background preloader

La représentation figurée du prophète Muhammad

La représentation figurée du prophète Muhammad
L’islam et ses pratiques, pas plus que tout autre phénomène humain, n’échappent aux mutations au fil de l’histoire. La question de la représentation figurée en général, et de celle du prophète de l’islam en particulier, a été diversement tranchée selon les périodes et les milieux. Si elle a parfois déclenché des débats animés, elle ne semble pas avoir posé un problème majeur ou permanent aux croyants musulmans ni à leurs juristes (Naef 2004). Les polémiques récentes, parmi les plus vives qu’aient connues l’histoire, sont attisées par le fait que les images qui les ont déclenchées sont des caricatures ; elles alimentent l’idée fausse et essentialiste que, « de tout temps », l’islam aurait interdit la représentation de son prophète, voire toute représentation humaine. Illustration 1 : Muhammad reçoit la révélation de l’ange Gabriel. Illustration 2 : Muhammad, sous la forme d’un nimbe dorée (en haut à gauche de l’image), détruit les idoles de la Kaaba. Bibliographie Related:  Moyen AgeTerrorisme / Intégrisme

Le Nom de la Rose pour étudier la vie dans un monastère Le Nom de la Rose : au fil de l’enquête, l’Histoire… Pour comprendre l’organisation de la vie dans un monastère et le rôle de l’Inquisition à l’époque médiévale, nous allons suivre le moine franciscain Guillaume de Baskerville au fil de son enquête dans une abbaye du Nord de l’Italie … Adapté du roman d’Umberto Ecco, ce film de Jean-Jacques Annaud est un thriller captivant, une œuvre majeure du cinéma européen. Le roman comporte toutefois selon le site Hérodote une erreur historique : « Le roman, plein d’érudition, est superbe et passionnant, tout autant que le film… à un détail près : l’action est censée se situer en l’an de grâce 1327, dans le scriptorium d’une abbaye entre Provence et Ligurie, où des moines se consacrent à la rédaction de manuscrits. Bien peu de choses finalement pour un romancier qui a su faire aimer à un très large public la riche et passionnante époque médiévale. Visionnez la bande-annonce Droit au logement et dignité : « Ici on t’aime », le logo De gauche à droite :

La France a payé 58 millions de dollars à Al-Qaïda depuis 2008 Selon une enquête du New York Times du 29 juillet 2014, Al Quaïda a reçu depuis 2008, plus de 125 millions de dollars !!! Quoi ? Comment ? Et oui, 125 millions de dollars récoltés uniquement grâce aux rançons payés par les occidentaux pour obtenir la libération de leurs otages. (1) Toujours selon cette enquête, la France est le principal pourvoyeur de fonds de l’organisation terroriste. Dans cet article, Vicki Huddleston, ancienne ambassadrice des Etats-Unis au Mali dénonce : « Les Européens ont beaucoup de comptes à rendre. Dimanche, la plupart des dirigeants européens vont venir verser des larmes de crocodile sur les morts provoqués par des mouvements terroristes qu’ils ont largement contribué à financer. Inconséquence ou incompétence ? Quoi que… Cette fois, ce n’est pas seulement une minute de silence qu’on va nous demander, mais plutôt 2 ans et demi de silence, le temps d’arriver aux prochaines élections. Nous sommes tous des charlots. Références:

n°316 «Selon une légende, une jeune fille vierge pouvait aider à capturer une licorne» Après un voyage au Japon, les six tapisseries dites de La Dame à la licorne, datées des années 1500 et souvent considérées comme la «Joconde» du musée de Cluny sont de retour dans celui-ci, à Paris. Chacune d’entre elles illustre un sens : le goût, l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher. Quant à la sixième, sur laquelle on trouve l’inscription «Mon seul désir», elle reste jusqu’ici mystérieuse. La tenture a été découverte en 1841 par Prosper Mérimée dans le château de Boussac, alors sous-préfecture de la Creuse. Elle entra immédiatement dans la légende grâce aux écrits de Georges Sand et Rainer Maria Rilke. Outre un dépoussiérage, un lavage et une doublure neuve - ce qui fait ressortir leurs couleurs et efface les plis formés par le poids de l’accrochage - elles sont exposées dans un nouvel écrin et dans un ordre de présentation qui progresse du plus matériel des sens (le Toucher) au plus spirituel (la Vue). Photos © RMN-Grand Palais / Michel Urtado

Peshawar massacre survivors restage Facebook picture as tribute to friends Two teenagers who survived the horrific massacre of more than 130 schoolboys in Peshawar last month have paid tribute to two of their murdered friends by restaging a photograph which was widely shared online in the aftermath of the attack. Wearing the distinctive green and gold uniform of the city’s Army Public School, the two boys are pictured standing on the same cricket pitch where they previously posed with two schoolmates who were later killed by Pakistani Taliban suicide gunmen on 16 December. The new image was posted on the Facebook page of Talha Munir Paracha, who appears on the left side of the picture, alongside the other survivor of the group Hassan Javed Khan. The two missing boys are Rafiq Raza Bangash, standing second from left, and Mohammad Yaseen on the far right of the original photo. Like most of the victims, Bangash was watching a first aid lecture when gunmen burst into the school’s auditorium and began firing indiscriminately.

3/09/73 - n°146 La vie quotidienne au Moyen Âge Introduction Cet article regroupe plusieurs aspects des mœurs et de la vie quotidienne au Moyen Âge. Nous étudierons successivement : La vie urbaine au Moyen Âge, avec l'expansion des communes et la description de ParisLa vie des paysans à la campagneLes divertissements populaires tels que les foires ou les tournois de chevaliersLes mœurs et coutumes, habillement, coiffures, rôle des femmes... La vie urbaine Les communes Avec le réveil économique et la croissance des villes, l'influence de ses habitants, les burgenses ou bourgeois était croissante. Les libertés communales Dans la plupart des cas, les bourgeois conjurés achetaient leurs libertés au seigneur. « L'air de la cité rend libre » Une règle particulière fut établie dans certaines communes, notamment Bologne. Paris au Moyen Âge Protégée par l'épaisse muraille de ses remparts, qui discipline sa croissance et le met à l'abri des invasions, Paris, à la fin du XIIIe siècle, compte environ 200 000 habitants, ce qui est énorme pour l'époque.

Dans quelles conditions l'islam autorise-t-il la représentation du prophète ? Si la satire, comme celle de « Charlie Hebdo », est de tout temps condamnée, l'islam chiite fait preuve d'une certaine tolérance face aux images du Prophète. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Louis Imbert « Tout est pardonné », et le prophète Mahomet en pleurs tient lui aussi une pancarte « Je suis Charlie ». La dernière « une » de Charlie Hebdo est un nouveau dessin du Prophète. Elle repose la question de la représentation de la principale figure de l'islam, et de la figure humaine en général, dans la tradition islamique. Ce que disent les textes Le Coran n’interdit pas la représentation du Prophète, ni la représentation humaine en général. La sunna, l’ensemble des paroles et actions de Mahomet, un très large corpus dictinct du Coran trié et mis par écrit entre le VIIIe et le IXe siècle, n’interdit pas non plus de représenter le Prophète. Ce que l’on reproche au faiseur d’images, c’est de singer le travail de Dieu : il prétend insuffler une âme à la matière façonnée.

Related: