background preloader

Sols

Sols
78% des sols dégradés se situent dans des zones humides. Leur dégradation est rarement due à l'humidité. Les forêts représentent la majeure partie des terres dégradées. Les sols sont un élément essentiel de la biodiversité. De leur qualité et de leur préservation dépend aussi notre propre survie. Pourquoi ? 35 Millions de km2, soit le 1/4 des terres émergées sont soumis à un phénomène de dégradation. Labourage Quand on laboure à plus de 10 cm de profondeur, on perturbe fortement l’équilibre de la vie souterraine. Plusieurs civilisations ont déjà disparu pour avoir épuisé leur terre. En 2002, la Commission européenne a lancé une politique de protection des sols. érosion, atteinte à la biodiversité, chute de la teneur en matières organiques, contaminations, salinisation, urbanisation 4 Millions d'hectares C'est la superficie des terres africaines qu'ont acheté des pays européens pour atteindre leur objectif d'atteindre 10% d'agrocarburants dans les transports d'ici à 2020. 1,3 kg. Related:  Des sols précieuxmarieiopue

A Saclay aussi, les terres fertiles sont menacées Claudine Parayre et Laurent Sainte Fare Garnot, de la Coordination pour la solidarité des territoires d’Ile-de-France et contre le Grand Paris (Costif), réclament au premier ministre un moratoire sur le projet Paris-Saclay, soit-disant « futur “ cluster ” scientifique, économique, urbanistique (...) ayant vocation à jouer les premiers rôles sur la scène internationale » au détriment de l'agriculture locale. Après Notre-Dame-des-Landes, c’est au tour du projet Paris-Saclay de s’installer sur des terres agricoles. Mais quelle obsession étrange de vouloir détruire des terres fertiles cultivées, à l’heure où la main mise sur les terres agricoles est devenue un risque majeur sur la planète ? Face à ce danger, en mai dernier, le comité de sécurité alimentaire mondiale de la FAO a trouvé nécessaire d’adopter une directive pour protéger le droit de propriété des populations locales contre la ruée sur les terres agricoles !

Des sols et des hommes - Chapitre 4. Les sols en danger - IRD Éditions Figuier de barbarie et oliviers sur ciel d'orage – Tunisie L’histoire des sols avant l’homme a été totalement différente de l’histoire de ces 10 000 dernières années. 1Depuis 10 000 ans, c’est-à-dire depuis les tout débuts de l’agriculture, l’homme accentue progressivement sa présence sur Terre, sa pression sur l’ensemble des milieux et des ressources : d’abord doucement, puis de plus en plus rapidement, de plus en plus violemment, en particulier pour ce qui est des sols. 2Depuis 10 000 ans, les hommes défrichent, coupent, brûlent. 1. 3Ce n’est que depuis peu que les sociétés humaines commencent à prendre conscience des risques engendrés par cette situation : dans de nombreuses régions, le sol a été abandonné au triste sort de simple support du rural et de l’urbain. 4Scientifiquement, la prise de conscience moderne de la nécessité de connaître les sols et d’y faire attention date du xixe siècle. 2. 3. 4. 5. 6Mais qu’entend-on par « considérable » ? 6. 8, 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16, 17.

Tarascon-sur-Ariège. La cour d'appel a tranché : "Non à la ZAE de Prat-Long" - Ariège L'ACDE (Association de citoyens pour la défense de l'environnement et la sauvegarde du paysage de la haute Ariège) regroupe un collectif de riverains qui s'oppose, depuis plusieurs années, au projet de ZAE de Prat-Long porté par la communauté de communes à l'entrée nord de Tarascon. Aujourd'hui, cette association nous prie d'insérer : « Par arrêts du 8 décembre 2011, la cour administrative d'appel de Bordeaux a, d'une part, annulé la déclaration d'utilité publique concernant le projet de ZAE de Prat-Long et, d'autre part, l'autorisation de lotir délivrée à cet effet. Ce projet n'a donc plus de base légale. C'est sans triomphalisme aucun que les citoyens qui ont mené ce combat ont accueilli cette décision.

Agriculture biologique : Sauvez 500 m2 de sol en danger avec 1 clic  - ecoloPop Avec 30 terrains de foot de sol perdus chaque minute à cause de la surexploitation agricole, les con-sommateurs sont incités à participer à la campagne « J’aime le bio ». Amsterdam, Pays-Bas, le 28 mai 2015 Une campagne ayant pour but de sauver les sols fertiles de la planète, vitaux pour la production des cultures, des dommages irréparables causés par la surexploitation agricole, invite les con-sommateurs à « Aimer le bio » afin de lever des fonds pour aider les agriculteurs à produire dura-blement. Bien que 95% de notre alimentation provient du sol, l’équivalent de 30 terrains de foot de sol est perdu chaque minute¹. De fait, le temps de lire cette revue de presse, 8 879 m² de sol fertile ont été détruits. En « aimant » la page Facebook Save Our Soils via www.saveoursoils.com, les consommateurs peuvent participer à la campagne étant donné que chaque « j’aime » libère 5 € du fonds Save Our Soils, assez pour sauver 500 m² de sol fertile. Sensibiliser Le congrès « Celebrating Soil !

Mirepoix. Un collectif pour s'opposer au troisième supermarché - Ariège Un collectif d'opposants à la création d'un troisième supermarché s'est monté à Mirepoix dernièrement et a bien l'intention d'obtenir gain de cause. Aux classiques arguments répétés par les élus, à savoir l'évasion commerciale des Mirapiciens vers l'extérieur ainsi que la création d'emplois, le collectif oppose la dégradation du centre-ville et donc de la qualité de vie. Une personne anglaise du collectif explique : « En Angleterre, le processus est irréversible : la grande distribution règne en maître après avoir fait fermer tous les petits commerces et finit par imposer des prix en hausse. Ici, j'apprécie particulièrement la qualité de la vie, mais avec un troisième supermarché, les commerces du centre vont fermer, c'est la fin de la place et des rues animées ! Une autre personne parle des emplois supposés être créés, qui ne seront en fait qu'une substitution d'emplois précaires.

FAO - Nouvelles: Les sols sont en danger, mais la dégradation n'est pas irréversible Dégradation des sols suite à des inondations dans le district de Nsanje, au Malawi. 4 décembre 2015, Rome - Selon un nouveau rapport des Nations Unies publié aujourd'hui, la détérioration rapide des sols de la planète due à l'érosion, à la perte de nutriments et de carbone organique, à l'imperméabilisation et autres menaces peut être inversée, pour autant que les pays prennent l'initiative de promouvoir des pratiques de gestion durable et l'utilisation de technologies appropriées. Le Rapport sur l'Etat des ressources en sols du monde du Groupe technique intergouvernemental sur les sols de la FAO réunit les travaux de quelque 200 scientifiques de 60 pays. Sa publication coïncide avec la célébration de la Journée mondiale des sols, le 4 décembre, et la conclusion de l'Année internationale des sols 2015 qui a servi à renforcer la prise de conscience sur ce qui a été décrit comme «l'allié silencieux de l'humanité». Dans l'avant-propos du rapport de 650 pages, M. Pour des sols sains

Non au complexe économique-urbanistique-touristique et golfique à Saint Hilaire Je soutiens l’action de l’Association Saint Hilaire Durable menée contre le projet de ZAD golfique appelée « Les Hauts de St Hilaire » Je suis opposé(e) : - Au projet d’aménagement de deux golfs (9 et 18 trous) sur 260 ha de terres agricoles, nécessitant l’expropriation de plusieurs dizaines de propriétaires, - Au projet d’urbanisation conjointement mené sur un espace naturel de 100 ha alors... Je propose : - D’élaborer en concertation avec les habitants, un autre projet pour la commune, respectueux de l’environnement, des terres agricoles et de la ressource en eau. - D’inviter tous les élus de l’Agglomération du Grand Alès à mesurer l’impact financier d’un tel projet sur la collectivité.

A Avignon, la possibilité d'une ZAD Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis et Antonin Sabot Mené par un agriculteur à la chevelure grisonnante juché sur son tracteur, le cortège du collectif LEOpart est jeune et bariolé, en ce samedi humide de fin avril. Cheveux rouges, dreadlocks ébouriffées, foulards noirs remontés sur le nez, entre 200 et 300 personnes ont défilé dans les rues d'Avignon au rythme d'une petite batucada, un ensemble de percussions, en croquant des noix et en refaisant le monde. Partie du vieux centre de la cité des papes, la manifestation s'est enfoncée dans la périphérie avignonnaise, où les barres d'immeubles laissent peu à peu la place aux haies d'aubépines, aux prés, aux serres maraîchères. C'est ici, au beau milieu de la ceinture verte qui borde la ville, que doit être construite la liaison Est-Ouest (LEO), une quatre-voies qui fait la jonction entre les autoroutes A7, en direction de Marseille, et A9, vers Barcelone. Lire : La LEO, un projet critiqué

Le vrai scandale du PSG : il veut détruire des terres agricoles pour un nouveau centre d'entraînement La Confédération paysanne s’oppose au déclassement des 150 hectares de terres agricoles de la ferme du Poult, sur la commune de Poissy dans les Yvelines, en vue de la construction d’un centre d’entrainement pour le PSG. C’est pour affirmer cette opposition que la Confédération paysanne a rencontré le maire de Poissy ce mardi. La consultation publique sur le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), qui inclut un amendement sur ce changement de statut des terres, doit s’achever demain. L’opposition à ce projet doit être prise en compte. Le maintien de zones agricoles en Île-de-France est un véritable défi. La réattribution de ces terres agricoles entrainera forcément une urbanisation plus poussée de ce territoire et une fragilisation de cet îlot agricole que constitue le plateau des Alluets-le-Roi. Les friches industrielles, nombreuses en Île-de-France, doivent constituer la priorité pour les besoins en urbanisation. Source : Confédération paysanne Photo : SoFoot

Ça fait peur : des civilisations menacées par la dégradation des sols Une des causes de la disparition de la civilisation maya aurait pu être la perte de fertilité des sols. © Mableclaid, Wikimedia Commons, DP Ça fait peur : des civilisations menacées par la dégradation des sols - 3 Photos L’agriculture moderne, en diminuant la diversité microbienne des sols, réduit leur fertilité. Pour ne pas avoir à subir le même sort que certaines civilisations dans le passé, il est important de veiller à maintenir la qualité des sols dans le monde. Les faits : l’appauvrissement des sols menace les populations La fertilité des terres était un mystère pour les anciens qui parlaient parfois de sols qui se fatiguaient ou étaient malades. L’amélioration de la technologie agricole, l’utilisation de fertilisants, l’irrigation et le labour ont donné un faux sentiment de sécurité alimentaire. La désertification force de nombreuses populations à se déplacer. Décryptage : érosion, salinisation et pertes nutritives A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Pollué, labouré, oublié : le sol français est en train de disparaître Sous les pavés et le bitume, la terre est bien mal en point. Dans de nombreux champs, c’est encore pire. Les sols de France sont en danger, et on commence à peine à s’en rendre compte. « On a longtemps considéré les sols comme un simple support de l’agriculture, et on pensait qu’on savait très bien les gérer. Les scientifiques ont commencé à réaliser dans les années 1990 que ce n’était pas le cas, mais il a fallu attendre 2012 pour qu’il y ait une prise de conscience internationale du phénomène » , alerte Dominique Arrouays, président de l’Association française pour l’étude des sols (Afes) et organisateur d’un colloque dans le cadre de la journée mondiale des sols, la semaine passée, le 5 décembre. Difficile à concevoir, mais le sol qui nous entoure est bien une ressource très limitée. La couche de 30 cm de terre qui recouvre une bonne partie des terres non immergées (et non bétonnées) de la planète est le subtil résultat de la très lente dégradation des roches. Touche pas à mon sol

Related: