background preloader

Carte conceptuelle

Carte conceptuelle
Related:  Métacognition

Taxonomie de Bloom Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La roue de la taxonomie de Bloom. La taxonomie de Bloom est un modèle de la pédagogie proposant une classification des niveaux d'acquisition des compétences[1]. Benjamin Bloom, bien qu'il n'en soit pas le seul créateur (34 universitaires américains participent aux conférences de 1949 à 1953), est souvent reconnu comme le « père » de cet outil[2],[3]. Description[modifier | modifier le code] Composition[modifier | modifier le code] La taxonomie des objectifs éducationnels selon Bloom. Elle peut être résumée en six niveaux hiérarchiques[5]. Révision[modifier | modifier le code] Depuis sa formulation en 1956, les critiques de la taxonomie de Bloom ont généralement porté, non pas sur l'existence des six catégories, mais sur la réalité d'un lien hiérarchique séquentiel entre elles[7]. Ainsi, en 2001, une taxonomie révisée de Bloom a été proposée par plusieurs auteurs dont Lorin W. Applications[modifier | modifier le code] Taxonomie de van Hiele

Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend! Pourquoi le Mindmapping est-il si efficace pour étudier ? Pourquoi dit-on que le Mindmapping peut aider les étudiants ? Est-ce vraiment si efficace ? Et si oui, pourquoi ? A ces questions, on peut répondre sans hésitation : OUI, le Mindmapping est une méthode efficace pour étudier. La vue : le sens dominant d’une majorité de personnes Une étude de Linda Kreger Silverman, Docteur en psychologie de l’Université du Colorado, menée sur 750 élèves, a démontré qu’environ 30% d’entre eux utilisaient fortement le canal visuel-spatial, 25 % d’entre eux utilisaient principalement le canal auditif-séquentiel, et 45% utilisent les deux ensemble. Ce qui veut dire que l’enseignement actuel, basé principalement sur les mots, répond vraiment aux besoins de 25% de la population scolaire! Répartition des canaux sensoriels dominants Une méthode qui sollicite tous nos sens ! Par son utilisation de mots-clés, d’associations et de relations entre les concepts stimule également l’utilisation du canal auditif et de l’intelligence verbale. Vous avez aimé cet article ?

Principes généraux pour mener une séance d'apprentissage Avez-vous dit compétence? 28 avril 2010 Henri Boudreault Didactique professionnelle, La compétence, Le contexte, Le savoir, Le savoir-être, Le savoir-faire Un commentaire About these ads WordPress: J'aime chargement… Concevoir une vidéo pédagogique efficace de A à Z : Guide pratique De plus en plus de projets de sensibilisation, d’initiation et de formation proposent des vidéos pédagogiques courtes. Cela concerne l’univers des EPN, le monde scolaire et universitaire, le secteur associatif et l’écosystème de l’entreprise ou encore l’institutionnel. Concevoir une vidéo pédagogique de qualité s’apprend et incite bien évidemment à ce que les apprenants effectuent un visionnage attentif de différentes séquences. Quelles sont les bonnes pratiques en terme de création de vidéos pédagogiques ? Ressources pour une vidéo pédagogique réussie Que trouve-t-on dans le guide Concevoir une vidéo pédagogique efficace de A à Z ? Les ressources sont proposées sous forme de tableaux récapitulatifs. Sommaire du guide Concevoir une vidéo pédagogique efficace de A à Z A. – Technique de prise de vues – Technique de prise de son – Technique de montage et mixage – Organisation de travail, sauvegardes, archivage – De Powerpoint à YouTube B. – Éviter les problèmes techniques les plus fréquents C. D.

Styles d’apprentissage : la typologie de Kolb Beaucoup d’encre a coulé au sujet des styles d’apprentissage. Vous aurez sûrement l’occasion de constater que votre apprenant a de la difficulté à saisir des concepts qui paraissent fort simples. Il est fort probable qu’il ait un style d’apprentissage différent du vôtre et que vos stratégies d’apprentissage s’avèrent inefficaces pour lui. Le style d’apprentissage dominant, c’est la manière préférentielle de résoudre un problème. Nous utilisons les quatre styles de base, mais 75% des gens ont un style dominant. On ne peut pas hiérarchiser les styles d’apprentissage : leur efficacité spécifique varie en fonction des circonstances … Il n’y a donc pas UNE bonne façon d’apprendre ou de résoudre un problème … En conséquence, nous sommes différents, mais complémentaires. Le cycle de Kolb et ses dérivés Le cycle de KOLB David Kolb a étudié l’apprentissage et a remarqué que toute personne qui se trouve en situation d’apprentissage passe par un cycle de quatre phases. Le cycle de McCarthy 1. 2. 3. 4.

Zaption. Creer des videos interactives Zaption est un outil tice qui permet de créer très facilement des vidéos interactives. Zaption est un outil formidable pour éviter que vos élèves soient uniquement des spectateurs passifs d’une vidéo éducative. Avec Zaption vous allez intégrer de l’interactivité dans vos vidéos et décupler l’intérêt pédagogique de celles-ci. Zaption permet de créer une vidéo interactive à partir de vidéos présents sur Youtube ou Viméo ou encore à partir de vos propres vidéos. Vous pouvez utiliser une vidéo ou en monter plusieurs bout à bout grâce a la timeline de Zapline qui est très facile à prendre en main. Tout ici se fait par glisser déposer du bout de la souris. Une fois votre vidéo créée, il ne vous reste plus qu’a y insérer vos éléments interactifs. Zaption offre aussi à l’enseignant un tableau de bord complet qui va lui permettre de suivre l’engagement des spectateurs et la compréhension de tel ou tel point. Zaption est une véritable réussite. Lien: Zaption Sur le même thème

Mémorisation : trouver sa stratégie Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Vous le savez sans doute déjà : il est conseillé de relire une première fois un cours ou une leçon, le jour ou le soir même. Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours.

Créer de bonnes habitudes de mémorisation | Mémoire & Concentration ©stockxpert_orla Vous savez quoi ? Le principal problème avec les techniques de mémorisation, c’est de s’en rappeler ! Sérieusement, il existe quantité de méthodes et d’exercices pour stimuler la mémoire, mais si vous ne prenez pas l’habitude de les utiliser, vous allez les oublier… Quelle que soit la mnémotechnique, vous devez faire un effort conscient pour l’appliquer jusqu’à ce qu’elle devienne automatique. Nous sommes tous conscients du fait qu’il est possible de développer nos mémoires avec des exercices quotidiens prévus pour une augmentation graduelle de la difficulté; Comme la pratique régulière d’un sport augmente nos capacités physiques. Nous pouvons donc stimuler notre mémoire grâce à de simples activités quotidiennes du cerveau. Donnez-vous l’ordre d’enregistrer. 2 Exercices simples pour stimuler la mémoire à long terme 1° Vous souvenez-vous de 15 détails de votre vie au moment de la mort de la princesse Diana ? Le stress et les techniques d’amélioration de la mémoire

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ?comment éviter de bachoter ?comment mémoriser durablement ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. 4. Le lapbook

Related: