background preloader

Le féminisme pour les nuls

Le féminisme pour les nuls
Related:  sexismeFéminismeInegalités hommes femmes

Antoine de Gabrielli (Mercredi-c-Papa) témoigne autour de la conciliation - En Aparté Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Antoine de Gabrielli, chef d’entreprise, marié, 6 enfants, et très investi pour une meilleure implication des hommes dans les politiques de mixité, à travers l’assocation Mercredi-c-Papa. Un grand merci à lui d’avoir accepté de témoigner ! Pouvez-vous présenter en quelques mots votre parcours professionnel et personnel ? Après plusieurs années dans le marketing, j’ai créé mon entreprise en 1987 : l’activité de Companieros a sensiblement évolué en 25 ans. Dans un premier temps, c’est l’accompagnement du changement dans les organisations qui m’a principalement intéressé. Ensuite, à partir de 2000 et de l’émergence des thématiques liées à la RSE, nous nous sommes progressivement spécialisés sur les questions de diversité et de qualité de vie au travail. Etes-vous actuellement plutôt satisfait ou insatisfait de la façon dont vous conciliez votre vie perso et vie pro ? Je pense être aujourd’hui dans un équilibre satisfaisant. Vaste question !

Voilée et féministe de gauche ? | sexisme et gauche Sylvia Nerina Les temps changent, l’oppression sexiste évolue et prend de nouvelles formes, mais certaines lignes directrices restent, comme notamment l’entrelacement entre sexisme et racisme qui donne toujours des cocktails détonants. Le débat autour des « filles voilées » a fait couler beaucoup d’encre. Ces « filles voilées », présentées comme un concept et souvent peu comme des personnes avec une opinion. Fondamentalement chaque féministe est libre de définir le féminisme à sa façon. J’ai pu remarquer que fondamentalement autant à droite, qu’à gauche, que chez certaines féministes, on n’écoute pas ces jeunes (et maintenant moins jeunes) filles. Je ne vais citer que deux exemples, et loin d’être des exceptions parmi je ne sais combien d’agressions, physiques, verbales, intimidantes, subies par les femmes et filles voilées en France et en Belgique. Faut-il arrêter une définition rigide du féminisme avec des critères « symboliques » universellement reconnus ? J'aime : J'aime chargement…

Etre féministe avec trois grammes I myself have never been able to find out precisely what feminism is: I only know that people call me a feminist whenever I express sentiments that differentiate me from a door mat or a prostitute. ~Rebecca West Le féminisme c’est un peu le point Godwin de mes conversations en soirée. Je finis toujours par lâcher une petite considération sur les différences de genre relatives à tel ou tel phénomène. Il parait que je suis un peu « univariée » dans ma vision du monde (en 2012 j’ai décidé d’arrêter de fréquenter des gens qui utilisent des mots comme « univarié » et « intersectionnalité » après 22h). Ce qui n’est pas une mince affaire. « Ah parce que t’es féministe ? Cette phrase est en général prononcée par « un gentil garçon de gauche, très ouvert, qui sait faire cuire tout seul son riz et qui attend qu’on le congratule lorsqu’il y ajoute des oignons et de la tomate » (dixit Mademoiselle). « Ouais, Eve, elle est FEMINISTE » Mes aïeux ! The radical notion that women are people Like this:

Comment le sexisme s'est solidement ancré dans la médecine française Temps de lecture: 15 min MISE À JOUR: Le 8 avril 2016, une question de QCM à un examen blanc de médecine, repérée par Slate, a donné lieu à des réprobations publiques des ministres de l'Éducation et de la Santé, mettant une nouvelle fois en lumière le sexisme latent touchant au monde médical. Un an plus tôt, nous réalisions une longue enquête sur le sujet que voici. Qui aurait pu imaginer qu’une peinture représentant Flash, Superman, Batman et Superwoman en plein ébats sexuels avec Wonder Woman provoquerait un jour une polémique nationale? C’est pourtant ce qui s’est passé le 20 janvier, quand, au sortir de leur week-end, une partie des Français ont découvert l’existence d’une fresque plus que grivoise, peinte sur les murs d’une salle d’internes du CHU de Clermont-Ferrand. En même temps que cette représentation, le lecteur étonné découvrait peut-être l’existence de ces fresques pornographiques, courantes dans les salles d’internes. La médecine serait-elle sexiste? Sexisme ordinaire

Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister Ces derniers mois, la médiatisation des violences sexuelles faites aux femmes a atteint l’élite politique : affaire DSK, affaire Tron ont tenu une bonne place dans les médias. Déplacement significatif du problème, puisqu’auparavant, le traitement médiatique des violences sexuelles s’était focalisé sur les banlieues, présentées comme le lieu de tous les dangers pour les jeunes femmes. Ainsi, en septembre 2010, la programmation de La Cité du Mâle, documentaire de Cathy Sanchez produit par Dock en Stock pour Arte présentait un tableau particulièrement outrancier de la situation : énumération macabre des meurtres et violences sexuelles subies par les jeunes femmes en particulier racisées[1] en banlieues, à l’exclusion de tout autre lieu, vocabulaire spécifique (« lapidation », « immolation »), portraits très fabriqués de jeunes hommes arabes violents[2]. Il ne suffit donc pas de dénoncer le racisme mais de construire une riposte féministe à cette perversion de notre lutte. Le ralliement

"Les hommes ont aussi intérêt que les femmes à l'égalité entre les sexes" Le Monde.fr | | Par Chat modéré par François Béguin et Gaëlle Dupont Dans un chat avec les internautes du Monde.fr, Brigitte Grésy, inspectrice générale des affaires sociales et auteure de Petit traité contre le sexisme ordinaire (Albin Michel, 2009), salue les annonces du gouvernement en faveur de l'égalité des sexes. Visiteur : Que pensez-vous du plan annoncé par le gouvernement ce midi ? Brigitte Grésy : Ce que je trouve de tout à fait important, c'est que ce plan se mette sous une double mobilisation : il y a à la fois la mobilisation des personnes, de tous les acteurs ministériels - et c'est essentiel parce qu'on voit bien que l'égalité, il faut la traiter avec l'ensemble des composantes de la société. La deuxième mobilisation, c'est le fait de traiter ensemble tous les sujets de l'égalité. Et ce qu'on appelle le sexisme ordinaire. Ils sont coincés dans des rôles. Miki : Qu'appelle-t-on "sexisme ordinaire" et comment se manifeste-t-il ? Par exemple : "alors, ma petite, ça va bien ?"

Rétrospective 2014 : les "premières" Ca fait du bien Créé le mardi 23 décembre 2014 13:06 Écrit par la rédaction En 2014, nous avons souvent écrit « c’est la première femme à… » Signe que la présence des femmes dans certains milieux autrefois masculins est encore loin d’être évidente. Et surtout, le progrès n’arrive jamais tout seul. Commençons par la plus retentissante accession au pouvoir en France, celle d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris. Elle a rejoint le club encore très restreint des capitales dirigées par des femmes : Varsovie, Sofia, Kiev, Montevideo et Madrid. Il a fallu une loi sur la parité politique en 2000 pour que les femmes siègent à égalité dans les conseils municipaux. Economie : Sabine Lautenschläger, Isabelle Kocher, Valérie Rabault, Michèle André... Dans le monde économique, il aura fallu un long bras de fer, entamé en 2012, entre le Parlement européen et la Banque centrale européenne pour que l'Allemande Sabine Lautenschläger intègre en début d'année le directoire de la BCE. Photos :

Je ne suis pas féministe, mais… Est-ce que ça t’arrive de commencer une phrase par «Moi je suis pas féministe, mais…»? De rire de ces féministes qui sont extrémistes, insensées, à côté de la plaque? Si on te décrivait comme féministe, tu trouverais ça insultant? En fait il y a un test assez simple. Tu crois que les hommes et les femmes devraient avoir les mêmes droits et les mêmes opportunités dans la vie.Tu comprends qu’on n’y est pas encore vraiment, et que la majorité des inégalités affectent les femmes. C’est aussi simple que ça. Bien sûr je n’ai pas l’intention de te forcer à porter une étiquette. Dans la suite de cet article, je parlerai de ce qu’est le féminisme — à mon sens — et de ce qu’il n’est pas. Le féminisme c’est… Le féminisme c’est un système de valeur qui associe deux choses: une croyance morale dans l’égalité des sexes, et une analyse sociologique qui dit que, dans l’ensemble, il se trouve que les femmes sont désavantagées. C’est un peu large comme définition, mais c’est fait exprès.

Sexualité : avec ou sans poils ? La femme à poil doit-elle impérativement être sans aucun poil nulle part ? Le retour du poil est-il désormais impossible ? Les femmes sont-elles condamnées à ne pouvoir se montrer que dans l'impudeur d'un corps nubile, c'est-à-dire sans poils ? Le point de vue de notre experte Sophie Bramly. C'est une des questions que posait déjà en 2009 la journaliste allemande Charlotte Roche dans son livre « Zones Humides » qui a dépassé le million d'exemplaires vendus, dans son pays natal. C'est également la question que posaient en Angleterre les présentateurs de télévision Emer O'Toole et Michelle Devine, au début du mois de mai dernier, dans leur émission « This Morning », où ils recevaient une femme qui depuis 18 mois avait choisi de ne plus s'épiler, effrayée, énervée, révoltée par la façon dont les femmes doivent se soumettre à de plus en plus de diktats, au prix de souffrances et de sacrifices. Merci à Pierre Griffet. Crédit photo : Comstock La ceinture, symbole érotique ?

Related: