background preloader

L'ANAMORPHOSE

L'ANAMORPHOSE
La Renaissance italienne (fin du XIVème-début du XVIème siècle) à révolutionnée l’histoire de la représentation en mettant à jour, en autre, une loi mathématique cruciale. Avec l’invention de la perspective c’est la remise en cause de l’espace qui est en jeu, dans tous les domaines de l’art. La pensée du théoricien Leon Battista Alberti (1404-1472) a été déterminante dans l’éclosion de ce nouvel ordre urbain. Ce nouvel idéal de beauté puise sa source dans l’art antique, en terme classique ; à l’harmonie des parties, à l’idée de proportion. Alberti élabora ainsi une théorie de la beauté exprimable mathématiquement, jetant la base de la projection architecturale que l’on retrouve dans les édifices romains. Parallèlement aux recherches d’Alberti, Filippo Brunelleschi (1377-1446) est considéré comme l’inventeur de la perspective, de la formulation du principe perspectif. L’appareil à perspective de Brunelleschi par Jim Anderson. Felice Varini (né en 1952) Georges Rousse (né en 1947) A lire : Related:  Anamorphoses - G. Rousse

Reportage photo - Les anamorphoses de Georges Rousse à la Base sous marine de Bordeaux - Ze Blog par Anthony Rojo Photographe presse Bordeaux La Base sous marine de Bordeaux accueille actuellement l'impressionnante exposition de Georges Rousse : Espace(s) - Métamorphoses poétiques. Je pensais connaître son travail de peintre avec ses illusions optiques... et pourtant ... J'ai découvert un photographe ! Cette exposition révéle 30 ans d'oeuvres dont le travail et la précision ne peut que nous impressionner. La scénographie de l'exposition est une nouvelle fois magnifique de sobriété, avec l'ouverture de salles de la Base, jamais encore révélé au grand public. Mais n'oubliez pas une chose en visitant cette exposition : "L'oeuvre c'est la photographie, l'installation n'est qu'un moyen", Georges Rousse est photographe, et vous comprendrez le sens de cette phrase en le regardant travailler sur la vidéo proposée à la fin de l'exposition. Georges Rousse à la Base sous marine c'est jusqu'au 14 décembre 2014 ! © Anthony Rojo 2014 // Tous droits réservés // Photos soumises au copyright, réalisées pour le journal Direct Matin Bordeaux7.

Perspective La représentation plane des scènes spatiales a préoccupé les artistes depuis la nuit des temps. Quelques artistes romains semblent avoir réalisé des perspectives correctes, mais, ce n'est qu'au 15ème siècle que les lois de la perspective seront mises en évidence par Filippo Brunelleschi. Ces lois sont codifiées dans l'ouvrage d'Alberti Della pittura (1436) (le texte est actuellement disponible en traduction anglaise - voir la bibliographie). Voici une description du modèle mathématique sous-jacent au dessin en perspective. La toile du peintre est située dans un plan vertical perpendiculaire au plan horizontal du sol. La droite d'intersection de ces deux plans est appelée ligne de terre. Notons T (resp. Soient d la distance de l'oeil (OT) à la toile et h la hauteur (SO) de l'oeil au-dessus du sol. Des propriétés géométriques élementaires (similitude de triangles) permettent d'exprimer analytiquement la transformation perspective de P en P' : Sous le titre : NOvs F.

Anamorphose Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une anamorphose est une déformation réversible d'une image à l'aide d'un système optique — tel un miroir courbe — ou un procédé mathématique. On appelle également anamorphose la déformation de l'image d'un film ou d'une émission de télévision à l'aide d'un système optique ou électronique afin de l'adapter à un écran informatique ou de télévision (Format large anamorphosé, 4/3 ou 16/9). Le mot est composé du grec anamorphoein (ἀναμορφόω) « transformer » et du suffixe -ose. Application artistique[modifier | modifier le code] Anamorphose classique[modifier | modifier le code] L'anamorphose est une particularité étonnante de la perspective. « La perspective est généralement considérée, dans l’histoire de l’art, comme quelque chose de réaliste restituant la 3e dimension. On connaît, de Léonard de Vinci, cette anamorphose d’un visage d’enfant et d’un œil (1485, Codex Atlanticus). Il s'agit dans ces trois cas d’anamorphoses directes.

ArtPlastoc: 60-STREET ART-3D MÜLLER (ou MUELLER) Edgar (né en 1968), Crevasse, 2008, Dun Laoghaire, Irlande. Depuis les années 1980, les artistes du Street Art, recouvrent le sol des trottoirs et le bitume des rues de dessins à la craie et de peintures illusionnistes aux trompe-l'oeil vertigineux et aux anamorphoses calculées d'un point de vue unique : la terre s'entrouvre laissant apparaître des gouffres infinis d'eau, de glace ou de feu. Ces paysages fantastiques cèdent parfois la place à des scènes humoristiques mais révèlent le plus souvent des mondes inquiétants où des figurent jaillissent du sol ou chutent dans ses profondeurs. Ces peintres de rues participent à des festivals internationaux et réalisent des actions publicitaires. Leurs oeuvres, souvent éphémères, sont conservées par des traces photographiques et vidéographiques. MÜLLER (ou MUELLER) Edgar, est un artiste allemand né en 1968. MÜLLER Edgar, Cascade, 2007, Moose Jaw, Canada. MÜLLER Edgar, Explosion de lave, 2008, Geldern, Allemagne.

GEORGES ROUSSE Artiste plasticien, Georges Rousse est un magicien des formes. Son art touche la peinture, le dessin, l’architecture, la sculpture pour aboutir à la photographie. Un travail hybride qui convoque une multitude de techniques et qui pose la question de la perception et du spiritualisme. Rousse travaille comme Felice Varini, « in situ », c’est-à-dire dans et pour le lieu. Depuis les années 80, Georges Rousse capte le côté spatial et spirituel de chaque lieu. En employant la frontalité des prises de vues, l’espace s’uniformise en matière photographique. Après toutes ces interventions, comble de tout artiste, Rousse arrive à faire parler le lieu même, à capter l’irréel et l’immatériel. A voir : Contacts. A lire : Georges Rousse 1981-2000. Georges Rousse/Photo poche aux éditions Actes Sud (2009). Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayant-droits, et dans ce cas seraient retirés.

Georges Rousse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(mai 2016). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Georges Rousse Georges Rousse est né le 28 juillet 1947[1] à Paris, c'est un photographe plasticien français représenté par la Galerie RX [archive] Biographie[modifier | modifier le code] C'est avec la découverte des œuvres du Land art et du Carré noir sur fond blanc de Kasimir Malevitch, que Georges Rousse choisit d'intervenir dans le champ photographique établissant une relation de la peinture à l'espace. Pour permettre aux spectateurs de partager son expérience de l'Espace il présente, dès le début des années 1980, ses images en tirages de grand format. Il est représenté par plusieurs galeries européennes et à New York. Prix[modifier | modifier le code]

Littérature Au XVIIe siècle, deux hommes, entre tous, se sont livrés avec passion à Ces recherches dans le domaine de la perspective : Salomon de Caus et Jean-François Niceron, l'un, ingénieur et architecte, l'autre, érudit et mathématicien. Salomon (le Caus (1576-1626) est né dans la région de Dieppe, mais il a beaucoup circulé dans les milieux flamands et germaniques, où les anamorphoses semblent avoir été particulièrement en vogue. On le voit à Bruxelles, au service de l'archiduc Albert il d'Autriche (1605-1610), ensuite en Angleterre, où il travaille aux jardins de Richmond et au palais de Greenwich du prince Henri de Galles, puis chez Frédéric V, électeur palatin et roi de Bohême (1619). Il passe en France les dernières années de sa vie. C'est un cosmopolite et un esprit universel. Jean-François Niceron (1613-1646), un Parisien de l'ordre des Minimes, a très peu voyagé. Le troisième et le quatrième livres traitent des anamorphoses catoptriques et (les combinaisons dioptriques. circulaire. P.

ARTS PLASTIQUES: De l'anamorphose... Julian Reever : anamorphose créée sur un trottoir Une anamorphose est une déformation réversible d'une image à l'aide d'un système optique -tel un miroir courbe- ou un procédé mathématique.Certains artistes ont produit des oeuvres par ce procédé et ainsi créé des images déformées qui se recomposent en un point de vue préétabli et privilégié.Historiquement l'anamorphose est une application de Piero della Francesca sur la perspective. En effet c'est la rationalisation de la vision qui a conduit à systématiser les techniques de projection, dont les anamorphoses sont l'un des résultats. Cet "art de la perspective secrète" dont parle Dürer, connaît de multiples applications, aussi bien dans le domaine de l'architecture et du trompe-l'oeil, que dans des utilisations utilitaires comme certaines publicités présentées sous forme d'anamorphoses sur les terrains de sport - foot, rugby, tennis-. Felice VARINI Intervention à l'Orangerie du Château de Versailles, 2006 Deux autres oeuvres de VARINI :

ArtPlastoc: 49-TROISIÈMES-CORRIGÉ GEORGES ROUSSE-RECHERCHES EN HISTOIRE DES ARTS -Quelle est la nationalité de l’artiste ? Quelle est son année de naissance ? Georges Rousse est un artiste français contemporain, né à Paris en 1947. -Quel métier a-t-il exercé avant son engagement d’artiste ? Georges Rousse a fait des études de médecine mais il a été photographe, d'abord photographe pour ses loisirs, paysagiste photographiant mer et montagne puis photographe professionnel pour les entreprises en publicité et en architecture. -Par quels courants artistiques a-t-il été marqué ? Il a été marqué notamment par : - le Land Art : mouvement artistique américain et international né à la fin des années 1960 (qui perdure encore aujourd'hui) qui consiste à créer dans le paysage (et non plus dans l'atelier et pour le musée) des oeuvres (peintures et surtout sculptures), souvent éloignées des villes et éphémères, utilisant le lieu comme support voire comme matériau (terre, pierres, végétaux, eau, glace...). -Par quels artistes a-t-il été marqué ? -Dans quel type de lieu travaille-t-il ?

Workshop d'anamorphoses à e-artsup Lyon - Blog e-artsup Les étudiants d'e-artsup Lyon ont métamorphosé avec leurs œuvres le campus IONIS de la ville. Le campus IONIS de Lyon abrite désormais, intégrées à son architecture, quelques œuvres d'art en trompe l'œil réalisées par les étudiants de 1re année d'e-artsup Lyon, fraîchement installés dans ses locaux. Sous la direction de Thomas Collet, professeur de perspective et Charlie Pichon, professeur de volume et packaging, ils ont réalisé la première semaine de mai une série d'anamorphoses au sein de la cafeteria de l'école, qui étonnent déjà et continueront d'étonner le visiteur. Recherche symbolique Qu'est-ce qu'une anamorphose ? "Les Ambassadeurs", par Hans Holbein La réflexion préalable des étudiants d'e-artsup a donc consisté en une interrogation sur le sens, qui les a orientés dans le choix du sujet de la représentation. Auteurs: Fanny Habigand, Rabir Benaouda, Léo Viossat, Nathan Lucas Création de l'illusion Sources: Julian Beever au travail, par David Shankbone De la méthode Copyright: e-artsup

Les trompe-l'œil de Georges Rousse | ArlyoMag Metz 5, 1994 © Georges Rousse/ADAGP Plisser les yeux et se rapprocher pour mieux regarder. Tel est le mouvement du spectateur face aux photographies de Georges Rousse. Mais qu’est-ce donc ? Un élément géométrique et coloré apposé numériquement par montage sur une photographie d’un lieu ? Ou ne serait-ce pas plutôt un véritable élément dessiné et peint à même le mur, le sol et le plafond ? « Si on se met à l’emplacement de l’appareil photo, si l’on ferme un œil pour éviter la vision binoculaire, on voit cette forme qui surgit des murs, verticale. L’artiste parisien de 67 ans est pluridisciplinaire. Lyon 2012 – 1A (cellule dans le bâtiment H de Saint-Paul) – © Georges Rousse/ADAGP Du 4 avril au 27 juillet 2014, l’exposition Utopies Partagées de Georges Rousse au Plateau, à l’Hôtel de Région à la Confluence, retrace une partie de son Œuvre nomade et anamorphique qui a couru le monde entier à travers cinq espaces et une quarantaine d’œuvres. Voir le site officiel de l’artiste.

III. Utilisation des illusions d'optique - tpe sur les illusions d'optique III. Utilisation des illusions d'optique A. Dans l'art Dans les arts visuels, divers effets ont été expérimentés afin d'induire des impressions ou illusions chez le spectateur. Une anamorphose est une déformation réversible d'une image à l'aide d'un système optique - tel un miroir courbe - ou un procédé mathématique. Certains artistes ont produit des œuvres par ce procédé et ainsi créé des images déformées qui se recomposent à un point de vue préétabli et privilégié. On peut également signaler les jeux sur l'écriture de certains mots connus sous le nom d'ambigrammes. La perspective paradoxale est une forme de d'art graphique dans laquelle l'artiste joue sur les illusions d'optique pour obtenir des objets qui ont l'air réaliste mais qui, par construction, sont irréalisables. B. Les différentes perspectives sont à l'origine d' un nombre important d'illusions d'optique. Les deux créatures ont exactement la même taille. Ambiguïtés de perspective Ambiguïté objective Ambiguïté Figure-Fond Méthode

arts plastiques - Anamorphoses Au début du premier trimestre, les élèves ont abordé des notions de perspective ; il s’agit dans cet exercice de prolonger ce travail en montrant le caractère subjectif de la vision. On distribue à la classe un lot de miroirs cylindriques (un miroir pour quatre ou cinq élèves) et un document contenant la courbe de l’anamorphose. Avec un certain étonnement, ils constatent que la courbe devient une grille orthogonale une fois réfléchie dans le miroir cylindrique. Cette constatation faite, la consigne est exposée, "Réalisez une image peu compréhensible sur la feuille, mais qui prenne tout son sens dans son reflet." Les élèves travaillent tout d’abord sur une grille orthogonale contenant le même nombre de lignes et de colonnes que la courbe. Critères d’évaluation : Complexité du dessin, effet de surprise. Post-scriptum La courbe de l’anamorphose cylindrique est assez complexe car, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas une conique.

Come, le premier clip créatif de JAIN Videos- mercredi 10 juin 2015 · Tags: clip· Laisser un commentaire Le tout premier clip de la chanteuse JAIN réalisé par Greg & Lio et produit par Carcace regorge de petites idées créatives. Il s’amuse avec la perspective, joue avec les illusions d’optique et les multiples doubles de la chanteuse. Très chouette ! Zombie Apocalypse, le premier clip avec des effets 3D-relief sans lunettesSigné par le réalisateur Thibaut Oskian, « Zombie Apocalypse » est le premier clip au monde avec des effets 3D-relief sans lunettes.

Related: