background preloader

Georges Méliès : Le voyage dans la lune (1902)

Georges Méliès : Le voyage dans la lune (1902)
Related:  Science fiction my best

Metropolis (film, 1927) Metropolis est un film expressionniste muet allemand de science fiction produit pendant la courte période de la République de Weimar. Réalisé en 1927 par le cinéaste autrichien Fritz Lang, le film est muet et en noir et blanc. Le scénario est écrit par Lang et sa femme, Thea von Harbou, avec comme acteurs Brigitte Helm, Gustav Fröhlich, Alfred Abel et Rudolf Klein-Rogge. Le film est produit aux Studios Babelsberg par UFA (Universum-Film AG). Statue reproduisant l'androïde du film à Babelsberg, en Allemagne. Le film se décompose en trois actes, Auftakt (commencement) (66 min.), Zwischenspiel (interlude) (28 min.) et Furioso (52 min.). En 2026, Metropolis est une mégapole dans une société dystopique divisée en une ville haute, où vivent les familles intellectuelles dirigeantes, dans l'oisiveté, le luxe et le divertissement, et une ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville et sont opprimés par la classe dirigeante. L'Homme créatifL'Homme machineLa MortLes Sept péchés capitaux

La Cinémathèque française : S. M. Eisenstein Dans le cadre de sa mission de mise à disposition de ressources documentaires sur le cinéma, notamment à travers sa collection de sites Internet monographiques et thématiques, la Cinémathèque française met en ligne une mise à jour de la bibliographie sur S. M. Eisenstein, publiée à l'origine en 1998 à l'occasion du 100e anniversaire de la naissance du réalisateur et théoricien du cinéma soviétique. L'Île du docteur Moreau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Première édition de L'Île du docteur Moreau à Londres en 1896. Résumé[modifier | modifier le code] Unique survivant d'un naufrage, Edward Prendick est secouru par Montgomery, passager d'un navire faisant route vers une île tropicale avec une cargaison d'animaux. Montgomery est l’assistant du docteur Moreau, un scientifique obsédé par la vivisection et la transfusion sanguine. Prendick découvre avec effroi que, depuis dix ans, les deux hommes se livrent à des expériences sur les animaux, en réalisant des greffes et de multiples interventions chirurgicales, afin d'en faire des hommes capables de penser et de parler. « Ne pas marcher à quatre pattes. « Ne pas laper pour boire. « Ne pas manger de chair ni de poisson. « Ne pas griffer l’écorce des arbres. « Ne pas chasser les autres Hommes. Mais Prendick découvre que certaines créatures transgressent la Loi en dévorant des lapins. « (...) Genèse et publication[modifier | modifier le code]

History of Russian and Soviet cinema Russian cinema before 1917 Russian cinema between the 2 revolutions of 1917 Soviet cinema The 25 best films from 1908 to 1957 The 30 best films from 1958 to 1999 The 50 best documentaries of the 20th century Russian cinema 2003-2012 Selective bibliography (in French) Sélection bibliographique en français Aperçu général (1919-1998) : Cinéma soviétique par Bernard Eisenchitz (Encyclopédie Universalis). Texte d'une quinzaine de pages rédigé par un éminent spécialiste du cinéma russe. Période prérévolutionnaire : Le cinéma russe avant la révolution. Recueil d'articles rédigés par 10 spécialistes français ou russes. 1896-1958 : Histoire du cinéma russe et soviétique par Jay Leyda (L'Age d'Homme), 1976 Livre fondateur essentiel rédigé par un historien américain qui fut étudiant à l'école de cinéma de Moscou et assistant d'Eisenstein 1896-1980 : Le Cinéma russe et soviétique sous la direction de Jean-Loup Passek (Centre Georges Pompidou), 1981 1954-1992 : - 1954-1986 : La pellicule et les ciseaux.

Soleil vert (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'action du film se déroule en l'an 2022 à New York qui est devenue une mégapole de 44 millions d'habitants. Il règne en permanence une température élevée, soit plus de 30 °C. L'eau est rare. La faune et la flore ont quasiment disparu. Thorn, un policier « de premier ordre », vit avec son ami Sol Roth, un vieux juif lettré, dans un petit appartement délabré et surpeuplé. Dans le même temps, William Simonson, un des dirigeants de la société agroalimentaire Soylent, est exécuté dans son appartement situé dans une tour sécurisée des beaux quartiers de Chelsea ; Thorn est chargé de l'enquête et va découvrir que cette affaire, rapidement étiquetée comme étant un crime crapuleux, se révèle être en fait un assassinat visant à empêcher Simonson de révéler un terrible secret. Profitant d'une émeute due à l'épuisement des stocks de soylent green, Gilbert tente de tuer Thorn en lui tirant dessus mais échoue par deux fois, tant la foule est dense.

Solaris (film, 2002) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Solaris. Chris Kelvin (George Clooney), psychologue, est appelé au secours par un de ses amis parti en observateur dans une station en orbite autour de la planète Solaris. Celle-ci semble avoir une étrange influence sur les scientifiques de la station qui ne répondent plus aux appels. N'ayant rien à perdre, Chris s'y rend à son tour. À son arrivée, il découvre que son ami s'est suicidé. Coproducteurs : Charles V. Producteur délégué : Gregory Jacobs États-Unis : 20th Century Fox France : UGC Fox Distribution États-Unis : (avant-première) États-Unis, Canada : Allemagne : (Berlinale 2003) France : Cependant, Steven Soderbergh affirme que son film diverge de la version russe, notamment dans la relation passée de Kelvin et sa femme[2]. « ...à ma connaissance, le livre ne se focalise pas sur les problèmes sexuels de personnes dans l'espace...

2001, l'Odyssée de l'espace Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le film est divisé en quatre actes distincts. Daniel Richter incarne le personnage de Moonwatcher dans le premier acte et William Sylvester joue le docteur Heywood R. Floyd dans le second acte. Keir Dullea (Dr. Produit et distribué par le studio américain Metro-Goldwyn-Mayer, le film est presque entièrement tourné au Royaume-Uni, dans les studios MGM British (il est d'ailleurs l'un des derniers films à user de ces locaux) ainsi qu'à Shepperton, du fait des plateaux de tournage plus vastes que ceux des studios américains. Le film est reçu de manière partagée par la critique et le public à sa sortie mais, au fil du temps, il acquiert un statut de film culte et connaît un énorme succès au box-office. §Synopsis[modifier | modifier le code] Un costume utilisé pour le film 2001, l'Odyssée de l'espace retrace, à travers différentes époques, le rôle joué par une intelligence inconnue dans l'évolution de l'humanité. L'aube de l'humanité.

Stanley Kubrick, aux croisements d'une œuvre Déterminé à faire un film scientifiquement juste, Kubrick porte le plus grand soin aux décors et aux trucages, loin du futur de pacotille des autres films de science-fiction. En 1965, il recrute artistes traditionnels et talents novateurs pour la supervision des nombreux effets spéciaux : les vétérans anglais Wally Veevers et Tom Howard (1) et les jeunes Américains Douglas Trumbull et Con Pederson (2). Combinant trucages optiques et mécaniques, les effets spéciaux dirigés par le cinéaste multiplient les innovations techniques : l'usage intensif de la projection frontale pour les paysages de "L'aube de l'humanité" ou l'invention de moteurs pas-à-pas asservis à un ordinateur pour le déplacement des vaisseaux. La centrifugeuse du vaisseau Discovery, imposante roue de 11,59 mètres de diamètre, donne lieu à des effets surprenants, comme le jogging de Poole dans son couloir circulaire. (1) Veevers a débuté sur La Vie future (Things to Come, William Cameron Menzies, 1936) et a collaboré à Dr.

Blade Runner (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Blade Runner[n 1] est un film américain de science-fiction, réalisé par Ridley Scott et sorti en 1982. Son scénario s'inspire assez librement du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? écrit par Philip K. Le développement du projet ainsi que le tournage du film sont difficiles. Une version restaurée, baptisée « final cut », sort en 2007. Les réplicants sont fabriqués par la seule Tyrell Corporation, dirigée par Eldon Tyrell, dont le siège est installé dans une haute et massive tour pyramidale qui domine la ville. Six réplicants du modèle Nexus-6, génération extrêmement perfectionnée mais d'une durée de vie limitée à quatre ans (pour éviter qu'ils ne s'humanisent), détournent un vaisseau spatial, dont ils massacrent l'équipage et les passagers, avant de regagner la Terre. Gaff, un policier amateur d'origami, contacte alors Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a quitté le service. Rachel (Sean Young) Roy Batty (Rutger Hauer)

Emergence ou effondrement ? Émergence ou effondrement ? Dans une de ses nouvelles, l’écrivain de science-fiction visionnaire Isaac Asimov nous raconte l’histoire d’un peuple qui de génération en génération, de civilisation en civilisation, demande à un ordinateur géant : « Serons-nous un jour capables de battre le second principe de la thermodynamique ? » Et pendant des générations et des générations, des siècles et des siècles, l’ordinateur répond systématiquement la même chose : « les données ne sont pas suffisantes pour répondre à cette question ». L’entropie règne et rien n’échappe à l’emprise implacable de la seconde loi de la thermodynamique. Que disent les théories du chaos ? Mais les théories du chaos nous apprennent que cela n’est là qu’une partie de l’histoire ! Des atomes aux molécules, des organismes unicellulaires aux organismes pluricellulaires, du cerveau reptilien au cerveau des mammifères jusqu’au néocortex humain, l’univers n’a cessé de faire preuve d’une créativité inépuisable. L’equilibre

Retour vers le futur - Archives vidéo et radio Ina.fr La Guerre des Mondes : La pièce d'Orson Welles n'aurait déclenché aucune hystérie Contrairement au mythe qui sévit depuis plusieurs dizaines d'années maintenant, La Guerre des Mondes, la pièce radiophonique d'Orson Welles, n'aurait déclenché aucune hystérie collective comme l'ont décrit les journaux. Mais alors pourquoi cette légende perdure-t-elle encore aujourd'hui ? Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter New-York, radio CBS, 31 octobre 1938. Orson Welles continue son récit, explique sur un ton sérieux qu'un engin spatial vient d'atterrir dans le New-Jersey, alors que la voix d'un reporter terrifié décrit les êtres vivants qui en sortent avant de finir dévoré. Les journaux s'affolent Le lendemain, les plus gros journaux de New York s'affolent et décrivent une hystérie générale dans la ville suite à la diffusion de l'émission. Et pour cause, les scènes d'hystérie ont été exagérées à outrance par les journaux. Une audience trop faible Sauf que ce qu'affirment tous les gros titres ne peut être vrai.

Related: