, originaire d’un milieu aisé. Analyse Deux effets majeurs : l’effet de flou et l’effet de pathos

Photojournalisme | DocPresse ESJ-Lille La batterie des photographes ©L’Illustration, 22 janvier 1938 Sur le web – La Fédération Nationale des Agences de Presse Photos & Informations (FNAPPI) regroupe 20 des principales Agences françaises, et n’accepte comme adhérents que des Agences de production agréées par la C.P.P.A.P. – L’Anjrpc-Freelens est née de la fusion entre l’ANJRPC (Association Nationale des Journalistes Reporters Photographes et Cinéastes) et la version française de l’association allemande FreeLens. Elle représente les photographes de presse et d’information documentaire. C’est un pôle de réflexion qui cherche à valoriser leur identité, leur démarche et la qualité de l’information dont ils sont les vecteurs. – Pierre Morel: « Devenir Photojournaliste« . – Sur Uzine.net, dinosaure du web indépendant : « Le photojournalisme agonise« , par Pierre Madrid, décembre 2001 et « Menaces sur le photojournalisme« , par Marc Laimé, mars 2001. – Bibliographie à télécharger sur le site de la Bibliothèque nationale de France

Image, sujet, pouvoir. Entretien avec Marie-José Mondzain Cet entretien est à paraître en traduction slovaque dans la revue Filozofia (revue de l'Academie slovaque des sciences). L'image est devenue ces dernières années l'un des thèmes théoriques en vogue : on n'en parle pas seulement en termes d'histoire de l'art, mais aussi en termes de sociologie, de théorie des médias et de philosophie politique. Dans l'un de vos entretiens précédents, vous mentionnez qu'à l'époque où le thème de l'image n'était pas tellement à la mode, on préférait parler de sémiologie, du « champ d'expertise qui se déploie entre la philosophie et la gestion des signes sociaux » et que, durant le règne de la sémiologie, on abordait l'image en termes de lecture : on « lisait » les images. Marie-José Mondzain1 : Le contrôle industriel, commercial des images est entièrement centré sur l‘idée qu'il faut qu'elles soient totalement coextensibles au discours qui les habite - c'est comme ça qu'on vend des idées, des personnes, des choses. Revenons d'abord sur les mots.

La Presse à la Une - Action pédagogique Panneau de gestion des cookies En autorisant ces services tiers, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies et l'utilisation de technologies de suivi nécessaires à leur bon fonctionnement. Préférences pour tous les services Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement. Les services de mesure d'audience permettent de générer des statistiques de fréquentation utiles à l'amélioration du site. AT Internet (privacy by design) interdit - Ce service peut déposer 4 cookies. Les régies publicitaires permettent de générer des revenus en commercialisant les espaces publicitaires du site. Les services de partage de vidéo permettent d'enrichir le site de contenu multimédia et augmentent sa visibilité. Vimeo interdit - Ce service peut déposer 8 cookies. Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ceux que vous souhaitez activer

La photo de presse, source d’information(s) – cdi monnet flers Dans le cadre d’un travail transdisciplinaire Français / Musique, les élèves de 3e doivent écrire une strophe supplémentaire à la chanson de Jean Jacques Goldman, Né en 17 à Leidenstadt (HIDA). Les deux collègues m’ont demandé d’intervenir en amont de cette écriture afin de proposer du contenu sur lequel les élèves pourraient appuyer leur réflexion. J’ai donc décidé d’exploiter le thème de la photographie de presse : à partir d’une photographie choisie « à l’aveugle » (sans légende), les élèves doivent d’abord décrire la photographie (fiche 1 : ce que je vois) et émettre une hypothèse de lecture. Ils reçoivent ensuite un mini dossier plus complet (légende + sitographie) pour pouvoir répondre aux 5W (fiche 2 : ce que je sais et ce que je déduis). Objectif de la séance : leur faire comprendre la valeur informative d’une photographie de presse. Déroulement de la séance : 1/ Lecture commentée d’un diaporama rappelant le rôle d’une photographie de presse et les informations contenues. WordPress:

Mort d’un milicien de Robert Capa | Rencontre Photographique Dès sa publication, en 1936, cette image saisissante est devenue une icône. Peu de clichés nous confrontent avec autant de violence à la mort. Cette célèbre photographie est l’œuvre d’un tout jeune reporter de guerre hongrois, Robert Capa (1913-1954), qui, à 22 ans, est parti couvrir la guerre d’Espagne opposant les Républicains aux troupes franquistes. Sur le front d’Andalousie, il saisit dans l’objectif un soldat des milices républicaines fauché par une balle, dans un coin de campagne aride et isolé. Quelques jours plus tard, le 23 septembre 1936, le magazine Vu, son commanditaire, publie l’image sans légende dans un numéro spécial sur la guerre civile qui ravageait la péninsule. Lorsqu’elle illustre un article dans Paris-Soir, un an plus tard, son auteur, Antoine de Saint Exupéry, lui confère déjà une portée plus générale (« Le front est animé par une fusillade lointaine, incohérente et universelle« ). L’horreur au milieu d’un paysage grandiose Entre la vie et la mort Juste un peu flou

Info ou intox ? Réagir face aux théories du complot | L'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans l'académie de Besançon Sélection de sites pour la préparation de séances pédagogiques d’ éducation aux médias et à l’information (EMI) visant à déconstruire les rumeurs et théories du complot. Sommaire du dossier : 3 Infographies de l’AFP qui décrivent parfaitement le circuit de l’information et sa construction. La charte des devoirs professionnels des journalistes français (voir son actualisation en 2011). Chasseurs d’info est un jeu sérieux autour de l’information et de la recherche des sources. Support formation de formateurs référents valeurs de la République. Support de l’atelier scénarisation pour la journée d’étude : comment réagir face au complotisme. Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? Info ou intox : quand internet vous tend des pièges : Vidéo de France 24 des journalistes Ségolène Malterre et Wassim Nasr. Les obsédés du complot : Reportage vidéo : enquête de la journaliste Caroline Fourest pour comprendre qui sont les théoriciens du complot et pourquoi ont ils autant de succès.

L'Atelier des icônes | Le carnet de recherche d'André Gunthert Les usages ordinaires des images L’histoire de l’art comme les visual studies privilégient une approche autonomiste des images, bien loin de leurs usages réels. Utilisées comme supports de récit ou espaces de projection, les images interviennent dans la culture ordinaire de façon décorative ou utilitaire, à des fins principalement référentielles, comme des outils de transaction ou de naturalisation des formes culturelles. Séminaire de recherche ouvert aux doctorants et masterants, 1er et 3e jeudis du mois de 18 h à 20 h (INHA, salle Walter-Benjamin, 2 rue Vivienne, 75002 Paris), du 6 novembre 2014 au 14 mai 2015 (descriptif sur le site de l’EHESS). Blog: Initiation à l’étude de la culture visuelle Ce cours propose une introduction aux problèmes historiques, théoriques et méthodologiques de l’analyse culturelle des formes visuelles de la période contemporaine.

La Presse à la Une - Action pédagogique huit unes de quotidiens sont proposées ici et retracent, de 1783 à 2001, les grandes étapes de l’évolution des unes. • Les élèves sont invités à classer ces unes dans l’ordre chronologique de leur réalisation. Qu’est-ce qui les a conduits à ce choix : les dates de parution inscrites sur les unes ? Sites à consulter pour aller plus loin Les Unes. L’information via la photographie de presse – cdi monnet flers Dans le cadre des EPI 3e, les professeurs de français, d’histoire-géographie et de musique se sont associés pour faire travailler leurs élèves sur le thème des conflits, nommant leur EPI « Guerre et Paix ». Parmi les tâches finales proposées, les élèves devront écrire une strophe supplémentaire à la chanson « Né en 17 à Leidenstadt » de Goldman. Cette strophe doit être imaginée à partir d’une photographie de presse prise pendant l’un des deux conflits mondiaux. Dans le cadre de l’EMI, j’ai repris une activité menée l’an dernier sur les informations contenues dans une photographie de presse, et je l’ai adaptée à la demande. Voici donc le diaporama revu et corrigé que je vais présenter aux élèves. Après avoir choisi, en groupe, une photographie, les élèves devront réfléchir à sa forme (fiche : ce que je vois) et concevoir une hypothèse de lecture. Fiches « Ce que je sais » : 1 2 3 4 5 6 7 8Fiche « Ce que je déduis, ce que je sais » : 1 2 3 4 5 6 7 8 J'aime : J'aime chargement…

Les bienfaits pédagogiques du complotisme La théorie du complot remporte un vrai succès. Non que les élèves y croient toujours vraiment dur comme fer, souvent ils s’en marrent, s’en amusent, tout en trouvant que c’est quand même incroyablement bien vu. Ils baignent dedans, à des degrés divers donc. J’ai donc décidé de les faire travailler par groupes, en îlots mystifiés : ils devaient imaginer de quel complot notre établissement était le fruit. A leur disposition, ils avaient donc : la biographie de l’écrivain qui a donné son nom à notre collège. Dans un élan ininterrompu, ponctué de cris de surprises, de satisfaction, ils ont additionné des années avec des numéros de rue, ils ont retranché la somme des chiffres du code postal le tout multiplié par la somme des lettres de tel mot. Nous en avons ensuite discuté (c’était de l’enseignement moral et civique en réalité) et c’était intéressant. Quand la sonnerie a retenti, les élèves sont restés : coïncidence ? Signaler ce contenu comme inapproprié

Petite rhétorique de l’image médiatique | Le Clin de l'œil Ce lundi 14 mars 2011, à la suite du séisme japonais, une photographie de ces événements s’est mise à circuler abondamment dans les médias. A défaut d’une analyse très approfondie et pour cette “note”, qui reprend plusieurs signalements de certains d’entre-nous de CV (P. Peccatte, Gaby David, Vincent Glad…), je propose de regrouper ces quelques remarques sous la formule “petite rhétorique de l’image médiatique”. Car cette photographie fait l’objet d’un usage médiatique révélateur d’un certain nombre de mécanismes de la médiatisation des images médiatiques. 1ère étape : l’image Sur Facebook, ce jeudi 17 mars, une photographie est postée par plusieurs friends (fig. 1). Capture d'écran 17 mars 2011-sur FB Les cadrages sont différents, les constructions éditoriales aussi mais la photographie initiale est bien la même: celle d’une belle jeune femme emmitouflée dans une couverture au milieu des décombres. La photographie date du 13 mars et elle a été mise en circulation par Yomiuru Shimbun.

La Presse à la Une - Action pédagogique Questions. Que met en valeur la composition de l'image ?. Quels attributs permettent d'identifier en partie les personnages représentés ?. Quels sens donnez-vous à leur apparence physique et à leurs gestes ?. Quelle est l'intention de Daumier ?Réponses. Site à consulter pour aller plus loin

Related: