background preloader

L'En Dehors

L'En Dehors
Related:  anarchie

Le site du Monde libertaire Fédération Anarchiste Anarchy: A Journal of Desire Armed Anarchopedia R.A. Forum > Recherches sur l’anarchisme "Recherche sur l’anarchisme" présente et discute des divers courants anarchistes et libertaires sous leurs multiples aspects: rapports avec l’actualité, l’art, le cinéma, la musique, la littérature, la politique, la philosophie, la recherche et l’histoire. Il est rédigé en plusieurs langues. Regards anarchistes sur le monde Le Mouvement Le mouvement - Agenda 2014 - Histoire- L’Anarcothèque : le Cabinet de lecture - Les Débats - L’Art - La Musique/Audio (conférences, etc. - Les Films/Videos Et aussi : L’anarchisme pour les Nuls - la recherche - L’anarchie et les philosophes - Listes de diffusion - Contact La Société Médias de communication - Informations Société et culture Mouvement social et politique Les Sites associés : Divergences, revue anarchiste internationale Site Élisée Reclus Thèses et mémoires Et aussi :

Étymologie du terme anarchie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme anarchie est un dérivé du grec « ἀναρχία » (« anarkhia »)[1]. Composé du préfixe a- privatif an- (en grec αν, « sans », « privé de ») et du mot arkhê, (en grec ἀρχή, « origine », « principe », « pouvoir » ou « commandement »)[2],[3]. L'étymologie du terme désigne donc, d'une manière générale, ce qui est dénué de principe directeur et d'origine. Cela se traduit par « absence de principe[4] », « absence de règle[4] », « absence de chef[5] », « absence d'autorité[6] » ou « absence de gouvernement[3] ». Dans un sens négatif, l'anarchie évoque le chaos et le désordre, l'anomie[7]. Histoire[modifier | modifier le code] Origine du mot anarchie[modifier | modifier le code] Jacques-Louis David, La mort de Socrate (1787) Chez Homère ou Hérodote, le terme anarkhia apparaît d'abord pour désigner une situation dans laquelle un groupe armé, ou une armée, se retrouve sans chef. Introduction du mot en français[modifier | modifier le code]

Anarchism in India In India, anarchism never took the form of formally named "anarchism".[1] The relevance of anarchism in India is primarily its effects on movements for national and social liberation. Non-government philosophy in ancient Hindu thought[edit] Vedic Anarchism[edit] The Janapada system created a non-hierarchical and decentralized polity of root-level democracy. The dharma system is wisdom in action. The ashrama system empowered individual freedom and independent expressions. The Vedic varna system ensured swadharma (natural attitude and developed aptitude) based entitlements that brought flexibility, non-hierarchical and decentralized distribution of powers among all the communities for a balanced society, smooth inter-dependency, as well as deals with social responsibilities. From these Vedic systems, arose the Mahajanapada system that formed the basis of all kingdoms and republics of India. Gandhi and anarchism[edit] Bhagat Singh[edit] Har Dayal's anarchist activism in US[edit] See also[edit]

Guns want to be free: what happens when 3D printing and crypto-anarchy collide? 15inShare Jump To Close Cyberculture icon Stewart Brand’s famous notion that “information wants to be free” has been an almost ubiquitous refrain ever since utopian-minded hackers began populating computer networks in the 1980s. Having recently obtained his federal manufacturing license, Wilson hopes to release files for the world’s first fully 3D-printable firearm by the end of this month. "It's more radical for us,” he told Motherboard in “Click Print Gun,” a recent mini-doc about the dark side of the 3D printing revolution. If this all sounds very similar to the good gospel spread by Brand and advanced by progressives and activists like the late Aaron Swartz, you’re hearing it right. From my cold, dead hard drive Wilson identifies as a crypto-anarchist, openly citing Tim May's 1988 manifesto of the same name. The mistrust of state power has been a common thread shared by both crypto and gun enthusiasts, and for good reason. The policy led to a lot of problems. Wilson seemed to agree.

BALLAST Daniel Colson : « L’anarchisme est extrêmement réaliste » Dans le cadre de notre semaine Présents libertaires Notre intention, en créant Ballast, était de donner à lire — et, qui sait, à découvrir — des paroles critiques que nous espérons porteuses d'alternatives au quotidien. Nous ne sommes pas une organisation politique et, si nous respectons l'engagement partidaire (plusieurs de nos auteurs sont d'ailleurs militants au sein de formations — libertaires, trotskystes, communistes, altermondialistes, socialistes), nous ne tenions pas, en tant que revue, à nous revendiquer d'un seul et unique courant : d'où la pluralité politique et philosophique des participants et des intervenants. Vous avancez l'idée selon laquelle l'anarchisme ne serait pas un mode de vie, un état d'âme, mais une véritable ontologie. Parler d’ontologie c’est parler de ce qui est, des choses, des faits — la domination par exemple, la hiérarchie, l’exploitation, l’oppression, la tristesse (pour ne s’en tenir qu’à des faits négatifs — mais il est vrai qu’il y en a beaucoup).

Home Unemployed Negativity: A Million Blooms: Tiqqun and Negri on the Actualization of Ontology With the publication in English of This is Not a Program, Tiqqun brings to light a certain insurrectionist critique of Negri (and Hardt’s) position. Broadly speaking this critique takes two forms. First, there is a critique of the valorization of immaterial labor. Despite these critiques there is a strange proximity between Tiqqun and Negri, and that is what I want to explore here. There is, however, a saving grace to this negative condition. “The Bloom does not experience a particular finitude or a determined separation, but the ontological finitude and separation, common to all men. As the traditions and norms of cultures pass away becoming so many commodities, as even the stabilizing world of wage labor gives way to generalized precarity and unemployment, finitude and isolation is laid bare, becomes common. In Hardt and Negri’s writing, this takes the form of the actualization of the multitude.

L’anarchisme sans mythes | Bouteille à l'Amer L’anarchie avait poussé sur la litière d’un échec, celui de la Révolution française, aussi le catéchisme de Bakounine servit pendant des lustres à la définition du militant révolutionnaire « dur pour lui-même, le révolutionnaire doit l’être aussi pour les autres. Il doit étouffer tout sentiment de sympathie, d’amitié, d’amour, de reconnaissance, toute amitié envers ses parents au profit d’une passion unique, froide : celle du travail révolutionnaire. Pour lui, ne doit exister qu’une joie, qu’une consolation, qu’une récompense, qu’une satisfaction : le succès de la Révolution. Nuit et jour, il ne doit avoir qu’une idée, qu’un but : l’impitoyable destruction. Mais qui dit Révolution suppose une mutation sur le terrain d’une dramaturgie singulière, celle de la tragédie classique. Certains récusèrent la Terreur, d’autres en firent le moteur du nouveau monde. Et l’esthétique kantienne, y compris, celle du sublime, n’était pas la sienne. L’hystérie se répand. Une histoire. WordPress:

Libertés et libéralismes - Anarchisme et libéralisme. Une démarcation - ENS Éditions 1Cette contribution ne procède pas à une comparaison exhaustive entre libéralisme et anarchisme en tant que doctrines politiques constituées. Partant d’un contexte idéologique qui propose de fréquents rapprochements entre ces deux courants (notamment au travers de l’appellation « libéral-libertaire »), nous proposons d’abord une cartographie lexicale et problématique, puis une confrontation doctrinale qui tient compte de la dimension idéologique de l’habillage libéral du néolibéralisme contemporain, avant d’interroger, pour finir, les rapports de filiation historique qu’il est possible d’établir entre anarchisme et libéralisme. 1 Dans la vie politique franco-allemande, c’est souvent la figure de Daniel Cohn-Bendit qui est cens (...) 2 On notera que le terme « libertaire » a été créé par différence avec l’adjectif « libéral ». On do (...) 5 Nozick, 2008. 9 Il est symptomatique de ce point de vue que l’usage du terme ne soit attesté en français qu’à part (...) 15 Humboldt, 2004.

Philosophie de l’anarchie Anarchie nature mystique Le cosmos libertaire de Thoreau et Reclus - un ordre sans pouvoir - Bertrand Guest Kropotkine, un pionnier de la sociobiologie ? - Renaud Garcia La biologie révolutionnaire d’Ernest Cœurderoy - Loïc Rignol Anarchie et Spiritualité. Proudhon et l’anarchie Aux origines de l’ontologie sociale proudhonienne l’apport des manuscrits inédits - Edward Castleton Moment machiavélien moment proudhonien - Édouard Jourdain Philosophie et anarchie Trouble dans l’ordre du discours - Vivien Garcia Anarchisme politique et anarchisme révolutionnaire - Daniel Colson Le statut de la philosophie chez le dernier Bakounine - Jean-Christophe Angaut Critique de l’ontologie étatique et devenir-anarchie - Salvo Vaccaro L’action anarchiste, une notion pragmatiste - Nikos Maroupas Le savant et l’anarchie - Aurélien Berlan> Philosophie et anarchisme distinction et utilité réciproque - Annick Stevens Théories des pratiques libertaires Une philosophie non-dogmatique Genre et anarchie

Related: