background preloader

Georges Méliès : Le voyage dans la lune (1902)

Georges Méliès : Le voyage dans la lune (1902)
Related:  Science fiction my best

Metropolis (film, 1927) Metropolis est un film expressionniste muet allemand de science fiction produit pendant la courte période de la République de Weimar. Réalisé en 1927 par le cinéaste autrichien Fritz Lang, le film est muet et en noir et blanc. Le scénario est écrit par Lang et sa femme, Thea von Harbou, avec comme acteurs Brigitte Helm, Gustav Fröhlich, Alfred Abel et Rudolf Klein-Rogge. Le film est produit aux Studios Babelsberg par UFA (Universum-Film AG). Statue reproduisant l'androïde du film à Babelsberg, en Allemagne. Le film se décompose en trois actes, Auftakt (commencement) (66 min.), Zwischenspiel (interlude) (28 min.) et Furioso (52 min.). En 2026, Metropolis est une mégapole dans une société dystopique divisée en une ville haute, où vivent les familles intellectuelles dirigeantes, dans l'oisiveté, le luxe et le divertissement, et une ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville et sont opprimés par la classe dirigeante. L'Homme créatifL'Homme machineLa MortLes Sept péchés capitaux

La Cinémathèque française : S. M. Eisenstein Dans le cadre de sa mission de mise à disposition de ressources documentaires sur le cinéma, notamment à travers sa collection de sites Internet monographiques et thématiques, la Cinémathèque française met en ligne une mise à jour de la bibliographie sur S. M. Eisenstein, publiée à l'origine en 1998 à l'occasion du 100e anniversaire de la naissance du réalisateur et théoricien du cinéma soviétique. Film Noir Photos Saturday, April 20, 2013 Sweater Girl: Jan Sterling Posted by k5psb at 12:00 AM No comments: Links to this post Email ThisBlogThis!Share to TwitterShare to FacebookShare to Pinterest Labels: sweater girls Friday, April 19, 2013 Bathing Beauties: Evelyn Keyes Posted by k5psb at 12:00 AM No comments: Links to this post Labels: swimwear Thursday, April 18, 2013 Reflections: Marta Toren Posted by k5psb at 12:00 AM 1 comment: Links to this post Labels: mirror mirror Wednesday, April 17, 2013 Outlandish Hats: Frances Farmer Posted by k5psb at 12:00 AM No comments: Links to this post Labels: hats Tuesday, April 16, 2013 Oh Nurse! Posted by k5psb at 12:00 AM 1 comment: Links to this post Labels: ladies in uniform Monday, April 15, 2013 The Eyes Have It: Noel Francis Posted by k5psb at 12:00 AM No comments: Links to this post Labels: those eyes Sunday, April 14, 2013 Bevy of Beauties: The Sisters (1938) Posted by k5psb at 12:00 AM No comments: Links to this post Labels: veritable plethoras Newer PostsOlder PostsHome

Le cinématographe Lumière Contexte historique Les origines du cinéma La fascination constante des hommes pour les représentations animées a conduit de nombreux savants de l’époque moderne à concevoir des appareils permettant de projeter une succession d’images fixes. Ainsi, au XVIIIe siècle, les « optiques » des montreurs d’images ambulants, caisses à travers lesquelles le spectateur aperçoit des scènes lumineuses édifiantes, connurent un franc succès. Analyse des images Les premières projections de films Après avoir déposé un brevet le 13 février 1895 pour « un appareil servant à l’obtention et à la vision des épreuves chronophotographiques », les frères Auguste et Louis Lumière, associés dans leur profession, organisèrent à Paris le 22 mars une première projection publique du film La Sortie des usines Lumière, qui rencontra immédiatement un véritable succès. Interprétation L’expansion du cinématographe

L'Île du docteur Moreau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Première édition de L'Île du docteur Moreau à Londres en 1896. Résumé[modifier | modifier le code] Unique survivant d'un naufrage, Edward Prendick est secouru par Montgomery, passager d'un navire faisant route vers une île tropicale avec une cargaison d'animaux. Montgomery est l’assistant du docteur Moreau, un scientifique obsédé par la vivisection et la transfusion sanguine. Prendick découvre avec effroi que, depuis dix ans, les deux hommes se livrent à des expériences sur les animaux, en réalisant des greffes et de multiples interventions chirurgicales, afin d'en faire des hommes capables de penser et de parler. « Ne pas marcher à quatre pattes. « Ne pas laper pour boire. « Ne pas manger de chair ni de poisson. « Ne pas griffer l’écorce des arbres. « Ne pas chasser les autres Hommes. Mais Prendick découvre que certaines créatures transgressent la Loi en dévorant des lapins. « (...) Genèse et publication[modifier | modifier le code]

History of Russian and Soviet cinema Russian cinema before 1917 Russian cinema between the 2 revolutions of 1917 Soviet cinema The 25 best films from 1908 to 1957 The 30 best films from 1958 to 1999 The 50 best documentaries of the 20th century Russian cinema 2003-2012 Selective bibliography (in French) Sélection bibliographique en français Aperçu général (1919-1998) : Cinéma soviétique par Bernard Eisenchitz (Encyclopédie Universalis). Texte d'une quinzaine de pages rédigé par un éminent spécialiste du cinéma russe. Période prérévolutionnaire : Le cinéma russe avant la révolution. Recueil d'articles rédigés par 10 spécialistes français ou russes. 1896-1958 : Histoire du cinéma russe et soviétique par Jay Leyda (L'Age d'Homme), 1976 Livre fondateur essentiel rédigé par un historien américain qui fut étudiant à l'école de cinéma de Moscou et assistant d'Eisenstein 1896-1980 : Le Cinéma russe et soviétique sous la direction de Jean-Loup Passek (Centre Georges Pompidou), 1981 1954-1992 : - 1954-1986 : La pellicule et les ciseaux.

Citations de films - KaaKooK Le Cinématographe Lumière Le 26 décembre 1894, un article du Lyon républicain rapporte que " les frères Lumière [...] travaillent actuellement à la construction d’un nouveau kinétographe, non moins remarquable que celui d’Edison et dont les Lyonnais auront sous peu, croyons-nous, la primeur." En fait, c’est un public parisien et restreint qui assiste le 22 mars suivant à la première démonstration de cet appareil avec lequel Louis Lumière projette la " Sortie d’usine " dans les locaux de la Société d’encouragement pour l’Industrie nationale, un mois avant la première séance new-yorkaise du Pantoptikon Latham. Pour la première fois grâce au Cinématographe Lumière, un film devient visible par toute une assemblée. Onze autres projections en France (Paris, Lyon, La Ciotat, Grenoble) et en Belgique (Bruxelles, Louvain) auront lieu avec un programme de films plus étoffé durant l’année 1895, avant la première commerciale du 28 décembre, remportant à chaque fois le même succès. Cinématographe-type Le premi

Soleil vert (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'action du film se déroule en l'an 2022 à New York qui est devenue une mégapole de 44 millions d'habitants. Il règne en permanence une température élevée, soit plus de 30 °C. L'eau est rare. La faune et la flore ont quasiment disparu. Thorn, un policier « de premier ordre », vit avec son ami Sol Roth, un vieux juif lettré, dans un petit appartement délabré et surpeuplé. Dans le même temps, William Simonson, un des dirigeants de la société agroalimentaire Soylent, est exécuté dans son appartement situé dans une tour sécurisée des beaux quartiers de Chelsea ; Thorn est chargé de l'enquête et va découvrir que cette affaire, rapidement étiquetée comme étant un crime crapuleux, se révèle être en fait un assassinat visant à empêcher Simonson de révéler un terrible secret. Profitant d'une émeute due à l'épuisement des stocks de soylent green, Gilbert tente de tuer Thorn en lui tirant dessus mais échoue par deux fois, tant la foule est dense.

Breaking down the glorious first scene of Inglourious Basterds The opening scene of Quentin Tarantino’s Inglourious Basterds is a drawn-out masterclass in tension that also functions as a prologue and an introduction to Christoph Waltz’s legendary antagonist Hans Landa. While the larger movie it’s attached to has an uncertain place in critical evaluations of Tarantino’s work, the scene itself is one of the most acclaimed of the director’s career. A new video from Lessons From The Screenplay digs into exactly how he pulled it off, using (as the name would suggest) Tarantino’s writing as a guide. Filmmaker Michael Tucker views the scene’s 17 pages through the lens of the philosophy and psychology of suspense, noting how the introduction of instability (here in the form of Nazis approaching an idyllic farmhouse) makes us yearn for a return to stability. It’s a smart analysis of the video that also ropes in plenty of archival footage of Tarantino describing the scene himself, which is always revealing and suspenseful in its own way.

Chronologie des progrès techniques liés au cinéma XVIe : La caméra obscura étudiée par Léonard de Vinci est utilisée par les peintres et les graveurs. 1671 : Le jésuite Athanase Kircher décrit la lanterne magique dans son ouvrage Ars magna Lucis & Umbrae. 1798 : Robertson propose ses fantasmagories qu’il réalise avec une lanterne magique. 1816 : Le 5 mai, Nicéphore Niépce obtient le premier négatif dans une chambre noire de 4cm de côté sur un papier sensibilisé au chlorure d'argent. 1824 : l'héliographie de Niépce permet d'obtenir des "point de vue" de bonne qualité mais nécessitant plusieurs heures d'exposition. 1825 : Invention du thaumatrope par Fitton et Paris. 1829 : Joseph Plateau énonce la première théorie de la persistance rétinienne. Source : Laurent Mannoni : Le grand art de la lumière et de l'ombre. Editeur Nathan Université, 1999.

Solaris (film, 2002) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Solaris. Chris Kelvin (George Clooney), psychologue, est appelé au secours par un de ses amis parti en observateur dans une station en orbite autour de la planète Solaris. Celle-ci semble avoir une étrange influence sur les scientifiques de la station qui ne répondent plus aux appels. N'ayant rien à perdre, Chris s'y rend à son tour. À son arrivée, il découvre que son ami s'est suicidé. Coproducteurs : Charles V. Producteur délégué : Gregory Jacobs États-Unis : 20th Century Fox France : UGC Fox Distribution États-Unis : (avant-première) États-Unis, Canada : Allemagne : (Berlinale 2003) France : Cependant, Steven Soderbergh affirme que son film diverge de la version russe, notamment dans la relation passée de Kelvin et sa femme[2]. « ...à ma connaissance, le livre ne se focalise pas sur les problèmes sexuels de personnes dans l'espace...

Related: