background preloader

SIEFAR - Accueil

SIEFAR - Accueil

http://www.siefar.org/

Related:  Groupes & listes de femmesLittérature - Lettresfemmes artistes ; généralités

Onna-bugeisha Dans le Japon médiéval, une onna-bugeisha (女武芸者?) est une femme combattante issue de la haute société. De nombreuses épouses, veuves, filles et rebelles répondaient à l'appel du devoir en s'engageant dans la bataille, généralement aux côtés de samouraïs. Lire et écrire grâce aux livres numériques Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Notez que ce dossier devait à l’origine être publié au printemps 2014, mais certaines circonstances ont repoussé sa publication à l’automne. Les informations sont cependant toujours valides. Outils documentaires - Critiques d'art - Fabienne Dumont - Bibliographie Bibliographie Ouvrages de l'auteur et directions d'ouvrages La Rébellion du Deuxième Sexe: l’histoire de l’art au crible des théories féministes anglo-américaines (1970-2000), Dijon: Les Presses du réel, 2011, 535 p. (Oeuvres en société). [Dir. de publ. et trad.].

La mode à la cour de Louis XIV Au XVIIe siècle, la France devient progressivement le grand pays de la mode en Europe grâce à la volonté royale et une politique industrielle volontariste. La Cour de Versailles devient, à partir de 1661, le centre de toutes les attentions. Les tenues de la cour de Versailles, renouvelées chaque année, inspirent les aristocraties de toute l'Europe. Le Roi fait la mode : Louis XIV introduit durant son règne le justaucorps à brevet, d'inspiration militaire et cynégétique, et précurseur du costume trois pièces, qui devient rapidement la silhouette la plus convoitée dans les cours de toute l'Europe. Culottes bouffantes, flots de dentelles et broderies, cravate (invention française), chapeaux emplumés... la mode au XVIIe s est essentiellement masculine. La production française se développe fortement grâce aux manufactures royales qui visent à contrer l'importation des produits italiens.

Odalisque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une odalisque était une esclave vierge, qui pouvait monter jusqu'au statut de concubine ou de femme dans les sérails ottomans, mais dont la plupart étaient au service du harem du sultan. Le mot vient du turc odalık, qui signifie « femme de chambre », d'oda, « chambre ». Et si cet été on lisait en accès libre ? La webliothèque, ouverte et vivante Serge Bonnery : L’ouverture de la weblio­thèque est la nou­veauté de ce début d’année sur Oeuvres Ouvertes. Quelle inten­tion pré­side à la créa­tion de cet espace de lec­ture ? Quelle en est l’idée ? Laurent Margantin : Je suis très atta­ché à la biblio­thèque, à l’idée de biblio­thèque.

Les 40 ans de La Centrale, Programmation spéciale Le premier volet de notre Programmation Spéciale interrogera l’impact des stratégies féministes passées sur la pratique artistique contemporaine. Pour leur exposition collective intitulée Archives Cannibales (28 mars au 12 avril), les artistes Joannie Boulais, Cynthia Girard, Lamathilde, Véronique Lépine, Natasha Rock et Kevin Rodgers se sont inspirés des cartons d’invitation des expositions des quarante dernières années de La Centrale. Deux artistes jenna dawn macllelan (Héritage) et Wednesday Lupypciw (Loom Music) exploreront la place de l’artisanat, du tissage et de la performativité dans une exposition qui met en dialogue leurs deux pratiques (25 avril au 10 mai). Tanya Mars présentera Homage to the City of Women : Leaves of Gold (14 et 15 mai), une performance de deux jours en galerie qui dénonce la discrimination sexiste quant à la production de savoir. Enfin, notre programmation spéciale du 40e culminera par une inoubliable Fête performative, le vendredi 30 mai à 19h.

L'histoire des compositrices à travers les siècles : la France Elisabeth Jacquet de la Guerre (1665 – 1729) Une figure singulière, que cette fille de musiciens, qui se forge un renom à la cour de France grâce à ses talents de compositrice et d'interprète : Elisabeth Jacquet de la Guerre. «La petite Jacquet» faisait tellement l'admiration de son public de la cour, que la marquise de Montespan la retenait pour quelques années à Versailles. Hétaïre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une hétaïre est, dans la Grèce antique, une femme éduquée et de haut niveau social qui offre compagnie et services sexuels, souvent de manière non ponctuelle. Histoire[modifier | modifier le code] De manière littérale, ἑταίρα / hetaíra signifie « bonne amie ». Elles possèdent généralement une éducation soignée et sont capables de prendre part à des conversations entre gens cultivés, par exemple lors des banquets. Seules entre toutes les femmes de Grèce, Spartiates exceptées, elles sont indépendantes et peuvent gérer leurs biens.

Comment créer une bibliothèque numérique libre et gratuite ? Autoformation Comment mettre en place une bibliothèque numérique libre et gratuite ? C’est un nouveau module d’autoformation réalisé par Christophe Rhein et mis en ligne sur le portail Canopé de Limoges (ex-CRDP Limousin) après le fabricolage proposé en septembre : Comment monter une bibliobox ? Objectif de ce module d’autoformation

Natacha LESUEUR - Documents d'artistes PACA Texte d'Hubert Besacier, in plaquette Natacha Lesueur, Maison de la Culture de Bourges, 2007 CORPS EXQUIS Corps délectable. Réminiscences picturales, mariage des arts corporel et culinaire... c'est ainsi qu'apparaissent d'abord les travaux de Natacha Lesueur. Théâtre - L’École des maris Nous avons établi ce texte d’après celui de sa première édition, parue du vivant de Molière, et conservée à la Bibliothèque Nationale de France. Pour le texte même, dans les cas de faute manifeste, nous nous sommes référé à l’édition de 1682, dont nous donnons toutes les variantes. Nous ne nous sommes référé que de manière exceptionnelle à l’édition de 1734, dans les cas où ses didascalies pouvaient éclairer un jeu de scène particulier. Notre règle d’or a été la fidélité rigoureuse au texte original ; nous n’avons corrigé des fautes évidentes que dans quelques cas extrêmement rares, et que nous mentionnons en note. Nous avons scrupuleusement conservé la ponctuation originale, même lorsque l’usage ancien peut surprendre le lecteur moderne ; d’une part, parce qu’elle est porteuse d’effets de théâtre qu’il faut respecter, d’autre part, parce qu’elle possède sa cohérence propre à laquelle il est aisé de s’accoutumer.

Femmes et salons littéraires Les salons littéraires sont une forme spécifiquement française de société qui réunit mondains et amateurs de beaux-arts et de bel esprit pour le plaisir de la conversation, des lectures publiques, des concerts et de la bonne chère. Si l’historiographie française a retenu les salons tenus par les grandes dames de la capitale appelées salonnières qui ont su asseoir leur réputation dans le monde, les chroniques du temps montrent que ces espaces de rencontre et de divertissement sont également tenus par des hommes (le baron d’Holbach, La Pouplinière) ou par des couples (Anne-Catherine de Ligniville Helvétius et Claude-Adrien Helvétius) auprès de qui les auteurs trouvent une place de choix. Les dames des Roches tiennent salon à Poitiers dès le XVIe siècle, mais l’on tient aussi cercle à la cour de Catherine de Médicis ou chez les derniers Valois. Cercles, bureaux d’esprit, sociétés, clubs sous l’Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Entretien avec Marc Escola Comment avez-vous fait connaissance de La Fontaine ? De ses Fables ? Qu’est-ce qui vous a plu ? Pourquoi avez-vous décidé d’y consacrer vos travaux ? J'appartiens à une génération (je n'ose pas croire: l'une des dernières) à qui l'on a fait apprendre par cœur des textes classiques, et cela très tôt, dès 7 ou 8 ans: avant même l'âge de pouvoir en comprendre intégralement le sens. Je dois donc à mes instituteurs la connaissance de La Fontaine comme d'ailleurs de Boileau, Molière ou La Bruyère, que je devais retrouver bien des années plus tard pour le programme de l'agrégation, et auquel j'ai finalement consacré ma thèse de doctorat.

Related: