background preloader

Pour une mémoire vive et non volatile, par Sophie Weibel

Pour une mémoire vive et non volatile, par Sophie Weibel
« Une technique n'est pas seulement un instrument souple et malléable au service d'une finalité claire, fixée d'avance. « La technique », dans son ensemble, porte en elle une conception du monde que ses manifestations les plus frappantes contribuent à façonner, à changer. Mais surtout elle possède un dynamisme propre [...] » Thierry Breton[1] Mon travail d'enseignante m'a amenée à me questionner sur le « comment transmettre ce savoir », comment « être passionnant »[2] (G.Deleuze). Outre le fond, qui relève des contenus propres à la discipline, j'ai souhaité m'intéresser, en tant que plasticienne, à la forme de cette transmission. Déçue par le cahier, peu à l'aise avec le tableau, je me suis tournée vers l'outil qui m'est familier et m'accompagne dorénavant au quotidien dans de nombreuses démarches réflexives et pratiques, relationnelles et communicatives : l'ordinateur. La Mémoire vive d'un professeur « L'informatique nous introduit dans une nouvelle perception spatiale. Laurie Anderson[11]

http://skhole.fr/pour-une-m%C3%A9moire-vive-et-non-volatile-par-sophie-weibel

Related:  Didactique des arts plastiques - éléments de réflexionEducation artistique et culturelleEducation / enseignement

Les théories de l’apprentissage vues par les arts plastiques – Arts Plastiques Pendant longtemps, la psychologie n’a pas profité à l’enseignement. Celui-ci dispensait son savoir de manière descendante sans se soucier du profil de l’apprenant. L’enseignant joue le rôle d’un modèle inaccessible tant son savoir est grand et sa parole ayant valeur d’un dogme. Mais depuis des décennies, la psychologie a changé la manière de percevoir le fait d’enseigner en proposant d’autres systèmes qui pour certains, renversent les rôles: où l’élève devient le constructeur de son savoir et de ses compétences. J’ai repris le plan de la source plus complète en fin d’article de l’Académie de Nice.

Agora débats / jeunesses n°66 - Les adolescents face aux dipositifs de médiation culturelle - Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire Bien que très investis dans les pratiques et consommations culturelles, nombre d’adolescents disparaissent, dès 12 ans, des structures et dispositifs mis à leur disposition : conservatoires, centres de loisirs et de vacances, médiathèques, etc. Comprendre cette désaffection partielle, mais aussi, à rebours, la réussite de certains dispositifs, demande d’articuler deux niveaux d’interrogation. Quelle est l’influence des adolescents sur la culture, sur les politiques culturelles, et plus particulièrement sur les dispositifs de médiation ? Que produit la rencontre entre ces dispositifs et les cultures juvéniles et comment réinventer des dispositifs et des politiques en phase avec les mutations de la jeunesse ? Ces jeunes qui, même dans une conjoncture favorable, n’y arrivent pasMadeleine Gauthier « Par quoi commencer ?

Ecole et médias (Séminaire ) Ce séminaire a consisté en une journée d’étude et de débats autour du thème , en proposant comme point de départ que dès son origine, l’école est l’institution à travers laquelle l’habitant de la cité se forme à la pratique d’un média – qui est alors l’écriture – et se transforme à travers cette formation. Et en l’occurrence, à l’origine de l’enseignement, il se transforme en lettré. Face aux nouveaux médias, et aux nouveaux rapports qu’ils rendent possibles aux médias de masse qui se sont développés au XXe siècle avec les industries culturelles, nous proposons d’examiner la question d’une réélaboration fondamentale du projet scolaire qui tienne compte en particulier des pratiques des plus jeunes générations. Ci-dessous, vous trouverez les principales interventions au format video et/ou audio.

arts plastiques - InSitu - comment transmettre une leçon d'arts plastiques ? Une leçon d'arts plastiques (mais en va-t-il autrement d'une leçon de mathématiques ou d'éducation physique et sportive ?) est un objet singulier et complexe qui articule des mots, des matériaux, des instruments et des outils, du rationnel et de l'irrationnel, du prévisible et de l'inattendu, des incidents et des trouvailles, de l'imaginaire et du factuel, des connaissances, des œuvres, de la théorie... et des élèves ! Transmettre une leçon condamne donc à simplifier, schématiser, réduire : il faut faire des sacrifices. Et c'est pourquoi la chose dite ou écrite n'est jamais la chose vue, vécue et parfois rêvée. La chose communiquée n'est guère plus qu'un reflet falot d'une réalité complexe et insaisissable d'un seul point de vue. Elle n'est jamais véritablement à la hauteur.

Comment créer un SpeedArt ? Damien, 15 ans, apprenant en EPN l’explique! Les jeunes apprenants des EPN ont du talent! Damien Warzecka, 15 ans, stagiaire du Blog46 Beauvais, Bureau d’Information Jeunesse et espace public numérique (labellisé Picardie en Ligne) apprend les arts graphiques et est devenu un spécialiste du Speed Art. Qu’est-ce que le speed art ? Mettre en avant la capture d’écran d’un ordinateur en affichant une création graphique en accéléré (montage vidéo à la clé). Ces créations connaissent un grand succès sur les plateformes vidéo notamment auprès des adolescents et dans l’univers du jeu Minecraft (mais pas seulement!). Voir par exemple ce tutoriel : Créer un SpeedArt Minecraft de A à Z avec ces résultats de Speed Art.

Journal de campagne Télérama.fr qui publie le journal de campagne collectif de cent personnalités du monde culturel a proposé à Bernard Stiegler d'écrire un article sur la Présidentielle. Pour répondre à cette proposition Bernard a souhaité inviter des personnalités avec lesquelles il réfléchit régulièrement sur la société contemporaine, dont certaines sont membres d’Ars Industrialis. Le lecteur peut ainsi visionner sur cette page des enregistrements réalisés par Simon Lincelles et Lanval Monrouzeau en vue de cette édition du site de Télérama. Textes théoriques - ac Lille En 2011, le Scérén/CRDP du Nord-Pas de Calais éditait un ouvrage intitulé Des images aujourd'hui. Repères pour éduquer à l'image contemporaine. Rédigé par une équipe de professeurs d'arts plastiques exerçant au collège, au lycée et à l'université, il propose une investigation renouvelée des problématiques que posent les images contemporaines, artistiques et non artistiques, analogiques ou numériques. L'enjeu est d'importance. Il excède la seule exploitation des logiciels de traitement numérique de l'image.

Un projet innovant et sensible pour transformer nos iPhones en machines à fictions Fréquences est né de la rencontre de Célia Houdart, metteur en scène et auteur (deux romans Les merveilles du monde et Le Patron parus chez P.O.L), d’André Baldinger (graphiste et concepteur visuel), Sébastien Roux (compositeur) et Martin Blum (designer interactif), et de leur goût commun pour l’expérimentation. Cette équipe pluridisciplinaire a imaginé la diffusion d’un texte d’abord conçu comme un livret d’opéra, sur une autre scène, qui serait à la fois comme un petit cinéma lettriste, une fiction radiophonique et un livre électronique inclassable. Rétention Les rétentions sont ce qui est retenu ou recueilli par la conscience. Ce terme est emprunté à Husserl ; mais les rétentions tertiaires sont propres à la philosophie de Bernard Stiegler. Les rétentions sont des sélections : dans le flux de conscience que vous êtes vous ne pouvez pas tout retenir, ce que vous retenez est ce que vous êtes, mais ce que vous retenez dépend ce que vous avez déjà retenu.

La pratique- Arts plastiques - ac Poitiers Définition : Activité de création réfléchie et développée à partir de questions artistiques. Au centre de notre enseignement, la pratique est indissociable de toute séquence d’arts plastiques. Expérience concrète essentielle, elle doit avoir du sens pour l’élève, associer le faire, le sensible et la réflexion. C’est matérialiser une recherche, une démarche exploratoire, expérimentale et artistique. Dans les programmes :

Related: