background preloader

2050-1-study_file.pdf (Objet application/pdf)

2050-1-study_file.pdf (Objet application/pdf)
Related:  babettemarcenac

France : Les adolescents français migrent vers Twitter Près d'un 15-24 ans sur cinq préfère à présent ce réseau social à Facebook. Il était entendu que les adolescents ne tweettaient pas! Que les fameux natifs du digital boudaient ce réseau social jugé austère. Trop adulte à leur goût, pris en main par des technophiles et autres tendanceurs. Quelque 16% des 15-24 sont déjà sur le réseau de micro-blogging en France, selon les derniers chiffres de l'institut ComScore. Jusqu'à présent, les adolescents plébiscitaient Facebook. «Twitter, c'est juste à moi» Anaïs rit: «Tu veux parler de nos parents? À l'inverse, les risques de rencontrer sur Twitter des membres de sa famille et même ses copains de lycée restent encore faibles. Facebook a valorisé les ego, en offrant à chacun une scène.

La stratification sociale des pratiques numériques des adolescents | Mercklé | RESET - Recherches en Sciences Sociales sur Internet Résumé La révolution numérique ne semble pas avoir changé les liens étroits entre position sociale d’une part, et dotation en équipements, détentions de compétences, intensités d’investissement dans les loisirs culturels, types d’usages et de préférences d’autre part. Malgré l’apparente généralisation des technologies numériques, d’importantes inégalités subsistent en matière aussi bien d’équipement des foyers en ordinateurs, que d’accès et d’usages de l’Internet. Qu’en sera-t-il des générations nées avec le numérique, qui ont été enfants et adolescents dans les années 2000 ?

5 social media-trends 2013 met TrendStrateeg @LiekeLamb Dit artikel heb ik samen geschreven met Lieke Lamb. Alle kudo's voor de trends gaan uit naar haar. TrendStrateeg Lieke Lamb is managing partner bij Bureau TrendWatcher.com. Naast haar Trendpresentaties geeft zij wekelijks haar TrendsVerwachting bij BNR Nieuwsradio en schreef zij het trendboek ‘Your Future!’. Op twitter is zij te volgen via @LiekeLamb. 1. Internet first is een ontwikkeling die zich steeds verder doorzet. Media-ontsluiting Traditionele media, zoals kranten en televisie, worden steeds meer afhankelijk van social media, omdat dáár de lezers en kijkers vandaan komen. De traditionele media haasten zich (te) laat om online platforms te creëren en daar goede verdienmodellen bij te verzinnen. Aangezien mensen wel bereid lijken te zijn te betalen voor internettoegang, maar minder voor individuele content, kan daar een kans liggen door te kijken naar clusteraanbiedingen. Social Surfing Social Screens Social War 2. Online, ergo sum. Social Authority 3. Near Field Communication 4. 5.

Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier) Grande question de notre temps : que font les jeunes sur Internet ? Quelles sont leurs pratiques numériques ? À cette question, bien des études et sondages essayent de répondre. Pour faciliter la compréhension du sujet, Michel Guillou (spécialiste du numérique éducatif – TICE) a mis en ligne la présentation Pratiques numériques médiatiques des jeunes, enjeux et perspectives, un dossier riche d’informations sur les publics jeunes et leur relation aux technologies. Données chiffrées et actualisées En effet, il a été capitalisé des données chiffrées issues d’enquêtes et études récentes afin de mettre en exergue ce qui caractérise les usages technologiques des jeunes en France avec le souci de mieux comprendre la diversité de qui ils sont, leurs envies et leur attitude vis-à-vis du numérique. En complément, on peut régulièrement consulter le blog de l’auteur qui propose une lecture et analyse critique de l‘éducation aux médias numériques. 99% des 12-17 ans se disent internautes

« Connectivité permanente et nouvelles pratiques : quelles conséquences sur l’attractivité de l’entreprise ? » De plus en plus mobiles et connectés, les jeunes actifs brouillent les frontières entre vie privée et vie professionnelle, et n’hésitent pas à intégrer l’usage des réseaux sociaux et des outils personnels au travail. Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique, et OpinionWay présentent une nouvelle étude menée sur les pratiques informatiques des 25-30 ans. Plus connectés que jamais, y compris en situation de mobilité, et considérant les réseaux sociaux comme des outils de travail à part entière à près de 50%, ces jeunes actifs présentent avant tout une nouvelle vision du cadre et des outils professionnels, plus perméable aux incursions de la vie privée. L’arrivée de la génération Y sur le marché du travail soulève bien évidement des questions sur les thèmes inhérent à l’entreprise dont le recrutement, la gestion du temps et la sécurité informatique notamment. Une génération connectée en permanence Les chiffres de cette étude parlent d’eux-mêmes :

Facebook, Twitter, Email : enquête sur les délais de réponse Cet article a été publié il y a 2 ans 2 mois 19 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Quel temps de réaction pour un community manager ? Parmi les 399 répondants, 299 ont déclaré être Community managers et 100 ne pas l’être. Pour l’ensemble des répondants, les résultats divergent fortement selon le support par lequel l’entreprise a été contactée. Pour chaque support, un temps de réaction idéal semble se dégager : Email : 1 jour ; Facebook 4 heures ; Twitter 2 heures Nous pouvons aussi visualiser les données en bâtonnets. Pour chacun des supports, une réponse au delà de deux jours est considérée comme inacceptable. Nous remarquons une cohérence entre les attentes des internautes et la vision des Community Managers. Pour chacune des deux catégories, Twitter est le média qui réclame la plus grande réactivité, tandis que l’email autorise un délai plus long. L’enquête présente bien sur des biais : Pour les consommateurs :

Les 50 chiffres à connaître sur les médias sociaux en 2012 L’heure est aux traditionnels bilans de fin d’année ! Même si elle n’est pas encore tout à fait terminée, on peut dire que 2012 aura été une année plutôt riche en ce qui concerne les média sociaux : le milliardième membre sur Facebook, la montée en puissance de Pinterest, les levées de fonds toujours plus énormes… Les chiffres traduisent l’engouement pour les médias sociaux, dont l’usage ne faiblit pas. Mais que faut-il retenir de cette année 2012 ? Facebook Twitter Youtube 4 milliards de vidéos sont vues chaque jour935 millions : le nombre de vues de la vidéo Gangnam style aujourd’hui… Le milliard approche.Youtube a fêté ses 7 ans en mai 201272 heures de vidéos sont uploadées chaque minute sur Youtube700 vidéos Youtube sont partagées sur Twitter toutes les minutesEn moyenne, un visiteur de Youtube y passe 15 minutes par jour Google Plus Pinterest Instagram Et enfin, le dernier chiffre :

Il y a 20 ans naissait le web libre et ouvert Il y a 20 ans, le 30 avril 1993, sonnait l'heure de l'ouverture du web au grand public. Et même si c'est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, c'est surement l'invention qui a le plus influencée leurs usages d'Internet. Comment ça, Internet n'a que 20 ans ? Mais tout d'abord, quelques précisions techniques. Finalement, le web, c'est une façon d'utiliser le réseau Internet. Premier navigateur www où les pages se superposaient. Le web, donc, est né à Genève en Suisse -- scoop : il y aurait même un compte ! En 1989, l'informaticien britannique Tim Berners-Lee et son collègue Robert Cailliau cherchent à intégrer des liens hypertextes dans leurs échanges de documents. La proposition de Tim Berners-Lee en mars 1989 - Photo CERN Interrogé à ce sujet par le World Wide Web Consortium, Tim Berners-Lee ne se dit pas à l'origine du web. Mais comment booster un projet auquel n'accède qu'une poignée de scientifiques ? - Un client 3W basique - Un serveur 3W basique

Pages Facebook : la guerre des doublons Cet article a été publié il y a 1 an 11 mois 23 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Kinder, Apple ok. Mais Kinder Bueno, Kinder Surprise, Kinder Chocobons, Iphone 3G, Iphone 4, Ipod Touch, Ipod nano… vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup ? Moi si. Du moins avant… Je m’interroge depuis un moment sur la profusion et la multiplication des pages qui apparaissent sur Facebook. Prenons l’exemple d’une entreprise que nous connaissons tous : le groupe Ferrero. La stratégie du groupe sur les réseaux sociaux est très simple : des pages pour tous ses produits et/ou marques phares. Life is life (la la la la la) ! En plein dans le mille ! Flood is bad. Les marques, elles nous marquent ! Les résultats de la stratégie de Ferrero sont plutôt impressionnants : A l’inverse par exemple, Mc Donald’s regroupe sa communauté sur une seule page ( en France et

Les adolescents gèrent de mieux en mieux leur vie privée sur Facebook Les adolescents américains partagent de plus en plus d'informations personnelles sur les réseaux sociaux comme Facebook mais ils font en sorte de protéger leur vie privée , indique une étude publiée mardi 21 mai aux Etats-Unis. Le sondage réalisé par l'institut Pew en collaboration avec le Centre Berkman de l'Université Harvard montre que 91 % des personnes interrogées ont déjà publié une photo d'eux-mêmes sur un média social , contre 79 % en 2006. Près de 71 % d'entre eux postent également la ville où ils habitent (49 % en 2006), 53 % leur adresse mail (contre 29 %) et 20 % leur numéro de téléphone portable (contre 2 %). Mais l' enquête , menée auprès de 802 jeunes âgés de 12 à 17 ans et de leurs parents entre le 26 juillet et le 30 septembre 2012, révèle aussi que 60 % de ces adolescents choisissent de paramétrer leur profil Facebook en mode "privé" , ce qui permet de limiter le nombre de personnes capables de voir leurs données.

« Copyfraud » : le ministère de la Culture privatise le domaine public | Hotel Wikipedia Démonstration du scanner à livres utilisé par Google Le ministère de la Culture se donne pour mission première « de rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité, et d’abord de la France ». Il est en train de faire exactement l’inverse. Depuis quelques mois, les accords entre la Bibliothèque nationale de France (BNF) et plusieurs entreprises privées suscitent une intense polémique. Répondant à une question de la députée Françoise Guégot, le ministère de la Culture a pris clairement position : les accords de la BNF seraient irréprochables : « [Ils] ne concèdent d’exclusivité que sur les documents issus de la numérisation et qui, par définition, ne relèvent pas du domaine public puisqu’ils sont aussi le produit de l’activité du partenaire privé. » Cette seule phrase est lourde de conséquences. La France prête à accepter le « copyfraud » En octobre, je soulignais que de nombreuses institutions publiques et privées pratiquaient une forme de piratage à l’envers.

Social marketplaces : le nouveau challenge du Social Média Management ? Cet article a été publié il y a 1 an 6 mois 25 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Une invitation à sortir des sentiers battus… « Failing to plan is planning to fail ». En tant que responsable de l’activité Social Media, l’exercice peut prendre différentes formes en fonction de la maturité du marché et du secteur sur lequel vous évoluez, mais l’exercice a cela d’intéressant qu’il permet de se reconnecter avec la réalité des enjeux de l’entreprise, que le quotidien peut faire perdre de vue. Le SMM a participé et participe encore à l’évolution de nombreuses entreprises vers une nouvelle appréhension de la relation client et une vision élargie du capital marque. Mais comment repenser le SMM ? Le danger ? Il semble aujourd’hui que nous ayons dépassé la simple nécessité d’apprécier la performance d’une stratégie SMM au profit d’une approche plus pernicieuse d’une course à la performance. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Ados et internet : les "digital native" existent-ils ? - Cinq jours à la une - Société Ils ont à peu près le même âge qu'internet, ou moins. Les jeunes adultes qui arrivent sur le marché du travail, les adolescents et les enfants n'ont pas connu le monde tel qu'il était avant l'avènement du "réseau des réseaux". Certains, à la suite de Marc Prensky, un intellectuel américain, les ont nommés "digital native", puis génération C ou Y. Mais cette idée est aujourd'hui contestée. Il fut une époque où les adultes s'extasiaient à la vue d'un bambin manipulant un téléphone (filaire). Théo, 14 ans : "on n'utilise plus le téléphone. Ils sont ceux que l'écrivain, consultant et intellectuel américain Marc Prensky a appelés Digital natives : ceux qui sont nés dans un monde digital, caractérisés par une culture du partage, une définition plus souple de la vie privée, une attitude de "zappeurs". 92% des 15-17 ans sur Facebook De fait, Facebook devient le premier lieu de sociabilité, à partir du moment où ils peuvent y accéder. Amandine, 11 ans : "Je me sens plus libre.

94 % des Américains convaincus de l'importance des bibliothèques Une étude présentée par le cabinet Pew Research vient de montrer toute l'attention que les États-Unis portent à leurs bibliothèques. 2252 Américains de 16 ans et plus ont été interrogés, avec un chiffre impressionnant : 94 % des parents (dont les enfants ont moins de 18 ans) considèrent que les établissements sont importants pour leurs enfants. Question : combien prennent le temps d'y amener leur progéniture ? Dévoilée en ce 1er mai, fête du Travail et des Travailleurs, l'étude de Pew Internet & American Life Project est cependant assez complète. Ainsi, la moitié des parents aux enfants âgés de moins de 12 ans font la lecture tous les jours, contre 26 % deux fois par semaine, dans la même tranche. 84 % des parents considèrent que les bibliothèques sont des accès privilégiés et des outils développant le plaisir de la lecture et des livres. Dans l'ensemble, leurs parents sont plus susceptibles que les autres adultes de se rendre dans les bib'. Pour approfondir

Related: