background preloader

Georges Méliès : Le voyage dans la lune (1902)

Georges Méliès : Le voyage dans la lune (1902)
Related:  Classic

Vertigo is named 'greatest film' 2 August 2012Last updated at 03:47 ET Kim Novak starred in Alfred Hitchcock's 1958 suspense thriller Alfred Hitchcock's Vertigo has replaced Orson Welles's Citizen Kane at the top of a poll that sets out to name one film "the greatest of all time". The British Film Institute's Sight and Sound magazine polls a selected panel once a decade and Citizen Kane has been its top pick for the last 50 years. This time 846 distributors, critics and academics championed Vertigo, about a retired cop with a fear of heights. Starring James Stewart and Kim Novak, Vertigo beat Citizen Kane by 34 votes. In the last poll held 10 years ago, Hitchcock's 1958 thriller came five votes behind Welles's 1941 classic. Its triumph coincides with the launch of the BFI's Genius of Hitchcock season, a major retrospective celebrating the acclaimed "master of suspense". Camera trick Vertigo, the film Hitchcock regarded as his most personal, sees the director tackle obsessional love, one of his recurring themes. 1. 2. 3. 4. 5.

Dans la cour des grands... Par BDG CM2 le 22 Septembre 2013 à 12:04 Ça y est, c'est parti. Voici ma façon de faire : Plastifier ces fiches en double exemplaires pour l'instant car c'est mon seul jeu de fiches . Au début , pour leur apprendre , je vais faire des séances collectives où tous les élèves seront sur ce rallye copie . Pour les motiver , j'ai mis en place la carte de champion de copie ( sur le modèle de Charivari ) : ici en utilisant le tampon "champion de copie " qui motive pas mal les troupes .Une fois la carte remplie, j'offrirai un coloriage , une image ..etc Les points, ainsi que le diplome de fin de période, sera aussi une bonne motivation. Ils copieront ces fiches sur leur cahier de rallyes . Je les noterai séverement . Je serai par contre indulgent pour les élèves qui ont vraiment du mal et qui font vraiment des efforts ... Au bout de 2 mois , je relève le nombre de points et j'offre le diplome de fin de période ...

Le cinématographe Lumière Contexte historique Les origines du cinéma La fascination constante des hommes pour les représentations animées a conduit de nombreux savants de l’époque moderne à concevoir des appareils permettant de projeter une succession d’images fixes. Ainsi, au XVIIIe siècle, les « optiques » des montreurs d’images ambulants, caisses à travers lesquelles le spectateur aperçoit des scènes lumineuses édifiantes, connurent un franc succès. Analyse des images Les premières projections de films Après avoir déposé un brevet le 13 février 1895 pour « un appareil servant à l’obtention et à la vision des épreuves chronophotographiques », les frères Auguste et Louis Lumière, associés dans leur profession, organisèrent à Paris le 22 mars une première projection publique du film La Sortie des usines Lumière, qui rencontra immédiatement un véritable succès. Interprétation L’expansion du cinématographe

Being Winston Wolfe: 9 Reasons Why 'Pulp Fiction' is the Management Guide Every Indie Filmmaker Needs Winston Wolfe in "Pulp Fiction." Remember Harvey Keitel as Winston Wolfe? Of course you do. His appearance in “Pulp Fiction” as the fixer, the cleaner who knew how to take care of Jules’ and Vincent’s boneheaded mistakes, was a model of efficiency under pressure -- a no-nonsense performer who got the job done with style. And, as producer Justin Szlasa presents in this terrific essay, if every movie set were run by Winston Wolfe, the world would be a better place. Szlasa recently produced the digital filmmaking doc “Side By Side” that premiered at the Berlin International Film Festival. It looks like the time he spent in that considerably wonkier arena will serve him well as an independent filmmaker. However, there’s a dearth of Winston Wolfes in the world, and certainly on indie film sets. So here’s Justin Szlasa’s take on how to do just that. -- Dana Harris THE WOLF I'm Winston Wolfe. We read the trades and attend panel discussions. We have excuses. Prioritize This seems obvious.

Annuaire inversé Dernière mise à jour le 26/02/2019 Dernière vérification de tous les liens: 5/07/2017 Cliquez sur les icônes pour vous rendre vers les cartes des collègues. Actuellement: 3042 liens. Artistes: Abd El Malik Aboulker Aldebert Allen (Rick) Aperghis Armstrong (Louis) Aubry (René) Aznavour Bach Baden Powell Balavoine Beatles Bécaud Bechet Bee Gees Beethoven Berry (Chuck) Bizet Blur Boulevard des airs Brahms Brassens Brel Britten Bruel Burbeck (Dave) Calogero Camille Caroubel Cash (Johnny) Charles (Ray) Chesnutt (Vic) Chopin Chostakovitch Clements (Bill) Coldplay Couperin Daft Punk Davis (Miles) Debussy Deep purple Delpech Doyle Patrick Dukas (Paul) Ekdhal Ellington (Duke) Evora (Cesaria) Fairuz Fatou Fauré Ferrat Fersen(Thomas) Fitzgerald (Ella) Franck Frères Jacques Fugain Gerschwin Gould (Glenn) Grand Corps Malade Grieg Grimes (Tiny) Grofé (Ferde) Haendel Haley Halle (Adam de la) Haydn Healey (Jeff) Hendrix Higelin Hisaishi (Joe) I am Israël Vibration Izia Janequin Joplin (Scott) Kalsoum (Oum) Keita-Mandjou (Salif) La compagnie créole Lahaye (Laurent) La rue Kétanou Liszt

Le Cinématographe Lumière Le 26 décembre 1894, un article du Lyon républicain rapporte que " les frères Lumière [...] travaillent actuellement à la construction d’un nouveau kinétographe, non moins remarquable que celui d’Edison et dont les Lyonnais auront sous peu, croyons-nous, la primeur." En fait, c’est un public parisien et restreint qui assiste le 22 mars suivant à la première démonstration de cet appareil avec lequel Louis Lumière projette la " Sortie d’usine " dans les locaux de la Société d’encouragement pour l’Industrie nationale, un mois avant la première séance new-yorkaise du Pantoptikon Latham. Pour la première fois grâce au Cinématographe Lumière, un film devient visible par toute une assemblée. Onze autres projections en France (Paris, Lyon, La Ciotat, Grenoble) et en Belgique (Bruxelles, Louvain) auront lieu avec un programme de films plus étoffé durant l’année 1895, avant la première commerciale du 28 décembre, remportant à chaque fois le même succès. Cinématographe-type Le premi

Interstellar Timeline [Histoire de l'art] L’oeuvre d’art de la semaine NOUVEAU 36 nouvelles fiches soit 624 en tout. ASTUCEPour trouver une fiche, utilisez la recherche par mot de votre navigateur : Ctrl + F (inscrivez ensuite le nom de l’artiste ou de l’oeuvre recherchée, et le mot sera surligné dans l’article) Je ne m’étais jamais vraiment penché sur l’histoire de l’art précédemment, je me contentais de l’insérer dans ce que l’on aborde en histoire (ce qui est déjà pas mal, je pense). Cette année, j’ai décidé d’en faire un peu plus et de ritualiser cela. Tout d’abord, je vais dire un immense merci à tous les cyber-collègues qui ont lancé les fiches artistes (je pense à Charivari qui a lancé le truc avec sa trame – Mélimélune qui m’a donné envie de m’y mettre aussi avec de trop jolies fiches – Gandalf qui a passé un temps fou à lister tous les artistes qui possèdent désormais leur propre fiche, mais il y en a plein d’autres et je ne peux pas citer tout le monde ici…) – – – – – – – – – Intro terminée – – – – – – – – – 2 Ecrit, individuel (en quelques mots)

Chronologie des progrès techniques liés au cinéma XVIe : La caméra obscura étudiée par Léonard de Vinci est utilisée par les peintres et les graveurs. 1671 : Le jésuite Athanase Kircher décrit la lanterne magique dans son ouvrage Ars magna Lucis & Umbrae. 1798 : Robertson propose ses fantasmagories qu’il réalise avec une lanterne magique. 1816 : Le 5 mai, Nicéphore Niépce obtient le premier négatif dans une chambre noire de 4cm de côté sur un papier sensibilisé au chlorure d'argent. 1824 : l'héliographie de Niépce permet d'obtenir des "point de vue" de bonne qualité mais nécessitant plusieurs heures d'exposition. 1825 : Invention du thaumatrope par Fitton et Paris. 1829 : Joseph Plateau énonce la première théorie de la persistance rétinienne. Source : Laurent Mannoni : Le grand art de la lumière et de l'ombre. Editeur Nathan Université, 1999.

"Fitzcarraldo", le tournage apocalyptique | Fitzcarraldo | Tracks Les tournages pépère dans le marais poitevin, c'est pas pour lui. Werner Herzog envisage chacun de ses tournages comme une expédition. Son dada : le danger. En vrai mercenaire, Werner a fait son Vietnam : le tournage apocalyptique du film "Fitzcarraldo". Son sauveur s'apelle alors Klaus Kinski. Alors que personne n'y croit, Herzog réussit l'impensable. VidéoLa bande annonce du film Klaus Kinski en colère sur le plateau de "Fitzcarraldo" La naissance du cinéma L'invention du cinéma Le cinéma est né de la rencontre d'innovations dans le domaine du support photographique et dans celui de la synthèse du mouvement utilisant la persistance rétinienne. Ces recherches sont effectuées dans un but purement scientifique : s'il était question de recomposition du mouvement, il n'était pas encore question de projection. Ainsi, en 1876, Eadweard James Muybridge met au point une expérience : il dispose 12 puis 24 appareils photo le long d’un hippodrome, déclenchés par le passage du cheval. Il obtint ainsi une décomposition du mouvement en plusieurs photographies et conçoit le zoopraxiscope, lui permettant de recomposer le mouvement. Puis, en 1891, Edison crée le kinétographe, première caméra de prise de vue. La naissance du cinéma Les frères Lumière, bien qu'ils n'aient pas directement créé le Cinématographe (invention de Léon Bouly en 1892), en déposent le brevet le 13 février 1895. Le cinéma muet Le cinéma parlant

70 Years Later, World War II Still Defines Good and Evil by Robert Montenegro If you watched the new Star Wars trailer last week, you probably spotted some very Leni Riefenstahl-esque scenes featuring stormtroopers: the massive architecture, uniform lines of troops, dominating symbols of power. The references to Nazi Germany aren't what you'd call subtle. They don't need to be. We all get what's going on. We understand all that's being communicated in the image above. Historian Anthony Beevor explored this topic in an article published last week at The Daily Mail. "I think it is because we now live in a demilitarised society – a health-and-safety environment almost devoid of personal risk and moral decisions. Beevor believes that our current world is relatively bereft of conflict and moral dilemma. Beevor also makes several interesting points about how we too often (wrongly) look to World War II as a teaching tool for the future. This final point relates to something I'd like to add. And let's certainly hope it remains that way.

Related: