background preloader

Brain gym - Repères théoriques

Brain gym - Repères théoriques
Il s’agit d’exécuter des mouvements simples et rapides qui vont contribuer à réactiver et améliorer nos performances physiques et intellectuelles en favorisant l’activation de toute une série de zones de notre cerveau. Les différentes activités vont participer à diminuer le stress, à favoriser la concentration et l’utilisation des zones cérébrales de l’hémisphère gauche et de l’hémisphère droit. Tous ces éléments vont soutenir l’apprentissage, la production de travaux divers et même les performances sportives. On distingue 3 types de mouvements: Les mouvements de la ligne médiane Ce sont des mouvements croisés qui vont générer l’activation d’un ensemble important de zones du cerveau et contribuer au passage d’information de l’hémisphère gauche à l’hémisphère droit et inversement. Le travail dans le champ médian des deux mains, des deux yeux et des deux oreilles est renforcé. Les exercices énergétiques et les attitudes d’approfondissement Les activités d’allongements

http://apprenons.apaap.be/techniques/32-brain-gym.html?start=1

Related:  Apprentissage et Mouvement (cross crawl? etc)Apprendre à apprendreashpoudaMéthode de travailpepepaul

Education kinesthésique, Brain Gym – enfant dyslexique (Seine-Maritime) Historique En 1981 Paul Dennison publie le premier livre fondateur de la « Brain gym® (« Swiching on », traduire « se brancher » mais publié en français sous le nom de « Kinésiologie, le plaisir d’apprendre ») ». Paul a sélectionné les mouvements les plus performants selon sa pratique professionnelle pour résoudre les difficultés d’apprentissage. Ces exercices sont intéressants à tout moment mais il développent leur plein potentiel lorsqu'ils sont proposés au sein d'un équilibrage et pratiqués ensuite quelques temps pour ancrer la transformation obtenue au cours de cet équilibrage. Ce système d'équilibrage personnel permet à tous les apprenants de réduire, parfois d'éliminer, les blocages qui les empêchent d’apprendre.

Ecouter de la musique en dormant améliorerait la mémoire Ecouter des sons synchronisés au rythme de notre cerveau pendant que nous dormons nous aiderait à améliorer notre mémoire de manière significative. "Une chanson douce que me chantait ma maman"... Et si les auteurs de berceuses avaient tout compris ? Une étude parue dans la revue scientifique Neuron et reprise par le Huffington Post a démontré qu'écouter des sons en dormant aurait un impact bénéfique sur la mémoire.

Le cerveau aux commandes de notre santé Et si un jour nous étions capables d'agir sur le fonctionnement de notre cerveau afin d'augmenter notre mémoire, notre concentration ou encore la perception de nos sens ? Invité dans une émission de radio, Denis Le Bihan, directeur de Neurospin, présente les dernières expériences menées à l'aide de la neuro-imagerie, démontrant les capacités extraordinaires de notre cerveau sur notre santé. Lors de l’émission Science Publique du 12 octobre 2012, que j’ai animée sur France Culture, il est arrivé ce qui se produit parfois lors d’une émission de radio. L’un des invités, Denis Le Bihan, directeur de Neurospin, a relaté des expériences qui ont été menées par différents laboratoires et dont les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques. Et sa description s’est révélée tout bonnement sidérante. Elle est arrivée à un moment de l’émission où étaient évoquées les limites des thérapies actuelles.

Multiplier ses chances à l’oral. 7 conseils Oral du bac. Oral de vie. C’est l’oral. Tu vas être interrogé. Tu as le trac. Tu te fais petit. Dossier sur l'envie d'apprendre Presse > Sciences et techniques > Sciences > L'Essentiel Cerveau & Psycho Comment soulager la douelur C'est par le mouvement que nous apprenons L'idée que le mouvement est la clef qui ouvre sur l'apprentissage est maintenant bien établie en Éducation Kinesthésique®. Nous savons que les enfants apprennent en bougeant, en jouant et en interagissant avec les autres et avec les matières concrètes et réelles de leur environnement. Lorsque les enfants ne sont pas autorisés à bouger, leur curiosité, intérêt et désir d'apprendre leur devient moins accessible. Pourtant, je n'ai commencé à réaliser cela que dans le début des années 60 lorsque, éducateur dans une école publique, ayant enseigné tous les niveaux, j'ai décidé d'ouvrir mon premier centre d'apprentissage. Je pouvais alors créer mon programme scolaire.

peur des maths, solution franco-indienne avec les M.G.V. Comme promis, voici mon article participant au thème de la croisée des blogs du mois de mai 2013 “Qui a peur d’apprendre”. Bien sûr, je vous l’avais annoncé, pour tous ceux qui produiront un article (validé) sur le sujet, j’offrirai le livre numérique de Ben Pridmore « Comment être génial avec votre mémoire »… Une Croisée organisée par la communauté des blogueurs, stimulée par Alexandre (allias Argancel) modérateur du site : developpement personnel.org. Je précisais que beaucoup de craintes, de peurs, envers un apprentissage, naissent d’une mauvaise expérimentation, d’une incompréhension voire d’une simple confusion.

Pôle TSA de l'INS HEA Ces séances s’adressent à des élèves qui n’arrivent pas à mettre en place des automatismes dans le décodage. Les élèves ont compris le principe alphabétique c’est-à-dire qu’ils font le lien entre quantité d’oral et quantité d’écrit tant au niveau des phrases que des mots. Ils connaissent des lettres de l’alphabet. Ils savent qu’une graphie correspond à un phonème et que c’est la fusion de ces phonèmes qui donne un mot. Les intelligences multiples de Howard Gardner en mindmapping La capacité d’un être humain ne se limite pas au fameux test du QI qui se base sur les connaissances linguistiques et logiques mais comme le souligne Bruno Hourst « l’intelligence est une réalité multiple dont les diverses facettes font la personnalité de chacun ». Nous devons prendre conscience de cette pluralité de l’intelligence dans notre façon d’enseigner et de former. En effet les apprenants n’ont pas le même faisceau d’intelligence il est important de le prendre en compte afin d’améliorer le processus d’apprentissage. Pour vous éclairer sur la théorie de Howard Gardner, j’ai réalisé une carte heuristique en puissant les informations dans le très bon ouvrage de Bruno Hourst » Au bon plaisir d’apprendre « . Cette Mindmap est accessible via ce lien :

Le moral joue un rôle essentiel pour la guérison Nous l’avons tous plus ou moins directement constaté : le moral influence la guérison d’un malade, positivement ou négativement. Un bon morale aide à se soigner et augmente même les cas de guérison pour les maladies graves. Il existe différentes études qui viennent confirmer les observations courantes. L’effet placebo :

Related: