background preloader

Simon Sinek, Optimist

Simon Sinek, Optimist

http://www.youtube.com/watch?v=jDIZS4IQlQk

Related:  Management et collaboratif

2100 : quelle odyssée pour les entreprises ? À force de tourner autour du pot et d’envisager le management sous toutes ses coutures, il fallait bien arriver à cette question : au fond, c’est quoi le management du XXIe siècle ? Celui qui s’adaptera à notre modèle de société et qui portera vers les sommets les entreprises qui l’adopteront, ou aspirera vers le fond celles qui louperont le coche ? Petite histoire subjective Au risque de faire hurler les historiens du management (y en a-t-il ?)

Le Travail Collaboratif en Ligne selon MAIN CONSULTANTS: Synthèses Pour cette édition 2009, je ferai participer un client lyonnais, le Conseil régional Rhône-Alpes, à l'animation du tutoriel que Documation organise le 25 mars 2009 sur le thème "Collaboration 2.0 en organisation 1.0" Pourquoi ? D'abord, j'ai le sentiment qu'il est bon de donner la parole à des acteurs de terrain qui en bavent tous les jours pour changer le travail collaboratif. Un travail réel et vécu, au milieu des contradictions organisationnelles.

Le management collaboratif, gage de performance pour l’entreprise - Courrier cadres Management De nouvelles pratiques managériales sont à l’honneur depuis quelques années : après le management agile ou humain, la tendance est aujourd’hui au management collaboratif. Il place l’homme au centre de l’organisation, bouleversant ainsi les modes organisationnels traditionnels reposant sur un système hiérarchique et pyramidal. Les précisions de Pascal Christin, consultant CSP Formation en management et leadership. Le management collaboratif est l’envie de faire ensemble, d’aimer faire ce que l’on fait avec les autres et de grandir ensemble chacun à son rythme. Poursuivre un objectif communCette pratique favorise la coopération au sein des équipes et avec les managers.

La petite révolution de l’intelligence collective Plus ludique que l'intelligence artificielle, l'intelligence collective, soit la mise en relation via le net d'une grande quantité de cerveaux humains, vient de réaliser quelques prouesses. Telle l'identification de centaines de cratères lunaires pour la NASA ou la mise en évidence d'une enzyme du VIH. À l'origine de ces nouveaux modes de recherche : le nombre d'heures hebdomadaires que nous passons, sur Terre, à jouer en ligne. Trois milliards d'heures par semaine. Le jeu est un élément important de notre société et nombreux sont ceux qui voient l’évolution vers l’homo ludens (homme qui joue) comme sa caractéristique majeure.

Comment mettre en place un espace collaboratif pour devenir une entreprise capitalisante Les espaces collaboratifs se développent dans les entreprises mais une réflexion s'impose pour réussir ce changement de méthodes de travail. Les départs massifs à la retraite engendrent une pénurie des talents. Les entreprises prennent peu à peu conscience des pertes de productivité que cela occasionne et des coûts engendrés pour se ré-approprier les connaissances qu'elles détenaient déjà auparavant.Les responsables RH et les responsables métiers mesurent et valorisent le temps nécessaire pour recruter ou réussir la mobilité d'un collaborateur.

L’humilité du manager à l’ère du numérique Natascha de Saint-Jean, directrice du pôle innovation sociale, études et bonnes pratiques de l'Institut Great Place to Work® s'est interrogée sur l'humilité du manager à l'heure du numérique. Les prérogatives traditionnelles du manager : décider, motiver, développer ses équipes Les prérogatives du manager sont largement connues et répandues dans les entreprises qui souhaitent concilier durablement performance économique et performance sociale. Ces prérogatives peuvent être résumées autour des trois notions centrales suivantes : décider, motiver, développer ses équipes. Le manager est celui qui décide, c’est celui qui motive ses collaborateurs et c’est aussi celui qui les fait grandir, les développe. Survivre, générer de la croissance et créer des emplois dans ce contexte impliquent pour nous organisations, pour nous équipes, d’être innovants, rapides et originaux.

Changing an Organization’s Culture, Without Resistance or Blame One of the biggest challenges a company can face is changing people’s behavior — getting them to collaborate and be humble, for example, or put the company’s long-term interests first. Most behavior-change initiatives accomplish little, at best. So when we faced such a challenge at Lear Corporation, a Fortune 200 automotive supplier with 136,000 employees worldwide, we knew the odds were against us. We asked ourselves: What could we do differently? Lear had gone into bankruptcy during the Great Recession.

Manager à l'ère du digital « Change yourself !» L’entreprise souffre d’une bien triste statistique. Selon l’Etude Gallup, State of the global Workplace Oct 2014, 9 % seulement des salariés et des managers sont véritablement engagés. Comprenez : heureux, motivés, et surtout productifs. Agile : La fin de la hiérarchie n’est pas celle du manageur (3/3) À travers cette série de trois articles, nous vous proposons une réflexion sur ces nouvelles organisations plates, « libérées » ou dites de « bonheur au travail » qui font fi de la hiérarchie et réinventent le rôle du manageur. Dans les précédents articles, nous avons vu les raisons qui amènent certaines entreprises à vouloir faire disparaître la hiérarchie et les nouveaux besoins qui émergent au sein de ces organisations sans « chef ». Pour conclure, voici pourquoi il serait prématuré d’en déduire qu’il s’agit là de la fin du manageur.

Le reverse management, ces entreprises pas comme les autres Faire travailler ses clients, coopérer avec ses concurrents, supprimer les horaires de travail, laisser les salariés se fixer eux-mêmes leurs rémunérations, fêter les échecs… Autant de pratiques qui surprennent, interrogent et, pour beaucoup de dirigeants, effraient. C’est l’histoire d’une mère de famille, désespérée de ne pas parvenir à obtenir de la part de son jeune adolescent qu’il range sa chambre. Il faut dire que le cocon de ce chérubin ressemble davantage à une déchetterie qu’à une chambre : linges sales et restes de nourriture s’amoncèlent jour après jour. Toutes ses tentatives, explications des règles élémentaires d’hygiène, sermons, punitions, colères, n’y changent rien.

Du management collaboratif au leadership de la co-responsabilité "Seuls nous-mêmes pouvons prendre en charge notre destin" lançait Barack Obama en 2008. Innover, se différencier, anticiper… Autant d'atouts nécessaires pour naviguer dans un environnement de plus en plus complexe et imprévisible. Plus que jamais, les entreprises ont besoin de mobiliser toutes leurs énergies pour relever ces nouveaux défis.

Related: