background preloader

ART ET SHOAH

ART ET SHOAH
Selon les rescapés de la Solution finale, aucun art, quel qu'il soit, ne saurait conceptualiser la Shoah. R.B.Kitaj, qui construit ses tableaux autour d'une imagerie dense puisée dans la Shoah, partage cet avis, et postule que l'artiste qui se mesure à ce thème se doit d'avoir un rôle à la fois perturbateur et allusif : "Ce qui est certain, c'est qu'on ne peut qu'aborder l'ombre (de ce drame) ..." Dans les camps comme dans la clandestinité, aussi bien des artistes que des enfants sans aucune formation artistique ont créé un ensemble de réactions visuelles qui constituent un mémorial imagé de leur vécu concentrationnaire, des tragédies quotidiennes que la photographie n'a pas fixées sur la pellicule. Organ Grinder 1943. Félix Nussbaum Une histoire détaillée de la Shoah peut se reconstituer à partir de l'art issu des camps. Autoportrait au passeport juif. Charlotte Salomon, 30.1.1933. D'autres artistes de cette époque nous ont livré leur commentaire visuel de la Shoah. Ben Shahn. Related:  Shoah et univers concentrationnaire nazi

Si je reviens un jour : les lettres retrouvées de Louise Pikovsky En 2010, lors d’un déménagement au sein du lycée Jean-de-La-Fontaine, dans le 16e arrondissement de Paris, des lettres et des photographies ont été trouvées dans une vieille armoire. Enfouis là depuis des dizaines d’années, ces documents appartenaient à une ancienne élève, Louise Pikovsky. Plusieurs mois durant, cette jeune lycéenne a correspondu avec sa professeure de lettres. Son dernier courrier date du 22 janvier 1944, jour où elle est arrêtée avec sa famille. Internés à Drancy, le père, la mère et les quatre enfants ont été déportés à Auschwitz. Informée de cette découverte, Stéphanie Trouillard, journaliste de France 24, a prêté main forte à Khalida Hatchy, une professeure de l’établissement qui souhaitait reconstituer le parcours de cette jeune fille.

STRUTHOF, l'ancien camp de concentration de Natzweiler en Alsace | déportés, déportation et résistance Les berceuses yiddish A Miryam et à tous les enfants d’un monde disparu. « zingen vel ikh dir a lidele… » Et je te chanterai une petite chanson… Près de soixante ans après la Shoah, les berceuses yiddish nous chantent aujourd’hui encore l’histoire et la culture d’une communauté disparue. Leur contenu sociologique, psychologique, éducatif et leur couleur musicale spécifique en font un trésor émotionnel offert à ceux qui portent leur regard sur l’enfance. Du shtetl au ghetto La période la plus riche, et donc la plus intéressante pour cette étude, se situe entre le début du 19ème siècle et la seconde guerre mondiale. Le yiddish, langue du cœur, langue de la souffrance Les communautés des Juifs de l’Est ont en commun une langue issue à l’origine des parlers haut-allemands. Richesse d’une tradition musicale Endormir l’enfant En dirigeant notre regard sur un type particulier de chanson, la berceuse, nous y trouvons les mots et la musique dans une fonction très spécifique ::endormir un enfant. Promesses et menaces

face-au-genocide-sauver-des-juifs lesite.tv est une offre destinée aux enseignants. Pour accéder gratuitement à son catalogue connectez-vous sur Éduthèque.Si la création de votre accès est antérieure au 12/01/2017, veuillez-vous inscrire sur Éduthèque.Besoin d'aide? Consultez la FAQ Eduthèque Les combattants de l'ombre Publié le 10/04/13 - Mis à jour le 11/01/18 À l'Est, la mise en oeuvre de la "Solution finale" s'appuie sur un violent antisémitisme local. Bernard George Paris : Cinétévé, 2011; Ivry sur Seine : ECPAD, 2011; Issy les Moulineaux : Arte, 2011 En partenariat avec Le site.tv propose des extraits de vidéos d’ARTE sélectionnés selon les programmes scolaires.

Auschwitz-Birkenau Virtual Tour Artist Felix Nussbaum - Education & E-Learning Felix Nussbaum: Self Portraits of a Jew in Turmoil By Liz Elsby Creating art can be an exhilarating yet painful process for an artist as he grapples with his emotions, his vision, his message, and his limitations. Felix Nussbaum was such an artist: a German Jew caught in the relentless downward spiral of Nazi persecution, an artist who in the prime of his creative life had to focus on his own survival. The way in which Felix Nussbaum viewed himself as a Jew, a German, and an artist is fascinating. Nussbaum was born in 1904 in Osnabrueck, Germany, to Philip and Rachel Nussbaum, the second son after his brother, Justus. Recognized as a true talent by his doting parents (Phillip Nussbaum himself was a talented amateur artist), Felix Nussbaum was allowed to pursue his art and enroll in art school in Hamburg in 1922. Nussbaum and Platek fled Rome in 1933, beginning a life as exiles, first in Italy, and eventually in Belgium. In 1937, Felka and Felix were married in Belgium.

KL-Natzweiler : le Struthof - Archives départementales du Bas-Rhin Année de réalisation : 2015 Niveau : 3e, 1ère et Terminale Matières : histoire, EMC Programme en vigueur : 2016 Le 1er mai 1941, au lieu-dit « le Struthof », les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL-Natzweiler. La décision d’implanter un camp à proximité d’une carrière de pierres, repérée par l’ingénieur Blumberg, date en fait de septembre 1940. Seul camp de concentration sur le territoire de la France actuelle, le camp du Struthof est implanté dans une Alsace annexée de fait par l’Allemagne hitlérienne, à la suite de la défaite de la France en mai-juin 1940. Le taux de mortalité qui y est atteint, supérieur à 40 % (75 % pour le camp de Mauthausen, en Autriche), en fait un camp de concentration particulièrement meurtrier dans le système concentrationnaire nazi. Mettre en relation cette source primaire avec des témoignages permet d’insérer les hommes dans les lieux et de mieux comprendre le système concentrationnaire. Objectifs pédagogiques du dossier Sommaire du dossier 1. 2.

Mémoires des déportations 1939 - 1945 LOMIR ZINGEN A LIDELE - aacce 19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 01:31 Notre ami Eric Slabiak ("Les Yeux noirs"), qui nous avait régalé au printemps dernier dans son récital « Yiddish Mélodies » , et que nous accueillerons au 14 rue de Paradis le Vendredi 18 juin, a bien voulu nous transmettre pour les lecteurs de la LETTRE la translitération de cette chanson immortalisée en son temps par MOULOUDJI, dont vous pouvez écouter ci-dessous la version française chantée par Mouloudji lui-même .. Un jour tu verras… - S’vet kumen a tog Adaptation yiddish : Gilles Rozier/Yitskhok Niborski Musique de Georges Van Parys (1954) In eynem a tog Trefn zikh veln mir Ergets vu, s’iz alts eyns, Vu es firn di trit. Kukn vestu af mir Shmeykhlen vel ikh tsu dir Un azoy, hant in hant Vel’ mir geyn af shpatsir. Di tsayt loyft azoy gikh Vet bahaltn di nakht Undzere hertser tsvey Undzer glik mit zey Ot dergeyen mir bald Tsu a shtotplats in groy Vu s’vet shtiln der bruk Undz di zeln azoy. Es vet zayn dort a bal Orem un gants banal Untern himl trib Troyerik biz gor

Maison d'Izieu | mémorial des enfants juifs exterminésMaison d'Izieu Visites Durant les vacances scolaires de la zone A, la Maison d’Izieu est ouverte du samedi 13 avril au dimanche 28 avril VISITES LIBRES sur les jours et heures d’ouverture VISITES ACCOMPAGNÉES EN SEMAINE à 15h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis durant les vacances scolaires La Maison d’Izieu propose une visite de la maison accompagnée par un médiateur pour découvrir le lieu de vie des enfants, leurs lettres, leurs portraits. durée 45 minutes VISITES ACCOMPAGNÉES LES WEEK-ENDsamedi, dimanche et jours fériés (ouvert lundi 22 avril)à 11h (uniquement le dimanche), à 14h30 et 15h30 : visites de la maisonà 16h30 : visites de l’exposition permanente sur la thématique « les enfants d’Izieu justice et mémoire » Horaires susceptibles de modifications en fonction de l’activité. durée 45 minutes Commémoration publique Dimanche 28 avril 2019 Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation à Brégnier-Cordon et à Izieu 10h30 11h Cérémonie devant la stèle nationale à Izieu

Esther Lurie Esther Lurie was born in Liepaja, Latvia, to a religious Jewish family with five children. Her family were forced to leave during World War I because the city's importance as a military port. In 1917 they shifted to Riga, where Lurie graduated from Ezra Gymnasium (high school). She already showed artistic talent in kindergarten and began to develop professionally from the age of fifteen, studying with various teachers. In 1934 Lurie migrated to Palestine with most of her family and worked at various artistic activities. In 1939 she travelled to Europe to further her studies, visiting France and attending the the Académie Royal des Beaux-Arts in Antwerp. World War II had begun while she was in Lithuania and during the Nazi occupation (1941-44) she was imprisoned in the Kovno ghetto along with the other Jews. Everything that was happening all around was so strange, so different from all the ideas and practices of our lives hitherto. For a long time I stopped my drawing. Footnotes

Assassiner L’opération Barbarossa déclenchée en juin 1941 par les Allemands sur le front de l’Est, puis l’entrée en guerre des États-Unis transformant le conflit européen en une guerre mondiale, enclenche au sein des hautes autorités du Reich un processus décisionnel qui va sceller le sort des Juifs d’Europe. D’abord d’ampleur régionale, le génocide des Juifs va se généraliser à l’Europe entière, les nazis mettant en œuvre ce qu’ils nomment la « Solution finale de la question juive ». 3 document(s) associé(s) Des officiers de la SD se préparent à pendre Mosche Kogan et Wolf Kieper sur la place du marché de Zithomir (Ukraine), 7 août 1941 Lorsque est lancée l’offensive militaire contre l’Union soviétique, les membres des Einsatzgruppen reçoivent pour mission d’éliminer sur l’arrière-front les « agents du judéo-bolchévisme », c’est-à-dire, dans le langage nazi, les cadres du parti communiste, les résistants et les hommes juifs, assimilés à des adversaires politiques susceptibles de combattre.

L'art et les camps Dernière modification de cette page : 01/19/2012 21:39:40 Pour répondre aux demandes sur l'art et les camps, voici quelques oeuvres réalisées à propos des camps, souvent par des témoins directs. Prémonitions Des oeuvres d'avant la guerre montrent que les artistes sont déjà très inquiets sur le respect de l'homme. Ainsi, ce tableau de Karl Hofer qui date de 1933, année des premiers camps en Allemagne : Karl Hofer, Prisonniers, 1933. Petite explication, en réponse à Raphaël (octobre 2011) En fait, nous y voyons quelque chose de plus que ce que voyaient les gens qui regardaient ce tableau en 1933. Nous, par contre, nous savons : nous voyons autre chose : nous avons dans la tête ces photos de déportés décharnés, crâne rasé, maigres... qui sortiront des camps (pour ceux qui en sortiront) et donc, cette image des survivants des camps se superpose dans notre tête au tableau. * Vocabulaire : Une prémonition désigne le sentiment de savoir ce qui va arriver dans le futur. Le ghetto Julius C.

Related: