background preloader

OGM - les pouvoirs publics savaient depuis plus de dix ans ! (vidéo 4’17)

OGM - les pouvoirs publics savaient depuis plus de dix ans ! (vidéo 4’17)
Autres articles En fait, un chercheur britannique nommé Arpad Pusztai avait déjà prouvé la nocivité des OGM il y a plus de dix ans ! Ce qui lui avait vallu d’énormes ennuis. Voici les preuves : Cela prouve aussi qu’en fait les pouvoirs publics savaient depuis longtemps. Note : Le 20 septembre 2012 à 4h du matin, heure française, l’article sur Arpad Pusztai du Wikipedia français ne parle pas de ses travaux sur les OGM. Par contre ils ont une ébauche d’article sur l’affaire Pusztai : Extrait : « En 1998, Árpád Pusztai, chercheur à l’institut de recherches Rowett, annonce publiquement, lors d’une interview à la télévision, que la consommation de ces pommes de terre OGM par des rats provoque une dépression de leur système immunitaire et un retard de croissance. Related:  Evaluations habituelles défaillantes

Bolloré, Crédit agricole, Louis Dreyfus : ces groupes français, champions de l'accaparement de terres - Pillage ? Au Brésil, le groupe français Louis Dreyfus, spécialisé dans le négoce des matières premières, a pris possession de près de 400 000 hectares de terres : l’équivalent de la moitié de l’Alsace, la région qui a vu naître l’empire Dreyfus, avec le commerce du blé au 19ème siècle. Ces terres sont destinées aux cultures de canne à sucre et de soja. Outre le Brésil, le discret empire commercial s’est accaparé, via ses filiales Calyx Agro ou LDC Bioenergia [1], des terres en Uruguay, en Argentine ou au Paraguay. Si Robert Louis Dreyfus, décédé en 2009, n’avait gagné quasiment aucun titre avec l’Olympique de Marseille, club dont il était propriétaire, il a fait de son groupe le champion français toute catégorie dans l’accaparement des terres. Course effrénée à l’accaparement de terres L’exemple de Louis Dreyfus n’est pas isolé. Trois fois la surface agricole de la France Le phénomène d’accaparement est difficile à quantifier. L’Afrique, cible d’un néocolonialisme agricole ? Qu’importe !

Lobbying pro-OGM : "Voyages, cadeaux et un peu plus..." Jean-François Le Grand, aujourd’hui président du Conseil Général de la Manche, est un des hommes politiques qui a suivi le plus à fond la question des OGM. Alors sénateur UMP, il fut en 2007 président de l’atelier OGM au Grenelle de l’environnement, puis de la Haute Autorité provisoire sur les OGM. Pour avoir exprimé des doutes lors de la première lecture du projet de loi OGM en janvier 2008, il était mis brutalement en minorité dans son propre groupe politique et privé de la présidence du Haut Conseil des Biotechnologies. Il avait alors accusé publiquement ses détracteurs d’être les relais des lobbys pro-OGM. Jean-François Le Grand a récemment quitté l’UMP pour protester contre sa droitisation. Votre réaction après l’étude de Gilles-Eric Séralini… - Je connais bien Séralini et j’ai découvert les résultats de son travail dans la presse. Les conclusions de son travail corroborent-elles les doutes que vous aviez ? - A l’époque, je soulevais plusieurs objections. - On peut le dire !

Les Académies se liguent contre Séralini, exactement comme les Prix Nobel se sont ligués contre Montagnier : OGM et vaccins, mêmes méthodes ! -- Santé et Bien-être Six Académies ont cru bon de se liguer contre le courageux Pr Séralini, exactement comme 100 Prix Nobel ont cru bon de se liguer contre le Pr Montagnier aux propos plus que dérangeants sur les vaccins... Les méthodes de dénigrement et d'ostracisme sont les mêmes, qu'il s'agisse d'OGM ou de vaccins... souvenons-nous du Pr Marc Tardieu, neuropédiatre, qui fut littéralement interdit de conférence de presse parce qu'il avait mis en évidence un très dérangeant risque significativement accru de sclérose en plaques dans les 3 ans qui suivent une vaccination anti-hépatite B (par Engerix B, vaccin transgénique) chez les enfants. - on attaque l'homme ou la revue, en tout cas l'aspect formel, pour FAIRE DIVERSION SUR LE FOND. On prétend que la méthodologie est mauvaise ou trop faible mais sans s'attarder sur la méthodologie anti-scientifique des études officielles qu'on doit prendre pour parole d'évangile. - on fait croire à un faux péril si on remet le dogme en question.

Le parlement européen ratifie un important accord de libre échange UE-Israël Frédérique Ries, parlementaire européenne libérale belge, dans l’hémicyle de l’assemblée à Strasbourg: « Ce vote va faciliter la libre circulation des médicaments entre l’Union européenne et Israël, des médicaments génériques surtout, qui soigneront plus rapidement les patients européens, tout en permettant à nos budgets nationaux de faire des économies dont ils peuvent difficilement se passer aujourd’hui ». Ces produits pourront être commercialisés sans délai ou procédure supplémentaire tant en Israël, pour les produits européens, qu’en Europe, pour les produits israéliens. L’accord, qui a été ratifié par 379 voix pour, 240 contre et 41 abstentions sous forme de protocole joint à l’Accord d’association UE-Israël de 1995, avait déjà été approuvé d’abord par le Conseil des ministres et ensuite en septembre dernier par la commission du parlement pour le commerce international. Selon Frédérique Ries, parlementaire européenne libérale, le vote de l’accord ACAA « ». « », a-elle souligné.

OGM : "Inconscience ? Lâcheté ? Collusion criminelle ?" Professeur de biologie moléculaire et chercheur à l'Institut de Biologie fondamentale et appliquée de l'université de Caen, Gilles-Eric Séralini publie le 26 septembre "Tous cobayes!" (Flammarion), le résultat d'une étude menée dans le plus grand secret pendant deux ans sur deux cents rats nourris au maïs transgénique. Conclusion ? Il y avait une méfiance diffuse de l’opinion sur l’impact des OGM pour la santé humaine. - Oui, nous venons de réaliser l'étude la plus longue et la plus détaillée au monde sur la toxicité d'un maïs transgénique et sur celle du Roundup, l’herbicide le plus utilisé qui soit. Le grand scandale, celui dont je ne me remets pas, c’est que les agences sanitaires n’ont jamais exigé des industriels une étude de toxicité de longue durée. > A lire : l'intégralité de l'interview de Gilles-Eric Séralini et du dossier "Oui, les OGM sont des poisons !" Téléchargez le magazine : - sur PC / Mac - sur iPhone / iPad - sur Android

32 millions de dollars contre la proposition 37 (pour empêcher l'étiquetage obligatoire de la présence d'OGMs dans les produits alimentaires en Californie)... sur cette page 32 millions de dollars pour empêcher l’étiquetage des OGM en CalifornieChristophe Noisette | infogm.org | septembre 2012 Vers un étiquetage obligatoire de la présence des OGMs dans les produits alimentaires en Californie ? | bulletins-electroniques.com | 21 septembre 2012 sur le net et le même sujet Mais : Le combat américain pour étiqueter les aliments OGM | zonebourse.com | 24 septembre 2012 Vers un étiquetage obligatoire de la présence des OGMs dans les produits alimentaires en Californie ? En novembre prochain, les Californiens devront se prononcer sur la proposition N°37 relative à l’étiquetage des OGMFlash Agri | ambafrance-us.org | 28 septembre 2012 Etats-Unis – 32 millions de dollars pour empêcher l’étiquetage des OGM en CalifornieChristophe Noisette | infogm.org | septembre 2012 Et 5 millions de dollars de plus [1]... Recherche agronomique/Science des aliments Vers un étiquetage obligatoire de la présence des OGMs dans les produits alimentaires en Californie ?

PSA va vendre Gefco au russe RZD contre 800 millions d’euros d’argent frais PSA Peugeot Citroën a officialisé jeudi la cession prochaine de 75% de sa filiale de logistique Gefco aux chemins de fer russes RZD, marquant une nouvelle étape du plan qui doit permettre au constructeur automobile en difficulté d’améliorer ses finances. Cette vente doit lui rapporter 800 millions d’euros, « après le versement par Gefco à PSA Peugeot Citroën d’un dividende exceptionnel de 100 millions d’euros », précise-t-il dans un communiqué. Le constructeur automobile avait annoncé en février, lorsqu’il avait dévoilé un bénéfice net pour 2011 divisé par deux, vouloir céder pour 1,5 milliard d’actifs. Ce programme comprenait l’ouverture du capital de Gefco, jusqu’alors détenu à 100%, une opération dont il comptait tirer au moins 500 millions. « L’offre des chemins de fer russe a été reconnue comme étant la plus intéressante », souligne RZD dans un communiqué séparé. L’opération doit à présent être présentée aux instances représentatives du personnel. Activité très rentable

OGM : qu'a fait l'État ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hervé Kempf - kempf@lemonde.fr Shakespeare l'écrivait : "Les mauvaises nouvelles sont fatales à celui qui les apporte" (Antoine et Cléopâtre). Ainsi les critiques pleuvent-elles sur l'étude publiée par Gilles-Eric Séralini dans Food and Chemical Toxicology. Lire : "Le protocole d'étude de M. Séralini présente des lacunes rédhibitoires" Lire : Qu'est-ce que le maïs NK603, soupçonné de toxicité ? En vidéo : Étude choc sur les OGM : coup de pub ou scandale sanitaire ? Si la méthode et les moyens s'en révèlent à l'examen faibles, erronés, ou biaisés, ses conclusions - le potentiel cancérigène d'une alimentation transgénique - en seront démenties. Une question essentielle est de savoir pourquoi un chercheur de qualité, employé dans une structure publique, a été obligé de chercher des fonds auprès de fondations privées pour pouvoir mener en catimini une étude d'un intérêt général.

Related: