background preloader

3 modèles économiques innovants sur Internet: freemium, box e-commerce ...., Le Carnet d'une aventurière du Web

3 modèles économiques innovants sur Internet: freemium, box e-commerce ...., Le Carnet d'une aventurière du Web
Déterminer son business model est sans doute l’étape la plus complexe dans la création d’une entreprise. Réaliser et valider un business model est un exercice d’équilibriste qui demande à la fois une capacité à se projeter pour inventer de nouvelles façons de consommer et de la discipline, du réalisme dans l’exécution. Groupon par exemple est né « Thepoint.com » avec la promesse de regrouper des consommateurs pour leur faire réaliser des économies. Son offre ne rencontrant pas son public, le produit et business model ont évolué vers la distribution locale de coupons fortement discountés et déjà négociés. A quoi sert un modèle économique ? Un modèle économique ou business model (BM) décrit les principes selon lesquels une organisation crée, capture et délivre de la valeur. Modèle pour schématiser son business model 3 business models innovants sur Internet Le business model freemium Mailchimp, un service web de routage d’emailing place la limite sur la taille de la base d’emailing.

http://www.lucie-pinzano.com/2012/5-modeles-economiques-internet-innovants/

Related:  Marketing et design webExposé sur la gratuité

Mobizel, développement d'applications iPhone, Android pour smartphones et tablettes tactiles La fonctionnalité de l’In App Purchase donne la possibilité de vendre du contenu additionnel à l’intérieur même d’une application mobile (smartphone et tablette). D’après une étude réalisée par Flurry en 2015, les revenus générés par les achats In-App sont passés de 21 milliards de dollars en 2014 à 33 milliards prévisionnels de dollars pour 2015. Une croissance qui dépasse pour la première fois celle de la publicité mobile (source). Apple récupère 30% des revenus émanant des achats intégrésWindows Store : les applications mobiles avec achats intégrés génèrent 55% du trafic au Q1 2015 (source).D’après une étude App Annie en 2014, 98% des revenus du mois de mai de la plateforme Google Play provenaient des applications freemium (source).

Les business models du gratuit sur Internet Rentabiliser le gratuité Vous souvenez-vous de l’époque où il fallait payer pour disposer d’une messagerie sur Internet ? Depuis que Google a donné un coup de pied dans la fourmilière en lançant Gmail, bon nombre de services sont désormais gratuits sur le Web. Les start-ups sont-elles pour autant des entreprises philanthropiques? Voici comment rentabiliser votre site tout en proposant gratuitement vos services.

Comment choisir le bon business model pour se lancer sur le web Rendre son site rentable, c’est le nerf de la guerre pour ceux qui se lancent sur la Toile. A chaque Web entrepreneur de trouver la formule la mieux adaptée à son projet pour transformer son idée en succès économique. C’est grâce à sa femme, qui avait sillonné Paris pour trouver une paire de chaussures, que Yoann Le Berrigaud a eu l’idée, en 2005, de créer Sarenza, aujour­d’hui leader français de la vente de chaussures en ligne (*). Vendre sur Internet un produit que la plupart des gens essaient avant d’acheter, le pari était osé. La création de valeur sur Internet La création de valeur sur Internet 35 Les outils de l 'intermédiation : web/e-mail La mise en relation des ordinateurs par un réseau a d'abord permis l'échange de fichiers selon des procédures plus ou moins lourdes ; cet usage existe encore aujourd'hui, le protocole de transfert de fichiers (FTP) est largement utilisé. Mais les outils qui structurent actuellement les échanges sur Internet sont plus sophistiqués : le web ne se limite pas à un protocole plus pratique de transfert de fichiers et l'e-mail offre plus de services qu'un simple « courrier électronique », compris comme l'envoi d'un message privé électronique d'un individu à un autre. Le web est un graphe orienté de pages, chacune contenant : -des informations (texte, images, séquences animées, sons) en format HTML lisibles par des browsers disponibles gratuitement sur le réseau ; il existe divers programmes, périphériques au browser qui permettent de lire les images animées, les séquences musicales, etc

Les modèles d’affaires du web 2.0 Les sites web 2.0 offrent toujours un accès gratuit à leurs services. Leur économie repose donc sur la capacité à valoriser les activités et les échanges qui se développent sur le site de manière à générer des revenus autour de ce service gratuit. Jean-Samuel Beuscart, Christophe Dacheux et Kevin Mellet, chercheurs au laboratoire Sense d’Orange Labs ont cherché à identifier les différentes modalités de monétisation de la présence et de l’activité des utilisateurs. L’occasion, à travers la modularité de ces différentes combinaisons, de mieux identifier et comprendre les modèles d’affaire du web 2.0. On peut identifier quatre modalités distinctes de monétisation de la présence et de l’activité des utilisateurs.

Le tout gratuit n’est pas le modèle économique du futur Et si les industries de contenus n’avaient encore rien vu… Et si le futur commençait seulement maintenant qu'existe une génération qui a toujours été connectée à un smartphone, sur lequel les plus jeunes des pays développés regardent 2 à 3 vidéos par jour ? Telle est la conviction du cabinet de conseil Bain & Company qui publie une étude intitulée "Génération #hashtag". Pour les producteurs de contenus, qu’il s’agisse de musique ou de films, d’informations ou de services, cela va avoir des conséquences stratégiques essentielles. Ils vont devoir passer d’un monde numérisé à un monde "numérique natif". Pour bien comprendre, l’exemple de la musique est éclairant.

[Outils] Les 3 étapes à suivre pour optimiser sa landing page et augmenter les conversions Neil Patel, le fondateur de Crazy Egg et KISSmetrics, a récemment mis en ligne une infographie qui va plaire à tous les adeptes du Growth Hacking sur un thème fondamental: l’optimisation de sa landing page, c’est à dire la page web sur laquelle vont arriver vos visiteurs. La première impression des visiteurs doit être bonne, alors autant la peaufiner et faire en sorte que cette impression se transforme en action. L’action souhaitée sur une landing page peut différer selon les besoins: achat d’un produit, inscription à une newsletter ou à une démo, partage de l’information ou encore réduction du taux de rebond. Dans l’infographie qui suit, Neil Patel distingue 3 étapes clés pour augmenter les taux de conversion d’une landing page.

La gratuité sur Internet : une mise en perspective de différents business models - Blog digital par Pierre Toulemonde, Master Webmarketing ESSCA Les succès de Youtube ou Spotify poussent de plus en plus d’entreprises du Web à intégrer la gratuité dans leur stratégie. Pour certains experts, ce cap de la gratuité est considéré comme un passage obligatoire ; ainsi Chris Anderson (2009) assure que « Toute industrie qui devient digitale devient ensuite gratuite». Si la gratuité est l’avenir d’Internet pour Anderson, les stratégies qui permettent de transformer une offre gratuite en un business model rentable sont encore peu connues du grand public.

La gratuité est-elle l’avenir de l’économie ? La gratuité est l’avenir de l’économie clame Chris Anderson (blog) qui prépare dans cet article pour la revue Wired, dont il est rédacteur en chef, son prochain livre intitulé Free. Chris Anderson rappelle tout d’abord que la gratuité s’inscrit dans un processus commercial classique, comme l’a exploré avec succès Gillette, en offrant ses rasoirs et en faisant payer ses lames. Mais avec l’internet, une nouvelle gratuité s’est développée, fondée sur des coûts de reproduction nuls du fait de la numérisation, et sous la pléthore de l’offre qui tire encore plus les prix vers le zéro absolu. Un peu comme si Gillette devait maintenant offrir le rasoir et la lame et percevoir son argent sur autre chose. « Il n’y a jamais eu un marché plus concurrentiel que l’internet, et chaque jour le coût marginal de l’information devient plus proche de rien du tout », explique le brillant éditorialiste.

Prestashop et l’affiliation 25 avr 2013 Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la boutique en ligne open source française Prestashop. Pour ceux qui ne connaissent pas Prestashop, c’est un logiciel de création de site e-commerce. A partir de ce gestionnaire de contenu, vous pouvez facilement mettre en ligne votre catalogue produit et faire vos premières ventes. Prestashop vous donne accès à de nombreux modules, certains gratuits, certains payants qui vous permettent de faire bon nombre de choses (dont des plugins pour l’optimisation du référencement naturel).

Gratuité (économie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Gratuité. La notion de gratuité est souvent galvaudée puisque, dans la réalité, rien n'est tout à fait gratuit : dans la plupart des cas, il est nécessaire que quelqu'un assume le coût, et, même lorsque ce n'est pas le cas, il existe au moins un coût d'opportunité (différence entre la valeur du bien obtenu et celle du bien le plus intéressant auquel on renonce par le simple fait d'accepter le bien gratuit).

DropShipping vs Affiliation 30 mai 2013 Normalement, si vous êtes un lecteur assidu du blog de Pullseo, vous devriez connaître le principe de l’affiliation. Mais avez-vous déjà entendu parler du dropshipping ? Tour d’horizon de 2 leviers de création de chiffre d’affaires. Les différentes types de business model basés sur la gratuité La gratuité est partout sur Internet. Pour créer une boîte mail, écouter de la musique, regarder des vidéos ou encore discuter avec ses amis. Cependant, toutes ces structures génèrent des coûts, qui doivent être rentabilisés. E-santé: les clés pour trouver son modèle économique L’innovation appliquée à la santé représente un enjeu majeur et devrait franchir, à terme, une nouvelle étape avec l’adoption progressive des objets connectés. Des innovations désormais accompagnées par les géants du numérique qui ont fait leur incursion dans la santé (ex : Google, Apple, Microsoft ou Sony) comme le souligne Xerfi dans une étude parue en novembre 2014. Le marché de l’e-santé est estimé à 2,4 milliards d’euros (Source Xerfi Precepta), il devrait progresser de 4 à 7% par an d’ici à 2017.

Related: