background preloader

Ce que les nouvelles façons d'apprendre changent pour les formateurs

Ce que les nouvelles façons d'apprendre changent pour les formateurs
Les apprentissages informels occupent le plus clair de notre vie. Comparés aux apprentissages formels ils représentent la majorité de nos acquisitions. Certains chercheurs comme Tough avance même le chiffre de 80%. Par apprentissage informel nous entendons les apprentissages incidents, buissonniers, en marge des cours officiels, les rencontres, les aléas, les incidents qui nous procurent des découvertes. Les apprentissages réalisés à l’occasion d’autres activités. Toute forme de socialisation. La technologie vient contester la source unique de savoir La portabilité des ressources tant sous la forme de contenus que de liens et leur accès via une variété de terminaux électroniques (5 milliards de portables et 2 milliards d’ordinateurs dans le monde) rend l’information facilement disponible. Les modes d’individuation échappent aux normes traditionnelles des groupes de proximité La réticularisation se poursuit : nous sommes tous de plus en plus inter-reliés Conclusion provisoire

http://4cristol.over-blog.com/article-ce-que-les-nouvelles-fa-ons-d-apprendre-changent-pour-les-formateurs-111104457.html

Related:  Education horizontalebouchafaapour après

Numérique : ce qu’il va falloir casser pour que ça avance… Publié par Michel GUILLOU sur son blog Neottia Avertissement liminaire : ce billet est à l’usage de ceux d’entre les acteurs de l’école qui veulent délibérément s’engager dans le numérique. Il convient de ne passer aucune étape, l’ordre ayant peu d’importance. Les fondamentaux d’une pédagogie de la réussite (maj) Il y a quelques mois, de retour d'une formation de formateurs, j'ai médité dans le TGV aux réajustements que j'ai du y faire. Notamment, plusieurs remarques du groupe m'ont amené à rappeler combien, dans la formation pour adultes, il appartient au formateur de se mettre à l'écoute et au service des apprenants. C'est pourtant si simple, a priori, dans le milieu que je fréquente...

Devenir formateur 4.0 Les formateurs voient leurs pratiques évoluer avec la montée en puissance des usages numériques. Ils doivent apprendre à manier les Technologies de l’Information et de la Communication sous peine d’être déclassés. Il leur est désormais demandé d’apporter plus que des contenus et de participer à l’introduction d’une littératie numérique. Mesurer l’évolution d’une technologie où d’un objet est souvent facilité par l’adjonction d’un numéro de version. C’est ainsi que les développeurs informatiques ont nommés leurs programmes au gré des versions. Souvenez-vous du langage Basic 1.0.

Ce samedi, les enfants ont cours de hacking HacKIDemia fait partie de ces chouettes projets qui entendent renouveler la pédagogie des sciences et de la technologie en mettant au centre le (savoir-)faire, et qui puisent leur inspiration dans les valeurs des hackers, ces bidouilleurs créatifs et partageurs. Après une première édition à Paris en juin, HacKIDemia a bougé à Bucarest en Roumanie en septembre. À l’HacKIDemia, on n’apprend pas aux enfants à cracker le code de l’ordinateur de leurs géniteurs, non, on leur enseigne les sciences et la technologie par la pratique, en vertu du learning by doing cher aux hackers, ces bidouilleurs créatifs. Ce samedi, dans le cadre de l’Open World Forum (OWF), la deuxième édition française, co-organisée avec La Cantine/Silicon Sentier, proposera plusieurs ateliers pour mettre les menottes dans le cambouis, et aussi les grandes mimines des parents : conception de jeux vidéo, introduction à l’électronique avec le processeur Arduino et de la soudure, robot, graffiti, etc. Une bêta “magique”

Usage des TICE à l'école : quatre objectifs majeurs Seul le prononcé fait foi Mesdames et Messieurs, C'est avec beaucoup de plaisir que je participe à la clôture du séminaire de l'association Renaissance numérique et je tiens à vous remercier pour votre invitation. Dirigeants d'entreprise ou universitaires, vous vous êtes donné pour mission de réfléchir et d'agir afin de développer le numérique en France.

Conseils & Outils pour concevoir vos formations en ligne et présentielles Depuis 2011 – année de création de FormaVox – plusieurs dizaines d’articles ont déjà été publiés. Si vous découvrez ce blog pour la première fois, il n’est sans doute pas évident de savoir par où commencer. Je vous propose donc ci-dessous le best-of des publications les plus consultées et partagées à ce jour. Je vous souhaite une excellente découverte ! Un regard sur le Social Learning On peut ainsi considérer le Social Learning comme le développement des savoirs par la connexion aux autres via des outils web 2.0. Une intelligence collective ou “ formation collaborative ” qui nous permet d’apprendre des uns des autres par des médias en modes synchrones ou asynchrones. Pour illustrer ce concept d’apprentissage, je vous livre dans cet article trois pépites numériques. La première celle de Christophe Batier (université de Lyon 1) qui nous expose une définition très pertinente du Social Learning pour l’enseignement soit « l’utilisation des réseaux sociaux de manière informel pour l’enseignement ».

Sommaire Excel Excel est le très puissant et convivial tableur de Microsoft. C'est grâce à lui que des milliers d'entreprises s'appuient pour faire leurs comptes, statistiques, listes, et autres graphiques et tableaux. Adoré par les uns pour sa puissance, détesté par les autres pour son apparente complexité, Excel devient votre plus fidèle allié pour peu que vous vous initiez à ses finesses. Avec un minimum de maîtrise, vous serez à même de concevoir, trier, mettre en page de grandes listes de n'importe quoi, établir des factures, créer de splendides graphiques qui reflètent l'état de santé de votre entreprise, et des milliers d'autres choses que vous pouvez à peine imaginer... Avec Excel, le seul problème, c'est que vous risquez de ne bientôt plus pouvoir faire une addition à la main ! NOUVEAU : Les modèles Excel - Comment les utiliser ?

La fabrication et la diffusion des connaissances à l’ère numérique La fabrication et la diffusion des connaissances est l’enjeu essentiel d’un organisme de formation. L’une des difficultés à aborder lorsqu’une organisation cherche à maîtriser et gérer ses connaissances est dans un premier temps de spécifier ce sur quoi elle cherche à avoir prise. Dans la vision d’un monde construit les connaissances peuvent être écrites, enregistrées, validées, elles renvoient : à l’épistémè c'est-à-dire l’idée de formes propositionnelles utilisant des généralisations articulées linguistiquement et à la techné c'est-à-dire à des instructions codifiables et mesurables. Dans la vision d’un monde habité, les connaissances sont avant tout vécues, éprouvées, indissociables de l’expérience.

Hackons l’école ! À l'occasion de la rentrée, OWNI hacke l'Education nationale. Pour se préparer au monde de demain, une autre pédagogie existe, celle des hackers. Les hackerspaces et les makerspaces, ces lieux physiques où se réunissent les hackers, « sont les écoles du futur ». Tel est le credo de James Carlson, fondateur de The School Factory [en] une association qui accompagne la création de ces endroits dédiés aux expérimentations électro-informatiques et au Do It Yourself (DIY, « fais-le toi-même »). Aller plus loin avec les champs nommés .Avez-vous déjà travaillé avec les champs nommés dans Excel? Si vous avez répondu non à cette question, je vous invite à consulter d’abord l’article suivant: Astuce Excel: Nommer une plage de données. Si vous avez répondu oui à cette question, je vous invite à lire l’article suivant, qui illustre quelques façons originales d’utiliser efficacement les champs nommés dans Excel. Nommer une cellule Le principe de base le plus simple avec les champs nommés est de nommer une seule cellule. Par exemple, dans l’image ci-dessous, on a nommé la cellule E4 "Tx_croissance".

Avec internet, la facilitation gagne du terrain La facilitation est une posture, une technique et une approche (un art) d’aide à la médiation dans le rapport au savoir. Elle se développe probablement parce que les savoirs proposés par un seul sont contestés par la capacité individuelle de pouvoir rechercher des informations par soi-même via internet et en particulier par les moteurs de recherche. Rappelons que 3,3 milliards de requêtes sont réalisées chaque mois sur Google (93% de part de marché dans le monde 2,7% pour Bing). Si le savoir d’un seul professeur est désormais comparable à d’autres instantanément, le triptyque savoir-maître-élèves et le triangle pédagogique décrit en 1986 par Houssaye[1] dans sa thèse ne tient plus : l’équation s’enrichit du pouvoir de médiation des écrans.

La salle de classe planétaire LE MONDE | • Mis à jour le | Par Flore Vasseur Daphne Koller a une dent contre l'école. Enfant, cette Israélienne veut découvrir les équations du troisième degré et la danse, l'histoire de la Grèce antique et la poésie. Comme tous les élèves, elle doit subir le programme, rentrer dans les cases. Sa soif d'apprendre se cogne à l'éducation formatée. Elle abandonne l'école, avec le soutien de ses parents.

Related: