background preloader

Studies with independent funding

Studies with independent funding
Related:  GMOEvaluations habituelles défaillantes

Do GMOs mean more allergies? Fears are widespread: Consumers will suffer from more allergies with the arrival of genetically modified food, and new genes will turn harmless foods into serious threats. Although it isn’t easy to predict the allergenic potential of new foods, rejecting GMOs because of allergies is unjustified. When a new gene is introduced into a plant’s genome, the principal end result is the production of a new protein. Sometimes, new proteins found in transgenic plants can be entirely new to the human diet. Therefore, we can not simply assume that these new substances are non-allergenic based on past experience. GMOs cause allergies? The more genetically modified plants become present on the market, the more people will be consuming proteins new to the human diet. There are many ways of predicting the allergenic potential of a new protein before it reaches the market. In the last several years, knowledge on allergens has increased significantly. Genetically modified, but not always a new protein

Comment le test sur les rats échoue à protéger les hommes LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart S'agit-il des "bons rats" ? L'étude controversée de Gilles-Eric Séralini (université de Caen, Criigen) sur la toxicité du maïs génétiquement modifié NK603 et de son herbicide-compagnon, le Roundup, a soulevé de nombreuses discussions sur le type de rongeurs utilisés dans l'expérience. Le rat de Sprague-Dawley est-il approprié aux expériences de nourrissage menées sur deux ans, alors qu'il a tendance, passé un certain âge, à développer spontanément des tumeurs mammaires ? Certes, les industriels ont utilisé la même souche pour leurs propres tests, mais sur 90 jours seulement… Entre autres choses, l'"affaire Séralini" illustre les limites de l'évaluation des risques toxiques, telle que menée aujourd'hui sur les animaux de laboratoire. L'intérêt est donc de se passer d'animaux de laboratoire. "Il y a des techniques bien connues pour orienter les résultats des tests réglementaires actuels, dit M. La toxicogénomique ferait-elle mieux ?

Why Does Monsanto Sue Farmers Who Save Seeds? Monsanto patents many of the seed varieties we develop. Patents are necessary to ensure that we are paid for our products and for all the investments we put into developing these products. This is one of the basic reasons for patents. When farmers purchase a patented seed variety, they sign an agreement that they will not save and replant seeds produced from the seed they buy from us. A very small percentage of farmers do not honor this agreement. Whether the farmer settles right away, or the case settles during or through trial, the proceeds are donated to youth leadership initiatives including scholarship programs. We pursue these matters for three main reasons.

Corinne Lepage: Dix ans d'Efsa: ça suffit! Lorsque l'Agence européenne de sécurité alimentaire (Efsa) a été créée, l'Europe était encore engluée dans la crise de la vache folle. C'est en effet cette affaire, et le scandale qu'elle a révélé au niveau de sa gestion par les institutions européennes, qui ont rendu nécessaire la création d'une agence dont l'indépendance et l'impartialité au regard des pressions, qu'elles soient étatiques ou économiques, étaient la raison d'être. Dix ans plus tard, si la nécessité d'une telle agence au regard de l'évaluation des risques et d'une bonne qualité de leur gestion par les décideurs politiques apparaît toujours aussi pertinente, force est de constater que l'objectif est loin d'être atteint. La multiplication des conflits d'intérêts et l'institutionnalisation d'une forme "de portes tournantes" à l'européenne ont en effet gangréné l'institution. Les 10 ans de l'Efsa devraient être l'occasion d'un changement de cap.

Unraveling Five Popular Anti-GMO Claims | Debunking Denialism The mainstream scientific community, specific science organizations and the scientific literature converge on the conclusion that genetically modified foods are safe for human consumption (European Commission, 2010; National Research Council, 2004; AAAS Board of Directors, 2012; WHO, 2013; Ronald, 2011). However, anti-GMO zealots oppose genetically modified foods for a variety of ideological reasons. They attempt to prop up their pseudoscientific beliefs by dressing up their assertions and make them appear scientifically credible. However, most of these anti-GMO arguments are either based on flawed research or relate to things that are not specifically related to GMOs. Sometimes the assertions consists of little more than fear-mongering based on myths. There is a popular anti-GMO message that is making its way across the Internet in various forms. As we shall see, they turn out to not be scientifically accurate. The first claim is about seed patents. Farmers are not forced to by GM seeds

OGM: les études de toxicité à long terme sont quasi-inexistantes Suite à la publication de Gilles-Eric Séralini sur les effets à long terme d’un OGM et d’un pesticide, l’agence française de sécurité sanitaire et le haut conseil des biotechnologies reconnaissent le manque de documentation sur ce sujet. Elles ne remettent pour autant pas en cause les évaluations réglementaires qui ont permis la mise en marché de ces produits. Trois. C’est le nombre d’études qui se seraient intéressées aux effets sur la vie entière des organismes génétiquement modifiés (OGM), selon l’autorité nationale de sécurité sanitaire (Anses) et le haut conseil des biotechnologies (HCB), dans leurs avis rendus publics le 20 octobre 2012. Et trois, c’est en comptant l’étude de Gilles-Eric Séralini, publiée le 19 septembre dans la revue Food and chemical toxicology. Parmi les deux autres études, l’une n’était disponible qu’en japonais. Les évaluations européennes des OGM pour mise sur le marché posent question.

A Pediatrician’s Inside Monsanto? Yes, Monsanto has a pediatrician; I have been with Monsanto for 15 years, and it has been, at many levels, a gratifying experience. As a pediatrician and as a parent, I understand how deeply mothers and fathers care about the well-being of their children. In light of recent allegations about plant biotechnology and children’s health, I want to take a moment to talk about how I got here and what I do to everyday to protect the health and safety of those who may come into contact with our products, including children. How does a pediatrician end up at Monsanto? Following my training in pediatrics, I entered a fellowship training program in pediatric pharmacology – the study of drugs and drug treatment- and medical toxicology – the assessment and management of human exposures to materials in the environment. Five weeks later, I was at Monsanto. What do I do? My day-to-day focus, however, is on product safety. In the end, I’m a doctor. Dr.

OGM : comment une étude bidonnée par Monsanto a été validée par les autorités sanitaires - Santé publique Photo : source Avant d’être commercialisés, les OGM sont-ils vraiment évalués avec la plus grande rigueur scientifique, comme leurs promoteurs le prétendent ? Toute entreprise sollicitant une autorisation de mise sur le marché de son OGM doit produire une évaluation censée démontrée que sa semence transgénique est inoffensive. Ces analyses sont réalisées par des laboratoires que les entreprises de biotechnologie rémunèrent directement. Les autorités sanitaires qui étudient ensuite le dossier, comme l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA [1]), ne disposent ni de temps ni de crédits pour pratiquer leurs propres analyses. Que doivent évaluer les experts ? Le Mon810 « aussi sûr » qu’un grain de maïs conventionnel ? Concernant son maïs Mon810, Monsanto a affirmé en 2007 : « Comme il a été démontré dans ce dossier de renouvellement d’autorisation, Mon810 est équivalent à un maïs conventionnel à l’exception de sa protection contre certains papillons parasites ». Conflits d’intérêts

Pusztai's Potatoes - Is 'Genetic Modification' the Culprit? By Dr. Nina V. Fedoroff Willaman Professor of Life Sciences and Evan Pugh Professor Huck Institutes of the Life Sciences ( Pennsylvania State University University Park, PA 16802 Website: On August 10th, 1998, Arpad Pusztai of the Rowett Research Institute in Aberdeen, Scotland appeared on the British TV show "World in Action." In the course of the interview, he announced that his experiments showed that rats fed a diet of potatoes expressing a gene coding for a snowdrop sugar-binding protein showed stunted growth and reduced immune function (Enserink, Science 281.1184). The study made headlines around the world. Pusztai, whom Rowett had been forbidden to talk to the press, got in touch with a number of scientists and asked them to review the audit report and his rebuttal to it, as well as a transcript from the World in Action show (Enserink, Science 283:1094-5). One of the scientists who reviewed Pustzai's work, Dr.

Quatre agences européennes épinglées pour conflits d’intérêts | De l’intérêt du conflit Jeudi 11 octobre, un rapport d’audit de la Cour des comptes européenne montre de graves conflits d’intérêts au sein d’instances communautaires cruciales dans la protection de la santé et de la sécurité alimentaire. La Cour épingle sévèrement quatre agences européennes de régulation pour leur mauvaise gestion des conflits d’intérêts. Sans surprise, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) est en tête du tableau, en particulier pour les liens étroits que certains de ses experts entretiennent avec l’International Life Science Institute (ILSI), le lobby des géants de l’agroalimentaire (Monsanto, Unilever, Syngenta, Bayer, Nestlé...). L’ILSI est au cœur de plusieurs scandales de conflits d’intérêts, dont le dernier en date remonte à mai 2012 quand Diana Banati, présidente de l’EFSA, fut contrainte de démissionner en raison de ses liens dévoilés avec le lobby. « Aucune agence ne gère les situations de conflit d’intérêts de manière appropriée. » Des lacunes aberrantes

Gresham company recalls pomegranate kernels over Hep A | KOIN.com This handout image provided by the Food and Drug Administration (FDA) shows the label of Harris Teeter's Townsend Farms of Fairview, Ore., Organic Antioxidant Berry Blend, packaged under the Townsend Farms label at Costco and under the Harris Teeter brand at those stores. The Oregon company is recalling a frozen berry mix sold to Costco and Harris Teeter stores after the product was linked to at least 34 hepatitis A illnesses in five states. (AP/FDA) (KOIN) – A Gresham fruit company has issued a voluntarily recall of its pomegranate kernels over the possibility that they may be contaminated with the hepatitis A virus. The Scenic Fruit Company of Gresham Wednesday recalled 61,092 bags of its Woodstock Frozen Pomegranate Kernels. No illnesses have been linked to the product and testing has not found any presence of the virus, the Food and Drug Administration said in a news release. Scenic Fruit reports that the recalled kernels were shipped between February and May of this year.

OGM : comment mettre fin à l’irresponsabilité organisée ? | De l’intérêt du conflit Imaginez que les entreprises pharmaceutiques empêchent des chercheurs d’évaluer les effets secondaires de leurs médicaments au motif qu’ils sont protégés par le « secret industriel » d’un brevet, le scandale serait assuré. Pourtant, dans l’évaluation sanitaire des OGM et des pesticides, c’est la norme. Depuis la présentation de son étude sur un OGM et son herbicide associé, l’équipe du professeur Séralini, de l’université de Caen, réclame la « fin du secret industriel sur les évaluations d’OGM » et demande de rendre publiques « les données brutes ayant servi à l’évaluation du Roundup », mais aussi des maïs transgéniques MON810 et NK603 commercialisés en Europe par Monsanto. Le Pr Séralini tonne : « Nous ne parviendrons pas à apaiser le débat sans mettre sur la table l’ensemble des analyses qui ont permis l’autorisation de ces produits. » 99% des substances chimiques non évaluées Pour Corinne Lepage : « Une irresponsabilité organisée » Pourtant, les comportements ont du mal à changer.

Current Biology - Anthocyanins Double the Shelf Life of Tomatoes by Delaying Overripening and Reducing Susceptibility to Gray Mold Figure 1 Accumulation of Anthocyanins in Tomato Fruit Delays Late Ripening and Decreases Pathogen Susceptibility (A) Wild-type, red (i and ii) and transgenic, purple (iii and iv) tomato fruits were tagged during the initial stages of development and harvested and photographed at the end of the green stage (i and iii). (B) Severe symptoms of opportunistic infection normally associated with overripe red, wild-type tomato fruit on the vine (left) were not observed in purple, Del/Ros1 tomato fruit of the same age grown under identical greenhouse conditions (right). (C) Purple fruit showed slower softening as determined by visual inspection compared to wild-type, red fruit. (D) Texture strength changes in MicroTom and Del/Ros1 fruits during storage tests. (E) Symptoms of wounded red and purple fruits after inoculation with B. cinerea B05.10. (F) Quantitative PCR revealed more Botrytis growing on the WT tomatoes than on purple fruit, 3 dpi. See also Figures S1 and S2 . Figure 2 Figure 3 Figure 4

cyberaction INSUFFIS-ANSES des Etudes de toxicité sur les OGM Cette cyberaction est maintenant terminée Mise en ligne du 12/12/2012 au 03/04/2013 L’ANSES doit aller plus loin dans ses recommandations L’ANSES reconnaît l’insuffisance des études de toxicité sur les OGM... >>> OGM – Pesticides <<< à diffuser Manifestation au siège de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) vendredi 14 décembre 2012 à 11 heures 27-31 avenue du Général Leclerc 94700 Maisons-Alfort Bilan de la cyberaction : En octobre 2012, l’Anses et le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) réfutaient les conclusions de l’étude du Professeur Gilles-Eric Séralini, mais demandaient une nouvelle étude de long terme pour évaluer la toxicité des OGM et lever le doute qui s’était installé dans l’esprit du public. 5 mois plus tard, où en est ce projet d’étude ? À quand le lancement de cette étude de long terme sur les OGM ? Les agences espèrent avoir une réponse « rapidement ». Présentation de la cyberaction : Alain Uguen 8 commentaires

Related: