background preloader

Le développement des communautés virtuelles ou réseaux sociaux

Le développement des communautés virtuelles ou réseaux sociaux
I- Caractéristiques des communautés virtuelles A- Définition et typologies des communautés virtuelles La communauté virtuelle est un concept qui se trouve au cœur du développement actuel d’Internet. Le principe est de réunir, sur un site Web, des internautes possédant un centre d’intérêt commun (animaux, sport, cuisine...) ou présentant une caractéristique sociodémographique commune (parents, femmes, seniors, homosexuels...). Sur le site Internet, les membres de la communauté vont trouver des informations et des outils pratiques ainsi que des lieux d’expression communautaire en relation avec leurs centres d’intérêt. Cette dynamique communautaire peut être spontanée, à l’initiative d’internautes avertis (ex : site de passionnés de voitures de collection), à l’initiative d’une organisation à but non lucratif (communauté religieuse), ou bien créée de manière réfléchie par un organisme privé (ex : communautés des Fournisseurs d’Accès Internet). Conclusion : Bibliographie : Webographie : Related:  travauxgalanteEnjeux du community manager

Communication virtuelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce type de communication, apparu dans les années 1980, a connu une croissance très rapide dès le milieu des années 1990. Techniquement réalisée par écrit, cette communication est considérée comme communication orale par écrit ou écrite, selon les cas[1]. La pratique régulière, aidée par de nouveaux outils informatique, est à l'origine de l'apparition de communautés de pratiquants, de nouvelles règles de politesse, de formes d'argot, ainsi que de nouvelles pratiques de fraude et d'incivilité. Les usages et leur discours[modifier | modifier le code] Il n'existe pas de différence claire entre un discours parlé et écrit. Dans une publication par écrit le rédacteur consacre du temps à préparer le texte, le relire, choisir les mots et corriger l'orthographe. La messagerie instantanée[modifier | modifier le code] Le courrier électronique[modifier | modifier le code] Le Web[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code]

62% des internautes insensibles aux marques sur les réseaux sociaux ? Les études se suivent et une tendance semble s'affirmer : les réseaux sociaux ne sont pas si importants que l'imaginent les marques. La preuve avec la dernière enquête réalisée par Gallup auprès de 18 000 internautes américains ! Il y a quelques semaines, Social Media Examiner expliquait que les marqueteurs étaient incertains de l'impact de leurs campagnes sociales en ligne. Aujourd'hui, 62% des utilisateurs de réseaux sociaux déclarent ne pas du tout être influencés par les annonces faites sur Facebook, Twitter et tant d'autres plateformes. Une fois de plus, la surprise n'en est pas une puisque plus de la moitié des consommateurs expliquent ne pas être influencés par les médias sociaux dans leurs décisions d'achat. 94% des personnes interrogées expliquent essentiellement utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs amis et leur famille et non pas pour faire du shopping ! Dans le cas présent, les consignes de Gallup sont relativement simples : Être authentique.

Les Communautés de Pratique, une nouvelle étape dans la gestion des connaissances Introduction La bonne santé d’une entreprise repose en grande partie sur ses ressources humaines. Elles en font la force, la réactivité et le dynamisme. Le bon fonctionnement de l’entreprise dépend fortement de sa capacité à disposer au bon moment de la bonne information. On le voit, la gestion des connaissances qui consiste à identifier, capitaliser et valoriser le capital intellectuel d’une entreprise s’avère être un enjeu majeur de développement. Après avoir rappelé quelques fondamentaux liés à la gestion des connaissances, nous évaluerons la mise en place d’une communauté de pratique au sein d’une entreprise et l’impact du système d’information et des nouvelles technologies sur son développement. Première partie Pré – requis Vaste débat que de tenter de définir ce qu’est la connaissance ! Premier constat, il ne faut pas limiter la connaissance à une donnée explicite, stockable…la connaissance est aussi quelque chose de dynamique, perpétuellement réinventée Deuxième partie 1. 2. Sources

Communautés virtuelles LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Rollot Chaque jour, Kevin Clech, 38 ans, veille sur une communauté de la taille d'une grande ville française. « Community manager » à la Croix-Rouge française, ce jeune homme se doit de « bichonner » les 350 000 visiteurs mensuels du site Internet, les 230 000 fans Facebook et les 160 000 abonnés Twitter de l'association. Derrière cette fonction, que l'on peut traduire par « animateur de communauté virtuelle », se cache un poste devenu clé pour les organisations non gouvernementales (ONG). Il est bien loin le temps où celles-ci pouvaient se contenter d'un intranet et d'Internet. Aujourd'hui, comme dans n'importe quelle entreprise, leur présence sur les réseaux sociaux est devenue primordiale. A la Croix-Rouge française, 18 000 salariés et 50 000 bénévoles, la bascule s'est faite il y a cinq ans.

Analyse sur les objets sociaux | Charbel Matni's Blog Les objets sociaux, tout simplement, sont les raisons pour que deux personnes parlent les uns aux autres. En tant qu’êtres humains, nous aimons socialiser, mais afin de le faire, nous avons besoin d’une raison de se réunir. Les objets sociaux créent cette raison. Je veux donner quelques exemples : Vous travaillez avec Marie pour lancer un nouveau projet, ce projet est l’objet social. Je veux invitez tous le monde à mon anniversaire, l’anniversaire est l’objet social. L’importance des objets sociaux c’est qu’ils nous lient les un les autres, j’aime les chiens, je passe pas mal de temps sur les forums de discuter à propos de ce sujet, ca c’est un objet social, qui me donne une raison pour moi et d’autres de se réunir en ligne et discuter à propos de ce sujet C’est mieux quand les objets sociaux possèdent beaucoup d’accessoires, comme des dates, des historiques, par exemple un match de football, il a de l’histoire, des statistiques, des personnalités, des héros. Like this: Like Loading...

Pouvez-vous être mis sur écoute ? Europe 1<author id="23276" type="name">Anne-Julie Contenay</author> avec AFP Y'a-t-il eu "atteinte au secret des correspondances" dans l'affaire des écoutes des journalistes du Monde ? Bernard Squarcini, le patron du renseignement intérieur, mis en examen lundi soir, s'en défend. Frédéric Péchenard, directeur général de la police nationale, a pour sa part admis dans les médias avoir demandé l'identification de la source du journaliste. Au cœur de l'affaire : la demande par les autorités des factures téléphoniques détaillées du journaliste, les fadettes. Qui décide d'une mise sur écoute ? Qui peut être écouté ? Pour les journalistes, une loi adoptée en 2010 prévoit la protection des sources. Comment ça marche ? Quelle est la différence entre une écoute et une fadette ? Combien de temps sont conservées ces données ? Les écoutes judiciaires font l'objet d'une transcription par le juge d'instruction ou l'officier de police judiciaire. Quel est le rôle des opérateurs téléphoniques ?

7 raisons de cesser de se plaindre de la portée sur Facebook “Facebook veut tuer mon business !” C’est un coup de gueule récurrent depuis quelques mois. Pas une semaine ne passe sans un nouvel article de blog (à peine documenté) qui affirme que la portée Facebook est en chute libre. Tout le monde se lâche alors: des dizaines de commentaires apparaissent, racontant comment Facebook joue avec les nerfs de nombreux chefs d’entreprise. Si les Français ont la réputation d’être des râleurs invétérés, j’ai parfois l’impression que les gestionnaires de pages Facebook à travers le monde sont tous un peu Français ces derniers temps ;-) Prenons donc une minute et observons, calmement, la situation de manière factuelle. #1 — La baisse de la portée Facebook, oui, mais pas pour tout le monde En Décembre, nous avons écrit un article où nous le prouvions : aujourd’hui, c’est encore vrai. De novembre à avril, la portée organique mensuelle moyenne des pages Facebook n’a pratiquement pas changé: La réalité Mais soyons francs : cela ne pouvait pas durer éternellement.

Animer et faire vivre une communauté en ligne 29 juil. 2009 Voici une présentation consacrée aux différents modes d’organisation en ligne (groupe, communauté, réseau), et aux éléments à prendre en compte au moment de mettre en place une communauté en ligne… Elle a été réalisée pour une formation durant les Universités d’été des métiers du FLE – BELC, et reprend largement celle en anglais de Steve Dale sur les communautés de pratique. Quelques ressources pour ceux qui souhaiteraient prolonger leur réflexion sur l’animation de communautés :

Communautés virtuelles Mars 2017 Notion de communauté virtuelle Le terme de « communauté virtuelle » désigne des personnes réunies via internet par des valeurs ou un intérêt communs (par exemple une passion, un loisir ou un métier). L'objectif de la communauté est de créer de la valeur à partir des échanges entre membres, par exemple en partageant des astuces, des conseils ou tout simplement en débattant d'un sujet. La mise en place d'une communauté virtuelle peut être bénéfique pour un site web, car elle crée un sentiment d'appartenance chez les membres et permet de faire évoluer le site dans une démarche participative. De plus, une communauté d'utilisateurs de taille importante peut être valorisante pour l'image du site, car elle procure un fort capital de sympathie et crée un sentiment de confiance chez l'internaute. Néanmoins, si le périmètre de la communauté n'est pas correctement défini, des scissions peuvent apparaître et cristalliser des frustrations. Limites Mise en place Contraintes juridiques Modération

Twitter et les chercheurs, l’exception française ? Sylvain Deville “Par Sylvain Deville (chargé de recherche CNRS au laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (unité mixte CNRS-Saint-Gobain). Lauréat 2012 de la médaille de bronze du CNRS) Voilà quelques jours, je me demandais sur Twitter pourquoi, en comparaison avec nos collègues anglo-saxons, si peu de chercheurs français se servent de cet outil. A chaque fois que je discute de l’utilisation de Twitter avec des confrères, on me renvoie un regard mi-étonné, mi-méprisant et toujours lourd de préjugés sur les réseaux sociaux. Imprimer Les enfants sont créatifs en ligne. Stimulez cette créativité ! Les enfants maîtrisent relativement bien les dernières technologies. Et s’ils ne savent pas, ils n’ont pas peur de cliquer partout pour comprendre ! Vous pouvez dès lors les encourager à explorer de nouvelles pistes et leur apprendre à utiliser Internet de manière créative. Certains jeunes créent par exemple un site, tiennent un blog ou réalisent des montages photos. Conseils: Réfléchissez aux risques potentiels d’Internet sur la base de leurs projets, de façon individuelle ou en groupe, en veillant aussi à souligner les avantages offerts par ce canalMontrez votre intérêt et votre implication, afin d’amener tout le groupe à découvrir les aspects positifs des nouveaux médiasFaites vous-même des découvertes et continuez à apprendre ! Soyez créatifs! Child Focus soutient toutes les initiatives axées sur les contenus en ligne créatifs et intéressants pour les jeunes. Jetez-y un œil et découvrez une foule d’initiatives de qualité pour les jeunesVous avez trouvé un chouette site ?

Ce site est assez complet car il nous donne un aperçu global de ce qu’est une communauté virtuelle et il nous donne des termes précis que nous pouvons explorer.
L’article est fiable car l’auteur a utilisé 4 sources différentes notamment une provient d’un livre « Le temps des tribus ». by travauxgalante Nov 19

Nous avons choisi ce texte car celui-ci était très complet et très intéressant, il décrit au mieux notre sujet. Il est également fiable étant donné que celui-ci vient d’une ressource scientifique. Le vocabulaire n’était pas toujours très adapté pour tous. by travauxgalante Nov 19

Ce billet de blog issu de la CREG de Versailles est extrêmement important pour nous, puisqu’il résume ce qu’est une communauté virtuelle, mais aussi ses « dangers » et « limites ». L’auteur, Benjamin Guillou, veut montrer que la communauté virtuelle est un espace d’échanges, de rencontre (somme toute virtuelle), un moyen de partager des intérêts communs, etc. L’auteur parle aussi de « retour au tribalisme ». Cette notion est très forte, puisque comme nous le disions plus tôt, nous sommes dans une société où l’individualisme est très fort, ainsi pendant longtemps nous pensions nous diriger vers un repli social, un individualisme avancé. Cependant avec ce web 2.0 qui se développe l’émergence et l’émulation autour des communautés virtuelles tend à ce que l’opinion de tous change. Ainsi, ce phénomène est un pied de nez à la société moderne, un moyen de continuer à vivre en groupe, en « tribu » comme le dit l’auteur. by badabasile Dec 19

Related: